Balanite – Inflammation de la tête du pénis, pointe du pénis enflée

Qu’est-ce que la balanite?

La balanite est le terme médical pour désigner l’inflammation du gland du pénis, également appelée tête du pénis ou pointe du pénis. L’inflammation implique souvent le prépuce (prépuce) chez les hommes non circoncis, auquel cas elle est connue sous le nom de balanoposthite . Si le prépuce seul est enflammé, on parle de posthite . Cependant, ces conditions sont largement similaires et sont souvent discutées ensemble.

 

Ce sont des conditions courantes chez les hommes et peuvent affecter n’importe quel groupe d’âge. La balanite est plus fréquente chez les garçons et les hommes qui n’ont pas été circoncis mais ne justifie pas la nécessité d’une circoncision à titre préventif. La plupart des cas sont dus à des infections et une mauvaise hygiène personnelle est un facteur de risque majeur. Ce n’est pas une maladie potentiellement mortelle, mais peut entraîner de graves complications si elle n’est pas traitée.

 

La tête du pénis (gland du pénis) est une membrane muqueuse et n’a pas la protection kératinisée de la peau. Le prépuce recouvre le gland du pénis, le protégeant ainsi dans une certaine mesure, et permet de retenir l’humidité de la membrane. Les hommes circoncis, par contre, n’ont pas ce niveau de protection et le gland du pénis est constamment sec. Malgré la protection contre le prépuce, la tête du pénis est toujours exposée et en fait le prépuce peut contribuer aux infections de cette zone. Par conséquent, les hommes circoncis, bien qu’ayant un gland plus sec, sont moins sujets à la balanite.

Signification de balanite

Comme toute zone du corps, la tête du pénis est sujette à l’inflammation dans certaines conditions. L’inflammation est une réponse à une blessure, qu’elle soit mécanique, chimique, allergique ou infectieuse. La pointe du pénis est recouverte par le prépuce qui peut se rétracter si nécessaire mais il emprisonne également les débris, la saleté et les bactéries. Le pénis lui-même est maintenu plus chaud que les autres parties du corps en raison du recouvrement constant de vêtements.

L’humidité sur la pointe du pénis, recouverte par le prépuce, fournit un environnement idéal pour que les bactéries et même les champignons se développent et se développent à l’intérieur. Une mauvaise hygiène n’élimine pas les restes ou l’urine, le sperme, les cellules épithéliales et les huiles cutanées qui sont collectivement appelées smegum. Au fur et à mesure que l’agent pathogène envahissant se développe et se multiplie, il peut atteindre un stade où il est capable de causer de graves blessures aux tissus de la tête du pénis.

 

Lire La Suite  Signes d'infertilité (difficulté à tomber enceinte) chez les femmes et les hommes

L’inflammation s’installe alors. Le processus d’inflammation du gland du pénis est marqué par un gonflement, une rougeur, une chaleur et une douleur. Comme l’inflammation s’étend au prépuce, cette zone peut également être rouge, enflée et douloureuse. Le prépuce enflammé peut être incapable de se rétracter et c’est ce qu’on appelle le phimosis. De même, un gonflement excessif de la tête du pénis peut emprisonner le prépuce derrière lui, l’empêchant ainsi de revenir à sa position normale. Ceci est connu sous le nom de paraphimosis.

Le gonflement du tissu pénien et la pression du prépuce contre celui-ci peuvent comprimer et ainsi bloquer l’urètre. Si la balanite n’est pas traitée, elle peut entraîner des lésions persistantes de l’ouverture urétrale et de la partie distale de l’urètre. Par la suite, du tissu cicatriciel peut se former, rétrécissant ainsi de manière permanente l’urètre – sténose urétrale. Bien que la balanite soit presque toujours causée par une infection, l’inflammation de la tête du pénis peut survenir parfois avec des causes non infectieuses.

Causes de la balanite

Les deux principaux facteurs qui contribuent à la balanite sont une mauvaise hygiène et un prépuce serré (phimosis). D’autres facteurs de risque comprennent le VIH, le diabète sucré, plusieurs partenaires sexuels et des antécédents d’infections sexuellement transmissibles (IST).

Les infections

La balanite est principalement due à une infection de la tête du pénis qui peut ou non impliquer le prépuce. L’infection simultanée du prépuce (balanoposthite) n’est pas à considérer chez les hommes circoncis. Les principaux agents pathogènes responsables sont les bactéries, y compris les bactéries naturelles de la peau. Les virus et les champignons peuvent également provoquer une balanite. Les infections fongiques sont plus probables chez les patients immunodéprimés comme on le voit avec le VIH et un diabète sucré mal contrôlé. Certains des agents comprennent:

  • Streptocoques (bactéries)
  • Candida (levures)
  • Chlamydia   (bactérie
  • Gonorrhée ( Neisseria gonorrhoeae )
  • Herpès génital ( virus de l’herpès simplex )
  • Virus du papillome humain (HPV)
  • Syphilis ( Treponema pallidum )
  • Trichomonase (espèce trichomonale)
  • Espèces de Borrelia (bactéries)
  • Gale

Non infectieux

La pointe du pénis est sensible et facilement blessée par des facteurs mécaniques et chimiques. Un traumatisme mécanique à l’extrémité du pénis n’est pas aussi courant que l’irritation chimique. Ce dernier peut ou non être lié à une allergie et peut survenir avec:

  • Savons et désinfectants
  • Préservatifs, lubrifiants et spermicides
  • Poudres à laver et détergents

Le smegum (huile de peau, cellules épithéliales, sueur, urine, saleté) est l’irritant le plus courant et peut provoquer une balanite même sans infection. Autres facteurs non infectieux non liés aux irritants mécaniques ou chimiques. Les maladies de la peau comme le psoriasis, l’eczéma et la balanite xérotique oblitérante (BXO) peuvent également être un facteur contributif. Le cancer du pénis, bien que rare, est également un facteur de risque de balanite.

Signes et symptômes de la balanite

Les symptômes d’inflammation tels que rougeur, chaleur, gonflement et douleur brûlante à l’extrémité du pénis sont parmi les premiers symptômes. Elle a tendance à survenir dans les 2 à 3 jours suivant un rapport sexuel lorsque la balanite est due à des IST ou à un traumatisme lié à des actes sexuels. La gravité peut également dépendre de l’étendue de la blessure ou de l’irritation et si elle est liée ou non à des facteurs infectieux.

À mesure que la condition s’aggrave, la douleur devient intense et la sensibilité peut être suffisamment intense pour que même la pression des sous-vêtements soit extrêmement douloureuse. Des démangeaisons à l’extrémité du pénis et une décharge nauséabonde sont d’autres symptômes courants. Les symptômes sont souvent localisés sur une partie de la tête du pénis au départ.

Dans les cas plus graves, il affecte toute la tête du pénis. À ce stade, il peut y avoir d’autres symptômes chez les hommes non circoncis tels qu’une incapacité à tirer le prépuce vers l’arrière (phimosis) ou à le pousser vers sa position d’origine (paraphimosis). Les symptômes urinaires dépendent également de la gravité et de la durée de la balanite.

 

Lire La Suite  6 Signes de malnutrition et causes d'une (mauvaise) nutrition insuffisante

Les brûlures lors de la miction sont un symptôme courant même dans les cas bénins, mais dans les balanites sévères, il peut également y avoir des signes d’obstruction urinaire comme des difficultés à uriner ou un gonflement du prépuce pendant la miction. Les symptômes urinaires sont plus susceptibles d’être permanents dans la balanite à long terme avec la formation de tissu cicatriciel donnant lieu à des sténoses urétrales.

D’autres symptômes tels que les ulcères péniens et les pustules peuvent être liés aux symptômes des MST même en l’absence de balanite. Un gonflement des ganglions lymphatiques inguinaux peut également être présent mais n’est pas spécifique de la balanite. En savoir plus sur les ganglions lymphatiques de l’aine enflés .

Traitement de la balanite

Le traitement varie selon qu’il y a des complications comme le phimosis ou une obstruction urinaire. Dans ces cas, la circoncision peut être justifiée.

Sans Phimosis

  • Le prépuce est doucement rétracté et la zone est nettoyée à l’eau tiède.
  • Des pommades antimicrobiennes peuvent être appliquées sur la zone touchée.
  • Des antibiotiques oraux ou des médicaments antifongiques peuvent être nécessaires.
  • Les corticostéroïdes topiques peuvent aider à réduire l’inflammation.

Avec Phimosis

  • L’application de corticostéroïdes topiques peut permettre une légère rétraction et les mesures mentionnées ci-dessus.
  • La circoncision peut être nécessaire si le cas est très grave et ne répond pas aux mesures ci-dessus.

Prévention de la balanite

Hygiène

La principale mesure préventive est une bonne hygiène. Les hommes non circoncis doivent rétracter doucement le prépuce et laver la zone quotidiennement. Un savon hypoallergénique ou un émollient peut être utilisé à la place du savon en cas de sensibilité. L’eau chaude suffit à elle seule pour garder la zone propre. La zone doit être soigneusement séchée avant de s’habiller.

Contamination

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

La contamination de la zone par des matières fécales ou l’irritation par des produits chimiques sont souvent introduites dans la zone par les mains non lavées. Les hommes devraient éviter de toucher leurs organes génitaux inutilement et se laver toujours soigneusement les mains avant de le faire. Le changement régulier de couche chez les nourrissons de sexe masculin est crucial car les matières fécales peuvent contaminer la tête du pénis.

Rapports

Les rapports sexuels sont un facteur de risque en particulier chez les hommes non circoncis. Les infections sexuellement transmissibles doivent être évitées grâce à une utilisation appropriée du préservatif. Même les infections du système reproducteur féminin, comme le muguet vaginal, peuvent provoquer une balanite chez les hommes sujettes.

Il peut y avoir un plus grand traumatisme au pénis avec certains actes comme les relations sexuelles anales et donc l’utilisation de lubrifiant est nécessaire. Les relations sexuelles orales peuvent également être un facteur de risque et la balanite infectieuse peut être due à des bactéries naturellement présentes dans la bouche.

Opération

La circoncision (ablation du prépuce) est une mesure préventive mais pas pour les enfants de moins de 3 ans. Cependant, cela n’est pas nécessaire dans le cas isolé de balanite qui peut être traitée et gérée efficacement avec des médicaments et d’autres mesures conservatrices.

Les références

  1. Balanite . Medscape
  • Leave Comments