EXERCICES DE DÉFÉCATION POUR SOULAGER LA CONSTIPATION

La constipation est un problème répandu chez les enfants et les adultes. Bien qu’il existe de nombreuses causes connues de constipation, elle peut également survenir sans raison clairement identifiable, auquel cas on parle de constipation idiopathique. L’alimentation joue un rôle majeur dans le traitement et la gestion de la constipation, mais l’activité physique est également utile. Certains exercices peuvent être plus efficaces spécifiquement pour la constipation.

L’exercice aide-t-il les habitudes intestinales?

Il est important de comprendre que plus les selles restent longtemps dans les intestins, plus l’eau est absorbée par les selles. Cela rend les excréments secs et durs. Par conséquent, il est important que les selles se déplacent à une vitesse raisonnable dans le côlon. Le mouvement dans l’intestin est rendu possible par les petits muscles de la paroi intestinale qui se contractent et se détendent. L’exercice peut aider avec ce mouvement.

Tout type d’activité physique peut être utile pour les habitudes intestinales. En fait, 20 à 30 minutes d’exercice par jour sont recommandées pour traiter la constipation, en plus d’augmenter l’apport en fibres et de boire beaucoup d’eau. Le mouvement aide au transit des selles dans le côlon. Cependant, il existe également des exercices spécifiques qui peuvent être plus bénéfiques pour le traitement et la gestion de la constipation.

L’exercice a une foule d’avantages au-delà de la régularité intestinale. Il est important de noter que l’exercice doit être régulier pour être efficace contre la constipation. Alors qu’un seul entraînement peut stimuler une selle, l’objectif est de restaurer la régularité de l’intestin. Cet exercice régulier peut également aider à la gestion du poids, ce qui peut avoir un avantage supplémentaire, car la constipation est plus fréquente chez les personnes obèses.

Types d’exercice pour la constipation

Il existe différents types d’exercices qui peuvent aider à lutter contre la constipation. Consultez toujours un médecin avant de commencer un programme d’exercice. Commencez lentement à faire l’exercice pendant quelques minutes à la fois et augmentez progressivement la durée au fil des jours. Arrêtez l’activité physique en cas d’essoufflement, de douleur thoracique ou de vertiges et consultez un médecin.

L’exercice pour gérer la constipation ne nécessite pas d’équipement spécialisé ni de fréquentation d’un gymnase. Même simplement les activités physiques quotidiennes aident, mais un temps dédié doit être réservé à l’exercice. Le choix de l’exercice doit être fait avec soin après avoir consulté un médecin et tout en maintenant un apport accru en eau et en fibres. Ne vous contentez pas d’un seul type d’exercice pendant une séance d’entraînement. La combinaison de différents exercices peut être utile pour un entraînement complet du corps.

Demandez à un médecin en ligne maintenant !

Marche à pied

La marche rapide est un exercice simple qui peut être efficace contre la constipation. Commencez avec un rythme confortable à maintenir pendant au moins 15 à 20 minutes à la fois. S’il n’y a pas d’endroit approprié pour marcher, marcher sur place suffira. La clé est de générer un mouvement et de maintenir le mouvement pendant une période de temps définie. Évitez l’exercice, même la marche rapide, immédiatement après un repas.

Nager

Des exercices d’aérobie plus intenses sont également bénéfiques. Le jogging et la course sont quelques-unes des autres options, mais pour un exercice à faible impact, la natation est idéale. C’est un entraînement complet du corps sans l’impact de la course à pied. La natation présente également bon nombre des mêmes avantages que les exercices abdominaux. Cela aide à augmenter la pression dans l’abdomen, ce qui peut également aider à stimuler les selles.

Élongation

Les entraînements de faible intensité comme les exercices d’étirement et le yoga peuvent également être utiles comme exercice de défécation. Encore une fois, le temps est un facteur et ces séances d’entraînement doivent durer au moins 20 minutes. Les étirements devraient faire partie de tout pré-entraînement, en particulier lors d’exercices intenses comme la course et la natation. Il réduit le risque d’entorse musculaire et tendineuse ou d’entorse ligamentaire.

Squat

S’accroupir peut sembler un exercice improbable pour la constipation, mais il présente des avantages distincts. Outre le facteur de mouvement, la position accroupie peut également aider à revivre la pression sur le rectum. Les ligaments autour du rectum provoquent un pli pour empêcher l’expulsion des selles. L’accroupissement réduit la pression exercée par les ligaments. C’est l’une des raisons pour lesquelles la position accroupie est encouragée lors de la défécation pour les personnes souffrant de constipation.

Exercices abdominaux

Les exercices abdominaux comme les crunchs ou les redressements assis (redressements) ont des effets distincts sur la constipation. Il doit être fait avec soin pour éviter les maux de dos. Outre le mouvement, les exercices abdominaux augmentent également la pression dans l’abdomen. Cela peut être utile pour stimuler les selles. Il n’est pas rare de ressentir l’envie d’aller à la selle après un entraînement abdominal.

Conseils pour les exercices de transit intestinal

L’exercice peut être bénéfique, mais la consommation de fibres alimentaires et d’eau ne doit pas être ignorée. L’utilisation de laxatifs est également utile, mais elle ne doit pas être utilisée indéfiniment. Au lieu de cela, l’utilisation de laxatifs devrait être limitée à quelques jours pour déclencher une selle et aider à rétablir l’habitude intestinale. Les conseils suivants peuvent être utiles pour gérer la constipation grâce à l’exercice.

  • Intensifiez l’exercice progressivement. Les personnes qui sont par ailleurs sédentaires devraient commencer par des séances de 5 minutes par jour avant d’augmenter le temps d’entraînement de 5 minutes tous les quelques jours.
  • Maintenez un temps d’exercice régulier . Étant donné que l’exercice peut stimuler les selles, parfois immédiatement après l’entraînement, le timing peut aider à rétablir une habitude intestinale régulière.
  • Exercices alternatifs. Bien que cela ne soit pas nécessaire, l’alternance d’exercices peut aider à minimiser le risque de traumatismes liés au stress répétitif et à réduire l’ennui.
  • Assurez un apport hydrique adéquat. En plus d’un apport d’eau suffisant au quotidien, une bonne hydratation pendant et après une séance d’entraînement est particulièrement importante car du liquide est perdu pendant l’exercice.
  • Profitez de l’incitation pendant l’exercice. Bien qu’un entraînement ne doive pas être interrompu autrement, n’ignorez pas l’envie d’aller à la selle pendant l’exercice. Arrêtez plutôt l’entraînement et essayez d’aller à la selle une fois que l’envie se fait sentir.
  • Massez doucement l’abdomen. Lorsque l’envie commence après une séance d’entraînement, masser doucement l’abdomen peut aider à stimuler les selles. Optez pour ce massage doux plutôt que de pousser au-delà du temps d’entraînement maximum pour déclencher la défécation.
  • Utilisez une plate-forme accroupie. Des plates-formes ou des marches accroupies peuvent être utiles pour adopter une position plus naturelle pour la défécation avec des toilettes de style occidental conventionnelles.
  • Obtenez des conseils professionnels. Parlez toujours à un médecin des avantages de l’exercice pour améliorer les habitudes intestinales. N’arrêtez aucun médicament prescrit sans l’approbation d’un médecin.
Lire La Suite  Douleur dans l'aisselle droite: causes, traitements et plus encore (basé sur la science)
  • Leave Comments