Sécrétion salivaire et glandes salivaires (parotide, sublinguale, sous-maxillaire)

Les trois glandes salivaires appariées et les petites glandes buccales situées dans toute la cavité buccale contribuent à environ 1 litre de salive produit en une journée. Le débit salivaire peut varier entre 800 millilitres et 2 litres, mais cela est régulé par un certain nombre de facteurs, en particulier le contrôle nerveux par le tronc cérébral.

 

Quelles sont les glandes salivaires?

Les glandes salivaires produisent et sécrètent de la salive dans la cavité buccale. Il existe trois paires de glandes salivaires:

  1. Glandes parotides
  2. Glandes submandibulaires
  3. Glandes sublinguales

De plus, plusieurs petites glandes salivaires (glandes accessoires) sont situées dans tout le palais, les joues, les lèvres, la langue et les amygdales.

Composition de la salive

La salive est une combinaison d’un liquide séreux et mucoïde. Le liquide séreux est aqueux et contient l’enzyme ptyaline qui déclenche la digestion des glucides. Il est sécrété par les trois glandes salivaires appariées – parotide, sous-maxillaire et sublinguale. Le composant mucus de la salive est sécrété tout au long de la journée pour hydrater la muqueuse de la bouche et augmente pendant le repas pour lubrifier les aliments dans la bouche et faciliter la déglutition.

Il est sécrété par les glandes buccales de la bouche ainsi que par les glandes sublinguales et sous-maxillaires. Mélangé avec le mucus ou la ptyaline est un fluide riche en ions potassium et bicarbonate – processus expliqué ci-dessous. La composition de la salive change au cours de la journée et en fonction de la situation. Pendant la majeure partie de la journée, lorsque vous ne mangez pas, la salive est principalement composée de mucus pour garder la muqueuse buccale humide.

Celui-ci est sécrété à une vitesse d’environ 0,5 millilitre par minute. Pendant le repas ou toute autre situation qui déclenche une salivation maximale, le flux salivaire peut être multiplié par 20. A ces moments, la salive qui sort rapidement ne contient pas la même quantité d’ions potassium et bicarbonate puisque le processus secondaire pour faciliter cela ne peut pas se produire à une vitesse suffisante.

Des composants supplémentaires de la salive comprennent des ions thiocyanate, des lysozymes et d’autres enzymes protéolytiques, ainsi que des anticorps. Ces substances jouent un rôle dans la prévention des infections de la bouche en détruisant les microorganismes et en digérant les particules alimentaires qui sont coincées entre les dents et qui peuvent être utilisées par les bactéries comme source de nourriture.

Sécrétion de salive

Plusieurs acini des glandes salivaires produisent de la salive, puis la sécrètent dans des canaux collecteurs où elle se jette dans le canal principal de la glande. Les acini produisent une solution riche en ions contenant du potassium, du bicarbonate, du sodium et du chlorure. Ceci est similaire au liquide tissulaire. Selon les besoins du moment, de la ptyaline et / ou du mucus sont inclus dans cette solution. Cette sécrétion primaire n’est pas la composition finale de salive qui sort de la glande.

Au fur et à mesure que le fluide primaire circule dans les conduits, il subit un changement important de composition. Tout d’abord, les ions sodium dans le fluide sont échangés contre du potassium à travers la paroi des conduits. Le fluide dans les conduits contient désormais moins de sodium et plus de potassium. Cette différence d’ions crée un potentiel électrique négatif dans le conduit et cela provoque la réabsorption du chlorure.

Simultanément, les ions bicarbonate sont échangés contre les ions chlorure et du bicarbonate est également activement pompé dans les conduits. Le liquide salivaire a maintenant des concentrations élevées de potassium et de bicarbonate par rapport à la sécrétion primaire qui sortait initialement des acini.

Fonctions de la salive

  • Lubrifiez la muqueuse buccale et les aliments pendant la mastication (mastication).
  • Humidifiez la muqueuse de la bouche.
  • La ptyaline joue un petit rôle dans la digestion de l’amidon.
  • Action antimicrobienne , en particulier contre les bactéries, évitant ainsi les infections buccales ou ralentissant la carie dans une cavité dentaire.

Contrôle nerveux de la salivation

Les impulsions parasympathiques partent des noyaux salivateurs du tronc cérébral («centres de salivation») atteignent les glandes salivaires via les nerfs faciaux et glossopharyngiens. Cela stimule la production de salive et le flux salivaire.

Les centres de salivation peuvent être stimulés par:

  • Impulsions du cerveau supérieur – exemple de penser à des aliments que l’on trouve délectables.
  • Impulsions de la bouche et de la gorge – sensations gustatives (aigres et umami ) et sensations tactiles (les objets lisses dans la bouche stimulent l’écoulement tandis que les objets rugueux inhibent la salivation).
  • Impulsions de l’estomac et de la partie proximale de l’intestin grêle – irritation de la muqueuse de ces parties du tube digestif

La stimulation parasympathique qui augmente la salivation augmente également le flux sanguin vers les glandes salivaires. Inversement, une augmentation du flux sanguin vers la glande, pour des raisons autres que la stimulation parasympathique de la glande, augmente également la salivation. Ces différents facteurs peuvent conduire à des taux de salive anormalement bas (hyposalivation) ou à une salivation excessive (hypersalivation).

Image de glandes salivaires
(1) glandes parotides (2) glandes sous-maxillaires (3) glandes sublinguales

Glandes parotides

Anatomie et emplacement

C’est la plus grande des glandes salivaires et est coincée entre la branche de la mandibule (mâchoire) et l’apophyse mastoïde du crâne. Simplement, il est situé derrière l’angle de la mâchoire, légèrement en avant et en dessous de l’oreille. La glande parotide est enveloppée par une capsule fibreuse appelée gaine parotide. Les tissus graisseux situés entre les lobes de la glande parotide lui permettent une flexibilité importante.

En plus d’être la plus grande glande, c’est aussi une partie très importante de l’anatomie du visage car le plexus parotidien du nerf facial (CN VII), la veine rétromandibulaire et l’artère carotide externe y sont intégrés. Il est important de noter que le plexus parotidien du nerf facial n’innerve pas la glande parotide et que la veine rétromandibulaire ne draine pas la glande.

La glande parotide ressemble à une pyramide inversée de forme irrégulière. L’apex de la glande pointe vers le bas avec l’apex juste derrière (postérieur) à l’angle de la mandibule et la base en ligne avec l’arc zygomatique. Le canal parotidien quitte le bord antérieur de la glande, passe médialement (vers le milieu) à travers le muscle buccinateur et pénètre dans la cavité buccale en face de la deuxième molaire maxillaire (supérieure).

Sang et lymphe

Le sang oxygéné atteint la glande parotide via l’ artère carotide externe qui y est intégrée. Les petites veines drainent la glande parotide et se jettent dans les veines jugulaires (internes et externes).

La lymphe se draine dans les ganglions parotidiens qui se trouvent sur la gaine parotidienne et dans la glande et se jette dans les ganglions lymphatiques cervicaux superficiels et profonds.

Approvisionnement nerveux

L’innervation de la glande parotide se fait via:

  • PARASYMPATHÉTIQUE (augmente la sécrétion de salive)
    • nerf glossopharyngé (fibres sécrétoires présynaptiques) -> ganglion otique -> nerf auriculotemporal (fibres parasympathiques postsynaptiques)
  • SYMPATHÉTIQUE (réduit la production de salive)
    • ganglions cervicaux -> plexus du nerf carotidien externe
  • SENSORIEL
    • grand nerf auriculaire et auriculotemporal

Glandes submandibulaires

Anatomie et emplacement

La glande sous-maxillaire (également connue sous le nom de glande sumbaxillaire) se trouve le long du corps de la mâchoire inférieure (mandibule), s’étendant légèrement au-dessous et au-dessus de la mandibule. Il se trouve dans le toit de la bouche où il est divisé en deux lobes par le muscle mylohyoïdien – lobes superficiels et profonds. Comme la glande parotide, elle possède une capsule externe.

Le canal sous-maxillaire (canal de Wharton) passe en avant et vide la salive via la papille sumbandibulaire (caroncule) située de chaque côté de la base de la langue (frein lingual). Le nerf lingual passe sous le conduit.

Sang et lymphe

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

Le sang oxygéné atteint les glandes sous-maxillaires via l’artère sous-mentale (branche de l’artère faciale) et le sang désoxygéné sort par la veine sous-mentale.

Les vaisseaux lympatiques des glandes sous-maxillaires se vident dans les ganglions lymphatiques cervicaux profonds.

Approvisionnement nerveux

  • PARASYMPATHÉTIQUE (augmente la sécrétion de salive)
    • nerf facial (fibres parasympathiques présynaptiques) -> nerf chorda tympani -> nerf lingual -> ganglion sous-maxillaire (fibres post-synaptiques)
  • SYMPATHÉTIQUE (réduit la production de salive)
    • ganglion cervical supérieur -> fibres sympathiques postsynaptiques

Glandes sublinguales

Anatomie et emplacement

Ces glandes de forme ovoïde sont les plus petites des glandes salivaires et se trouvent profondément dans le plancher de la bouche. La glande sublinguale de chaque côté s’unit pour former une masse unique autour de la racine de la langue (frein lingual). Il ne contient pas de capsule comme les glandes parotide et sous-maxillaire.

Plusieurs canaux sublinguaux s’ouvrent dans la bouche de chaque côté de la langue, bien que le plus grand canal puisse se joindre au canal sous-maxillaire pour vider la salive à travers la caroncule sous-maxillaire.

Du sang

Le sang oxygéné atteint les glandes sublinguales via la branche sublinguale de l’artère linguale et de l’artère sous-mentale. Le drainage veineux se fait via les veines sublinguales et sous-mentales.

Approvisionnement nerveux

  • PARASYMPATHÉTIQUE (augmente la sécrétion de salive)
    • nerf facial (fibres parasympathiques présynaptiques) -> nerf chorda tympani -> nerf lingual -> ganglion sous-maxillaire (fibres post-synaptiques)
Lire La Suite  Qu'est-ce que le test de potassium urinaire? Pourquoi est-ce fait? Valeurs et résultats
  • Leave Comments