Mal au nez (furoncles, boutons, croûtes) Causes et traitements

L’intérieur du nez (cavité nasale) est délicat et sensible. Toute légère irritation peut provoquer un inconfort important. Lorsque nous ressentons une bosse à l’intérieur de notre nez ou une douleur à un seul endroit, nous nous référons souvent à cela comme une plaie dans le nez. Cependant, une plaie n’est pas une description précise du problème. Ces plaies peuvent être un polype, une gale, un kyste, un ulcère, un abcès ou parfois même des tumeurs.

Comment se forment les plaies dans le nez?

La doublure intérieure de la cavité nasale (muqueuse) est similaire à la doublure dans toutes les voies respiratoires, bien que les poils nasaux épais ne soient pas visibles au-delà du nez. Cette muqueuse est très sensible et peut être facilement blessée. Des infections, des croissances anormales et une accumulation de pus et d’autres fluides peuvent également se produire dans ou sur cette doublure. Selon le type de lésion, la plaie peut se former de manière différente.

L’inflammation est l’une des causes les plus courantes de plaies. C’est le mécanisme du corps pour éviter les dommages aux tissus. L’enflure est l’une des caractéristiques de l’inflammation avec la douleur, la rougeur et la chaleur. Ce gonflement peut être douloureux lorsqu’il est focal (se produisant dans une zone spécifique). D’autres types de plaies qui suivent souvent l’inflammation comprennent:

  • Abcès (furoncles) qui sont une collection de pus souvent associée à une infection.
  • Les croûtes qui sont le caillot sanguin protecteur qui empêche d’autres saignements.
  • Les ulcères sont des plaies ouvertes qui surviennent lorsque le tissu superficiel s’érode.
  • Les polypes sont des croissances bénignes anormales qui dépassent de la surface.
  • Les tumeurs sont des excroissances anormales qui peuvent être malignes (cancéreuses) ou bénignes (non cancéreuses).
Lire La Suite  7 signes d'insuffisance cardiaque et signification d'un cœur défaillant

Causes des plaies dans le nez

Air sec

La muqueuse nasale peut sécher rapidement lorsque l’air la traverse, entre et sort des voies respiratoires inférieures. Ce mouvement a un effet desséchant bien que le mucus nasal hydrate la muqueuse. Cependant, dans les climats secs, la muqueuse nasale se dessèche et des croûtes nasales se forment. Une muqueuse nasale sèche peut être douloureuse et une croûte nasale très dure (boogers) peut également endommager la muqueuse. La sécheresse peut également aggraver les affections nasales sous-jacentes.

poussière

La poussière ambiante est généralement piégée par le mucus nasal et avalée ou prélevée sous forme de croûtes. Parfois, la poussière peut être si excessive qu’elle peut recouvrir la muqueuse nasale. Selon le type de poussière, il peut également endommager la muqueuse nasale ou déclencher une réponse inflammatoire. Cela est plus souvent observé avec certaines poussières organiques et inorganiques dans un environnement industriel, en particulier lorsque des vêtements de protection appropriés comme des masques faciaux ne sont pas utilisés.

Se curer le nez

Cueillir le nez peut également entraîner des plaies, surtout si elle est fréquente et rugueuse. Les doigts fourmillent de bactéries, surtout sous les ongles. Ces bactéries peuvent ensuite être introduites dans le nez, ce qui peut provoquer une infection ou une folliculite. De plus, un pincement agressif du nez peut endommager la muqueuse nasale et entraîner une inflammation. Ceci est aggravé par des ongles longs, rugueux et / ou impurs.

Les allergies

Une réaction allergique est l’endroit où le système immunitaire du corps réagit à une substance assez inoffensive. Elle entraîne une inflammation de la muqueuse nasale. La rhinite allergique est une affection nasale courante où il y a une congestion nasale, des éternuements et un nez qui coule ou une goutte nasale. Cette inflammation récurrente ou persistante peut également augmenter la probabilité d’infections nasales. Un essuyage répété du nez peut également provoquer une nouvelle inflammation.

Les infections

Les infections virales et bactériennes de la cavité nasale ne sont pas rares. Le rhume est une infection virale fréquente qui peut provoquer une inflammation importante de la muqueuse nasale et des voies respiratoires supérieures. Comme pour les allergies, il y a une congestion nasale, un écoulement nasal et des éternuements. Parfois, du pus peut également être présent. L’infection peut provoquer une gamme de lésions différentes allant des kystes, des abcès à d’autres types de plaies dans le nez.

Lire La Suite  L'anémie est-elle grave? Perte de sang due à des causes inconnues

Folliculite

La folliculite est une condition où le follicule pileux devient enflammé, généralement en raison d’une infection. Staphylococcus aureus est l’une des bactéries les plus courantes à l’origine de la folliculite. Il peut infecter le follicule des poils du nez. La plaie peut être tendre et douloureuse et, selon la gravité de l’infection, elle peut éventuellement se rompre pour suinter le pus. Il peut également y avoir d’autres lésions sur la peau elle-même.

Boutons de fièvre

Demandez à un médecin en ligne dès maintenant!

Les boutons de fièvre sont causés par le virus de l’herpès simplex (HSV). Bien que nous l’associons généralement à la bouche, des boutons de fièvre peuvent également survenir dans le nez. Ces infections sont généralement chroniques mais peuvent se déclencher avec des infections virales comme le rhume ou la grippe, avec de la fièvre et d’autres facteurs tels que le stress. Par conséquent, un bouton de fièvre dans le nez peut survenir en même temps qu’un bouton de fièvre autour de la bouche.

 

Médicament

Certains médicaments qui peuvent provoquer une inflammation nasale, augmenter la production de mucus nasal ou entraîner un dessèchement de la muqueuse nasale peuvent également contribuer à la formation de plaies dans le nez. Les pulvérisations nasales, lorsqu’elles sont utilisées de manière excessive pour éliminer la congestion nasale, peuvent aggraver la situation avec la formation de plaies à la suite de l’inflammation (rhinite médicamenteuse). L’insertion du spray nasal peut également introduire des bactéries dans la cavité ou endommager la muqueuse nasale.

Auto-immune

Les conditions auto-immunes sont l’endroit où le système immunitaire attaque les tissus du corps, bien que ce ne soit pas une menace. Ces maladies peuvent provoquer une inflammation de la muqueuse nasale et entraîner des douleurs lorsque le système immunitaire cible le tissu muqueux. La sarcoïdose est une maladie auto-immune où des masses de tissus peuvent se former aux sites d’inflammation. Ces masses sont appelées granulomes.

Lire La Suite  Abus d'héroïne, toxicomanie, surdose, sevrage - symptômes, effets secondaires

Caillots sanguins

Des caillots sanguins ou des croûtes se formeront en cas de rupture d’un vaisseau sanguin dans le nez. Cela peut entraîner un saignement de nez (épistaxis). Ce n’est pas grave dans la plupart des cas et généralement dû à un traumatisme au nez comme un coup au visage. Parfois, il peut également être causé par une cueillette du nez vigoureuse. Les environnements secs peuvent également provoquer des saignements de nez, tout comme l’hypertension artérielle, mais uniquement dans une minorité de cas.

Traitements

Il n’y a pas de traitement spécifique pour les plaies nasales. Le traitement variera en fonction de la condition qui provoque la plaie dans le nez. Les antibiotiques peuvent être utilisés pour les infections, les corticostéroïdes pour l’inflammation chronique comme on le voit dans les allergies et les maladies auto-immunes, les antihistaminiques pour les conditions allergiques et les décongestionnants pour la congestion nasale. Quelques mesures simples peuvent être utiles pour la santé nasale et éventuellement prévenir les plaies dans le nez:

  • Utilisez un spray nasal salin sur une base régulière pour un nez sec.
  • La vapeur est également utile pour hydrater la muqueuse nasale, tout comme un humidificateur dans une pièce.
  • Évitez de vous pincer le nez avec les doigts, surtout si vous vous mordez les ongles.
  • Soufflez tout mucus après avoir hydraté la muqueuse mais ne forcez pas.
  • Leave Comments