Qu’est-ce qui peut causer des douleurs aux jambes ?

La douleur à la jambe  est la douleur et les palpitations ressenties le long de la jambe. La douleur à la jambe est connue sous le nom de douleur unilatérale à la jambe lorsqu’elle est ressentie sur une jambe et également connue sous le nom de douleur bilatérale lorsque la douleur est ressentie sur les deux jambes. Les douleurs aux jambes sont causées par une maladie inflammatoire, un cancer ou des blessures aux articulations, aux os ou aux tissus mous. La douleur des tissus mous provient de la peau, du tissu sous-cutané, des muscles, des tendons ou des ligaments. La douleur dans les jambes est souvent décrite comme une sensation de brûlure , de  coup de couteau ou de pincement. La douleur à la jambe est également causée par une irritation ou un pincement des nerfs fournissant les fibres nerveuses sensorielles à toute la jambe. La douleur à la jambe causée par la pression ou l’irritation du nerf est connue sous le nom de  douleur radiculairede jambe ou de sciatique. L’intensité de la douleur dans les jambes est exprimée comme étant légère, modérée, sévère et très sévère. L’intensité de la douleur dans les jambes est décrite comme un score de zéro à 10, également connu sous le nom de score visuel analogique (EVA). L’EVA de zéro douleur n’est pas une douleur et 10 est une douleur atroce à la jambe. La douleur à la jambe peut durer des heures, des jours, des semaines ou des mois selon la cause de la douleur. La durée de la douleur à la jambe est également décrite comme une douleur intermittente ou continue.

  1. Douleur aux jambes causée par des maladies de la peau

    Les douleurs aux jambes causées par  une maladie de la peau sont localisées dans la zone de la peau infectée par des maladies de la peau comme l’anthrax, le furoncle, les furoncles et les abcès cutanés. Les lésions cutanées sont le plus souvent vues par les individus et souvent traitées avec une application locale d’antibiotiques et de médicaments anti-inflammatoires (AINS). Les gels antibiotiques et  AINS sont vendus en vente libre dans la plupart des pharmacies.

  2. Douleur aux jambes causée par la douleur musculaire

    1. Crampes musculaires des jambes ou spasmes musculaires des jambes comme cause de douleur dans les jambes-

      Le  spasme musculaire entraînant des douleurs aux jambes est fréquent chez les patients âgés. Des douleurs aux jambes causées par des spasmes musculaires sont souvent observées chez les jeunes athlètes en raison d’une blessure ou d’une déchirure musculaire. Les spasmes musculaires sont également causés par une déshydratation, une carence en minéraux ou en vitamines. Les spasmes musculaires entraînant des douleurs aux jambes sont dans la plupart des cas intermittents et d’intensité modérée à sévère. On observe dans la plupart des cas une augmentation de l’intensité de la douleur dans les jambes associée aux spasmes musculaires lorsque l’individu essaie de déplacer la jambe douloureuse. La douleur aux jambes causée par les spasmes musculaires des jambes restreint les activités et les spasmes deviennent moins graves pendant le repos. Ainsi, pendant la phase initiale jusqu’à ce que les médicaments prennent effet, le repos de la jambe douloureuse aide à réduire l’intensité de la douleur dans les jambes.

      Les spasmes musculaires des jambes sont également connus sous le nom de crampes musculaires et le plus souvent observés dans les muscles des mollets, des cuisses et des pieds. Le spasme musculaire du pied provoque une flexion et une distorsion du pied pendant la contraction musculaire. Les muscles du mollet et de la cuisse deviennent extrêmement tendus et rigides lorsque des muscles contractés sont touchés. Le massage et le repos aident à soulager les spasmes causant des douleurs aux jambes. Les spasmes musculaires répondent également aux relaxants musculaires qui sont prescrits sous forme de pilules. Les relaxants musculaires les plus couramment utilisés sont le baclofène ou le flexeril. La douleur aux jambes causée par les spasmes musculaires répond également aux médicaments anti-inflammatoires tels que Motrin, Naproxen et Celebrex.

    2. Myalgie des muscles des jambes-

      La myalgie  est une maladie inflammatoire des muscles qui se traduit par des douleurs modérées à sévères dans les jambes. La myalgie des muscles des jambes provoque des douleurs bilatérales dans les jambes et est souvent observée lorsqu’une personne souffre d’une infection virale. L’infection virale associée à la myalgie provoque une infection respiratoire ou gastrique. La douleur aux jambes causée par la myalgie est dans la plupart des cas continue et d’intensité modérée à sévère. La douleur myalgique de la jambe répond aux médicaments anti-inflammatoires. Les activités sont restreintes en raison de la faiblesse généralisée associée à l’infection virale. La myalgie isolée d’une jambe est rare.

    3. Fibromyalgie

      La fibromyalgie  est une maladie musculaire généralisée entraînant une douleur modérée à sévère dans une ou les deux jambes. Plusieurs muscles du cou, du dos, des bras et des jambes sont simultanément impliqués dans une maladie inflammatoire entraînant des douleurs. Le patient souffrant de fibromyalgie souffre souvent de douleurs musculaires bilatérales des jambes. La douleur aux jambes est principalement observée sur les muscles des fesses (muscles fessiers) et les muscles de l’arrière de la cuisse. La douleur dans les jambes ou la douleur généralisée causée par la  fibromyalgie ne répond pas aux médicaments anti-inflammatoires ou aux relaxants musculaires. Dans quelques cas, la douleur répond aux opioïdes pendant les premiers jours. Le traitement recommandé est anti-inflammatoire et myorelaxant ainsi que la kinésithérapie . Les opioïdes sont évités car un traitement à long terme provoque une accoutumance ou une dépendance.

  3. Douleur aux jambes causée par les maladies du tendon

    1. Tendinite-

      La tendinite de la jambe est rare et souvent observée chez les individus jeunes ainsi que les personnes âgées. Une tendinite est observée chez les athlètes qui utilisent à plusieurs reprises le même tendon lors d’activités sportives. Des douleurs sévères aux jambes causées par une tendinite sont observées chez les joueurs de football, de soccer et de tennis. Le tendon s’enflamme lorsque le muscle attaché au tendon est utilisé à plusieurs reprises lors d’activités sportives. La cause de l’inflammation est la micro-blessure des fibres musculaires. Le repos, les massages et les médicaments anti-inflammatoires aident à traiter l’inflammation des tendons causant des douleurs aux jambes.

    2. Blessure tendineuse ou déchirure tendineuse

      Une douleur à la jambe est également observée lorsque le tendon est blessé ou déchiré. La déchirure du tendon du membre inférieur est partielle ou complète. La déchirure complète du tendon des muscles de la jambe provoque la séparation du tendon des muscles attachés et entraîne une douleur intense à la jambe avec tout mouvement de la jambe. Une telle condition nécessite un traitement chirurgical pour attacher deux extrémités séparées du tendon. Accident de voiture et  accident du travailprovoque une déchirure du tendon de la jambe à la suite d’une blessure causée par une force accélérée ou un impact direct. Les douleurs aux jambes causées par une déchirure partielle ou une lacération des tendons répondent au repos et aux médicaments anti-inflammatoires. La guérison d’une telle lésion tendineuse provoque la formation de tissu cicatriciel. Le tissu cicatriciel après la guérison provoque souvent une douleur modérée à sévère lorsque le muscle attaché au tendon se contracte. Dans de tels cas, l’individu doit être traité avec une thérapie physique agressive . Une lésion spontanée entraînant une déchirure partielle ou complète du tendon est souvent observée chez les patients âgés souffrant de polyarthrite rhumatoïde. La déchirure multiple des tendons entraîne une position et une forme anormales des orteils et du pied. La douleur à la jambe causée par la déchirure des tendons chez les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde est modérée à sévère. La douleur dans les jambes répond aux médicaments anti-inflammatoires.

  4. Douleur à la jambe causée par une maladie du ligament-

    1. Inflammation du ligament

      Les ligaments sont des bandes de tissu fibreux résistant qui se trouvent près de l’articulation et des os. Le ligament relie et fixe les deux os adjacents de l’articulation. La luxation ou l’utilisation répétée de l’articulation de la hanche, du genou, de la cheville ou du pied provoque une inflammation du ligament. La douleur à la jambe devient sévère lorsque l’articulation bouge. La douleur dans les jambes causée par l’inflammation des ligaments du bas de la jambe répond aux médicaments anti-inflammatoires.

    2. Lésion ligamentaire

      Les lésions ligamentaires isolées sont rares. La plupart des déchirures ligamentaires sont observées à la suite d’une luxation de l’articulation de la hanche, du genou, de la cheville ou du pied et d’une fracture des os des membres inférieurs. Le ligament est adjacent à l’os et à l’articulation. La douleur devient atroce lorsque la zone blessée est touchée ou pressée. La douleur dure souvent longtemps une fois la douleur induite. La douleur peut ne pas répondre aux relaxants musculaires ou aux analgésiques anti-inflammatoires. La douleur ligamentaire consécutive à une blessure est traitée avec des opioïdes. Le traitement aux opioïdes ne doit pas se poursuivre pendant plus de 1 à 3 semaines. Le traitement aux opioïdes doit être étroitement surveillé par un médecin traitant ou un spécialiste de la douleur.

  5. Douleur aux jambes causée par une maladie articulaire

    1. Arthrose des jambes

      Arthrose est une maladie dégénérative des articulations. L’articulation de la hanche, du genou et de la cheville est souvent touchée par l’arthrose. L’inflammation chronique des grosses articulations provoque une dégénérescence du cartilage et des extrémités osseuses dans l’articulation. L’amincissement du cartilage dans l’articulation conduit finalement à un état os sur os, qui s’ensuit avec une douleur intense lors de la flexion ou de la torsion de l’articulation. La douleur finit par devenir sévère et ne répond pas aux médicaments anti-inflammatoires. La douleur est localisée sur l’articulation et, dans quelques cas, s’étend aux tissus adjacents. La douleur augmente avec la flexion ou la torsion de l’articulation. Le patient ne ressent souvent aucune douleur au repos. La plupart des patients sont âgés et limitent leurs activités. La restriction des activités de l’articulation douloureuse provoque une faiblesse des muscles autour de l’articulation et finalement l’individu préfère utiliser une canne, une marchette ou un fauteuil roulant. L’arthrose est traitée avec des médicaments anti-inflammatoires pendant la phase initiale de la maladie, puis plusieurs médicaments comme la glucosamine, la chondroïtine, les relaxants musculaires, les pilules anti-inflammatoires, les antidépresseurs comme la duloxétine (Cymbalta) pour la douleur neuropathique et l’injection de cortisone. La douleur arthrosique n’est pas traitée avec des opioïdes.

    2. Arthrite rhumatoïde articulaire des jambes

      La polyarthrite rhumatoïde est principalement une maladie articulaire inflammatoire contrairement à l’arthrose, qui est une maladie articulaire dégénérative. L’inflammation de la capsule articulaire de la jambe affecte le cartilage, la capsule articulaire et la membrane synoviale. L’inflammation provoque un œdème de la capsule et de la membrane synoviale. L’inflammation chronique affaiblit la capsule et la membrane synoviale, ce qui, si elle n’est pas traitée de manière appropriée, entraîne éventuellement une luxation articulaire. La petite articulation comme les orteils et l’articulation du pied sont déformées en raison de la luxation articulaire, qui suit la faiblesse de la capsule articulaire et de la membrane synoviale. L’inflammation du cartilage provoque des douleurs intra- articulaires sévères. La douleur à la jambe est légère à modérée pendant la phase initiale et plus tard la douleur devient modérée à sévère. L’inflammation ne répond pas aux médicaments anti-inflammatoires. L’inflammation répond aux corticostéroïdes pendant la phase initiale, la dose ultérieure de corticostéroïdes nécessaire pour soulager la douleur dans les jambes est plus élevée, ce qui entraîne des effets secondaires. La polyarthrite rhumatoïde causant des douleurs articulaires est également traitée avec un groupe de médicaments appelés médicaments antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM). Les médicaments inclus dans le groupe des DMARD sont le méthotrexate (Trexall), le léflunomide (Arava), l’hydroxychloroquine (Plaquenil) et la sulfasalazine (Azulfidine). La luxation articulaire sévère est souvent traitée par chirurgie correctrice. D’autres options de traitement sont l’injection de cortisone et la physiothérapie.

    3. Goutte

      Goutte est une maladie inflammatoire des articulations et peut causer de graves douleurs dans les jambes. Affecte principalement l’articulation des orteils et de la cheville. Dans quelques cas, la goutte est également une inflammation de l’articulation du genou. L’inflammation articulaire est déclenchée par des dépôts de cristaux d’urate monosodique (MSU), également appelés cristaux d’acide urique ou d’urate. Les particules de cristal se déposent sur la membrane synoviale et la capsule articulaire. Les cristaux de MSU se trouvent également dans les sécrétions inflammatoires articulaires. L’inflammation aiguë non infectieuse des principales articulations du pied, de la cheville et du genou provoque de graves douleurs dans les jambes au repos et pendant les activités. La douleur ne répond souvent pas aux médicaments anti-inflammatoires. Le traitement alternatif est la colchicine, l’allopurinol et les corticoïdes. La colchicine aide à réduire la réponse immunitaire, ce qui entraîne une inflammation. La colchicine ne provoque pas de soulagement immédiat de la douleur. La colchicine est soit utilisée pour un traitement à long terme à faible dose, soit à court terme avec une dose modérée à élevée. Les effets secondaires causés par la colchicine limitent l’utilisation à court et à long terme de la colchicine. Les effets secondaires fréquemment observés sont des nausées, des vomissements, crampes d’estomac et diarrhée. L’allopurinol limite la formation d’acide urique et aide à réduire les douleurs aux jambes s’il est prescrit à titre prophylactique. L’allopurinol contribue également à réduire la  formation de calculs rénaux .

    4. Lupus

      La douleur à la jambe est un symptôme courant chez les patients souffrant de  la maladie de lupus érythémateux disséminé communément appelée lupus . Le lupus est une maladie inflammatoire auto-immune. L’inflammation de la membrane synoviale et de la capsule articulaire de la jambe provoque un gonflement et une douleur articulaires, de même l’inflammation des muscles des jambes provoque également des douleurs modérées à sévères. Le lupus est le plus souvent observé chez les femmes d’âge moyen. La maladie est rare et touche moins de 0,1% de la population. Les petites articulations comme les orteils et le pied sont principalement touchées. Le traitement des douleurs aux jambes dues au lupus comprend la physiothérapie, les médicaments anti-inflammatoires et les pilules corticostéroïdes orales.

    5. Arthrite septique des articulations des jambes

      La douleur dans les jambes est également causée par une infection des articulations de la hanche, du genou, de la cheville ou du pied. L’infection des articulations est une maladie rare. L’articulation est enflée à cause d’un abcès dans l’articulation et d’une inflammation des tissus mous entourant l’articulation. L’articulation a l’air rouge, extrêmement douloureuse au toucher et est chaude au toucher. La douleur aux jambes et l’enflure des articulations limitent les mouvements articulaires. Le traitement comprend des analgésiques, des antibiotiques et une thérapie physique. Dans quelques cas, l’abcès est enlevé par insertion d’aiguille et aspiration. La détérioration sévère des articulations est traitée par chirurgie après une antibiothérapie pour éliminer toute infection. Le traitement chirurgical peut comprendre une arthroplastie totale du genou ou de la hanche.

    6. Luxation de l’articulation de la jambe

      Les douleurs aux jambes causées par une luxation articulaire sont très rares. La luxation articulaire est observée à la suite d’  un accident de la route ou d’un accident du travail. L’impact direct lors des sports de contact provoque également une luxation de l’articulation du genou et de la cheville. La luxation de la cheville et du genou est plus fréquente que la luxation de la hanche. La luxation est suspectée lorsqu’un gonflement anormal rapide se développe au-dessus de l’articulation associé à une douleur intense à la jambe. Le traitement comprend des analgésiques et une intervention chirurgicale. Après la chirurgie, une thérapie physique et des analgésiques sont nécessaires avant de reprendre les activités normales.

  6. Douleur aux jambes causée par un traumatisme osseux et une maladie

    1. Fracture osseuse de la jambe

      La douleur à la jambe est extrêmement sévère à la suite d’une fracture d’un os de la jambe. Les fractures du fémur, du tibia, du péroné et des os de la cheville sont moins fréquentes que celles du métatarse (os du pied) et des phalanges (os des orteils). Une fracture des os des jambes est observée à la suite d’un accident de voiture, d’un accident du travail ou d’un impact direct causé lors des sports de contact comme le football, le soccer et le rugby. La douleur associée à un gonflement anormal de consistance dure sur le site de fracture. Le patient est incapable de déplacer la partie de la jambe sous le foyer de fracture. Le traitement comprend la chirurgie, le plâtre, les appareils orthodontiques, les opioïdes, les antibiotiques et les médicaments anti-inflammatoires. Il est conseillé au patient de suivre une thérapie physique et une rééducation après la guérison du site de fracture.

    2. Tumeur des os et du cartilage de la jambe

      Le cancer de la jambe est une maladie très rare. Des douleurs aux jambes légères à modérées font suite au cancer des os et des muscles au cours de la phase initiale. La douleur à la jambe devient très sévère si le traitement conservateur ne parvient pas à réduire la masse tumorale sur l’os. La tumeur du cartilage telle que le chondrosarcome est une tumeur maligne et se développe dans le cartilage articulaire. Les types de tumeurs osseuses qui provoquent des douleurs dans les jambes sont l’ostéome, une tumeur bénigne à croissance lente et l’ostéosarcome, une tumeur maligne à croissance rapide. Le traitement dépend du type de tumeur. La tumeur maligne est traitée par chirurgie,  chimiothérapie et radiothérapie. La tumeur bénigne est également traitée par chirurgie et chimiothérapie .

    3. Infection des os de la jambe : ostéomyélite

      La douleur dans les jambes est rarement causée par une infection osseuse connue sous le nom d’ostéomyélite. L’ostéomyélite est rare et causée par du sang infecté (infection transmise par le sang) ou par la migration d’une infection locale de la peau et des muscles. Une infection osseuse est également observée dans quelques cas à la suite d’une fracture ouverte ou ouverte et d’une luxation de l’os ou de l’articulation de la jambe. L’ostéomyélite est traitée de manière agressive avec des antibiotiques intraveineux et des médicaments anti-inflammatoires.

    4. La maladie osseuse de Paget

      La douleur à la jambe est d’intensité modérée à sévère pendant la phase initiale de la maladie, puis la douleur devient sévère à la suite d’une fracture des os du bassin et de la jambe. L’usure normale des os est remplacée par un nouvel os. Dans  la maladie de Paget, l’os affecté ne guérit pas pour devenir de texture normale et devient poreux. Un os aussi poreux est souvent fracturé, suivi d’une douleur intense à la jambe.

      Le traitement comprend un ajustement du régime alimentaire pour augmenter l’ apport en calcium et en  vitamine D. Les régimes tels que le fromage et le lait fournissent du calcium, de même que la vitamine D est complétée par des légumes verts et une exposition au soleil. La fracture est traitée par chirurgie et la douleur causée par les activités est traitée avec des médicaments anti-inflammatoires ainsi que l’utilisation d’une canne ou d’une marchette. La croissance osseuse est améliorée par la prise de pilules classées comme bisphosphonates. Les pilules disponibles sont le risédronate, le zolendronate et le pamidronate. Les opioïdes sont évités en raison du besoin à long terme d’analgésiques et de leur ajout éventuel si les  opioïdes sont utilisés à long terme. La physiothérapie ainsi que le neurostimulateur électrique transcutané aident à réduire la douleur.

  7. Douleur aux jambes causée par une maladie des nerfs sensoriels

    1. Douleur radiculaire

      L’irritation ou le pincement des fibres nerveuses sensorielles du nerf rachidien lombaire ou sacré dans le canal rachidien provoque une douleur exclusive à la jambe, qui se propage le long du dermatome neural du bas de la jambe. La douleur radiculaire de la jambe est unilatérale ou bilatérale. La douleur radiculaire de la jambe se déplace le long de la voie du nerf sensitif. Il y a 5 nerfs sensitifs lombaires et 2 nerfs sacrés qui fournissent des fibres sensorielles à toute la jambe, de l’aine aux orteils. La douleur est connue sous le nom de douleur radiculaire lorsque la douleur est répartie le long d’une ou de plusieurs fibres nerveuses sensorielles. Une douleur radiculaire à la jambe est observée à la suite d’une irritation ou d’un nerf sensoriel pincé, causé par un  renflement discal ou une hernie. La douleur radiculaire de la jambe est également observée lorsque le nerf sensitif est irrité par un  abcès ou un hématome épidural , une fracture d’une vertèbre et un cancer de l’os vertébral.

    2. Douleur sciatique

      Une douleur sciatique  est observée dans une ou deux jambes. La douleur radiculaire de la jambe se déplaçant le long de l’arrière de la jambe est souvent diagnostiquée comme une douleur sciatique. La douleur sciatique aux jambes est dans la plupart des cas associée à une faiblesse motrice des muscles de la jambe. La douleur sciatique à la jambe est causée par un pincement ou une irritation du nerf lombaire inférieur et du nerf sciatique supérieur. Le traitement comprend une thérapie physique, des analgésiques et une intervention chirurgicale pour éliminer la cause de la douleur. La douleur à la jambe sciatique est souvent causée par un renflement discal, une hernie discale, une tumeur de la colonne vertébrale , une fracture de la vertèbre lombaire et un abcès épidural.

    3. Maladie de Charcot Marie

      Neuropathie sensorielle résultant de la maladie de  Charcot Marie Toothprovoque des douleurs légères à sévères dans une ou les deux jambes. Le trouble neurologique héréditaire porte le nom de 3 chercheurs. La maladie de Charcot Marie Tooth affecte les nerfs sensitifs et moteurs, également connue sous le nom de neuropathie périphérique sensorielle et motrice. La maladie touche 1 personne sur 2500 aux États-Unis. La neuropathie motrice entraîne des faiblesses de plusieurs muscles, qui s’ensuivent plus tard avec une atrophie légère à sévère. La faiblesse des muscles de la bouche et de la langue entraîne des difficultés d’élocution et de déglutition. La faiblesse des muscles thoraciques et abdominaux entraîne des difficultés respiratoires. L’atrophie musculaire des muscles de la main et du pied provoque des déformations des mains et du pied. Le traitement comprend la physiothérapie et l’ergothérapie. Les déformations sont traitées par chirurgie, appareils orthopédiques et appareils orthopédiques avancés. La douleur dans les jambes est traitée avec des analgésiques anti-inflammatoires ou des opioïdes.

      La cause la plus fréquente de douleur à la jambe chez les jeunes est les blessures aux muscles et aux tendons ou aux entorses articulaires. Chez les personnes d’âge moyen, les douleurs aux jambes sont causées par des spasmes musculaires et des maladies inflammatoires occasionnelles des tendons et des muscles. L’arthrose ou la polyarthrite rhumatoïde est la cause fréquente de douleurs aux jambes chez les personnes âgées.

      Les douleurs aux jambes qui durent plus d’une semaine doivent être évaluées par un spécialiste et peuvent être étudiées avec des études radiologiques et des tests sanguins pour écarter la plupart des affections rares, qui sont mentionnées dans cet article.

Lire aussi :

  • Douleur aux jambes : causes de la douleur de la jambe entière, de la douleur partielle de la jambe et de la douleur au bas de la jambe
  • Douleur aux jambes chez les enfants
Lire La Suite  Arthrite du genou (douleur articulaire enflammée) - types, causes, symptômes, traitement
  • Leave Comments