Pourquoi la prime d’assurance maladie augmente-t-elle aux États-Unis ?

Il existe plusieurs raisons à l’augmentation des primes d’assurance-maladie aux États-Unis. Des outils médicaux avancés et efficaces ont été inventés ces dernières années. Ces instruments sont couramment utilisés pour le diagnostic ou le traitement. Les publications scientifiques suggèrent que les nouveaux outils médicaux fournissent un diagnostic plus précis et de meilleurs résultats de traitement. Le coût des examens médicaux et des traitements utilisant de tels équipements a fortement augmenté au cours des 25 dernières années. Les investigations médicales et les thérapies modernes sont fiables et coûteuses.

Plusieurs facteurs jouent un rôle dans l’augmentation des primes d’assurance maladie aux États-Unis. Certaines des raisons incluent:

Demande de meilleurs soins

Les patients âgés inquiets exigent de meilleurs soins, ce qui souligne la nécessité d’un test supplémentaire ou, en cas de doute, de répéter le même test. Dans de nombreux cas, le patient préfère un deuxième avis et consulte un médecin alternatif. Le deuxième médecin ou un autre médecin peut répéter les tests si les résultats des tests précédents ne sont pas disponibles au moment de la consultation initiale ou de suivi. Les tests de laboratoire et de diagnostic interventionnels en double entraînent des dépenses supplémentaires pour le fournisseur d’assurance maladie. Le patient paie une prime annuelle pour la couverture de l’assurance-maladie privée. La prime d’assurance maladie augmente périodiquement avec la demande accrue de tests supplémentaires et de traitements avancés.

Enquêtes radiologiques et de laboratoire avancées et coûteuses

Le coût des études radiologiques telles que l’IRM, la TEP et la tomodensitométrie a augmenté périodiquement au cours des dernières années en raison du coût plus élevé de l’équipement moderne, du salaire du technicien et des honoraires du médecin. L’étude microscopique en laboratoire de la biopsie tissulaire est une étude de laboratoire des plus importantes pour établir un diagnostic clinique. La biopsie de l’organe interne implique des interventions chirurgicales mineures ou majeures. La plupart des procédures chirurgicales de biopsie sont effectuées sous forme d’endoscopie. L’endoscopie est une procédure réalisée à l’aide d’une longue caméra tubulaire. L’étude endoscopique interventionnelle et la biopsie sont réalisées en chirurgie hospitalière ou ambulatoire. Les études endoscopiques telles que la gastroscopie, la coloscopie, la bronchoscopie et la cystoscopie sont réalisées sous sédation. Le coût des études interventionnelles comprend l’anesthésie, les honoraires du centre chirurgical,

Les autres examens et traitements avancés récents et coûteux sont le cathétérisme cardiaque, l’échocardiographie, la surveillance cardiaque de Holt sur 24 heures, la mise en place d’un stent, la dialyse et les études de conduction nerveuse. Les traitements avancés tels que la chirurgie robotique, la pose de stents cardiaques et les chirurgies vasculaires sont coûteux et nécessitent un centre spécial. Les équipements tels que les robots et les caméras invasives sont coûteux et nécessitent un remplacement et un entretien fréquents. Le kit jetable est souvent conçu sur mesure pour l’équipement et la procédure, ce qui entraîne un coût plus élevé.

Surtraitement des symptômes

Les fréquentes visites aux urgences et les admissions à l’hôpital pour des symptômes récurrents et des maladies chroniques entraînent la répétition des investigations et de multiples références vers un spécialiste. L’une des causes des enquêtes multiples et de l’orientation vers un spécialiste est d’éviter les responsabilités et les erreurs de diagnostic. Le séjour global à l’hôpital est prolongé jusqu’au diagnostic final et au traitement.

Responsabilités et normes de pratique

Le comportement professionnel et clinique du médecin est surveillé et évalué par le conseil consultatif de l’hôpital ou le comité des privilèges de l’hôpital. La norme établie par le comité des privilèges hospitaliers, le conseil d’agrément, les sociétés médicales et le fournisseur d’assurance contre la faute professionnelle surveille le comportement des médecins. Les institutions exigent des normes de pratique plus élevées et des erreurs proches de zéro. Une telle demande de performance oriente souvent la pratique fondée sur des preuves et la documentation des résultats objectifs soutenant le diagnostic clinique. Les résultats objectifs sont obtenus par des études radiologiques et en laboratoire. Le demandeur et l’avocat de la défense établissent un différend juridique sur la gestion des maladies autour des conclusions objectives. Le témoignage des témoins experts est également guidé par des conclusions objectives observées dans plusieurs études d’investigation. Les normes de pratique et les fautes professionnelles médicales sont établies en fonction des preuves objectives des études de laboratoire et radiologiques. Les patients tiennent également le médecin responsable d’un diagnostic erroné ou inexact. Des études expérimentales telles que les radiographies, la tomodensitométrie, l’IRM, les examens sanguins, la biopsie et d’autres études sont régulièrement effectuées avant de programmer un traitement. Un diagnostic et un traitement erronés entraînent un litige et une responsabilité. Les médecins ne concluront pas le diagnostic à moins d’être appuyés par des résultats objectifs observés dans les résultats radiologiques ou de laboratoire. Les médecins sont souvent obligés d’utiliser des tests de diagnostic et des traitements coûteux. La biopsie et d’autres études sont systématiquement effectuées avant de programmer un traitement. Un diagnostic et un traitement erronés entraînent un litige et une responsabilité. Les médecins ne concluront pas le diagnostic à moins d’être appuyés par des résultats objectifs observés dans les résultats radiologiques ou de laboratoire. Les médecins sont souvent contraints d’utiliser des tests diagnostiques et des traitements coûteux. La biopsie et d’autres études sont systématiquement effectuées avant de programmer un traitement. Un diagnostic et un traitement erronés entraînent un litige et une responsabilité. Les médecins ne concluront pas le diagnostic à moins d’être appuyés par des résultats objectifs observés dans les résultats radiologiques ou de laboratoire. Les médecins sont souvent contraints d’utiliser des tests diagnostiques et des traitements coûteux.

Augmentation de l’espérance de vie

Les pays riches constatent une augmentation de l’espérance de vie et de la demande de nouveaux traitements avancés. Au cours des dernières années, l’espérance de vie moyenne a augmenté de 10 à 15 ans aux États-Unis. La population d’âge moyen et âgée s’attend à ce que le médecin fasse tous les tests requis lors du test annuel, évalue les symptômes et diagnostique les maladies chroniques. Le patient s’attend à ce que toutes les investigations et tous les traitements soient approuvés par le fournisseur d’assurance tel que recommandé par le médecin traitant.

Responsabilité civile hospitalière

Les hôpitaux sont également tenus responsables d’un diagnostic et d’un traitement erronés. Les administrateurs de politiques et les dirigeants d’hôpitaux approuvent et encouragent désormais fortement les médecins traitants à effectuer des tests de laboratoire avancés et des procédures d’investigation interventionnelles nécessaires pour justifier la raison de l’admission à l’hôpital et du traitement des patients hospitalisés. Les hôpitaux sont pour la plupart auto-assurés. Les patients souffrant de maladies chroniques sont souvent amenés à l’hôpital pour diagnostic et traitement. Peu de cas auraient pu être traités par le cabinet du médecin. Les conjoints, frères et sœurs et proches demandent une hospitalisation en raison de la peur et des difficultés de prise en charge du patient à domicile.

Compagnie d’assurance privée à but lucratif

Les compagnies d’assurance-maladie à but lucratif subissent des pressions de la part des investisseurs pour qu’elles déclarent des bénéfices chaque année. Les primes d’assurance-maladie privée augmentent progressivement au cours des dernières années pour couvrir le coût du traitement et également pour montrer des bénéfices. L’augmentation progressive des paiements pour les services médicaux et hospitaliers ainsi que le salaire et les primes des employés a diminué le bénéfice du fournisseur d’assurance maladie. Les fournisseurs d’assurance-maladie médicale sont responsables de payer tous les tests de laboratoire et les traitements après les quotes-parts et les franchises. Le coût des études expérimentales et des traitements médicaux avancés est souvent énorme. Le coût est évidemment transféré avec l’augmentation de la prime d’assurance médicale.

Compagnie d’assurance privée à but non lucratif

Les compagnies d’assurance à but non lucratif comme Blue Cross Blue Shield sont détenues et gérées par des intérêts privés. Blue Cross Blue Shield ou BCBS et d’autres assureurs similaires sont confrontés aux mêmes problèmes que les compagnies d’assurance à but lucratif. Les honoraires du médecin, les frais d’hospitalisation, les salaires des employés, les primes, etc. entraînent des coûts énormes. À la fin de l’année, s’il y a un déficit, la prime d’assurance pour l’année suivante augmente.

Compagnie d’assurance gouvernementale à but non lucratif

Medicare est géré par le gouvernement fédéral et Medicaid par le gouvernement de l’État. L’augmentation du paiement entraîne soit une augmentation de l’impôt fédéral ou de l’État, soit l’élimination d’autres services fédéraux ou étatiques.

Lire La Suite  10 signes d'endométriose (tissu endométrial à l'extérieur de l'utérus)
  • Leave Comments