La maladie de Hashimoto peut-elle augmenter mon risque de développer la fibromyalgie ?

Environ 1 à 2 % des personnes aux États-Unis¹ sont atteintes de la maladie de Hashimoto , également connue sous le nom de thyroïdite de Hashimoto. La fibromyalgie touche environ 4 millions de personnes aux États-Unis².

On estime qu’entre 30 et 40 % des personnes atteintes de la thyroïdite de Hashimoto³ souffrent également de fibromyalgie. Ce taux élevé de comorbidité (avoir deux conditions médicales en même temps) indique un lien possible entre les deux. Mais qu’est-ce que c’est? Et si vous avez une condition, êtes-vous plus à risque de développer l’autre ?

Apprenez-en davantage sur ces conditions médicales, leurs causes, leur lien et vos options de traitement si vous avez les deux.

Qu’est-ce que la maladie de Hashimoto ?

La maladie de Hashimoto est une maladie auto-immune affectant la thyroïde. La thyroïde est une glande qui se trouve devant votre trachée et qui a à peu près la forme d’un papillon. Il fait partie de votre système endocrinien et sécrète des hormones thyroïdiennes, dont votre corps a besoin pour fonctionner correctement car elles affectent de nombreuses fonctions différentes dans votre corps, y compris votre métabolisme, votre fréquence cardiaque, le développement du cerveau et la croissance osseuse.

La maladie de Hashimoto est une maladie dans laquelle le système immunitaire de votre corps attaque la thyroïde. Cela provoque une inflammation de la thyroïde et, avec le temps, endommage la glande.

Finalement, la thyroïde cessera de produire la quantité requise d’hormones thyroïdiennes. Avoir une thyroïde sous-active est appelé hypothyroïdie .

Alors que d’autres conditions médicales peuvent provoquer une hypothyroïdie, la maladie de Hashimoto est la cause la plus fréquente dans le monde développé. Dans le même temps, le manque d’iode dans l’alimentation⁴ est la cause la plus fréquente dans le monde.

Il est important de savoir que la maladie de Hashimoto est traitable. Les médicaments pour la thyroïde peuvent compléter les niveaux d’hormones du corps et les changements de mode de vie peuvent stimuler la production d’hormones thyroïdiennes de votre corps.

Qu’est-ce que la fibromyalgie ?

La fibromyalgie est une maladie chronique dans laquelle vous ressentez de la douleur dans tout votre corps et vous pouvez être plus sensible aux stimuli. Vous pouvez rencontrer des difficultés de sommeil, de concentration et de digestion.

La cause de la fibromyalgie est inconnue, mais des études ont suggéré⁵ qu’il pourrait y avoir plusieurs facteurs, y compris un dysfonctionnement des systèmes nerveux central et autonome et des neurotransmetteurs. Cela peut amener le corps à avoir une réponse accrue aux stimuli. Des problèmes infectieux, environnementaux, hormonaux et psychiatriques peuvent également contribuer au développement de cette maladie.

On pense que la fibromyalgie peut également être une maladie auto-immune, causée par le corps qui s’attaque à lui-même. Cela aiderait à expliquer pourquoi les personnes atteintes de maladies auto-immunes telles que la maladie de Hashimoto, le lupus et la polyarthrite rhumatoïde développent une fibromyalgie à un taux plus élevé que celles qui n’en ont pas.

Les symptômes de la fibromyalgie peuvent varier de légers à graves. Certaines personnes ressentent une douleur chronique suffisamment grave pour interférer avec leur vie quotidienne.

Les personnes atteintes de fibromyalgie connaissent des taux plus élevés de dépression², potentiellement dus au stress lié à la douleur chronique.

Par conséquent, la plupart des options de traitement de la fibromyalgie impliquent la gestion de la douleur et des changements de style de vie.

Est-il courant d’avoir la fibromyalgie si vous avez la maladie de Hashimoto ?

Environ 30 à 40 % des personnes atteintes de la maladie de Hashimoto souffrent également de fibromyalgie³, alors que la fibromyalgie ne touche que 2 à 7 % de la population générale. Cela signifie qu’il est relativement courant d’avoir les deux conditions en même temps.

Bien que cela indique un lien étroit entre les deux, les chercheurs ne savent pas exactement pourquoi.

Des études⁷ ont indiqué que la maladie de Hashimoto pourrait être considérée comme un facteur de risque de fibromyalgie, car un pourcentage élevé de personnes diagnostiquées avec la maladie de Hashimoto développeraient plus tard une fibromyalgie. Cela suggère une possible relation de cause à effet entre les deux conditions.

La maladie de Hashimoto est également une maladie auto-immune. Avoir deux maladies auto-immunes en même temps s’appelle la polyauto-immunité.

Les deux troubles partagent de nombreux symptômes similaires, notamment :

  • Troubles du sommeil et sensation de fatigue après une nuit de repos

  • Douleurs dans les muscles et les articulations

  • Dépression ou anxiété accompagnée de sentiments de confusion ou de brouillard

Les chercheurs ont identifié un lien⁷ entre les deux conditions en examinant les anticorps des patients. Les patients atteints de fibromyalgie ont deux fois plus d’anticorps dirigés contre une protéine nécessaire à la fabrication des hormones thyroïdiennes que ceux trouvés chez les patients non atteints. Ces anticorps sont également présents chez les personnes atteintes de la maladie de Hashimoto.

Comme les professionnels de la santé ne savent pas exactement ce qui cause la maladie de Hashimoto ou la fibromyalgie, il est difficile de savoir pourquoi en avoir un semble augmenter votre risque de développer l’autre.

Vous pouvez également être plus à risque de développer les deux conditions si :

  • Vous êtes une femme

  • Vous êtes d’âge moyen

  • Vous avez des antécédents familiaux de l’une ou l’autre des maladies

  • Vous souffrez d’une situation très stressante

  • Vous avez eu une maladie grave ou une infection

Cependant, n’importe qui peut développer ces conditions même si vous ne présentez aucun des facteurs de risque identifiés ci-dessus. Si vous commencez à ressentir des symptômes, contactez votre fournisseur de soins primaires pour en discuter dès que possible.

Comment diagnostique-t-on la maladie de Hashimoto et la fibromyalgie ?

La thyroïdite de Hashimoto est généralement diagnostiquée par une série de tests sanguins. Votre médecin peut soupçonner que vous êtes atteint de la maladie de Hashimoto si vous présentez de nombreux symptômes généralement associés à une glande thyroïde sous-active. Ceux-ci incluent le gain de poids , la fatigue , la faiblesse et la peau sèche .

Des tests sanguins montreront si vos taux d’hormones thyroïdiennes (T3, T4, TSH) se situent dans une plage normale. S’ils sont trop bas, cela indique que vous souffrez d’hypothyroïdie ou d’une thyroïde sous-active.

Pour diagnostiquer la maladie de Hashimoto , votre médecin devra également prescrire un test d’anticorps pour montrer si votre sang contient des anticorps contre la peroxydase thyroïdienne, une protéine utilisée pour fabriquer les hormones thyroïdiennes. Ces anticorps indiquent une réponse auto-immune contre la thyroïde, caractéristique de la maladie de Hashimoto.

La fibromyalgie est beaucoup plus difficile à diagnostiquer car il n’existe pas de tests concluants.

Comme la fibromyalgie partage des symptômes avec de nombreuses autres conditions médicales, y compris la polyarthrite rhumatoïde et la dépression, elle peut être encore plus difficile à diagnostiquer. Par conséquent, un diagnostic de fibromyalgie ne peut être posé qu’en excluant d’autres conditions.

Pour vous diagnostiquer avec la fibromyalgie, votre médecin :

  • Tenez compte de vos symptômes

  • Passez en revue vos antécédents médicaux personnels et familiaux

  • Exécutez une série de tests de diagnostic pour rechercher d’éventuelles irrégularités

  • Discutez de tous les déclencheurs que vous avez remarqués et qui augmentent votre douleur et votre sensibilité

Sur la base de leurs conclusions, votre médecin peut établir un diagnostic et créer un plan de traitement approprié pour vous.

Traitement

Si vous avez reçu un diagnostic de thyroïdite de Hashimoto et de fibromyalgie, ou les deux, il existe des options de traitement pour vous aider à gérer vos symptômes. Ceux-ci inclus:

Médicaments pour la thyroïde

Les médicaments pour la thyroïde peuvent augmenter les niveaux d’hormones de votre corps pour qu’ils se situent dans la plage normale. Cela peut aider à soulager certains des symptômes que vous ressentez, tels que la fatigue , la prise de poids et la constipation.

Réduire les niveaux de stress

Réduire le stress est particulièrement important si vous avez les deux conditions, car le stress peut aggraver vos symptômes. La thérapie, la méditation et la pleine conscience peuvent aider à soulager le stress.

Améliorer la qualité du sommeil

Comme la fatigue est un symptôme principal des deux conditions, l’amélioration de la qualité de votre sommeil peut aider en donnant à votre corps plus de temps pour se réparer et récupérer. Assurez-vous de pratiquer une bonne hygiène de sommeil, comme respecter un horaire de sommeil, ne pas utiliser de technologie avant de vous coucher et garder votre chambre sombre et fraîche.

Gestion de la douleur

Les analgésiques en vente libre peuvent aider à gérer une partie de la douleur associée à la fibromyalgie. Cependant, les analgésiques sur ordonnance ne sont généralement pas recommandés car ils peuvent devenir addictifs et moins efficaces avec le temps. La physiothérapie et l’ergothérapie peuvent aider à gérer la douleur si les médicaments en vente libre ne fonctionnent pas.

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

Cette forme de thérapie pourrait aider à atténuer certains des symptômes psychologiques de l’une ou l’autre condition tout en vous aidant à modifier vos processus de pensée et vos comportements. Grâce à la TCC, vous pouvez apprendre à modifier votre façon de penser à votre maladie et à y répondre.

Exercice

Ceci est recommandé pour les deux troubles, mais certains exercices peuvent déclencher une réponse douloureuse chez les personnes atteintes de fibromyalgie. Écoutez votre corps et travaillez avec votre médecin pour trouver une routine d’exercice qui convient à votre condition.

Quand parler à un médecin

Vous devez vous assurer de parler avec votre médecin si :

  • Vous présentez les symptômes de la maladie de Hashimoto ou de la fibromyalgie 

  • Vous avez reçu un diagnostic de maladie de Hashimoto et présentez des symptômes douloureux associés à la fibromyalgie

  • Vous avez reçu un diagnostic de l’une ou l’autre de ces affections et vos symptômes s’aggravent ou ne s’améliorent pas

Il existe de nombreuses options de traitement disponibles pour ces conditions. Travailler avec un fournisseur de soins primaires et un endocrinologue , un thérapeute ou d’autres professionnels de la santé peut vous aider à trouver un plan de traitement qui vous convient le mieux.

La verité

La maladie de Hashimoto est une maladie auto-immune affectant la thyroïde, qui empêche lentement votre corps de produire suffisamment d’hormones thyroïdiennes. Cela se traduit par des symptômes tels que la fatigue, la prise de poids et la constipation.

On estime que 30 à 40 % des personnes atteintes de la maladie de Hashimoto souffrent également de fibromyalgie, une douleur chronique qui provoque de la fatigue, des douleurs musculaires et articulaires et peut augmenter le risque de dépression et d’anxiété .

La recherche indique qu’il existe un lien entre ces deux conditions, mais les causes sont inconnues. La maladie de Hashimoto est une maladie auto-immune et la fibromyalgie peut également avoir une composante auto-immune.

Alors que la maladie de Hashimoto peut être diagnostiquée avec des tests sanguins , il est plus difficile de diagnostiquer la fibromyalgie en raison des symptômes partagés avec d’autres maladies auto-immunes.

Bien qu’il n’y ait pas de remède pour l’une ou l’autre condition, de nombreuses options de traitement sont disponibles, y compris les médicaments pour la thyroïde, la thérapie et la gestion de la douleur. Si vous présentez l’un des symptômes de la thyroïdite ou de la fibromyalgie de Hashimoto, prenez rendez-vous avec votre médecin pour un diagnostic et pour discuter des options de traitement.

  • Leave Comments