RUPTURE DU TENDON D’ACHILLE – CAUSES, SYMPTÔMES, TRAITEMENT, PRÉVENTION

Le tendon d’Achille est le tendon le plus fort et le plus épais du corps présent à l’arrière de la partie inférieure de la jambe (cheville). Ce tendon relie les trois muscles du mollet à l’os du talon. Le tendon d’Achille subit une tension constante tout au long de la vie, mais s’il est bien conditionné, cela ne pose généralement pas de problème. Cependant, lorsque le tendon est soumis à une tension qu’il ne peut pas gérer, cela peut entraîner une inflammation et même une déchirure du tendon.

Qu’est-ce que la rupture du tendon d’Achille ?

La rupture du tendon d’Achille est une déchirure du tendon d’Achille due à un étirement excessif. La déchirure peut être partielle ou complète. Ce type de blessure est plus fréquent chez les personnes pratiquant des sports récréatifs, en particulier lorsqu’elles ne sont pas conditionnées pour le niveau d’activité physique. La plainte la plus courante de rupture du tendon d’Achille est de ressentir un claquement ou un claquement immédiatement accompagné d’une vive douleur lancinante à l’arrière de la jambe.

Une rupture du tendon peut être précédée ou non d’une tendinite d’Achille, qui est une inflammation du tendon. Avec un traitement et une gestion appropriés, la tendinite d’Achille peut ne pas conduire à une rupture du tendon. Cependant, si une rupture du tendon d’Achille se produit, elle peut être traitée par des interventions médicales et chirurgicales.

Signes et symptômes

Les tendinites d’Achille provoquent généralement des douleurs, une raideur dans le mouvement du pied et une certaine difficulté à marcher. Cependant, parfois, une rupture partielle du tendon d’Achille peut ne pas provoquer de symptômes significatifs. La plupart des gens ressentiront les symptômes suivants avec une rupture du tendon d’Achille. Ceci comprend:

  • Douleur atroce intense à l’arrière de la jambe.
  • Gonflement à l’arrière de la cheville.
  • Bruit de claquement ou de claquement soudain.
  • Incapacité à plier le pied affecté vers le bas, se tenir debout sur les orteils du pied affecté et difficulté à marcher.
Lire La Suite  Muscles majeurs sur le dos du corps

Une attention médicale doit être recherchée s’il y a même des symptômes non spécifiques tels qu’un gonflement à l’arrière de la jambe et des difficultés à marcher. Bien qu’il puisse s’agir d’une tendinite d’Achille qui doit être traitée, il est possible qu’une déchirure partielle du tendon puisse également se produire sans les symptômes caractéristiques décrits ci-dessus.

En savoir plus sur la douleur à la cheville .

Causes de la rupture du tendon d’Achille

Les tendons sont de solides cordons de tissu conjonctif qui relient les extrémités des muscles aux os. Le tendon d’Achille étant le plus épais et le plus fort, il mesure environ 15 centimètres de long. Il relie les muscles du mollet à l’os du talon et commence à partir de la partie médiane des muscles du mollet.

Demandez à un médecin en ligne maintenant !

Le tendon d’Achille est essentiel pour marcher, se tenir sur les orteils et pointer le pied vers le bas. Le site de rupture le plus courant est d’environ un tiers à la moitié du tendon au point où il s’insère dans l’os du talon. Un apport sanguin réduit à cette partie du tendon le rend sujet aux blessures.

Une rupture du tendon d’Achille peut survenir en cas de traumatisme de la partie inférieure de la jambe et de la cheville. Cependant, la plupart du temps, cela est dû à une tension excessive et à des étirements. Cela est souvent dû à des activités récréatives intenses comme faire du sport occasionnellement où une personne n’est pas conditionnée pour gérer l’effort. Cela peut également se produire lors d’accidents comme une chute d’une hauteur ou un pas dans un trou en marchant ou en courant.

Certaines personnes courent un plus grand risque de rupture du tendon d’Achille. Les facteurs de risque communs comprennent :

  • Âge entre 30 et 40 ans.
  • Les mâles ont un risque cinq fois plus élevé que les femelles.
  • Participer à des sports récréatifs impliquant la course et/ou le saut qui nécessitent un arrêt et un démarrage soudains.
  • Les injections de stéroïdes dans l’articulation de la cheville pour réduire la douleur et l’inflammation peuvent affaiblir le tendon d’Achille voisin et entraîner sa rupture avec un traumatisme minimal.
  • Les antibiotiques fluoroquinolones comme la ciprofloxacine ou la lévofloxacine peuvent augmenter le risque de rupture du tendon d’Achille.
Lire La Suite  Douleur au-dessus des seins (droite et gauche) - causes et symptômes

Traitement de la rupture du tendon d’Achille

Le protocole de traitement de la rupture du tendon d’Achille dépend de la gravité, de l’étendue de la blessure, de l’âge du patient, de son niveau d’activité et de son état de santé général. La chirurgie est généralement le traitement de choix pour les patients jeunes et actifs présentant une rupture du tendon d’Achille. Cependant, des mesures non chirurgicales peuvent être préférées pour les patients âgés. La rééducation est nécessaire dans les cas chirurgicaux et non chirurgicaux.

La chirurgie comporte un risque d’infection postopératoire et peut-être même de lésions nerveuses. Le tendon de rupture est réparé et peut également être renforcé avec des tendons provenant d’ailleurs dans le corps. Le traitement non chirurgical consiste à porter un plâtre ou une botte spécialement conçue avec une cale au niveau du talon pour élever le pied et l’utilisation de béquilles pour réduire la force sur le pied affecté.

Bien que des études aient montré que l’efficacité des méthodes non chirurgicales et chirurgicales est similaire dans une certaine mesure, le risque d’une autre rupture est élevé chez les patients traités par des méthodes non chirurgicales. Après un traitement chirurgical ou non chirurgical, une thérapie physique est nécessaire pour renforcer progressivement les muscles des jambes. Il faut généralement 4 à 6 mois de traitement pour retrouver le niveau d’activité passé.

Prévention de la rupture du tendon d’Achille

Comme pour toute condition, il vaut mieux prévenir la rupture du tendon d’Achille que la traiter. Il existe plusieurs façons de prévenir une rupture du tendon.

  • Étirez-vous toujours avant de faire de l’exercice ou de faire du sport. Il ne doit pas être évité avant l’exercice ou le sport, bien qu’il ne soit pas toujours possible de le faire pour des activités non récréatives.
  • Renforcez le tendon progressivement. Il existe différents exercices qui peuvent être effectués pour cibler le tendon d’Achille et le renforcer progressivement.
  • Évitez l’activité physique si le tendon n’est pas conditionné pour supporter ce type de tension. Même un étirement adéquat peut ne pas être suffisant pour prévenir une tendinite ou une déchirure en cas de tension extrême sur le tendon.
  • Choisissez différents exercices. Il est important de varier les routines d’exercice et les choix d’exercice. Cela aidera le tendon à se renforcer lentement et à se préparer à différents types de force.
  • Portez des chaussures appropriées. Un bon soutien du talon et de la voûte plantaire est important pour éviter de nombreux problèmes de pied. Les chaussures de course appropriées sont donc importantes lors de la réalisation d’exercices qui peuvent fatiguer le tendon.
  • Ne pas ignorer la tendinite. Attention aux tendinites d’Achille sévères ou récurrentes car elles peuvent évoluer vers une rupture. Appliquez de la glace, reposez le pied autant que possible et passez immédiatement aux bonnes chaussures en cas de tendinite.
Lire La Suite  Votre peur des canards est-elle une phobie ? Tout sur l'anatidaephobie
  • Leave Comments