Comment la toxicomanie mène à la psychose et quel est son traitement ?

La toxicomanie est une maladie chronique dans laquelle, malgré la connaissance des conséquences néfastes, une personne recherche et consomme de l’ alcool , des drogues, de la cocaïne , de l’héroïne, de la morphine et d’autres opioïdes ou même certains médicaments. C’est une condition qui oblige l’individu à consommer la substance à plusieurs reprises, produisant certains changements, en particulier ceux qui sont associés à une modification des conditions mentales et de l’état.

La toxicomanie oblige souvent une personne à augmenter la dose et par conséquent, à un état physique et psychologique préjudiciable. Les problèmes physiques associés à cela sont les nausées, les problèmes de sommeil, la prise ou la perte de poids, les maladies chroniques et même les douleurs et courbatures dans tout le corps. Les problèmes mentaux comprennent l’anxiété, la paranoïa, la  dépression et la psychose.

Qu’est-ce que la psychose ?

La psychose est un trouble mental sévère et grave qui altère les émotions et les pensées à un point tel que le rapport à la réalité se perd complètement. La personne souffrant de psychose ne parvient pas à faire la différence entre les perceptions et les pensées. Il ou elle pourrait penser que la perception est réelle, mais en réalité, elle n’aurait aucun fondement. Les signes de psychose comprennent des hallucinations et des délires .

Comment la toxicomanie mène à la psychose ?

La toxicomanie et la psychose sont étroitement associées. Lorsqu’une personne est fortement dépendante et dépendante de drogues ou de certaines substances comme l’alcool ou les médicaments, et en a abusé ; ou lorsqu’une personne se retire d’une dépendance ou d’une dépendance grave, la psychose est souvent observée chez cette personne. Les conditions dans lesquelles la psychose induite par une substance peut survenir sont –

  • Lorsqu’un certain médicament a été pris en quantité extrêmement élevée pendant une longue période
  • Lorsque différents types de substances sont mélangés et abusés
  • Lorsque la consommation d’un certain médicament est brusquement arrêtée ou qu’un sevrage a eu lieu.

Cependant, bien sûr, toutes ces conditions ne peuvent conduire à une psychose que lorsque l’individu souffre de problèmes mentaux et de maladies sous-jacentes.

Combien de temps dure la psychose due à la toxicomanie ?

La psychose induite par une substance est une affection de courte durée et l’épisode de psychose survient lorsque l’intoxication associée à l’abus de drogues ou de substances est élevée. L’épisode ou l’état psychotique peut s’atténuer, lorsque l’intoxication formée à partir de la substance diminue. La condition n’est pas une réaction soudaine d’une toxicomanie, mais plutôt un précurseur ou une indication qu’une maladie mentale grave causée par la toxicomanie a déjà eu lieu et qu’elle s’aggravera si elle n’est pas prise en charge.

Le moment où les symptômes psychotiques se manifesteraient dépend entièrement du type et de l’étendue de l’intoxication. Certaines substances telles que la cocaïne sont si fortes que l’abus de ces substances peut induire les symptômes en quelques minutes ; alors qu’en cas d’abus d’alcool, les symptômes peuvent survenir après des jours, voire des semaines. Lorsque les symptômes psychotiques surviennent dans le mois suivant l’abus des substances, on parle de psychose induite par une substance. Les symptômes, associés à cette condition, sont –

  • Hallucinations
  • Illusions
  • Anxiété et dépression légères
  • Agitation
  • Hypertension artérielle.

Cependant, les principaux symptômes de la psychose induite par une substance – délire et hallucination, sont souvent mal compris avec la schizophrénie.

Une fois que l’épisode psychotique survient, il peut durer quelques jours, quelques semaines ou même quelques années. Ceux qui sont vulnérables à la schizophrénie ou à la dépression sont en fait plus susceptibles d’avoir ces épisodes psychotiques. Cependant, c’est un sujet de débat – si ces substances induisent les épisodes psychotiques ou si ces substances sont utilisées comme automédication afin d’obtenir un soulagement des problèmes mentaux existants.

Différentes substances et dépendances pouvant mener à la psychose

  • Psychose à l’amphétamine : les drogues les plus courantes ou les plus importantes pouvant induire des épisodes psychotiques sont l’amphétamine et la méthamphétamine. L’abus prolongé de ces médicaments peut entraîner une psychose. Les symptômes de ce type de psychose comprennent –
    • S’arracher les ongles, les dents et les cheveux
    • Grattez le corps
    • Choisissez des insectes imaginaires dans les corps
    • Devenir violent.

Une fois qu’ils auront cessé de prendre ces médicaments, les symptômes et la psychose disparaîtront. Pendant un certain temps, même après avoir cessé de prendre ces médicaments, la paranoïa peut persister et aussi, chaque fois qu’ils prendront ces médicaments plus loin, ces symptômes réapparaîtront.

  • Psychose de dépendance à la cocaïne : si l’on développe une tolérance à la cocaïne en raison d’une consommation prolongée et, par conséquent, d’une overdose, des symptômes psychotiques peuvent survenir à la suite de la consommation de cocaïne. Les symptômes de ce type de psychose comprennent –
    • Paranoïa
    • Agression
    • Violence irrationnelle
    • Agitation
    • Hallucinations auditives et visuelles.

Ceux qui prennent de la cocaïne peuvent souffrir de ces symptômes pendant longtemps – pendant l’abus ainsi que pendant le sevrage. S’ils ont été privés de sommeil, les effets seront plus graves.

  • Psychose de dépendance à la marijuana : Parmi les nombreuses substances illégales disponibles dans le monde, la marijuana est la plus populaire. Il est hautement potentiel d’induire une psychose. Les symptômes comprennent –
    • Agitation
    • Anxiété
    • Incapable de se concentrer
    • Paranoïa
    • Capacité réduite à communiquer
    • Voir et entendre des choses qui n’existent pas
    • Présentez un comportement inhabituel.

Ces types d’épisodes psychotiques durent souvent longtemps et peuvent entraîner des maladies mentales graves et graves, surtout si l’on souffre de maladies mentales et de maladies dans la famille.

  • Psychose liée à la dépendance à l’alcool : avec la marijuana et la cocaïne, il s’agit d’une autre substance très utilisée qui peut entraîner des épisodes psychotiques. Les symptômes comprennent –
    • Discours désorganisé
    • Désorientation
    • Confusion mentale.

Les patients schizophrènes sont plus susceptibles de développer ces symptômes. Les personnes ayant une habitude de boire modérée et lourde ne présentent pas ces symptômes. Ils ont généralement un état d’euphorie, une diminution du contrôle des impulsions et une gueule de bois le lendemain. Pour prendre note, la psychose est le résultat d’une consommation prolongée d’alcool.

  • Hallucinogènes et psychose : acide lysergique diéthylamide ou LSD, phencyclidine ou PCP, etc. Les hallucinogènes peuvent entraîner une psychose. Hallucinations, panique, paranoïa, etc. sont les symptômes courants de ce type de psychose.

En dehors de ces substances, il existe également quelques autres substances qui peuvent induire une psychose. Il s’agit notamment de la nicotine, de nombreux opioïdes et sédatifs. Cependant, l’ampleur de la consommation de ces substances pouvant conduire à ce trouble mental n’est pas clairement connue.

Quel est le traitement de la psychose induite par la toxicomanie?

La psychose induite par la toxicomanie peut bien être traitée. Il existe deux méthodes de traitement. Ceux-ci sont –

  • Thérapie psychologique pour traiter la psychose induite par la toxicomanie : Les psychologues et les psychothérapeutes proposent un certain nombre de traitements qui aident les patients à surmonter leurs symptômes psychotiques. Ces thérapies comprennent –
  • Conseil et  psychothérapie
  • Éducation sociale et familiale
  • Thérapie de groupe de soutien
  • Formation détente
  • Gestion du stress et de l’anxiété
  • Formation aux compétences de vie
  • Programmes d’emploi.

Le psychologue peut créer un plan de santé mentale, afin que le patient puisse surmonter les difficultés.

  • Médicaments : Divers médicaments antidépresseurs et antipsychotiques sont prescrits par les médecins pour minimiser l’étendue des symptômes psychotiques. Ces médicaments aident également les patients à se retirer de leur dépendance et à contrôler les effets secondaires ou les symptômes de sevrage.

Mode de vie et techniques d’adaptation à la psychose causée par la toxicomanie

Parallèlement au traitement, il est également très important que vous preniez soin de vous. La toute première chose que l’on doit faire, en plus d’identifier les signes et les symptômes de la psychose, est de se faire dorloter et de se livrer à des choses qui les rendent heureux. Il faut prendre un bon repos et prendre du temps pour eux, et faire des tâches agréables. Prenez les médicaments correctement et débarrassez-vous également des substances qui ont causé la psychose. Cependant, bien sûr, le retrait doit toujours se faire sous la direction et la supervision d’un médecin qualifié. Le meilleur moyen est de rester en bonne santé et heureux. Afin de rester en bonne santé et heureux, vous pouvez –

  • Faites des exercices de respiration.
  • Pratiquez des exercices à mains libres pour augmenter votre pleine conscience.
  • Détendez vos muscles avec quelques exercices et techniques de relaxation musculaire.

Ceux qui sont accros à la substance ont besoin de contrôler leurs envies. Bien que les thérapies et le soutien médical puissent les aider à le faire, il est également très important que la santé soit prise en charge. Le patient doit toujours manger correctement, sans sauter de repas. Même s’il y a moins ou pas de désir ou de faim, manger est un must. Restez toujours hydraté en buvant beaucoup d’eau. Boire de l’eau pendant l’envie de fumer est très utile. Si vous êtes accro au tabac ou à la consommation d’alcool, vous pouvez l’éviter en mâchant des chewing-gums.

Conclusion

Bien qu’il soit possible de faire face, de contrôler et enfin de traiter les symptômes psychotiques, il est toujours important que la dépendance à tout type de substance ne se développe pas. Il existe diverses organisations qui travaillent avec les patients souffrant de ce trouble mental. Celles-ci sont très utiles car on peut y entrer en contact avec d’autres, avec les mêmes difficultés.

Lire La Suite  Qu'est-ce que l'Acanthosis Nigrikans? Causes, symptômes et traitement
  • Leave Comments