Pneumoconiose des travailleurs du charbon (maladie pulmonaire noire, inhalation de poussière de charbon)

Qu’est-ce que la maladie pulmonaire noire?

La pneumoconiose du travailleur du charbon (CWP) est un type de maladie pulmonaire causée par l’inhalation de particules de poussière de charbon. Elle est communément appelée maladie pulmonaire noire ou poumon du mineur de charbon . Comme avec d’autres types courants de pneumoconiose , à savoir l’ asbestose (fibres d’amiante) et la silicose (particules de silice, la pneumoconiose du travailleur du charbon peut entraîner des cicatrices fibreuses étendues du tissu pulmonaire. La pneumoconiose du travailleur du charbon peut être classée dans la catégorie des CWP simples ou des CWP compliquées .

Dans les premiers stades, les dommages aux poumons peuvent être minimes avec peu ou pas de symptômes. Cette étape inoffensive est connue sous le nom d’ anthracose asymptomatique . L’anthracose est également observée avec le tabagisme et la pollution urbaine due à l’inhalation de poussière de carbone. La poussière de carbone dans le charbon est la principale particule causale de la pneumoconiose des travailleurs du charbon. Son effet peut être aggravé par la présence de poussière de silice qui favorise une progression rapide de la maladie.

 

Types de maladie pulmonaire due à la poussière de charbon

L’anthracose est la forme initiale la plus bénigne de la maladie pulmonaire causée par l’inhalation et l’accumulation de particules de poussière de charbon dans les voies respiratoires et les poumons. Bien qu’elle soit souvent appelée anthracose asymptomatique, les patients peuvent présenter des symptômes légers non spécifiques et avoir une plus grande prédisposition aux infections répétées des voies respiratoires comme la bronchite . Ce type de maladie pulmonaire peut également être observé chez les habitants des villes fortement polluées et les fumeurs de tabac. Les particules de carbone sont consommées par les macrophages présents dans les voies respiratoires et les tissus pulmonaires et s’accumulent dans le tissu lymphoïde local.

La pneumoconiose simple du travailleur du charbon (SWCP) est l’endroit où la poussière de charbon, avec les macrophages, forme des macules de charbon plus petites et des nodules plus gros qui sont répartis dans le tissu pulmonaire. Les lobes supérieurs du poumon et les parties supérieures des lobes inférieurs sont principalement touchés. Le fonctionnement pulmonaire peut être normal et les patients peuvent ne pas être diagnostiqués en raison de l’absence de symptômes jusqu’à ce qu’un dépistage de routine et des investigations pour d’autres maladies pulmonaires indiquent la présence de macules et de nodules.

La pneumoconiose compliquée du travailleur du charbon est une progression de la simple CWP où il y a une fibrose massive du tissu pulmonaire. Il se développe au fil des années et se caractérise par de multiples zones de cicatrices étendues avec nécrose centrale pouvant atteindre 2 à 10 centimètres de diamètre. Le fonctionnement pulmonaire à ce stade est généralement compromis et les symptômes associés à la pneumoconiose sont clairement évidents. Le syndrome de Caplan se produit lorsque la fibrose pulmonaire massive (CWP compliquée) se produit avec la polyarthrite rhumatoïde.

Causes de la maladie pulmonaire noire

La poussière de charbon est inhalée et passe par les voies respiratoires, y compris les bronchioles terminales, où elle pénètre dans les sacs aériens. Les macrophages (cellules piégeuses) dans les alvéoles et l’interstitium consomment autant de poussière de charbon que possible pour tenter de la faire sortir du système respiratoire avec du mucus expectoré (expectorations). À un moment donné, les macrophages sont débordés et les mécanismes de compensation sont insuffisants pour faire face à la quantité de poussière de charbon inhalée.

Les macrophages chargés de poussière s’accumulent et par la libération de ses médiateurs chimiques, il favorise le processus de fibrose. Ceci est encore accéléré par la présence de plus de particules fibrogènes comme la silice dans la poussière de charbon. Initialement, ce processus est considéré comme la formation de petites macules noires et de gros nodules de charbon (CWP simple). Finalement, les nodules se développent et fusionnent en masses qui sont considérées comme des cicatrices étendues du tissu pulmonaire (CWP compliquée). La fonction pulmonaire est compromise car les échanges gazeux dans ces zones sont considérablement altérés et l’élasticité pulmonaire est considérablement réduite.

Symptômes de la maladie pulmonaire noire

Comme pour les autres types de pneumoconiose, les symptômes de la difficulté à respirer , de la toux et des expectorations . Cependant, la pneumoconiose légère des charbonniers, même la CWP compliquée, n’altère pas la fonction pulmonaire au niveau de la silicose et de l’ asbestose . Ce n’est qu’aux stades avancés marqués par une fibrose pulmonaire massive (cicatrisation étendue du tissu pulmonaire) que la fonction pulmonaire est compromise. Le tabagisme peut conduire à l’anthracose mais ne provoque pas de pneumoconiose simple ou compliquée sans exposition à la poussière de charbon.

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

La CWP simple caractérisée par la présence de macules de charbon et de nodules peut être asymptomatique comme l’anthracose. Contrairement à d’autres types de pneumoconiose, la CWP ne progressera pas si l’exposition au charbon cesse. Les patients peuvent signaler une certaine production d’expectorations avec une simple CWP, mais cela peut être transitoire. Une sensibilité accrue aux infections respiratoires aiguës peut être observée chez les patients rapportant des épisodes récurrents de bronchite aiguë. Une fois que la BPCO s’installe ou une fibrose étendue comme on le voit avec une CWP compliquée, une toux chronique et des difficultés respiratoires (dyspnée) peuvent devenir proéminentes.

Les expectorations peuvent être foncées à noires (mélanoptysie). Des crachats noirs (mélanoptysie) sont observés avec l’inhalation de particules de noir de carbone comme c’est le cas avec la CWP, mais d’autres causes d’expectorations noires doivent également être prises en compte. En savoir plus sur la couleur des expectorations . Cela peut être encore compliqué par la présence de sang dans les expectorations ( hémoptysie ).

La présence de la polyarthrite rhumatoïde avec la pneumoconiose des travailleurs du charbon est connue sous le nom de syndrome de Caplan . Elle peut également être observée dans l’asbestose et la silicose.

La poussière de charbon peut également provoquer une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ainsi que les signes et symptômes de la bronchite chronique et de l’emphysème. Cela peut se produire indépendamment du tabagisme. En savoir plus sur:

  • Symptômes de la bronchite chronique
  • Symptômes de l’emphysème
Lire La Suite  40 aliments que nous mangeons à de mauvaises heures qui nuisent à notre santé, le saviez-vous?
  • Leave Comments