Radiographie du pied – Résultats normaux

Radiographie du pied normal

Les radiographies sont des investigations de base pour les problèmes orthopédiques. Pour trouver l’anormal, il faut avoir une idée de la normale.

Voici à quoi ressemble une radiographie du pied normale. La présente image montre une radiographie antéropostérieure et oblique du pied gauche.

 

Sur le côté gauche de la plaque, il y a une radiographie oblique du pied. Sur le côté droit, il y a une vue antéropostérieure.

La radiographie du pied est commandée dans diverses affections du pied, y compris un traumatisme. Les vues antéropostérieure et oblique sont les vues les plus courantes qui sont ordonnées sur le pied. Les vues antéropostérieures sont également appelées vues dorsoplantaires.

Une autre vue qui est couramment réalisée en plus de ces vues est la vue latérale.

Voici une vidéo qui montre comment les vues radiographiques du pied sont prises. Dans la vidéo, une radiographie du pied droit est en cours.

 

Que rechercher dans la radiographie normale du pied?

Le pied normal peut être divisé en trois régions différentes

  • Avant-pied – Il se compose de phalanges [orteils] et de métatarsiens
  • Milieu du pied – Il a naviculaire, cuboïde et trois cunéiformes à savoir médial, intermédiaire et latéral
  • Pied arrière: Talus et Calcaneus

Les os du milieu du pied et de l’arrière-pied sont appelés os du tarse

La radiographie suivante montre l’emplacement de ces os sur la radiographie.

Radiographie du pied montrant des os marqués – Crédit d’image: Université de Virginie

La vue antéropostérieure ou dorsoplantaire est très bonne pour visualiser les éléments médiaux – premier et deuxième os métatarsiens, cunéiformes médian et intermédiaire et articulation médiale de l’articulation de Lisfranc.

Dans une radiographie du pied antéropostérieur normale, les articulations interphalangiennes sont obscurcies mais les articulations métatarsophalangiennes sont bien visibles et chaque articulation doit être vérifiée. Toutes les parties du rayon métatarsien et des phalanges sont bien alignées.

Les os sésamoïdes du premier orteil sont une constatation normale.

La tête, le cou et la tige des métatarsiens sont clairement visualisés mais les bases sont floues.

Lire La Suite  Guide de procédure de retrait et de remplacement de la lentille de la cataracte

L’articulation de Lisfranc est un autre nom pour l’articulation tarsométatarsienne. Dans cette articulation, les premier, deuxième et troisième cunéiformes et le cuboïde s’articulent avec les bases des métatarsiens. Les os sont reliés par des ligaments dorsaux, plantaires et interosseux.

L’articulation de Lisfranc est très importante pour la stabilité et une blessure subtile si elle est manquée, peut entraîner des problèmes. Une articulation Lisfranc normale est caractérisée par

– Les bordures médiales du deuxième métatarsien et du cunéiforme intermédiaire doivent être alignées sur la radiographie antéropostérieure.

– Les bords médiaux du 3e métatarsien et cunéiforme latéral doivent être alignés sur la vue oblique.

Oblique View permet de visualiser clairement les 3e, 4e et 5e métatarsiens, cunéiforme latéral, naviculaire et cuboïde.

Les phalanges et les articulations interphalangiennes sont mieux visualisées en rayons X obliques. La base du cinquième métatarsien [site de la fracture de Jones] et l’alignement tarsométatarsien doivent être vérifiés. Comme indiqué dans la radiographie antéropostérieure, pour que les articulations tarsométatarsiennes soient des marges médiales normales de l’os tarse et les métatarsiens respectifs doivent être alignés. Enfin, les tarses latéraux et le calcanéum doivent être analysés. La radiographie en vue oblique du pied permet également de revoir l’os naviculaire.

  • Leave Comments