Contusion de cuisse (Contusion de quadriceps)

Une contusion de la cuisse est également connue comme une jambe morte ou un cheval charley et est causée par un traumatisme direct au muscle. Nous expliquons ici le traitement des contusions légères, modérées et sévères.

Les symptômes d’une contusion de la cuisse

Les symptômes comprennent:

  • Douleur au moment de la blessure.
  • Mouvement restreint et incapacité à fonctionner correctement. Si votre contusion est sévère, même la marche peut être difficile.
  • Un gonflement peut se développer rapidement et des ecchymoses ultérieures peuvent apparaître ou non selon le type de blessure subie.

Quelle est la gravité de ma contusion de la cuisse?

Les contusions des cuisses peuvent varier en gravité, de très légères, ce qui est à peine perceptible à l’époque, à des blessures invalidantes graves où l’athlète est incapable de marcher. Comme les souches musculaires, les contusions sont de grade 1, 2 ou 3 selon leur gravité.

Grade 1

Si vous avez une contusion de cuisse de grade 1, vous ressentirez une oppression dans votre cuisse. Vous pouvez marcher en boitant. Cependant, il est peu probable que vous ayez beaucoup d’enflure. Essayer de redresser votre genou contre la résistance ne produira probablement pas beaucoup de douleur et vous aurez toujours une amplitude de mouvement presque complète lorsque vous vous étirez.

2e année

Avec un grade 2, il est peu probable que vous puissiez marcher correctement. Vous ressentirez occasionnellement des douleurs soudaines pendant l’activité. Vous pouvez avoir un gonflement et essayer de redresser votre genou contre la résistance sera douloureux. Presser (palper) sur le site de la blessure sera douloureux.

Bien qu’une jambe morte ou un cheval charlie puisse souvent sembler être une blessure mineure, il est important de poser un diagnostic correct car le fait de ne pas les traiter correctement peut entraîner des blessures à long terme ou des dommages permanents au muscle.

3e année

Les contusions de grade 3 signifient que vous ne pourrez pas marcher sans l’aide de béquilles. Vous ressentirez une douleur intense et un gonflement important apparaîtra immédiatement. La contraction du muscle peut produire un renflement ou un espace visible dans votre cuisse. Attendez-vous à être hors compétition pendant 3 à 12 semaines.

Causes de contusion de la cuisse et anatomie

Les muscles squelettiques sont constitués de faisceaux de fibres musculaires. Le muscle est entouré d’une gaine protectrice appelée Epimysium. Une contusion de la cuisse est causée par un impact direct ou un traumatisme du muscle qui l’écrase contre l’os en dessous, provoquant un saignement interne dans le muscle. Les contusions sont intramusculaires ou intermusculaires selon que le saignement est contenu dans la gaine musculaire ou si la gaine est également endommagée et le muscle saigne à l’extérieur de la gaine musculaire.

Lire La Suite  13 astuces d'entraînement pour développer les muscles

Hématome intramusculaire

L’hématome intramusculaire est une déchirure du muscle à l’intérieur de la gaine qui l’entoure. Cela signifie que le saignement initial peut s’arrêter tôt en quelques heures en raison de l’augmentation de la pression dans le muscle, cependant, le liquide ne peut pas s’échapper car la gaine musculaire l’empêche. Il en résulte une perte de fonction et des douleurs considérables, qui peuvent prendre des jours ou des semaines à se rétablir. Vous ne verrez probablement pas d’ecchymoses avec ce type – en particulier au début.

Hématome intermusculaire

L’hématome intermusculaire est une déchirure du muscle et d’une partie de la gaine qui l’entoure. Cela signifie que le saignement initial prendra plus de temps à s’arrêter, surtout si vous ne le glacez pas. Cependant, la récupération est souvent plus rapide qu’intramusculaire, car le sang et les fluides peuvent s’écouler loin du site de la blessure. Vous êtes plus susceptible de voir des ecchymoses sortir avec celui-ci.

Si après deux à trois jours, le gonflement n’a pas disparu, il s’agit probablement d’une blessure intramusculaire. Cela signifie tout saignement contenu dans le muscle. Si le saignement s’est propagé et a causé des ecchymoses loin du site de la blessure, il s’agit probablement d’une blessure intermusculaire. Vous aurez plus de mouvement et de fonction musculaire si votre blessure est intermusculaire.

Si de la chaleur ou un massage est appliqué trop tôt, la myosite ossifiante ou la formation d’os dans le muscle.


Traitement des contusions de la cuisse

Nous vous recommandons de consulter un professionnel avant de commencer tout programme de réadaptation. Le but de la rééducation d’une contusion de la cuisse est de contrôler la douleur et l’enflure initiales, de maintenir et d’améliorer la flexibilité, de restaurer la force musculaire et de revenir progressivement à la pleine forme.

Réduire la douleur et l’enflure

  • Quelle que soit la gravité de la blessure, les principes de prix, de protection, de repos, de glace, de compression et d’élévation doivent être appliqués dès que possible.
  • Appliquez immédiatement une thérapie par le froid et un enveloppement compressif. La glace peut être appliquée toutes les deux heures pendant 10 minutes pendant les 72 premières heures pour les contusions plus graves. Cela aidera à arrêter tout saignement interne et à réduire la douleur et l’enflure.
  • Portez un bandage de compression ou un support de cuisse pour protéger la blessure et aider à réduire l’enflure. L’élévation du membre permet au gonflement et aux liquides tissulaires de s’écouler loin de la zone.

Il est très important d’appliquer du froid et de la compression à une contusion. Appliquer de la chaleur ou un massage en profondeur dans la phase aiguë peut provoquer des blessures supplémentaires ou conduire à une myosite ossifiante qui est une croissance osseuse dans le muscle.

Amélioration de la flexibilité

  • Étirements doux si ce n’est pas douloureux – maintenez pendant 30 secondes, répétez 5 fois par jour. Cela peut être commencé après le stade aigu initial – généralement 48 heures.
  • À partir du quatrième jour (pas plus tôt – et cela peut être plus long en cas de blessures graves), appliquez de la chaleur (bouillotte, bains chauds, consultez un thérapeute professionnel pour l’ échographie ).
Lire La Suite  10 causes de la perte de cheveux et comment les traiter

Un thérapeute professionnel peut appliquer des techniques de massage sportif pour accélérer la récupération, mais UNIQUEMENT une fois que la phase aiguë est définitivement passée. Le traitement thermique et le massage peuvent causer de graves dommages musculaires s’ils sont effectués sur unecontusion.

L’utilisation des ultrasons et de la stimulation électrique peut également être bénéfique. Bien que l’athlète soit susceptible de reprendre un entraînement normal dans quelques jours pour une contusion de grade 1 ou de quadriceps léger, c’est une bonne idée de développer des exercices d’étirement et de renforcement pour s’assurer qu’il n’y a pas d’effet à long terme sur la performance.

Restaurer la force musculaire

Pour une contusion de grade un, des exercices de renforcement peuvent être effectués dès qu’ils peuvent être effectués sans douleur. Commencez par les exercices les plus faciles sur une base quotidienne et progressez dès que vous vous sentez à l’aise sur les exercices les plus difficiles qui devraient être effectués trois fois par semaine.

Avec une contusion de grade deux, il peut s’écouler une semaine avant que le renforcement ne soit possible et un grade trois encore plus long. Toutes les séances de renforcement doivent commencer par un échauffement doux et s’étirer et se terminer par un bon étirement. Le renforcement devrait se poursuivre pendant des semaines après que vous sentez que la blessure a guéri.

Si l’athlète n’est pas en mesure de poursuivre son entraînement normal, alors la natation ou le vélo peuvent être pratiqués à la place, ou si ce n’est pas possible, travailler sur la force du haut du corps. Il est important de poursuivre une routine de formation d’une certaine description.

Retour à la pleine forme

Il s’agit d’un processus graduel. Pour une contusion de grade un, l’entraînement normal peut reprendre avec quelques jours. Il est important de maintenir un programme d’étirement et de renforcement parallèlement à l’entraînement pour assurer un renforcement et une mobilité complets du muscle.

Un jogging doux peut être commencé et développé jusqu’à ce que l’athlète puisse courir confortablement pendant 40 minutes. Le travail de vitesse devrait être introduit progressivement, par exemple: 10 x 60 m à 50% de la vitesse de pointe, la prochaine session pourrait être de 10 x 60 m à 70% de la vitesse de pointe et ainsi de suite.


Exemple de programme de réadaptation

Vous trouverez ci-dessous des exemples de la façon dont les éléments ci-dessus s’intègrent dans un programme de réadaptation pour une contusion de grade 1,2 et 3.

Niveau 1:

  • Repos, glace, compression et élévation ( RIZ ) immédiatement. Utilisez un pansement compressif ou un dispositif de retenue de chaleur jusqu’à ce qu’aucune douleur ne soit ressentie.
  • Étirement doux des quadriceps – maintenez la position pendant 30 secondes, répétez 5 fois par jour.
  • Exercices d’extension des jambes – 4 séries de 10 répétitions 3 fois par semaine.
  • Augmentez progressivement le poids pour renforcer les quads.
  • Relâchez votre entraînement pendant une semaine ou deux mais pas besoin de vous arrêter à moins douleur.
Lire La Suite  Os cortical et os spongieux

2e année:

  • Glacer, comprimer, élever, utiliser des béquilles pendant 3 à 5 jours.
  • Dès le troisième jour, exercices de quadriceps statiques sans douleur (contractez les quadriceps et maintenez pendant 10 secondes en position assise).
  • Améliorez la mobilité en pliant et en redressant la jambe (tant qu’elle n’est pas douloureuse).
  • Appliquez de la chaleur (bouillotte, bains chauds, consultez un spécialiste en échographie).
  • Quand la douleur le permet faire relances droites (4 séries de 10 répétitions 3 fois par semaine)
  • À partir du jour 7, faites des extensions de jambes (4 séries de 10 répétitions trois fois par semaine).
  • Baignade 2 à 3 fois par semaine.
  • Faire du vélo 2 à 3 fois par semaine.
  • Commencez à vous étirer (maintenez les étirements pendant 30 secondes, 5 fois par jour).
  • Dès le 14e jour, commencez à faire du jogging et reprenez lentement vos activités sportives.

3e année:

  • Semaine 1: Vous devez consulter immédiatement un médecin. RIZ (repos, glace, compression, élévation.) Utilisez des béquilles.
  • Semaine 2: contractions statiques sans douleur (si ça fait mal, ne le faites pas). Chauffer avec unchaudbouteille d’eau, bain chaud ou ultrasons. La jambe droite se soulève si la douleur le permet. N’utilisez pas de poids et faites 4 séries de 10 répétitions chaque jour.
  • Semaine 3: Tout ce qui précède plus tout droit jambesoulève avec des poids. 4 séries de 10 répétitions 3 fois par semaine.
  • Semaine 4: exercices d’extension des jambes sans douleur, 4 séries de 10 répétitions 3 fois par semaine. Baignade 2 ou 3 fois par semaine. Faire du vélo 2 ou 3 fois par semaine. Commencez les étirements, maintenez la position pendant 30 secondes, 5 fois par jour.
  • Semaine 5: Commencez le jogging. Commencez les squats, 4 séries de 6 à 8 répétitions 2 jours par semaine. Développez progressivement des exercices spécifiques au sport.

Bien qu’une contusion ne semble pas être une blessure grave, les effets peuvent être durables si la rééducation n’est pas prise au sérieux.


Exercices pour les contusions de la cuisse

Une fois la phase aiguë initiale passée, les exercices de rééducation sont similaires à ceux d’une souche de cuisse .

Les exercices d’étirement doux des quadriceps devraient commencer dès que la douleur le permet après les 24 premières heures. L’accent devrait être mis sur le repos et la guérison plutôt que d’essayer de faire de l’exercice trop tôt. Cependant, une fois que les exercices peuvent être effectués sans douleur en toute sécurité, il est important de restaurer le muscle à sa pleine mobilité et force. Les exercices de renforcement ne doivent être effectués que bien après la phase aiguë.

Les étirements statiques doivent être effectués très doucement pour commencer là où l’étirement est maintenu pendant une période de temps. Plus tard, des étirements de type pnf plus avancés peuvent être effectués s’il y a un manque notable de flexibilité dans le muscle.

En savoir plus sur les exercices de rééducation des blessures à la cuisse .

  • Leave Comments