Infection par le virus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS)

Avec de nouvelles flambées virales comme le SRAS (2002-2004) et la grippe porcine (2009) causant soudainement de multiples décès à travers le monde, tout nouveau virus qui émerge parmi les humains est naturellement une source de préoccupation. L’un des virus les plus récents est le MERS (2012). Il présente certaines similitudes avec le SRAS et, comme d’autres virus, il a été retracé dans presque tous les continents en grande partie en raison de la facilité des voyages aériens dans le monde. L’épidémie de MERS semble s’atténuer mais elle a déjà causé près de 500 décès connus dans le monde.

 

Qu’est-ce que le MERS?

Le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) est une infection virale qui provoque des maladies respiratoires graves comme la pneumonie. Le virus qui cause le MERS est similaire au rhume et au SRAS, mais le MERS est une maladie distincte. Il tire son nom de la région d’où il est originaire – le Moyen-Orient. Bien qu’il ait été identifié pour la première fois en Arabie saoudite et signalé par la suite dans les pays voisins du Moyen-Orient, le MERS a infecté des personnes et tué des personnes dans de nombreux pays comme la Corée du Sud.

Comme pour le SRAS, il semble que le MERS provienne d’animaux. Il semble qu’il soit en quelque sorte transmis aux humains par ces animaux, que l’on pense être des dromadaires. Le virus peut également être transmis de personne à personne. Bien que le nombre de décès dus au MERS ait considérablement diminué en juillet 2015, il reste préoccupant car il n’y a aucun moyen de savoir quand il pourrait provoquer une épidémie mondiale. En outre, les options de traitement sont limitées et plus de 30% des personnes infectées sont finalement mortes, ce qui en fait une infection assez mortelle.

Lire La Suite  Fièvre infantile - Causes de la fièvre chez les bébés (nourrissons), les enfants

Causes du MERS

Le syndrome respiratoire du Moyen-Orient est causé par un coronavirus appelé MERS-CoV. Le virus pénètre très probablement dans le corps par propagation de gouttelettes lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue et libère des gouttelettes microscopiques dans l’air. Le virus dans les gouttelettes peut alors pénétrer dans les cellules immunitaires où il se réplique et stimule ces cellules pour provoquer une inflammation. Cette inflammation est sévère et peut également endommager les tissus de la zone touchée. Le système respiratoire étant principalement affecté, l’infection se traduit par une pneumonie.

L’origine exacte du virus MERS n’est pas connue avec certitude. Il semble qu’il s’agisse d’une infection zoonotique, ce qui signifie qu’elle a commencé chez les animaux, mais qu’elle a finalement traversé pour infecter les humains. Au départ, il était vrai que les chauves-souris étaient le réservoir du virus MERS, mais de nouvelles preuves suggèrent qu’il pourrait plutôt être utilisé par des dromadaires. Cela explique pourquoi le MERS a été vu pour la première fois au Moyen-Orient où il y a un grand nombre de chameaux. Il est possible que les chauves-souris et les chameaux soient impliqués car des souches de MERS-CoV ont été identifiées chez les deux animaux.

Comment se propage le MERS?

Le MERS se propage très probablement par le biais de gouttelettes infectées, tout comme les autres virus de la famille des coronavirus, notamment le rhume et le SRAS. La voie exacte de transmission du virus n’est pas encore claire. Il est possible qu’il se propage d’une personne à l’autre, ce qui peut expliquer pourquoi les agents de santé qui sont entrés en contact avec les personnes infectées ont ensuite été eux-mêmes infectés. Cependant, le virus ne se propage pas aussi facilement entre humains à moins qu’une personne n’entre en contact étroit avec une personne infectée pendant un certain temps.

Quels pays sont concernés?

Alors que le MERS semble être originaire du Moyen-Orient, l’infection n’est pas isolée dans les pays de cette région. Le MERS a atteint plusieurs pays d’Asie du Sud, d’Europe et également des États-Unis, mais il n’y a pas encore de cas confirmés en Amérique du Sud, en Australie ou dans la majeure partie de l’Afrique. Cependant, il est possible que l’infection n’ait pas encore été diagnostiquée chez des personnes de ces pays qui sont tombées malades ou sont décédées. En raison de sa nature de propagation et de la facilité de distribution due au transport aérien mondial, il est prudent de supposer que le MERS pourrait être dans à peu près n’importe quel pays.

Lire La Suite  Qu'est-ce que la mastocytose et comment est-elle traitée?

 

Signes et symptômes

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

Les signes et symptômes ne commencent pas immédiatement après l’infection. Il faut environ 5 à 12 jours pour que les symptômes apparaissent à partir du moment de l’infection. C’est ce qu’on appelle la période d’incubation et pendant ce temps, le virus se réplique dans le corps. Les symptômes du MERS ne sont pas significativement différents des autres infections virales comme la grippe. En fait, de nombreuses personnes confondent le MERS avec un rhume ou une grippe au début mais contrairement à ces infections, le MERS provoque une maladie grave et grave qui peut devenir mortelle.

  • Fièvre et frissons
  • Nez qui coule
  • Gorge irritée
  • Toux
  • Difficulté à respirer
  • Douleurs musculaires (myalgie)
  • Mal de crâne
  • Nausée et vomissements
  • La diarrhée
  • Douleur abdominale
  • Malaise

Bien que le virus MERS affecte principalement le système respiratoire et dans une certaine mesure le système gastro-intestinal, il peut provoquer une défaillance de plusieurs organes. Outre la pneumonie et l’insuffisance respiratoire, une insuffisance rénale et des troubles sanguins ont également été observés.

Traitement et prévention

Existe-t-il un remède pour le MERS?

Il n’y a pas de remède ni de vaccin contre le MERS. Le traitement du MERS est principalement de soutien. Cela comprend des mesures telles qu’un apport hydrique adéquat ou une administration IV, des médicaments contre la douleur et la fièvre et une ventilation mécanique si nécessaire. Les médicaments antiviraux qui peuvent être efficaces pour d’autres infections virales ne sont pas encore approuvés pour le MERS car ils ne semblent pas efficaces pour éradiquer l’infection.

Le MERS est-il mortel?

Le taux de mortalité est élevé dans l’infection par le MERS. Globalement, ce taux est d’environ 30%, mais en Arabie saoudite, il est supérieur à 40%. Cela signifie que 3 à 4 personnes sur 10 qui contractent l’infection suivront un régime. Les personnes atteintes d’autres maladies comme le diabète mal géré courent un plus grand risque de complications graves et de décès par MERS.

Lire La Suite  Une carrière dans les technologies de l'information sur la santé

Comment prévenir le MERS?

Bien que le MERS ne semble pas se transmettre d’une personne à l’autre autrement que par contact étroit, il est néanmoins conseillé de prendre des mesures utiles pour prévenir la plupart des infections transmises par propagation de gouttelettes. Ceci comprend:

  • Se laver soigneusement les mains avec un savon antiseptique ou se laver les mains plusieurs fois par jour.
  • Minimisez les contacts avec les personnes qui présentent des symptômes pseudo-grippaux.
  • Portez un masque chirurgical pour minimiser l’inhalation de gouttelettes.
  • Évitez la viande insuffisamment cuite, les fruits frais et les légumes crus dans les zones à haut risque.

Références :

  1. www.who.int/mediacentre/factsheets/mers-cov/en/
  2. emedicine.medscape.com/article/2218969-overview
  3. www.medicalnewstoday.com/articles/262538.php
  • Leave Comments