6 problèmes de couleur de peau (pigmentation) sans éruption cutanée

La couleur de la peau est déterminée génétiquement, bien que certains facteurs liés au mode de vie (comme la lumière du soleil), les médicaments et les applications puissent la modifier dans une certaine mesure. Cependant, lorsque ces facteurs sont supprimés, et s’il n’y a pas de dommages à la peau, notre couleur de peau devrait revenir à la normale, comme déterminé par notre constitution génétique. Parfois, des troubles cutanés surviennent lorsqu’il y a uniquement un problème de couleur malgré l’absence de démangeaisons ou une éruption cutanée. Ces troubles de la pigmentation peuvent agir dans les deux sens: la peau devient plus foncée (hyperpigmentation) ou plus claire (hypopigmentation).

 

Pourquoi la couleur de la peau change-t-elle?

La variation de la quantité de pigment cutané, connue sous le nom de mélanine, est responsable de la diversité de la couleur de la peau chez l’homme. La mélanine détermine également la couleur de vos cheveux et de vos yeux. Il est produit par des cellules pigmentaires spécialisées, appelées mélanocytes, dans la couche la plus profonde de l’épiderme (peau externe). Des mélanocytes plus actifs produisent plus de mélanine qui est responsable des couleurs de peau plus foncées et les mélanocytes moins actifs sont responsables des teintes de peau plus claires. Ce n’est pas le nombre de mélanocytes qui fait la différence mais plutôt l’activité de ces cellules productrices de mélanine.

La génétique est le principal déterminant de la couleur de notre peau. Mais l’exposition au soleil est un autre facteur important. La lumière du soleil, et plus particulièrement la lumière UV, stimule les mélanocytes à produire plus de pigment. C’est la raison du bronzage après un bain de soleil ou une cabine de bronzage. D’autre part, une exposition minimale au soleil réduira l’activité des mélanocytes. Dans les deux cas, la lumière UV ou son absence n’aura qu’un effet temporaire sur la couleur de la peau. Certains médicaments oraux (gélules, comprimés) et applications topiques (crèmes et lotions) peuvent également avoir cet effet. Même les changements hormonaux, le tabagisme et d’autres facteurs peuvent modifier l’activité des mélanocytes. Parfois, les changements de couleur de la peau font partie d’une maladie ou d’un trouble et la cause du changement de l’activité de la mélanine ne peut pas être identifiée de manière concluante.

Éruption cutanée contre pas d’éruption cutanée

La plupart d’entre nous considèrent les rougeurs, les gonflements et les rugosités cutanées accompagnés de démangeaisons comme une éruption cutanée. Certaines éruptions cutanées peuvent ne pas démanger du tout. Néanmoins, une éruption cutanée est généralement le résultat d’une inflammation de la peau. Cette inflammation peut également affecter la pigmentation surtout si elle est sévère et / ou durable. Cependant, les affections cutanées décrites ci-dessous sont en grande partie non inflammatoires, il n’y a donc pas d’éruption cutanée comme la plupart d’entre nous le comprennent. Une hypopigmentation ou une hyperpigmentation cutanée se produit toujours.

Vitiligo (taches blanches / patchs)

Le vitiligo est un problème de pigmentation de la peau où il y a une perte progressive de pigmentation à certaines parties du corps. Il commence d’abord par des taches et se transforme en patchs. Ces plaques peuvent grossir et fusionner pour toucher de grandes zones du corps. On l’appelle parfois maladie de la peau blanche. Le vitiligo est incurable mais il existe des traitements cosmétiques qui peuvent réduire l’impact de la maladie. La raison exacte pour laquelle le vitiligo se produit n’est pas claire, mais il est à noter que le nombre de mélanocytes dans la zone touchée est faible. Il peut s’agir d’une destruction auto-immune des mélanocytes, d’une durée de vie anormalement courte de ces cellules ou d’un défaut cellulaire.

 

Lire La Suite  Maladie de von Willebrand (trouble de la coagulation)

Melasma (taches sombres)

Le mélasma est une affection cutanée où des taches sombres se forment sur les zones du corps exposées au soleil et le plus souvent sur le visage. Ce n’est pas la même chose que le bronzage ou les coups de soleil. Pas moins de 95% des cas de mélasma sont observés chez les femmes et il est largement associé à des changements hormonaux au cours de la vie féminine. Elle survient souvent pendant ou peu de temps après la grossesse ou les années postménopausées. Il existe une forte histoire familiale et on pense que certains produits cosmétiques sont susceptibles de contribuer à la maladie. Ici aussi, la cause exacte n’est pas connue, mais on pense qu’elle est due à une combinaison de facteurs – changement des niveaux d’œstrogènes et exposition au soleil. Il a été noté qu’il y a une augmentation des mélanocytes dans la zone touchée.

 

Albinisme (perte totale de la couleur de la peau)

L’albinisme est une maladie héréditaire où l’activité des mélanocytes est extrêmement faible ou cesse complètement. En conséquence, une personne n’a pas de pigmentation normale de la peau et cela affecte également la couleur des yeux et des cheveux. L’albinisme n’est pas une condition unique mais un groupe de troubles et dans certaines variétés la couleur de la peau, des yeux et des cheveux est presque normale. La plupart d’entre nous pensent à la forme connue sous le nom d’albinisme oculucutané où la couleur de la peau, des yeux et des cheveux est considérablement affectée. Les personnes atteintes de ce type d’albinisme sont généralement sensibles au soleil et présentent un risque accru de développer un cancer de la peau. Des symptômes tels que des démangeaisons ou des rougeurs peuvent survenir lors de l’exposition au soleil, mais il n’y a généralement pas d’autres symptômes que le manque de pigmentation.

 

Argyria (empoisonnement argenté bleu-gris)

L’argyrie est une condition où la peau apparaît d’une couleur bleu-gris en raison d’une consommation excessive d’argent. Il est plus fréquemment observé ces dernières années avec le boom de l’argent colloïdal comme complément de santé. La décoloration de la peau peut également affecter la conjonctive des yeux et la paroi interne de la bouche. Le dépôt d’argent et l’assombrissement peuvent également affecter les organes internes comme observé lors d’une autopsie. La forme localisée est limitée à certaines parties du corps et résulte souvent d’une exposition topique à l’argent. L’argyrie généralisée se produit dans tout le corps et est plus susceptible de se produire avec l’ingestion d’argent ou d’une exposition professionnelle.

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

 

Lire La Suite  Exercices pour la réhabilitation du tendon d'Achille

Linea Nigra (rides abdominales de grossesse)

Linea nigra est une affection cutanée où une seule ligne sombre se forme sur l’abdomen des femmes enceintes. C’est le résultat des perturbations de l’hormone stimulant les mélanocytes (MSH) dans le corps. MSH stimule les mélanocytes à produire plus de mélanine et pendant la grossesse, cette hormone peut également être produite par le placenta. La plupart des femmes trouvent qu’il se développe de l’ombilic (nombril) au pubis, mais chez certaines femmes, il peut courir du haut de l’abdomen. Les symptômes tels que l’inconfort, la douleur et les démangeaisons sont plus souvent dus à l’étirement de la paroi abdominale avec l’utérus en croissance et non à l’hyperpigmentation.

 

Troubles des glandes surrénales

L’hyperpigmentation peut également être un symptôme de troubles des glandes surrénales, en particulier en cas de perturbation du cortex surrénalien et de ses hormones. Il peut survenir avec une hyperactivité ( syndrome de Cushing ) ou une sous-activité ( maladie d’Addison ) du cortex surrénalien. Normalement, cette partie de la glande surrénale est contrôlée par l’ACTH (hormone adrénocorticotropine). L’ACTH présente une certaine similitude chimique avec la MSH (hormone de stimulation des mélanocytes) en termes de molécule précurseur commune et les deux sont produits dans la glande pituitaire. Un type d’assombrissement de la peau observé dans ces conditions est connu sous le nom d’ acanthosis nigricans et a tendance à affecter les plis du corps comme le cou, les aisselles et les coudes.

  • Leave Comments