Quels sont les symptômes et les effets du retrait des bêtabloquants ?

L’hypertension artérielle (hypertension) est un problème courant dans le monde entier et peut avoir de graves conséquences sur la santé. L’hypertension artérielle est traitée par de nombreux médicaments, et le bêta-bloquant est l’un d’entre eux, qui aide à réduire la pression artérielle. Comme ces médicaments sont pris régulièrement et pendant une longue période, il est important de connaître les symptômes et les effets du sevrage des bêtabloquants.

Comme l’hypertension artérielle peut affecter les vaisseaux sanguins et endommager les principaux organes, les bêta-bloquants sont utilisés pour contrôler efficacement la pression artérielle et prévenir les complications. Les bêta-bloquants sont également largement prescrits aux patients souffrant d’un niveau élevé d’anxiété et de stress. En plus de l’hypertension artérielle, les bêta-bloquants sont utiles dans le traitement d’affections telles qu’une fréquence cardiaque anormale, des douleurs angineuses et lorsqu’il existe un risque accru d’insuffisance cardiaque.

L’utilisation de bêta-bloquants peut être réduite une fois que le cœur commence à fonctionner normalement. Mais lorsqu’une personne habituée à prendre un bêta-bloquant est invitée à arrêter son utilisation, de nombreux autres symptômes peuvent devenir plus importants. Les bêta-bloquants aident le cœur à se normaliser en normalisant les hormones du stress. Si les médicaments sont arrêtés, cela peut avoir des effets inverses. Lorsque l’utilisation du bêta-bloquant est arrêtée, cela peut provoquer certains effets, appelés symptômes de sevrage. Le sevrage des bêta-bloquants peut provoquer divers symptômes qui sont assez inhabituels dans leur apparence et leur apparition.

Quels sont les symptômes du retrait des bêtabloquants ?

Les symptômes et effets suivants du sevrage des bêtabloquants sont ressentis assez souvent par les patients :

  • Les tremblements fréquents qui peuvent être sévères sont l’un des symptômes les plus courants du sevrage des bêtabloquants.
  • Lorsque le bêta-bloquant est arrêté brutalement, les problèmes de fonctionnement cardiaque, pour lesquels le médicament a été prescrit, peuvent réapparaître. Il s’agit d’un effet courant du sevrage des bêtabloquants. Cela peut à nouveau provoquer une hypertension artérielle, une angine de poitrine ou  des douleurs thoraciques et également augmenter le risque d’insuffisance cardiaque et de crise cardiaque .
  • En raison du sevrage des bêtabloquants, le flux sanguin vers le cœur augmente et peut entraîner une augmentation de la transpiration.
  • De même, un essoufflement fréquent,  même sans effort physique, est également un autre symptôme courant du sevrage des bêta-bloquants.
  • Les maux de tête fréquents  et la  migraine sont l’un des effets courants du sevrage des bêtabloquants.
  • Les crampes et les douleurs dans différentes parties du corps, même en étant actif, sont également un effet assez courant du sevrage des bêta-bloquants.
  • Un autre symptôme courant du sevrage des bêta-bloquants est une sensation de tremblement et même un évanouissement.
  • Un rythme cardiaque irrégulier, connu sous le nom d’arythmie, peut également être le résultat d’un sevrage des bêtabloquants.
  • Les autres symptômes courants du sevrage des bêta-bloquants comprennent la prise de poids, les pieds froids et la fatigue.

Certains des symptômes les moins courants du sevrage des bêta-bloquants, qui sont plus importants chez les patients dont le système immunitaire est plus faible, comprennent

  • Dépression  et stress
  • Insomnie  et troubles du sommeil
  • Être essoufflé même lors de l’exécution d’activités qui nécessitent moins d’efforts physiques.

Effets du sevrage des bêtabloquants et du diabète

Les patients diabétiques doivent être prudents lorsqu’ils prennent des bêta-bloquants en ce qui concerne les faibles niveaux de sucre et les effets du sevrage des bêta-bloquants. Comme ces médicaments peuvent abaisser le rythme cardiaque, il peut être difficile d’évaluer les symptômes d’hypoglycémie, ce qui peut être une préoccupation chez les diabétiques. Par conséquent, une surveillance appropriée de la glycémie, un contrôle de l’alimentation et un apport alimentaire régulier sont essentiels pour éviter l’hypoglycémie lors de la prise de bêta-bloquants.

Retrait de l’hormone thyroïdienne et des bêtabloquants

Outre les signes ci-dessus, les effets du sevrage des bêtabloquants peuvent également être liés à l’ hyperthyroïdie . L’hyperthyroïdie présente des symptômes tels que des tremblements , une anxiété accrue et une fréquence cardiaque. Comme ces symptômes sont similaires aux symptômes du sevrage des bêtabloquants, il peut être difficile de faire la différence entre les deux. Cela peut rendre difficile le diagnostic de la maladie et il existe des risques de retard dans le traitement, ce qui peut gravement affecter la santé.

Retrait du cholestérol et des bêtabloquants

Les effets du sevrage des bêtabloquants se font également sentir sur les taux de triglycérides et de cholestérol. Le sevrage soudain des bêta-bloquants peut réduire le bon cholestérol et augmenter le mauvais cholestérol, ce qui peut affecter la santé dans une large mesure.

Crises cardiaques et retrait des bêtabloquants

L’utilisation de bêta-bloquants sur une période prolongée réduit la fréquence cardiaque et semble fonctionner normalement. Lorsqu’il y a un arrêt soudain du bêta-bloquant, l’adrénaline dans votre corps peut devenir plus sensible, ce qui peut soudainement augmenter la fréquence cardiaque. Cela exerce une pression excessive sur le cœur, ce qui peut augmenter le risque de crise cardiaque.

Angine et douleur thoracique

Le blocage des artères coronaires est assez fréquent et peut souvent provoquer une angine de poitrine ou des douleurs thoraciques. En raison du sevrage des bêtabloquants, les risques de douleurs thoraciques et également de crises cardiaques ou d’infarctus du myocarde sont accrus.

Hypertension

Les bêta-bloquants sont utilisés pour traiter l’hypertension artérielle ou l’hypertension. Si les bêta-bloquants sont soudainement arrêtés, la pression artérielle peut recommencer à augmenter. De plus, les effets du sevrage des bêta-bloquants peuvent entraîner une anxiété et un stress accrus, qui peuvent se manifester par des symptômes tels que des palpitations et une transpiration excessive.

L’arrêt brutal des bêta-bloquants peut provoquer de nombreux symptômes indésirables et nécessite souvent une surveillance. Les symptômes et les effets du sevrage des bêtabloquants sont pour la plupart perceptibles, mais peuvent parfois être confondus avec les symptômes d’autres troubles. Par conséquent, il est nécessaire que les bêta-bloquants, s’ils doivent s’arrêter, soient effectués de manière appropriée et uniquement sur avis médical. Les médecins conseillent généralement de réduire progressivement la dose, ce qui permet de réduire progressivement la dose et de surveiller également des paramètres de santé spécifiques. Cela permet au corps de s’adapter lentement à des doses plus faibles, réduisant ainsi le risque de symptômes et d’effets indésirables du sevrage des bêta-bloquants.

Lire La Suite  Nerfs de l'estomac - nerf vague, plexus cœliaque et entérique
  • Leave Comments