Qu’est-ce que l’AVC pontique : causes, symptômes, traitement, récupération, taux de survie, pronostic

L’AVC pontique est un type d’AVC qui survient lorsque le flux sanguin dans le tronc cérébral est perturbé. L’AVC est causé par une diminution de l’apport sanguin au tronc cérébral. Le flux sanguin est limité au tronc cérébral en raison soit de la rupture des vaisseaux sanguins provoquant des saignements (AVC hémorragique) soit de l’obstruction du flux sanguin en raison d’un caillot sanguin dans l’artère entraînant une obstruction de l’apport sanguin (AVC ischémique). Le tronc cérébral est responsable de la respiration, de la fonction cardiaque, de la digestion et de la vigilance. L’AVC pontique est très dangereux.

Contents

Symptômes de l’AVC Pontin

Les symptômes de l’AVC pontique peuvent inclure des difficultés respiratoires, des difficultés à parler, des difficultés à avaler et à mâcher, une perte totale ou partielle de l’ouïe, une paralysie, une faiblesse des membres, une perte de sensation ou un engourdissement et une vision floue . Les étourdissements et les vertiges sont deux des symptômes les plus courants de l’AVC pontique. Ces deux symptômes ne sont cependant pas nécessairement accompagnés d’une sensation de faiblesse d’un côté du corps.

Tests pour diagnostiquer l’AVC pontique

Il existe de nombreux tests qui peuvent être effectués pour diagnostiquer un AVC pontique. Un accident vasculaire cérébral pontique est une condition potentiellement mortelle et une urgence médicale. Le diagnostic de la condition peut être parfois difficile parce que les sympt40mes sont plus complexes comparés à la manifestation clinique d’autres types de rappes. Il est donc très important de diagnostiquer un accident vasculaire cérébral pontique le plus tôt possible afin de prévenir le développement d’une maladie potentiellement mortelle. La réponse du système nerveux du patient doit être évaluée en même temps que la fonction cardiaque et les niveaux d’oxygène dans le sang. Une tomodensitométrie (CT) est effectuée pour vérifier le saignement ou la coagulation possible du sang dans le tissu cérébral. Imagerie par résonance magnétique (IRM)des études du cerveau et du cou sont effectuées pour évaluer l’état du cerveau et du cou. Des études par ultrasons Doppler sont effectuées pour évaluer les saignements des vaisseaux sanguins ainsi que l’état du flux sanguin vers le cerveau. Un électrocardiogramme peut également être effectué afin d’évaluer la fonction cardiaque. D’autres tests de diagnostic comprennent des tests sanguins, des tests de la fonction hépatique et des tests sanguins pour évaluer la fonction rénale.

Le traitement de l’AVC pontique peut être plus difficile en raison de la perte des fonctions vitales de base. Si la cause de l’AVC pontique est un caillot sanguin (AVC ischémique), la première étape du traitement peut consister à dissoudre le caillot, puis à rétablir le flux sanguin. Les activateurs tissulaires du plasminogène font partie des médicaments utilisés pour dissoudre le caillot. Dans quelques cas, un traitement chirurgical comme une embolectomie peut être nécessaire pour retirer le caillot. Le patient peut être maintenu sous héparine ou warfarine pendant quelques semaines pour éviter une coagulation sanguine répétée.

L’AVC hémorragique est causé par un saignement dans le cerveau. Le traitement implique l’ablation chirurgicale du caillot sanguin et la mise en place possible d’un stent dans les vaisseaux sanguins pour arrêter le saignement. La pose du stent est réalisée par un neurochirurgien ou un radiologue.

Le tronc cérébral du corps humain aide à réguler la tension artérielle, le rythme cardiaque et la respiration. Le tronc cérébral régule également vos mouvements oculaires, votre déglutition, votre parole et votre audition. Un accident vasculaire cérébral pontique est une condition potentiellement mortelle car elle met en danger les fonctions corporelles vitales. Il existe deux types d’AVC pontiques, à savoir l’AVC pontique ischémique et l’AVC pontique hémorragique.

Causes de l’AVC Pontin

Des problèmes de santé comme le diabète , la fibrillation auriculaire, l’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires sont les causes de l’AVC pontique. Les personnes ayant tendance à former des caillots sanguins sont plus susceptibles de subir un AVC pontique. Le tabagisme , la consommation d’ alcool et la consommation d’un pourcentage élevé d’aliments transformés peuvent également provoquer un AVC pontique.

Si la cause de l’AVC est la formation de caillots sanguins (AVC ischémique) entraînant une réduction du flux sanguin vers le mésencéphale, des anticoagulants à long terme sont prescrits pour prévenir la formation de futurs caillots sanguins. Les médicaments comme l’héparine, la warfarine et les nouveaux médicaments synthétiques comme l’éliquis, le pradaxa et le xarelto sont prescrits pendant plusieurs semaines. Le temps de coagulation du sang est surveillé pour contrôler le dosage de ces médicaments. Des médicaments peuvent également être administrés pour l’hypertension artérielle.

L’AVC pontique hémorragique dans le cerveau est causé par des vaisseaux sanguins rompus et éclatés, qui alimentent le mésencéphale en sang. La première ligne de traitement dans ce cas consiste à arrêter le saignement en premier. Des médicaments peuvent être administrés pour contrôler la pression artérielle et des médicaments sont également prescrits, ce qui à long terme atténue les effets du saignement dans le tronc cérébral. En cas d’anévrisme, une intervention chirurgicale est nécessaire pour arrêter le saignement où la bobine ou le clip est ensuite placé afin d’arrêter le saignement.

Période de récupération/Temps de guérison pour un AVC pontique

La période de récupération ou le temps de guérison d’un AVC pontique dépend de l’étendue des lésions des tissus mous ou du mésencéphale. Plus le diagnostic est précoce, plus le patient se rétablira rapidement. La période de récupération ou le temps de guérison d’un AVC pontique dépend également de l’étendue des lésions tissulaires résiduelles et des effets thérapeutiques des médicaments. Le rétablissement à long terme et la prévention des récidives dépendent du changement de style de vie, de l’arrêt du tabac, du contrôle de la tension artérielle, du traitement des battements cardiaques irréguliers et du maintien d’une alimentation appropriée. Le patient ayant subi un AVC pontique récupérera plus rapidement si les lésions tissulaires sont réversibles et non étendues. La récidive est évitée lorsque le patient suit les conseils du médecin.

Le taux de survie des patients ayant subi un AVC pontique est plus élevé si l’AVC est ischémique. L’espérance de vie des personnes atteintes du syndrome de Locked-in est d’environ 10 ans ou plus. Il est donc important que le patient poursuive sa médication et sa thérapie toute sa vie. La thérapie physique sous la supervision du médecin est nécessaire afin de retrouver les capacités motrices du patient. L’ergothérapie est nécessaire pour aider le patient ayant subi un AVC pontique dans ses tâches quotidiennes. L’orthophonie peut également être pratiquée pour aider le patient ayant subi un AVC pontique à retrouver la parole et à reprendre le contrôle de la déglutition. Les survivants d’un AVC pontique se retrouvent souvent avec de graves handicaps. Des conseils peuvent également être nécessaires pour aider le patient à s’adapter à sa nouvelle vie.

Prévention de l’AVC Pontin

Il vaut mieux prévenir une maladie que la soigner. La meilleure façon de prévenir l’AVC pontique est d’éviter les facteurs de risque. Les femmes doivent éviter l’hormonothérapie substitutive à long terme pour prévenir la formation de caillots sanguins. Les femmes de plus de 35 ans doivent également éviter de fumer si elles suivent un traitement hormonal. Évitez de fumer et d’avoir un mode de vie sédentaire car cela augmente le risque d’AVC pontique. Évitez l’alcool et d’autres drogues telles que l’héroïne, la cocaïne et bien d’autres, car cela augmente le risque d’AVC pontique.

Complications de l’AVC Pontin

Les complications de l’AVC pontique sont une altération de la respiration et une perte de conscience. Le coma et le syndrome de Locked-in sont des complications graves de l’AVC pontique. Le syndrome d’enfermement est une condition dans laquelle tout le corps, à l’exception des muscles oculaires, devient paralysé. Le patient conserve la capacité de communiquer et de penser uniquement par le mouvement de l’œil. Cela peut inclure le clignotement. Les patients atteints de ce syndrome ont besoin d’une sonde gastrique, d’un cathéter et d’une trachéotomie pour les aider dans le fonctionnement normal du corps. L’utilisation des mouvements oculaires aide à établir la communication avec le patient. Cela peut inclure le clignotement. Environ 1 % des patients victimes d’AVC souffrent de psychose sous forme d’hallucinations et de délires.

Les perspectives ou le pronostic dépendent principalement du temps nécessaire pour diagnostiquer la maladie. Plus le traitement est effectué tôt, meilleur est le pronostic de l’AVC pontique. Si le flux sanguin vers le tronc cérébral est rétabli en quelques heures, les modifications ischémiques permanentes du cerveau sont évitées. La récupération est essentiellement meilleure après un traitement antérieur, ce qui entraîne souvent une récupération complète.

Changements de mode de vie pour l’AVC pontin

Les patients en convalescence après un AVC pontique peuvent maintenir un style de vie proche de la normale s’ils évitent de fumer, arrêtent de boire de l’alcool et ne consomment pas d’héroïne ni de cocaïne. Le patient doit également demander conseil et conseil à un psychologue. Le patient doit faire des exercices réguliers ou une thérapie de yoga pour améliorer la circulation sanguine et le tonus musculaire. Le patient doit se soumettre à des bilans de santé réguliers et à un suivi des fonctions cérébrales.

  • Leave Comments