Conseils pour traiter et prévenir l’énurésie chez les enfants

L’énurésie nocturne est un problème courant dans la petite enfance. Cela peut être frustrant pour les parents, mais ce n’est pas considéré comme un problème jusqu’à l’âge de 6 à 7 ans. Avant cet âge, les enfants essaient encore d’apprendre à contrôler correctement leur vessie pendant le sommeil. Cependant, l’énurésie chez les enfants plus âgés, les adolescents ou les adultes est souvent due à un problème physiologique ou psychologique et nécessite une attention médicale rapide. Il doit être traité à la racine et parfois même des médicaments sont nécessaires.

 

Essayer de prévenir l’énurésie pendant la petite enfance n’est pas une tâche facile. L’erreur numéro un que les parents peuvent faire est d’utiliser des méthodes énergiques ou agressives pour effrayer l’enfant de ne pas mouiller le lit la nuit. Il est important que les parents se rendent compte que le contrôle de la vessie chez les jeunes enfants est différent pour les enfants plus âgés, les adolescents ou les adultes. L’énurésie nocturne est courante au début de la vie. Néanmoins, les parents ne doivent pas ignorer l’énurésie une fois que l’enfant a dépassé l’âge des couches. Une approche graduelle et douce est importante en utilisant des aides simples qui aident l’enfant à apprendre à contrôler correctement sa vessie, plutôt que d’utiliser la peur et l’embarras.

N’oubliez pas que l’énurésie nocturne peut être un signe d’intimidation, de maltraitance ou de malaise de l’enfant malgré l’absence d’autres symptômes.

 

Assurez-vous que votre enfant urine avant de se coucher

Dans le cadre de la routine avant le coucher, assurez-vous que votre enfant urine avant de s’installer. Il est important que vous vérifiiez que votre enfant a uriné car les enfants peuvent parfois dire qu’ils l’ont fait même quand ce n’est pas le cas. Votre enfant peut se plaindre que sa vessie n’est pas pleine et qu’il ne peut pas uriner, mais encouragez-le à évanouir le peu qu’il peut. En fait, vous devez vous assurer que votre enfant urine au moins deux fois avant de dormir pour la nuit. Ceci est connu sous le nom de double miction. La première miction doit avoir lieu au début de la routine du coucher et la deuxième fois juste avant de s’endormir.

Rendre la toilette lumineuse et amusante

Les enfants ont parfois peur d’aller aux toilettes, surtout seuls. Ils retiennent leur urine et cela peut conduire à l’énurésie car ils sont incapables de contrôler leur vessie la nuit pendant leur sommeil. Assurez-vous que votre salle de bain est bien éclairée et amusante. Des couleurs vives sur le mur ou un décor de salle de bain plus adapté aux enfants peuvent faire la différence. Laissez une veilleuse allumée dans la salle de bain ou le long du chemin menant à la salle de bain. Rassurez votre enfant qu’il est parfaitement acceptable de se réveiller la nuit et d’aller aux toilettes pour uriner. Ne faites jamais de la salle de bain un endroit effrayant et essayez de ne pas châtier l’enfant pour les petits accidents survenus dans la salle de bain pendant les visites nocturnes.

Contrôler la prise de liquide avant le coucher

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

Le problème sous-jacent de l’énurésie infantile est l’incapacité de contrôler la vessie la nuit qui se développe progressivement avec l’âge. Cependant, le problème est exacerbé lorsque la vessie se remplit excessivement. Normalement, la production d’urine diminue pendant que nous dormons, mais si une personne a bu beaucoup de liquide au préalable, la vessie finira par se remplir. Essayez de limiter la quantité de liquides que votre enfant consomme avant le coucher. De la fin de l’après-midi au début de la soirée, votre enfant ne devrait avoir que de petites quantités de liquide. Essayez de limiter les grandes boissons pendant environ 2 heures avant le coucher, mais n’ignorez pas la soif lorsqu’elle est présente. Parfois, un petit verre d’eau suffit.

Réduit les aliments et les boissons qui augmentent l’urine

Certains aliments et boissons ont tendance à augmenter la production d’urine. Il a une action diurétique au même titre que les «pilules d’eau». L’effet peut varier selon les aliments et les boissons, mais les éléments suivants sont connus comme étant un problème:

  • Cola
  • Chocolat
  • Asperges et autres légumes diurétiques
  • Certaines boissons sportives / énergétiques

Il n’est pas nécessaire d’arrêter complètement ces aliments et boissons s’ils font partie de l’alimentation de l’enfant. Au lieu de cela, il doit être évité environ 2 à 3 heures avant le coucher. N’oubliez pas que plus ces aliments et boissons sont consommés, plus l’effet diurétique est important. L’effet est encore exacerbé en buvant de grandes quantités d’eau avant le coucher.

Envisagez une alarme d’humidité pour le lit

Une grande partie de surmonter l’énurésie nocturne implique le conditionnement. À mesure que votre enfant grandit, il développe progressivement un meilleur contrôle de sa vessie, mais rien ne garantit que l’énurésie nocturne ne se produira pas. Parfois, l’enfant ne se rend même pas compte qu’il s’est foutu lui-même et le lit bien plus tard après l’incident, ou même seulement le lendemain matin. Une alarme d’humidité peut être très utile pour alerter un enfant lorsqu’il a uriné sur le lit. C’est un petit appareil qui signale quand un fluide est détecté sur le lit. L’alarme est destinée à réveiller idéalement l’enfant pendant la miction. Cela permet à l’enfant d’arrêter d’uriner et d’aller aux toilettes pour vider sa vessie.

Soyez patient avec l’énurésie nocturne de votre enfant

Une partie importante de la gestion de l’énurésie de votre enfant est d’être patient. Bouleverser, embarrasser ou effrayer l’enfant ne fera qu’aggraver la situation. Les parents doivent être favorables au problème plutôt que critiques. Vous devez informer votre enfant que l’énurésie nocturne est un phénomène courant chez l’enfant et ne doit pas l’inquiéter. Il est également important de se rappeler que l’énurésie nocturne est parfois le symptôme d’une cause psychologique sous-jacente. L’intimidation, la maltraitance ou d’autres stress psychologiques peuvent se matérialiser sous forme d’énurésie nocturne, en particulier lorsque l’enfant avait auparavant un bon contrôle de sa vessie, mais la perd ensuite. Vous devez être attentif à de tels symptômes et enquêter plus avant si nécessaire.

Parlez à votre médecin des médicaments

Il existe une multitude de médicaments qui peuvent être utilisés pour l’énurésie nocturne. La pharmacothérapie n’est généralement pas le premier choix pour traiter l’énurésie chez un jeune enfant. Ce n’est que lorsque l’énurésie nocturne survient en raison d’un problème sous-jacent ou se poursuit au-delà de 6 à 7 ans que la médication doit être envisagée. Si votre médecin estime que des médicaments sont nécessaires, il est important de suivre ses instructions de près. N’essayez pas de modifier les doses de votre propre chef ou de les combiner avec d’autres médicaments. De nombreux parents craignent de soigner les jeunes enfants, il est donc important de discuter de tous les avantages et inconvénients avec votre médecin.

Lire La Suite  6 signes que votre cartilage articulaire est usé ou disparu
  • Leave Comments