Quelques raisons de la douleur au milieu du cycle menstruel

La plupart des femmes sont habituées aux douleurs menstruelles, qu’elles en souffrent elles-mêmes ou qu’elles connaissent d’autres femmes qui en souffrent. Pour certains, cela fait juste partie des règles. Bien qu’il puisse y avoir un léger inconfort, les douleurs menstruelles elles-mêmes ne sont pas la norme. Cela peut être un symptôme de divers problèmes gynécologiques. Mais qu’en est-il de la douleur au milieu du cycle? Qu’est-ce qui pourrait en être la cause et signale-t-elle un problème? Il existe des raisons gynécologiques pour la douleur à mi-cycle, mais il y a aussi des causes non gynécologiques qui doivent être prises en compte.

 

Il est important de différencier les douleurs menstruelles de la douleur au milieu du cycle. Il existe une idée fausse courante selon laquelle la fin des saignements menstruels signifie la fin du cycle menstruel. Mais le cycle menstruel commence en fait le premier jour des saignements menstruels (menstruations). Il se termine la veille du début du prochain saignement menstruel. Normalement, ce cycle est de 28 jours, bien qu’il puisse durer quelques jours de plus ou de moins chez certaines femmes et être encore normal. La menstruation n’est qu’une phase du cycle menstruel, mais il existe une foule d’autres processus qui se produisent tout au long du cycle.

 

La douleur à cette époque, à partir de quelques jours avant le début du saignement et tout au long des règles, est considérée comme une douleur menstruelle. Habituellement, il y a un léger inconfort ou des crampes légères, mais une douleur manifeste surtout lorsqu’elle est sévère et affecte le fonctionnement quotidien est considérée comme une dysménorrhée. Comme son nom l’indique, la douleur au milieu du cycle survient à mi-chemin du cycle menstruel. Ainsi, une femme avec un cycle de 28 jours peut ressentir des douleurs abdominales ou pelviennes vers le 14e jour du cycle.

De nombreuses personnes qualifient également de douleur de milieu de cycle une douleur excessive n’importe où pendant le cycle menstruel, loin du moment de la menstruation. Elle peut donc survenir quelques jours après la menstruation ou bien avant la menstruation. La première considération et la plus importante lors de l’évaluation de la douleur à mi-cycle est de savoir si vous êtes enceinte ou non. Il n’est pas rare qu’une femme soit enceinte et éprouve un inconfort ou une légère douleur dans les premiers stades bien qu’elle ne soit pas au courant de la grossesse. Une douleur intense ou aggravée peut être le signe d’une grossesse extra-utérine qui constitue une urgence médicale.

Une fois la grossesse exclue, d’autres causes de douleurs menstruelles à mi-cycle doivent alors être envisagées.

Douleur d’ovulation

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

La douleur d’ovulation, comme on l’appelle parfois, survient vers le milieu du cycle. Elle est également connue sous le nom de douleur de Mittelschmerz. Il s’agit généralement d’un léger inconfort abdominal et de crampes qui surviennent plus d’un côté. Cela peut durer de quelques minutes à plusieurs heures. L’ovulation se produit lorsque l’ovaire libère un ovule (ovule) dans les trompes de Fallope. Habituellement, l’ovulation a lieu entre le 14e et le 16e jour d’un cycle menstruel de 28 jours, mais peut survenir un peu plus tôt ou plus tard. Certaines femmes n’ont pas d’ovulation. Ceci est connu sous le nom d’ anovulation et le cycle est dit être un cycle anovulatoire. La douleur de Mittelschmerz n’est pas anormale bien qu’elle ne se produise pas chez toutes les femmes.

Douleur gynécologique

Il existe d’autres raisons pour lesquelles une douleur à mi-cycle peut survenir dans les organes reproducteurs féminins. Il est observé dans des conditions telles que le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l’endométriose et les fibromes utérins . La douleur peut également survenir avec une maladie inflammatoire pelvienne (MIP). La plupart de ces conditions se présentent avec des douleurs tout au long du cycle menstruel ou des douleurs qui s’aggravent pendant les règles. Il existe également d’autres symptômes tels que des altérations des saignements menstruels, des pertes vaginales anormales et souvent associés à des difficultés à tomber enceinte. Dans ces cas, c’est la douleur pelvienne qui est le problème et pas spécifiquement la douleur à mi-cycle.

Douleur urinaire

La douleur des voies urinaires peut également être confondue avec la douleur au milieu du cycle menstruel. La proximité étroite des organes urinaires avec les organes reproducteurs féminins rend difficile la différenciation entre eux. Les symptômes urinaires mis à part la douleur sont des indicateurs importants que le problème réside dans les organes urinaires. Cela comprend des mictions fréquentes, des difficultés à uriner, des brûlures à la miction et des changements dans la couleur ou l’odeur de l’urine. Les infections des voies urinaires sont une cause fréquente de douleur et ces infections sont plus fréquentes chez les femmes. Dans certaines conditions comme l’endométriose, il y a une aggravation de la douleur pendant la menstruation ainsi que la douleur pendant la miction, ajoutant ainsi à la confusion de savoir s’il s’agit d’une douleur gynécologique ou urinaire.

Douleur gastro-intestinale

Comme pour le système urinaire, des parties du tractus gastro-intestinal se trouvent à proximité des organes reproducteurs féminins, en particulier du côlon. La cavité abdominale est principalement occupée par les organes digestifs et parfois des douleurs abdominales basses dues à des problèmes avec ces organes digestifs peuvent être confondues avec des douleurs menstruelles. Les diverses causes de constipation ou de diarrhée, de gaz intestinaux excessifs, de maladie inflammatoire de l’intestin, de syndrome du côlon irritable, d’appendicite, de diverticulite et d’autres affections en particulier du tractus gastro-intestinal inférieur peuvent être responsables de douleurs associées aux douleurs menstruelles de milieu de cycle. En savoir plus sur les douleurs abdominales basses droites et les douleurs abdominales basses gauches .

Douleur musculo-squelettique

Il existe divers muscles, tendons, os, articulations et ligaments dans la région abdominale inférieure et pelvienne qui pourraient être responsables de la douleur. De nombreuses affections musculo-squelettiques peuvent causer des douleurs entre les règles. La tension musculaire est l’une des causes les plus courantes mais souvent négligées de la douleur musculo-squelettique. La plupart d’entre nous penseraient que la tension des muscles abdominaux inférieurs surviendrait lors d’exercices abdominaux ou de levage de poids lourds, mais même marcher ou courir pendant de longues heures peut en être la cause. Les muscles abdominaux et pelviens inférieurs stabilisent le torse pendant la marche et la course. La douleur ligamentaire ronde est une autre cause qui survient pendant et après la grossesse.

Douleur dans le bas du dos

Bien que la douleur au bas du dos soit souvent de nature musculo-squelettique, elle est si courante qu’elle mérite d’être mentionnée à elle seule. La douleur au bas du dos n’est pas rare avec la menstruation. La tension musculaire, l’entorse ligamentaire et les nerfs pincés sont quelques-unes des causes probables de douleurs lombaires. Mais il peut également survenir avec des infections des voies urinaires, une grossesse extra-utérine, une endométriose, une diverticulite et d’autres troubles du bas du côlon. Une douleur au bas du dos qui commence ou s’aggrave à peu près au même moment du cycle menstruel est très probablement due à une cause gynécologique. En savoir plus sur les lombalgies persistantes pour d’autres causes gynécologiques et non gynécologiques.

  • Leave Comments