COMMENT GÉRER LA POURRITURE DES RACINES DANS LES ARBRES ET ARBUSTES FRUITIERS, À NOIX ET PAYSAGERS

De nombreux arbres fruitiers, à noix et paysagers peuvent succomber à la pourriture des racines causée par trois types de champignons et un groupe de moisissures aquatiques (qui étaient autrefois considérées comme des champignons); ceux-ci incluent les champignons Armillaria, Phymatotrichum et Xylaria et la moisissure aquatique Phytophthora.

Les arbres présentent des symptômes variés de ces différentes maladies.

Cependant, dans tous les cas, les arbres ont tendance à être si faibles qu’ils penchent ou même se cassent près de la ligne du sol.

Il n’y a pas de remède facile pour aucune de ces maladies. Essayer de les éviter est votre meilleur pari. Alors lisez la suite pour en savoir plus sur ces maladies dérangeantes, afin que vous sachiez quoi rechercher.

CE QUE VOUS APPRENDREZ

  • Pourriture des racines phytophthora
    • Comment savoir si les racines de votre pommier sont infectées par Phytophthora
    • Contrôles culturels
      1. Surveiller l’eau d’irrigation
      2. Limiter la saturation du sol
      3. Planifiez à l’avance si vous savez que Phytophthora est dans votre région
      4. Produits biologiques et biopesticides
    • Fongicides
  • Pourriture des racines armillaires
    • Comment savoir si votre arbre a la pourriture des racines armillaires
    • Il est peut-être trop tard pour votre arbre
  • Pourriture noire des racines
  • Pourriture des racines du coton
    • Comment savoir si votre arbre a la pourriture des racines du coton
    • Vous pourrez peut-être sauver votre arbre
  • Tous les types de pourriture des racines peuvent être mortels

 

POURRITURE DES RACINES PHYTOPHTHORA

Les espèces Phytophthora ont une telle préférence pour les sols humides qu’elles sont connues sous le nom de moisissures aquatiques. La tristement célèbre espèce Phytophthora infestans a causé la famine irlandaise de la pomme de terre à la fin des années 1800 et la mort d’un million d’Irlandais.

Malgré ce terme, ils sont désormais classés dans un royaume distinct (les oomycètes) et ne sont plus considérés comme des champignons. Cependant, ils agissent comme eux!

Photo de HJ Larsen, Bugwood.org via CC 3.0 . Tondu.

Un grand nombre de ces organismes provoquent la pourriture des racines sur une vaste gamme de plantes. Cependant, dans les arbres et les arbustes, l’espèce principalement responsable de la pourriture des racines est Phytophthora cactorum .

Bien que vous puissiez vous attendre à ce que ce type de pourriture des racines ne soit un problème que dans les zones humides, la végétation des zones sèches peut également être sensible. L’irrigation peut entraîner des sols humides et augmenter la vulnérabilité à ce type de pourriture des racines.

Ces organismes ont deux types de spores. Les oospores sont des spores à parois épaisses qui peuvent se cacher dans le sol pendant longtemps et frapper lorsque les conditions sont humides. D’autres types de spores (zoospores) peuvent nager, de sorte qu’elles peuvent voyager à travers le sol dans l’eau d’irrigation ou de ruissellement. Cela leur permet d’infecter rapidement un grand nombre d’arbres.

Photo par Edward L. Barnard, Département de l’agriculture et des services aux consommateurs de Floride, Bugwood.org via CC 3.0 . Tondu.

Si votre arbre ou arbuste ne souffre que de la pourriture des racines de Phytophthora et non des autres types de maladies qu’il provoque ( pourriture du collet et de la couronne ), il y a des chances qu’il puisse guérir. Cela peut se produire si les conditions deviennent défavorables à l’agent pathogène, telles que le réchauffement et le séchage.

Lire La Suite  COMMENT CULTIVER ET ENTRETENIR LES FLEURS DE DIANTHUS

COMMENT SAVOIR SI LES RACINES DE VOTRE POMMIER SONT INFECTÉES PAR PHYTOPHTHORA

Tant de facteurs peuvent entraîner un déclin qu’il peut être difficile de déterminer la cause de ces symptômes. Si vous pensez que votre arbre pourrait être assiégé par Phytophthora , déterrez le sol autour des racines et regardez les plus fines.

Ils peuvent être orange ou bruns, et les racines primaires peuvent perdre les fines. En revanche, les racines qui se noient à cause du sol humide seront globalement brunes et peuvent sentir pourries ou fermentées.

CONTRÔLES CULTURELS

1. SURVEILLER L’EAU D’IRRIGATION

L’utilisation d’arroseurs aériens peut rapidement répandre Phytophthora sur les arbres. Pour illustrer la dangerosité des canaux d’irrigation, les scientifiques ont isolé 749 spécimens de canaux d’irrigation dans l’est de l’État de Washington. La façon de vérifier l’eau pour ces organismes est de suspendre les fruits et de rechercher des pourritures visibles des fruits.

2. LIMITER LA SATURATION DU SOL

Surveillez l’humidité de votre sol et n’irriguez que lorsque cela est nécessaire, car l’eau gratuite augmente considérablement les chances de propagation de ce pathogène.

3. PLANIFIEZ À L’AVANCE SI VOUS SAVEZ QUE PHYTOPHTHORA EST DANS VOTRE RÉGION

Essayez de planter dans un sol bien drainé. Pour les arbres fruitiers et à noix, vous pouvez aussi parfois trouver des porte-greffes résistants à ce pathogène.

Cependant, la résistance des porte-greffes varie en fonction de l’espèce particulière de Phytophthora. Assurez-vous donc et faites analyser votre sol pour déterminer l’espèce exacte avant de choisir une variété à planter.

4. PRODUITS BIOLOGIQUES ET BIOPESTICIDES

Heureusement, les microbes du sol se font une guerre constante les uns contre les autres, et vous pouvez exploiter cette tendance à votre avantage.

De nombreux types de bactéries et de champignons du sol peuvent surpasser les organismes responsables de la pourriture des racines. Par exemple, un champignon classique de lutte biologique largement utilisé est Trichoderma .

Vous pouvez encourager la croissance de tels organismes en ajoutant beaucoup de matière organique au sol. L’herbe coupée et le compost sont un bon point de départ.

FONGICIDES

Seuls certains composés fonctionneront sur Phytophthora, car ce ne sont pas de véritables champignons.

Pour la zone racinaire, traitez toute la zone et pas seulement près de la base de l’arbre avec les composés suivants:

  • Métalaxyl
  • Méfénoxam

Les pulvérisations de la zone du tronc et des racines qui ne doivent pas être combinées avec un programme de pulvérisation de cuivre sont les suivantes:

  • Acide phosphoreux, sels de mono- ou di-potassium
  • Fosétyl Al

POURRITURE DES RACINES ARMILLAIRES

Le champignon à miel ou champignon à faible coût, Armillaria mellea , menace également un grand nombre de plantes. Non seulement on trouve un dans un grand nombre de sols, mais il a une très large gamme d’hôtes.

C’est vraiment un champignon géant – son mycélium peut se propager sur des kilomètres – ce qui lui donne la désignation du plus grand organisme du monde.

Les cordons mycéliens d’Armillaria peuvent s’étirer sur des kilomètres. Photo via Shutterstock.

Et pour aggraver les choses, le mycélium peut survivre pendant des décennies dans les tissus radiculaires morts et les souches. Les fruits à noyau sont les plus sensibles , tandis que les pommiers sont modérément sensibles.

COMMENT SAVOIR SI VOTRE ARBRE A LA POURRITURE DES RACINES ARMILLAIRES

Les symptômes peuvent aller des plus horribles, comme l’effondrement soudain de l’arbre au milieu de l’été, à des symptômes plus subtils. La croissance des pousses terminales de votre arbre peut être réduite et les feuilles peuvent devenir violettes beaucoup plus tôt qu’elles ne le devraient.

Lire La Suite  ABEILLES QUI NICHENT AU SOL ET DANS LE BOIS: APPRENEZ À IDENTIFIER LES ESPÈCES COMMUNES DE BASSE-COUR

Vous pouvez diagnostiquer la pourriture des racines d’Armillaria en vérifiant la base de votre arbre sous le sol. Le bois peut montrer une pourriture blanche. Si vous enlevez l’écorce externe des racines, elles peuvent sembler spongieuses et filandreuses (d’où le nom de champignon shoestring).

Si le tissu est en décomposition active, le mycélium peut être bioluminescent. Un autre cadeau peut être la production de grappes de champignons de couleur miel ou brun clair à la base de l’arbre.

IL EST PEUT-ÊTRE TROP TARD POUR VOTRE ARBRE

Votre meilleur pari est d’essayer d’éviter ce champignon en premier lieu. Essayez d’enlever tous les morceaux de bois et les racines du sol avant de planter votre arbre, car le champignon vit dans les tissus morts.

Essayez également de protéger votre arbre du stress. Ajustez le pH du sol et faites pousser des cultures de couverture.

La quantité de variation de ce champignon peut rendre difficile le choix d’un type de porte-greffe résistant. Un porte-greffe résistant à un test peut être sensible à un autre.

POURRITURE NOIRE DES RACINES

Comme si les types précédents de pourriture des racines n’étaient pas assez graves, il existe un autre type de pourriture des racines qui a tendance à affecter les pommiers plus âgés et les feuillus, tels que les noix et l’orme. Deux espèces de champignons, Xylaria mali et Xylaria polymorpha , provoquent cette maladie.

La pourriture noire des racines porte également le nom dramatique de doigts d’homme mort en raison de sa production de structures qui ressemblent à des doigts noircis. Ceux-ci se trouvent sur les surfaces des racines en décomposition.

Recherchez les «doigts d’homme mort» qui indiquent les signes d’une infection à Xylaria. Ceux-ci peuvent être sur l’arbre ou poussant hors du sol (à partir des racines) à proximité.

Bien que les arbres de tout âge puissent être atteints de cette infection, ceux qui meurent ont généralement au moins 10 ans.

Étant donné que le champignon peut vivre sur des fragments de racines jusqu’à 15 ans après avoir retiré l’arbre infecté, vous ne pourrez pas planter un autre pommier sur ce site. Cependant, si le site a un sol profond et est bien drainé, vous pouvez planter des pêchers, car ils ne sont pas sensibles.

POURRITURE DES RACINES DU COTON

La pourriture des racines du coton est une maladie dévastatrice qui porte également le nom de pourriture des racines du Texas ou son nom scientifique de pourriture des racines de Phymatotrichum.

Le nom d’espèce de ce champignon, Phymatotrichum omnivorum , se traduit par «mange tout».

Photo de SD Lyda, Bugwood.org via CC 3.0 . Tondu.

C’est un nom approprié pour le champignon, car il peut attaquer plus de 2300 espèces de plantes à feuilles larges. Étrangement, il peut infecter tous les types d’arbres fruitiers à l’exception des grenades.

Heureusement pour la plupart des producteurs d’arbres fruitiers, ce champignon agressif ne se trouve que dans les sols lourds et alcalins – ceux qui sont communs dans le sud-ouest – et les sols inférieurs à 5000 pieds.

La pourriture des racines du coton attaque lorsque le sol est chaud et humide – temps typique après la mousson. Le champignon se propage lorsqu’une racine infectée touche une racine non infectée. Pour compliquer les choses, la pourriture des racines au Texas peut survivre indéfiniment sur la végétation indigène comme les arbres mesquites.

En outre, le champignon peut attaquer ses hôtes sans discrimination. Par exemple, les champignons de la pourriture des racines du coton peuvent infecter les pommiers. C’est un problème particulier, car de nombreuses parcelles d’habitation dans le sud-ouest sont situées sur d’anciens champs de coton ou de luzerne.

Pire encore, les structures de repos du champignon survivent pendant de nombreuses années dans un sol de plus de 12 pieds de profondeur.

Lire La Suite  LE GUIDE ULTIME POUR CULTIVER DES FRAISES À LA MAISON

COMMENT SAVOIR SI VOTRE ARBRE A LA POURRITURE DES RACINES DU COTON

La seule façon d’identifier positivement cette infection est dans un laboratoire, mais vous pouvez faire une bonne estimation en vous basant sur les symptômes et en sachant que le champignon est actif dans votre région.

Votre arbre peut flétrir soudainement sous l’effet de la chaleur et les feuilles (mortes ou mourantes) resteront attachées à l’arbre même après sa mort. Les branches peuvent flétrir de façon permanente aussi rapidement que deux semaines après l’apparition des premiers signes de la maladie.

Votre arbre est probablement perdu, car il n’y a pas de bons contrôles pour la pourriture des racines du coton – même si le champignon a été étudié depuis 1888.

VOUS POURREZ PEUT-ÊTRE SAUVER VOTRE ARBRE

Si vous remarquez l’infection assez tôt, il y a une chance de sauver votre arbre.

Tout d’abord, traitez le sol de manière agressive. Ajoutez de grandes quantités de sulfate d’ammonium et de soufre du sol, puis arrosez profondément. L’idée est d’abaisser le pH du sol lorsque ces engrais s’infiltrent dans le sol profond.

Cela sert à deux fins. L’une consiste à inhiber le champignon, et l’autre à encourager les microbes du sol qui pourraient être capables de combattre Phymatotrichum.

Si cette technique réussit, vous devez la répéter chaque année. Sinon, le sol reviendra à des conditions favorables pour le champignon, qui reviendra avec une vengeance.

Si vous ne pouvez pas sauver votre arbre, au moins le sol sera prêt pour la plantation l’année prochaine – avec un peu de chance avec un arbre résistant.

En savoir plus sur la prévention, l’identification et le traitement de la pourriture des racines du coton ici .

TOUS LES TYPES DE POURRITURE DES RACINES PEUVENT ÊTRE MORTELS

La prévention est votre meilleur pari dans tous les cas de pourriture des racines. Assurez-vous de planter votre pommier dans un sol bien drainé pour le protéger contre la pourriture des racines par Phytophthora. Minimiser la quantité d’humidité dans le sol peut aider à se protéger contre cette moisissure d’eau.

Le traitement de votre sol avec des agents de lutte biologique et l’utilisation de pratiques culturales qui encouragent la croissance de ces types d’organismes du sol peuvent aider à lutter contre la pourriture des racines par Phytophthora.

Si vous savez que votre région a des antécédents de pourriture des racines d’Armillaria, vous devez vous préparer à la plantation en ramassant les vieux tissus tels que des morceaux de bois et des racines mortes hors du sol. Le champignon peut vivre dans ces types de tissus pendant des années. Garder votre arbre à l’abri du stress peut aider à éloigner ce champignon.

Bien que certains fongicides puissent limiter les infections à Phytophthora, vous ne pouvez pas faire grand-chose si votre arbre présente des symptômes d’armillaire, de pourriture noire des racines ou de pourriture des racines du coton.

Avez-vous mené la guerre contre la pourriture des racines de vos arbres fruitiers, de noix ou de paysage? Si tel est le cas, faites-nous savoir comment cela s’est passé dans les commentaires ci-dessous, afin que nous puissions apprendre de votre expérience.

Vous recherchez plus d’informations sur les maladies des arbres? Essayez certains de nos autres guides:

  • Comment identifier, prévenir et traiter la pourriture du collet et de la couronne dans les arbres fruitiers
  • Quelle est la différence entre les nœuds de bavures d’arbres (ronce) et les galles de la couronne?
  • Comment identifier, prévenir et traiter la gommose sur les arbres fruitiers
  • Leave Comments