Côlon vs gros intestin – Parties, symptômes et maladies

Les intestins sont la partie la plus longue du tube digestif, allant de l’extrémité de l’estomac à l’anus. Il y a l’intestin grêle, qui est le plus long des intestins, et le gros intestin. Comme son nom l’indique, le gros intestin est plus large et plus gros que l’intestin grêle, bien que plus court.

 

Parties du gros intestin

Le gros intestin comprend deux parties distinctes:

  1. Cecum où l’intestin grêle rejoint le gros intestin et comprend l’ appendice vermiforme .
  2. Colon qui constitue la majorité du gros intestin.

Les parties terminales du tube digestif, à savoir le rectum et le canal anal , sont parfois considérées comme une partie distincte du tube digestif. Cependant, il est de plus en plus populaire d’inclure le rectum et le canal anal ( anorectum ) dans le gros intestin.

 

Parties du côlon

Comme mentionné, le côlon n’est qu’une partie du gros intestin. Le colon lui-même peut être divisé en quatre parties en fonction de son emplacement et de son orientation:

  1. Le côlon ascendant est la première partie du côlon partant du caecum. Il monte du côté droit de l’abdomen.
  2. Le côlon transversal est la deuxième partie s’étendant à partir de la flexion hépatique. Il traverse l’abdomen supérieur de la droite vers la gauche.
  3. Le côlon descendant est la troisième partie du côlon s’étendant de la flexion splénique. Il descend du côté gauche de l’abdomen.
  4. Le côlon sigmoïde est la dernière partie et la partie la plus étroite du côlon qui s’étend de l’extrémité du côlon descendant pour finalement devenir le rectum.

Signes et symptômes

Les signes et symptômes des diverses maladies touchant le gros intestin sont en grande partie les mêmes et peuvent être difficiles à différencier. Ces symptômes comprennent:

  • Douleurs abdominales, crampes ou inconfort
  • Distension abdominale (élargissement)
  • Altérations de l’habitude intestinale – constipation ou diarrhée
  • Sang et / ou mucus dans les selles ou du rectum
  • Sensation de ballonnement – sensation de plénitude
  • Flatulences excessives
  • Bruits intestinaux anormaux – borborygmi

D’autres symptômes comme les nausées, les vomissements et la fièvre ne sont pas spécifiques et ne peuvent apparaître que dans certaines maladies du gros intestin. Par exemple. la fièvre peut être le signe d’une infection.

En savoir plus sur la douleur du côlon .

Maladies du gros intestin

Les maladies suivantes peuvent concerner le caecum et / ou le côlon. Les maladies et troubles du rectum ou du canal anal ne sont pas inclus.

Appendicite

L’appendicite est une inflammation de l’appendice vermiforme. L’appendice (appendice vermiforme) est la petite sortie étroite du caecum. Il survient lorsque l’ouverture de l’appendice est obstruée. Les bactéries peuvent alors se multiplier dans l’appendice et provoquer une infection. Dans les cas graves où le traitement est retardé, l’appendice peut éclater, ce qui constitue une urgence médicale.

Cancer colorectal

Le cancer colorectal est l’un des types de cancers les plus courants dans le monde. Il survient lorsque les cellules du côlon ou du rectum deviennent anormales et commencent à se multiplier rapidement. Ces excroissances malignes (cancéreuses) endommagent les tissus sains et peuvent se propager à d’autres parties du corps. Parfois, des cellules cancéreuses d’ailleurs dans le corps peuvent se propager au côlon et au rectum où elles provoquent le cancer.

Colite

La colite est un terme général désignant l’inflammation du côlon due à une multitude de causes différentes. L’une des raisons courantes de la colite est une infection causée par des virus, des bactéries et / ou des protozoaires. Parfois, les toxines de ces agents infectieux ou d’autres substances toxiques peuvent également provoquer une inflammation du côlon. Une gamme d’autres insultes telles que les troubles auto-immunes, environnementaux et circulatoires peuvent également provoquer une inflammation du côlon.

En savoir plus sur les types de colite .

Diverticulite

Les diverticules sont des poches anormales qui se forment dans la paroi du côlon. Ces poches peuvent ne provoquer aucun signe ou symptôme jusqu’à ce qu’il soit infecté. L’infection de ces poches est connue sous le nom de diverticulite. La diverticulose (formation de diverticules) et la diverticulite sont plus fréquentes chez les personnes âgées et en particulier chez les fumeurs, les personnes en surpoids ou obèses, mènent une vie sédentaire et consomment une alimentation pauvre en fibres.

Maladie inflammatoire de l’intestin

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

La maladie inflammatoire de l’intestin (MII) est un trouble dans lequel le système immunitaire attaque la paroi du tube digestif, en particulier celle des intestins (intestins). Cela provoque une inflammation et même la formation de plaies ouvertes (ulcères) avec une perturbation de l’activité intestinale normale. Parmi les deux types de MII, la colite ulcéreuse est limitée au côlon alors que la maladie de Crohn peut affecter une partie du tube digestif, même sans atteinte du gros intestin.

Syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable (SCI) n’est pas lié de manière concluante aux intestins (intestins) seuls. La cause exacte n’est pas claire et plusieurs mécanismes ont été proposés. Il n’y a pas de pathologie clairement identifiable (processus pathologique) pouvant être isolée dans le SCI. Cela semble être dû à un mouvement anormalement rapide ou lent dans les intestins. Cela provoque des douleurs abdominales et des altérations du transit intestinal (constipation, diarrhée ou une combinaison des deux).

Colite ischémique

La colite ischémique est un type de colite (inflammation du côlon) qui survient lorsque le flux sanguin vers le côlon est réduit. Cela conduit à un apport d’oxygène insuffisant aux tissus du côlon. Il survient lorsque les vaisseaux sanguins se rétrécissent ou même se bloquent. La colite ischémique est plus susceptible de survenir chez les personnes âgées, après une chirurgie abdominale et chez les personnes à risque d’athérosclérose (plaques graisseuses se développant dans les parois des artères).

Mégacôlon

Le mégacôlon est un élargissement anormal (dilatation) du côlon. Il survient en cas d’affaiblissement, de paralysie ou de dysfonctionnement des muscles du côlon. Cela se traduit par la sauvegarde du contenu du côlon et l’étirement de la paroi du côlon. Le mégacôlon peut être aigu ou chronique. Au niveau de ce dernier, la dilatation peut être présente dès la naissance (congénitale), se développer dans la vie (acquise) ou survenir pour des raisons inconnues (idiopathique).

Polypes

Les polypes coliques sont des excroissances qui dépassent de la paroi du côlon. La plupart de ces excroissances sont bénignes (non cancéreuses), mais certains polypes ont le potentiel de devenir malins (cancéreux). Les polypes peuvent ne causer aucun symptôme à moins qu’ils ne deviennent volumineux ou qu’il y ait plusieurs polypes dans une petite zone du côlon.

Les polypes sont le résultat de perturbations dans les gènes qui contrôlent la croissance cellulaire. Certains facteurs de risque augmentent la probabilité de polps du côlon, comme avoir plus de 50 ans, consommer de l’alcool et du tabac, des antécédents familiaux de polypes du côlon et avoir des conditions comme le diabète de type 2 et les maladies inflammatoires de l’intestin (MII).

Lire La Suite  Syndrome de la veine cave supérieure (blocage SVC)
  • Leave Comments