Assurance maladie privée et publique aux États-Unis

La plupart des individus, environ 58 pour cent de la population des États-Unis, ont une assurance maladie privée pour répondre à leurs besoins en matière de couverture santé. En outre, il existe certains programmes publics tels que Medicaid, Medicare et SCHIP (State Children’s Health Insurance Program) qui prennent en charge l’assurance maladie des enfants éligibles, des personnes âgées et des familles à faible revenu. TRICARE (anciennement connu sous le nom de Programme de santé civile et médicale des services en uniforme (CHAMPUS)) ainsi que certains des programmes pour anciens combattants contribuent également à la couverture sanitaire.

L’assurance maladie privée fournit généralement des couvertures à ceux qui ne sont pas couverts par les programmes financés par l’État ou qui ne sont que partiellement couverts.

Il y a encore des millions d’Américains qui n’ont pas d’assurance maladie. Certaines études rapportent que ce chiffre dépasse 46 millions et même parmi ceux qui sont couverts, des millions ne sont que partiellement couverts.

Loi sur l’assurance maladie et les soins abordables pour la protection des patients

La loi sur la protection des patients et les soins abordables, entrée en vigueur le 23 mars 2010, a changé tout le scénario de l’assurance maladie aux États-Unis. Il rend obligatoire pour chaque citoyen d’être couvert par l’une ou l’autre assurance maladie à défaut de laquelle une amende sera applicable. Cependant, la Cour suprême examine encore certaines des clauses de la Loi.

Certaines des dispositions de la loi sont déjà mises en œuvre tandis que d’autres le seront au cours des prochaines années. Jusqu’à présent, les dispositions de la loi se sont concentrées principalement sur les enfants, les personnes âgées ou les personnes diagnostiquées avec des conditions préexistantes. Les dispositions à l’avenir devraient se concentrer sur les échanges en ligne et les coopératives.

La promotion de la responsabilité individuelle est l’une des dispositions importantes de cette loi mise en œuvre en 2014, qui oblige chaque citoyen à souscrire une assurance maladie privée ou à payer une amende pour ne pas avoir une assurance maladie adéquate.

Souscrire une assurance maladie privée par vous-même

Alors que certaines des personnes sont déjà couvertes automatiquement par des programmes financés par l’État ou, en tant qu’employeur d’une entreprise ou dans le cadre d’une coopérative, les autres citoyens doivent souscrire eux-mêmes une assurance maladie privée.

Il est très important de prêter attention à certains facteurs comme la couverture des ordonnances, la couverture des maladies graves, etc… lors du choix du régime privé d’assurance maladie. Par exemple, une femme opterait pour cette assurance maladie privée qui peut couvrir les dépenses de maternité.

La nouvelle loi et les nouvelles dispositions ont aidé les individus à obtenir une assurance maladie à l’aide de programmes gérés par le gouvernement. Les assureurs ne peuvent refuser l’assurance à une personne de moins de 19 ans en raison d’une condition préexistante. Ces candidats peuvent nécessiter d’être inclus dans la période d’inscription ouverte dans certains cas.

Les nouvelles dispositions ont contraint les compagnies d’assurance à dépenser beaucoup d’argent collecté auprès de ceux qui se prévalent de l’assurance vers la couverture santé. Les personnes qui n’ont pas les moyens de payer l’assurance maladie peuvent bénéficier d’une aide financière après 2012. Les nouvelles dispositions permettent également aux parents d’inclure les enfants entre 19 et 26 ans dans leur propre régime d’assurance.

Régimes privés d’assurance-maladie : faire correspondre vos besoins avec ce qui existe-

Il n’est pas facile de choisir un régime d’assurance-maladie privé parfait qui peut couvrir les besoins d’assurance d’un individu ainsi que des autres membres de la famille. Il est nécessaire d’analyser attentivement vos besoins actuels et futurs en matière de santé avant d’opter pour un régime privé d’assurance maladie. Voici quelques-uns des points qui peuvent vous aider à choisir un bon régime d’assurance-maladie privée :

  • Un plan familial ou des plans individuels : Il est généralement avantageux de souscrire un plan d’assurance-maladie privé combiné pour toute la famille, mais ce n’est pas toujours un bon choix. Vous devez analyser toujours essayer d’analyser les avantages par rapport aux primes que vous payez pour vous aider à choisir le bon plan.
  • Votre médecin est-il inclus dans le régime privé d’assurance-maladie : Les régimes privés d’assurance-maladie ont une liste prédéfinie des hôpitaux et des médecins qu’ils couvrent. Ainsi, si vous avez un médecin préféré, assurez-vous toujours qu’il figure dans la liste, sinon vous finirez par payer de votre poche ou opterez pour un autre médecin.
  • Choisissez uniquement les options pertinentes : la prime d’un régime privé d’assurance-maladie augmente avec l’augmentation des fonctionnalités qu’il couvre. Ainsi, vous devez être intelligent pour choisir uniquement les fonctionnalités dont vous avez besoin pour vous assurer que la prime est faible. Par exemple, si vous avez une femme de plus de 45 ans, il ne serait pas nécessaire d’opter pour un régime qui couvre les dépenses de maternité car elle n’est pas susceptible d’avoir un bébé. Vérifiez également la liste si les médicaments sont couverts par le régime de prescription.
  • Primes élevées aujourd’hui ou à l’avenir : Vous pouvez généralement choisir entre deux types de régime d’assurance-maladie privé pour commencer : les régimes à faible franchise et les régimes d’assurance privée à franchise élevée. Les régimes à franchise élevée conviennent si votre état de santé actuel est bon et que vous pouvez vous permettre le coût élevé, tandis que les régimes d’assurance privée à franchise faible sont plus adaptés si vos dépenses de santé actuelles sont élevées.

Coût moyen de l’assurance maladie aux États-Unis d’Amérique

eHealthInsurance a mené une enquête auprès de ses assurés en 2010 et a constaté qu’en moyenne, l’assuré payait 167 USD par mois en prime et que la franchise moyenne était de 2 632 USD. En revanche, dans le cas des plans familiaux, la prime mensuelle moyenne était de 392 USD avec une franchise moyenne de 3 531 USD.

Avec la loi de 2010 sur la protection des patients et les soins abordables, les personnes qui ne peuvent pas se permettre le coût de l’assurance maladie seront également incluses tôt ou tard.

  • Medicaid : Les nouvelles dispositions visent à étendre le Medicaid qui était déjà disponible pour les candidats à faible revenu qui étaient éligibles dans le cadre du programme. Depuis 2014, les personnes dont le revenu est inférieur à 133 pour cent du seuil de pauvreté fédéral peuvent opter pour Medicaid.
  • Subventions : les personnes dont le revenu est inférieur à 400 % des niveaux de pauvreté fédéraux peuvent demander une aide financière dans le cadre des subventions offertes par le gouvernement à partir de 2014. De plus, les nouveaux programmes CO-OP à partir de 2014 offrent aux candidats de demander une assurance maladie auprès de non -entreprises à but lucratif.

Selon les statistiques de www.coverageforall.org, environ 50 millions d’Américains, soit environ un tiers de la population des États-Unis, ne sont couverts par aucun type de régime d’assurance maladie.

Lire La Suite  Parasites intestinaux : diagnostic, traitement et remèdes
  • Leave Comments