DOULEUR DE LA PROSTATE – EMPLACEMENT, CAUSES ET AUTRES SYMPTÔMES

La glande de la prostate

La prostate fait partie du système reproducteur masculin. C’est une petite glande de la taille d’une noix qui entoure l’urètre à sa sortie de la vessie. La prostate se trouve également à proximité immédiate du rectum. Par conséquent, il peut être ressenti lors d’un toucher rectal. La fonction de la prostate est de sécréter un liquide alcalin blanc laiteux qui constitue environ un tiers du volume total du sperme.

Les muscles lisses de la prostate aident au processus d’éjaculation. Le liquide de la prostate prolonge la vie des spermatozoïdes dans le vagin en neutralisant l’acidité dans l’appareil reproducteur féminin. Les spermatozoïdes ont également une meilleure motilité lorsqu’ils sont éjaculés avec le liquide de la prostate.

Problèmes courants de la prostate

Certaines des conditions médicales liées à la prostate sont l’hypertrophie bénigne de la prostate (généralement abrégée en HBP), la prostatite et le cancer de la prostate.

La prostate s’agrandit avec l’âge. Cette hypertrophie de la prostate est appelée hypertrophie. Étant donné que l’hypertrophie de la prostate est un phénomène fréquent chez les hommes âgés et est rarement une indication de cancer, une telle hypertrophie est appelée hypertrophie bénigne de la prostate.

L’élargissement de la prostate dans l’hypertrophie bénigne de la prostate comprime l’urètre et rend la miction difficile. Le traitement de l’hyperplasie bénigne de la prostate peut se faire par voie médicamenteuse ou chirurgicale. La prostatite fait référence à une inflammation de la prostate. L’infection est une cause fréquente de prostatite. Les antibiotiques peuvent être utilisés pour traiter la maladie.

Le cancer de la prostate est l’un des types de cancer les plus courants chez l’homme. Cependant, il peut être traité efficacement par la chimiothérapie, la radiothérapie, l’hormonothérapie et la chirurgie. La mortalité due au cancer de la prostate est relativement faible par rapport aux taux de mortalité dans d’autres types de cancers tels que le cancer de la peau.

Lire La Suite  Démangeaisons vaginales - causes et remèdes

En savoir plus sur le cancer de la prostate .

Tests et scans de la prostate

Les tests de diagnostic des anomalies de la prostate comprennent l’examen physique, l’examen échographique, l’étude d’échantillons de biopsie de la prostate et des tests de laboratoire pour détecter les niveaux d’antigène prostatique spécifique (généralement abrégé en PSA) dans le sang. Pour détecter une hypertrophie de la prostate, un médecin peut procéder à un examen rectal direct de la prostate.

L’examen échographique de la prostate par voie rectale peut également détecter une hypertrophie de la prostate. Une augmentation du taux d’antigène spécifique de la prostate dans le sang se produit à la fois dans l’hypertrophie prostatique et le cancer de la prostate. Une biopsie de la prostate par voie rectale peut alors être effectuée pour écarter ou confirmer la présence d’un cancer de la prostate.

Demandez à un médecin en ligne maintenant !

Douleur à la prostate

L’hyperplasie bénigne de la prostate, la prostatite et le cancer de la prostate sont tous capables de provoquer des douleurs de la prostate (appelées médicalement prostatodynie). La nature de la douleur elle-même peut différer dans ces conditions. Par exemple, l’intensité de la douleur n’est pas la même dans tous les cas de problèmes de prostate. Dans certains cas de prostatite chronique et d’hyperplasie bénigne légère de la prostate, il peut ne pas y avoir de douleur du tout.

Dans de tels cas, la douleur peut devenir perceptible uniquement lors d’infections secondaires de la prostate ou d’une exacerbation aiguë de l’inflammation. Dans d’autres cas, la douleur de la prostate peut irradier vers d’autres structures du bassin, du bas du dos et du pénis. Il est possible que toute la région pelvienne ou abdominale inférieure devienne douloureuse en raison de problèmes de prostate.

Il peut être difficile de détecter la douleur de la prostate en raison de la nature non spécifique de la douleur. Par exemple, la douleur de la prostate peut être ressentie comme une douleur inexplicable dans la région pelvienne. C’est ce qu’on appelle le syndrome de la douleur pelvienne chronique. L’implication de la prostate dans de tels cas ne peut être déduite que par la présence d’un dysfonctionnement urinaire et l’identification de cellules inflammatoires et de microbes dans le sperme et l’urine.

Lire La Suite  Démangeaisons des pieds, des chevilles et des orteils (avec ou sans éruption cutanée)

Type de douleur à la prostate

Les patients peuvent signaler une douleur à la prostate de diverses manières. Dans certains cas, ils peuvent décrire une sensation inconfortable que la vessie ou le rectum ne se vide pas après la miction ou la défécation. Ce type de sensation ressemble à une pression persistante dans la vessie et le rectum plutôt qu’à une douleur pure et simple. Dans d’autres cas, les patients peuvent décrire une douleur profonde derrière le scrotum ou le pénis.

L’intensité de la douleur peut être décrite par des termes tels que légère, modérée ou sévère. La nature de la douleur peut être décrite comme une douleur vésicale, une douleur lancinante ou une douleur brûlante. La nature variable de la douleur de la prostate rend difficile le diagnostic de la présence d’un problème de prostate uniquement sur la base de la douleur. D’autres signes et symptômes doivent être pris en compte pour identifier les problèmes liés à la prostate.

Emplacement de la douleur à la prostate

La douleur prostatique est ressentie et décrite par les patients de différentes manières. Une personne souffrant de douleurs à la prostate peut décrire la sensation comme émanant d’autres structures du bassin et de la région abdominale inférieure. Par exemple, un patient peut décrire la douleur de la prostate comme une douleur pelvienne, une douleur à l’aine, une douleur à la vessie, une douleur au bas du dos, une douleur dans les testicules, une douleur dans le coccyx et une douleur dans le rectum.

Afin d’identifier la douleur de la prostate en tant que telle, il faut connaître l’emplacement de la prostate. La prostate se situe devant le rectum, sous la vessie, derrière la symphyse pubienne et au-dessus des muscles élévateurs de l’anus. La douleur attribuée à l’une de ces structures environnantes peut en fait provenir de la prostate.

Signes et symptômes

Les problèmes de la prostate ne sont pas toujours douloureux. Dans certains cas, les problèmes de prostate peuvent être asymptomatiques ou silencieux. Lorsque la douleur accompagne un problème de prostate, il devient difficile d’identifier la racine du problème en raison de la nature vague et variée de la douleur. Par conséquent, il est important de rechercher d’autres signes et symptômes qui peuvent indiquer la source de la douleur.

Lire La Suite  Qu'est-ce que la thalassophobie ou la peur de la mer et comment la traiter?

En savoir plus sur la combustion de l’urine .

Voici quelques-uns des signes et symptômes pouvant indiquer la présence de problèmes de prostate :

  • La miction peut devenir douloureuse (une condition connue sous le nom de dysurie).
  • Sentiment de vide incomplet
  • Chanter de la vessie même après avoir uriné.
  • Filtrer pour uriner.
  • La fréquence des mictions peut augmenter.
  • Réveillez-vous pour uriner la nuit (une condition connue sous le nom de nycturie).
  • L’urine peut couler même après l’acte d’uriner (une condition connue sous le nom de dribble post-mictionnel).
  • L’éjaculation peut devenir douloureuse.
  • L’urine peut contenir des traces de sang (une condition connue sous le nom d’hématurie).
  • Le sperme peut contenir des traces de sang (une condition connue sous le nom d’hématospermie).
  • Une dysfonction érectile peut survenir.
  • Les jambes peuvent enfler.
  • Perdre du poids de manière involontaire et inattendue.
  • La fièvre peut également être présente selon la cause.
  • Leave Comments