Exposition à la silice, inhalation de poussière – Signes, symptômes de silicose

La silicose est l’une des maladies professionnelles les plus fréquentes. Il résulte de l’inhalation de particules de silice avec une maladie pulmonaire chronique qui se développe au fil des années et des décennies. La plupart des patients sont asymptomatiques pendant des décennies et présentent les premiers symptômes après 10 à 20 ans. C’est la forme chronique classique de la silicose. La silicose accélérée est celle où les symptômes sont observés beaucoup plus tôt, généralement dans les 5 à 10 ans suivant l’exposition. Dans la silicose aiguë, les patients présentent des symptômes en quelques semaines ou quelques mois.

La silicose est un type de pneumoconiose – des maladies pulmonaires causées par l’inhalation de poussières minérales. Les autres maladies courantes de cette catégorie comprennent l’ asbestose (fibres d’amiante) et la pneumoconiose des travailleurs du charbon (particules de charbon). Les symptômes de la silicose ne sont pas spécifiques et peuvent être observés avec de nombreuses autres affections respiratoires. L’intensité des symptômes de silicose dépend de la durée et de la quantité d’inhalation de poussière de silice.

 

  • Durée plus courte d’exposition et d’inhalation de quantités minimales de silice (silicose simple):
    • Le développement de minuscules nodules ne compromet pas la fonction pulmonaire.
    • Les patients peuvent donc rester asymptomatiques pendant des périodes beaucoup plus longues.
    • La silicose ne peut être diagnostiquée que lors du dépistage d’autres affections respiratoires.
  • Durée plus longue d’exposition à la silice et inhalation de plus grandes quantités de silice (silicose compliquée):
    • Nodules plus gros de cicatrices fibreuses visibles à la radiographie / scanner thoracique.
    • Les nodules finissent par fusionner pour former des cicatrices étendues dans toutes les zones touchées de l’échange de gaz pulmonaire et l’élasticité pulmonaire est compromise.
    • Il existe un risque accru de tuberculose (TB), de BPCO et de cancer du poumon qui peuvent contribuer à la présentation clinique.

Signes et symptômes de la silicose

Les signes et symptômes de la silicose sont similaires aux autres types courants de pneumoconiose – l’asbestose et la pneumoconiose des travailleurs du charbon. La difficulté à respirer, la toux et la sensibilité aux infections respiratoires répétées sont des caractéristiques communes. La cyanose et le clubbing peuvent être observés dans les cas avancés. Des tests de la fonction pulmonaire anormaux révélant une diminution du volume pulmonaire et une mauvaise perfusion gazeuse sont fréquents. L’hypertension pulmonaire et l’insuffisance cardiaque droite contribueront à d’autres signes comme l’œdème périphérique (gonflement des jambes).

Silicose Difficulté à respirer

La difficulté à respirer (dyspnée) est parmi les premiers symptômes à apparaître. Elle n’est généralement évidente qu’à l’effort (dyspnée d’effort) et progresse progressivement jusqu’au point où elle persiste même au repos. Des bruits de respiration anormaux comme des crépitements et une respiration sifflante peuvent être observés avec le temps. Chez les fumeurs, l’ emphysème et la bronchite chronique doivent d’abord être exclus comme causes possibles de dyspnée.

Silicose Toux

La toux associée à la silicose est en grande partie une toux productive. Elle est exacerbée par des infections superposées et doit être différenciée de la bronchite chronique, en particulier chez les fumeurs. L’hémoptysie (crachats de sang) peut être plus fréquente chez les patients atteints de tuberculose (silicotuberculose).

Silicose aiguë

La présentation clinique entre silicose chronique, accélérée et aiguë est largement la même. Cependant, dans la silicose aiguë, les symptômes ont tendance à se développer et à progresser beaucoup plus tôt. La douleur pleurétique , la perte de poids et le malaise sont prédominants avec la silicose aiguë et culminent avec une insuffisance respiratoire dans les 18 à 24 mois.

  • Leave Comments