Contre-indications et effets secondaires du kéfir

Découvrez les contre-indications et les effets secondaires du kéfir.

Bien que les avantages du kéfir l’emportent en effet sur les risques, il est important de les connaître pour éviter d’avoir tout effet indésirable.

 

Le kéfir est l’un des nombreux aliments probiotiques qui sont recommandés pour leurs propriétés et les effets que cela peut avoir sur la santé, cependant comme dans tous les aliments, il peut aussi avoir des effets secondaires, il est donc important de savoir quels cas sont contre-indiqués.

Bien que les avantages l’emportent en effet sur les risques, il est également important de les connaître pour éviter d’avoir tout effet indésirable qui pourrait mettre notre santé en danger.

Contre-indications au kéfir

Bien qu’ils soient rares, il est important de savoir que la plupart des effets secondaires qui surviennent après la consommation de kéfir surviennent lors de l’ingestion d’un produit maison, car les kéfirs préparés à la maison sont généralement beaucoup plus concentrés que ceux que l’on peut acheter dans le commerce.

1. Effets sur les personnes ayant un estomac sensible

Bien que ses propriétés soient généralement bénéfiques pour le fonctionnement du système digestif, de nombreuses personnes ont un estomac ou un intestin délicat, ce qui peut provoquer une série d’inconforts, tels que l’inflammation, la douleur ou la diarrhée.

Donc si l’un de ces symptômes apparaît, il est important d’éviter sa consommation et de consulter un médecin.

2. Interfère avec l’absorption de certains médicaments

Le kéfir contient une grande quantité de calcium, un minéral qui peut interférer avec l’absorption de certains médicaments, tels que les fluorures, les inhibiteurs, les tétracyclines ou les bisphosphates.

Dans ce cas, il est important de consulter d’abord votre médecin, bien que dans la plupart des cas, il ne soit pas nécessaire d’éviter complètement leur consommation, car il peut être suggéré de les consommer au moins 2 heures avant et 2 heures après la prise de ces médicaments.

 

3. Effets chez les personnes immunodéprimées

De nombreuses personnes sont obligées de prendre des médicaments qui réduisent la force du système immunitaire, comme celles atteintes de polyarthrite rhumatoïde ou de lupus.

Le kéfir étant un aliment composé de levures et de bactéries, qui sont généralement contrôlées par le système immunitaire, il est recommandé d’éviter sa consommation, car l’affaiblissement de ce système peut entraîner différentes infections.

 

 

4. Effets sur les personnes sensibles aux levures

Cette boisson contient des levures qui combattent les levures dites pathogènes, mais dans le cas des personnes qui souffrent de sensibilité aux levures, elles peuvent provoquer un certain inconfort.

Les personnes qui ont souffert d’une infection à levures doivent d’abord consulter leur médecin avant de consommer du kéfir.

5. Contre-indiqué chez les personnes qui consomment des anticoagulants

Un autre des minéraux qui se distinguent dans les propriétés du kéfir est la vitamine K, qui peut être nocive chez les personnes sous traitement anticoagulant.

 

6. Effets sur les personnes atteintes du SIDA

Le SIDA produit également un affaiblissement du système immunitaire et augmente le risque de souffrir de candidose, pour cette raison, il est important de consulter un médecin à l’avance avant d’ingérer du kéfir, car il peut provoquer différents types d’infections.

Il ne faut pas abuser de sa consommation

Le kéfir, comme tout autre aliment, peut générer des effets indésirables lorsque sa consommation est abusive, il est donc conseillé de consulter un médecin et un nutritionniste pour savoir quelle est la bonne quantité à ingérer dans chaque cas.

  • Leave Comments