Récupération après un AVC et sa réadaptation

Pendant qu’un patient victime d’un AVC se remet d’un AVC, le soignant et le patient doivent comprendre que le processus de rétablissement d’un AVC mettant la vie en danger progresse lentement et qu’il est toujours incertain. C’est parce qu’aucun AVC n’est semblable à un autre AVC. Chaque coup est différent d’innombrables façons. La gravité de chaque AVC est également différente. C’est pourquoi les professionnels de la santé tels que les médecins et les infirmières ne peuvent estimer la période de récupération d’un patient victime d’un AVC qu’en fonction de l’endroit où l’AVC s’est produit chez ce patient. Dans l’ensemble, le fait est qu’il faut beaucoup plus de temps aux personnes qui ont subi un AVC grave pour s’en remettre.

Au cours des premières semaines ou même plusieurs mois après un AVC, la capacité d’élocution, les mouvements physiques et la clarté mentale du patient peuvent s’améliorer. Bien que cela dépende strictement de la personne, ces améliorations physiques et mentales peuvent même survenir après plusieurs années. Une chose importante compte tenu de la récupération après un AVC est que l’aspect le plus important est le soutien de la famille et des amis pour une personne qui a subi un AVC. L’attitude générale d’une personne qui a subi un AVC est également un élément essentiel de la récupération après un AVC. La récupération dépend directement du processus de réhabilitation.

Le processus de récupération après un AVC commence généralement après que les médecins ont évalué et traité toutes les conditions médicales critiques chez un patient victime d’un AVC. La récupération devient possible lorsque des mesures de précaution ont été prises pour prévenir toute autre complication. Cela signifie que la réadaptation post-AVC peut commencer lors de la première visite du patient à l’hôpital. Cela augmentera la probabilité pour le patient de récupérer des parties du corps altérées par un accident vasculaire cérébral et une altération de la fonctionnalité cérébrale. À l’hôpital, les médecins encourageront le survivant d’un AVC à effectuer une gamme d’exercices de mouvement qui comprennent :

  • Changer de position – allongé ou assis.
  • Debout.
  • Marche .

Une fois que le patient ayant subi un AVC a quitté l’hôpital, il sera soit admis dans un établissement de soins infirmiers, soit dans un centre de réadaptation pour patients victimes d’AVC. Certains patients victimes d’AVC sont renvoyés directement chez eux après avoir quitté l’hôpital. Chaque étape du rétablissement après un AVC est conçue pour aider le survivant d’un AVC à retrouver son indépendance et à rentrer chez lui dès que possible. Une fois que le survivant de l’AVC est rentré chez lui, le traitement du patient se poursuivra dans un établissement ambulatoire ou pendant la durée des visites en hospitalisation. Certains patients peuvent même effectuer eux-mêmes la récupération après un AVC en utilisant leurs outils de thérapie à domicile ou en suivant les instructions en ligne.

Les 5 à 6 premières semaines de récupération d’un AVC sont les semaines les plus intensives pour les professionnels de la santé et le survivant d’un AVC. Pendant ce temps, le patient suivra une thérapie ambulatoire et hospitalière, en fonction de son état général et de son accessibilité à un centre de réadaptation. Au cours des deux premières semaines de récupération après un AVC, une ergothérapie et une kinésithérapie intense auront généralement lieu. Cette thérapie sera généralement effectuée 5 à 6 jours par semaine. Les familles plus aisées des survivants d’un AVC ont la possibilité d’organiser des traitements coûteux de physiothérapie et d’ergothérapie à domicile. Ceci est idéal pour les survivants d’un AVC âgés qui n’ont pas accès à un centre de traitement local.

Les 3 premiers mois de récupération d’un AVC sont ceux où le survivant de l’AVC verra le plus d’amélioration. Habituellement, les survivants d’un AVC devront récupérer même après cette période, mais ils verront des améliorations. Cependant, les survivants d’un AVC dont l’AVC a affecté leur tronc cérébral ne constatent généralement aucune amélioration au cours de cette période.

Après 6 mois suivant l’AVC initial, la plupart des survivants d’un AVC connaîtront la majorité des améliorations sur chaque plan. Cependant, la possibilité pour un survivant d’un AVC d’améliorer son état de santé général pendant cette période dépend grandement de lui et du soutien de sa famille et de ses amis. Sans le soutien de la famille et des amis et la forte volonté de vie du patient, rien ne peut être réalisé en ce qui concerne le rétablissement après un AVC.

L’un des effets secondaires les plus courants de l’AVC – l’aphasie ou l’incapacité de parler, se décompose de manière compréhensible en deux ans chez 25 à 40 % des survivants d’un AVC. Maintenant que nous avons mentionné cette statistique, il est souhaitable de mentionner d’autres statistiques concernant la récupération après un AVC :

  • 10 % des survivants d’un AVC se remettent complètement d’un AVC.
  • 25 % des survivants d’un AVC se rétablissent, mais avec plusieurs déficiences.
  • 40 % des survivants d’un AVC se rétablissent, mais avec des déficiences modérées qui nécessitent des soins médicaux particuliers.
  • 10 % des survivants d’un AVC doivent passer le reste de leur vie dans un établissement de soins infirmiers.
  • 15 % des patients victimes d’AVC meurent peu de temps après l’AVC.

Réadaptation suite à un AVC

La rééducation après un AVC, également connue sous le nom de réadaptation après un AVC ou récupération après un AVC, est la partie essentielle de la récupération après un AVC. Dans cette section, nous découvrirons ce qui est impliqué dans la réadaptation après un AVC.

L’objectif principal de la réadaptation après un AVC est d’aider les patients victimes d’un AVC à réapprendre les compétences qu’ils ont perdues lorsque l’AVC a affecté leur cerveau. La réadaptation après un AVC aide les patients victimes d’un AVC à gagner en autonomie et à améliorer leur qualité de vie globale.

Les effets secondaires de l’AVC et la capacité de chaque patient d’AVC à récupérer les capacités perdues en raison de l’AVC varient considérablement. Les scientifiques ont découvert que notre cerveau est adaptatif et qu’il peut récupérer certaines de ses fonctions altérées ou perdues. Ils ont également conclu qu’il est nécessaire de pratiquer les compétences retrouvées.

Qu’est-ce qui est impliqué dans la réadaptation après un AVC?

Il existe diverses approches de la réadaptation après un AVC, dont certaines en sont encore aux premiers stades de la recherche et du développement.

La réadaptation après un AVC peut inclure plusieurs ou toutes les activités suivantes, qui dépendent grandement de la partie du corps affectée par le stress et de la capacité affectée par le stress.

Activités physiques en réadaptation post-AVC :

  • Le renforcement des habiletés motrices est crucial dans la réadaptation post-AVC. Cela implique d’effectuer certains exercices qui aideront les survivants d’un AVC à améliorer leur force musculaire et leur coordination. Cela inclut la thérapie physique qui aidera à avaler puisque de nombreux patients victimes d’AVC oublient comment avaler de la nourriture.
  • Un autre aspect de la réadaptation après un AVC est l’entraînement à la mobilité. Il s’agit notamment d’enseigner aux patients victimes d’AVC comment utiliser des aides à la marche telles que des cannes ou des déambulateurs. La formation à la mobilité peut également inclure l’enseignement aux survivants d’un AVC comment utiliser une attelle en plastique qui stabilisera et aidera leur force musculaire.
  • La thérapie d’amplitude de mouvement comprend des exercices et d’autres types de traitement qui réduiront la spasticité musculaire et aideront les survivants d’un AVC à retrouver l’amplitude de mouvement.
  • La thérapie à usage forcé est également connue sous le nom de thérapie induite par la contrainte. La thérapie d’utilisation forcée consiste à restreindre l’utilisation de l’extrémité qui n’a pas été affectée par l’AVC tout en favorisant l’utilisation de l’extrémité affectée par l’AVC.

Activités cognitives et émotionnelles en réadaptation post-AVC :

  • L’évaluation et le traitement psychologiques sont importants dans la réadaptation post-AVC. Cela implique d’évaluer les compétences cognitives et l’adaptation émotionnelle du patient victime d’un AVC en passant des tests spécifiques. Cela inclut également le survivant d’un AVC ayant des consultations avec un professionnel de la santé mentale et l’admission du patient à une thérapie psychologique.
  • Un autre aspect de la réadaptation après un AVC est la thérapie des troubles de la communication. Ce type de récupération d’AVC aide les survivants d’un AVC qui ont perdu la capacité de parler, d’entendre, d’écouter et d’écrire à retrouver ces capacités.
  • Des médicaments, pour être plus précis des antidépresseurs, sont parfois utilisés chez les survivants d’un AVC qui souffrent de dépression post-AVC, qui survient chez de nombreux patients victimes d’un AVC.

Thérapies expérimentales en réadaptation post-AVC :

  • On dit que la médecine alternative comme le massage, l’acupuncture et la phytothérapie sont bénéfiques dans la réadaptation après un AVC.
  • Les cellules souches sont à l’étude et sont considérées comme bénéfiques dans la réadaptation post-AVC. Ils ne sont donnés qu’aux survivants d’un AVC qui souhaitent participer à des essais cliniques.

Quand commence la réadaptation après un AVC ?

Plus la réadaptation commence tôt, plus les chances pour un survivant d’AVC de guérir complètement de l’AVC sont élevées. Avant que la réadaptation après un AVC n’ait lieu, la tâche d’un professionnel de la santé est de stabiliser l’état du survivant de l’AVC et de contrôler les conditions potentiellement mortelles.

Lors d’un séjour à l’hôpital de courte durée après un AVC, il n’est pas rare de commencer la réadaptation après un AVC 48 heures après l’admission du survivant à l’hôpital.

Combien de temps dure la réadaptation après un AVC ?

La durée de la rééducation post-AVC ne dépend que de la gravité de l’AVC. La plupart des survivants d’un AVC ont besoin de quelques mois à quelques années pour se remettre complètement de l’AVC.

Le plan de récupération d’un survivant d’un AVC changera au cours de son rétablissement et au fur et à mesure qu’il réapprendra des compétences altérées par l’AVC initial.

Où se déroule la réadaptation après un AVC ?

Les patients victimes d’un AVC commencent généralement leur réadaptation après un AVC pendant qu’ils sont à l’hôpital. Avant qu’un survivant d’un AVC ne quitte l’hôpital, sa famille discutera avec des travailleurs sociaux et des professionnels de la santé du sujet où le membre de sa famille qui a survécu à un AVC devrait poursuivre sa réadaptation.

Après avoir quitté l’hôpital, le survivant d’un AVC se retrouve avec les paramètres de réadaptation suivants :

  • La réadaptation après un AVC peut avoir lieu dans des unités de soins ambulatoires. Ces installations médicales font généralement partie de cliniques et d’hôpitaux. Les survivants d’un AVC à qui il est recommandé de poursuivre leur réadaptation après un AVC dans des unités de soins ambulatoires y passent plusieurs heures, puis rentrent chez eux.
  • Les unités de réadaptation pour patients hospitalisés sont également l’endroit où la réadaptation après un AVC peut être commencée. Ces installations médicales font souvent partie d’une plus grande clinique ou d’un hôpital. Habituellement, les patients qui ont survécu à un AVC grave sont admis dans des unités de réadaptation pour patients hospitalisés où ils seront admis à un programme intensif de réadaptation après AVC.
  • Les maisons de soins infirmiers sont un autre endroit où la réadaptation après un AVC commence. Les survivants d’un AVC qui ont subi de légers effets secondaires de l’AVC initial sont admis dans des maisons de retraite. Certaines maisons de soins infirmiers se spécialisent strictement dans la récupération après un AVC, tandis que d’autres maisons de soins infirmiers offrent des programmes de réadaptation moins intensifs.

Qui est impliqué dans la réadaptation post-AVC ?

Les personnes suivantes participent à la réadaptation post-AVC :

  • Médecins.
  • Infirmières en réadaptation.
  • Ergothérapeutes.
  • Physiothérapeutes.
  • Pathologistes de la parole et du langage.
  • Les travailleurs sociaux.
  • Psychologues.
  • Conseillers professionnels.
  • Leave Comments