Qu’est-ce que la fièvre du perroquet (psittacose) et comment est-elle traitée ?|Causes et symptômes de la fièvre du perroquet (psittacose)

La fièvre du perroquet (psittacose) est une infection bactérienne extrêmement rare causée par la bactérie Chlamydia psittaci. La fièvre du perroquet (psittacose) est assez rare aux États-Unis, avec seulement environ 10 cas de cette maladie signalés au cours de la dernière décennie. Cependant, il y a toujours des chances que la maladie ne soit pas diagnostiquée en raison de la similitude des symptômes de la fièvre du perroquet (psittacose) avec diverses autres maladies. Cette condition est transmise à l’homme par les oiseaux.

Le nom suggérerait que le perroquet est le coupable le plus probable, mais il existe également d’autres oiseaux infectés qui peuvent transmettre la fièvre du perroquet (psittacose). Cette condition est principalement observée dans des pays comme l’Argentine, l’Australie et l’Angleterre, bien que les zones où de nombreux oiseaux sont élevés, comme les fermes avicoles et les endroits où le climat est tropical, présentent un risque accru de fièvre du perroquet.

Qu’est-ce qui cause la fièvre du perroquet (psittacose) ?

Comme indiqué, la bactérie Chlamydia psittaci est la principale cause du développement de la fièvre du perroquet (psittacose). Les oiseaux dont un individu peut être infecté par la fièvre du perroquet (psittacose) sont :

  • Perroquets
  • Poulets
  • Dindes
  • Pigeons
  • Canards

Un individu peut contracter la fièvre du perroquet (psittacose) en manipulant un oiseau infecté ou en respirant de fines particules d’urine, de matières fécales ou d’autres substances excrétées par son corps. Un individu risque également de le contracter si l’oiseau touche la bouche de l’individu avec son bec, ce que font plus souvent les perroquets.

La transmission interhumaine de la maladie des perroquets est extrêmement rare. Dans certains cas, cependant, si une personne infectée tousse et que les minuscules gouttelettes pénètrent dans le corps d’une autre personne, elle peut également l’attraper.

Quels sont les symptômes de la fièvre du perroquet (psittacose) ?

Les symptômes de la fièvre du perroquet (psittacose) sont similaires à ceux de la grippe ou de la pneumonie . L’apparition des symptômes survient généralement environ deux semaines après l’exposition à la bactérie, mais dans certains cas, les symptômes peuvent prendre aussi peu qu’une semaine pour apparaître. Certains des symptômes courants de la fièvre du perroquet (psittacose) sont :

  • Fièvre et frissons.
  • Nausées avec vomissements .
  • Douleurs musculaires et articulaires .
  • Diarrhée .
  • Faiblesse et léthargie.
  • Fatigue persistante.
  • Toux sèche.
  • Douleurs thoraciques et essoufflement dans certains cas.
  • Photophobie dans certains cas également.
  • Dans de rares cas, diminution de la fonction pulmonaire à la suite de la fièvre du perroquet.

Comment diagnostique-t-on la fièvre du perroquet (psittacose) ?

Comme la fièvre du perroquet (psittacose) est extrêmement rare, il y a toujours des chances qu’elle soit non diagnostiquée ou mal diagnostiquée. Dans de tels cas, l’individu doit s’assurer qu’il ou elle dit au médecin qu’il ou elle a été dans et autour des fermes avicoles ou des endroits où ils ont été exposés à beaucoup d’oiseaux, afin que le médecin puisse également prendre en considération la fièvre du perroquet. comme cause des symptômes.

Une fois la fièvre du perroquet suspectée, le médecin effectuera des tests sanguins et de laboratoire qui montreront clairement la présence de la bactérie responsable de cette affection et confirmeront ainsi le diagnostic de la fièvre du perroquet (psittacose).

Cela peut également être fait en vérifiant les anticorps de la bactérie qui cause la fièvre du perroquet. Une modification du niveau d’anticorps confirmera également le diagnostic de celui-ci.

Comment traite-t-on la fièvre du perroquet (psittacose) ?

Les antibiotiques sont le traitement de première ligne de la fièvre du perroquet (psittacose). La tétracycline et la doxycycline sont les antibiotiques les plus préférés donnés pour le traitement de celui-ci.

Dans le cas des nourrissons atteints de la fièvre du perroquet, l’azithromycine est le médicament le plus préféré pour son traitement. Le cours habituel d’antibiotiques est d’environ deux semaines pour l’élimination complète des bactéries causant la fièvre du perroquet.

En ce qui concerne la période de récupération de la fièvre du perroquet (psittacose), la majorité des personnes se rétablissent complètement après le traitement antibiotique, bien que cela puisse prendre plus de temps aux patients âgés ou aux patients immunodéprimés pour se remettre complètement de la fièvre du perroquet (psittacose).

  • Leave Comments