Fracture Trimalléolaire : Causes, Signes, Symptômes, Traitement-Conservateur, Chirurgical

La cheville et ses os sont l’une des zones de notre corps les plus susceptibles de se fracturer en raison de sa nature portante et du risque de torsions et de virages soudains de la cheville. Il existe différents types de fracture de la cheville et l’une d’elles est la fracture trimalléolaire. La fracture bimalléolaire est un type de fracture de la cheville plus courant et la fracture du plafond tibial est également un autre type de fracture de la cheville.

Il y a trois malléoles dans la cheville, à savoir les malléoles médiale, latérale et postérieure. La fracture trimalléolaire se produit lorsque les trois malléoles s’entrechoquent, ce qui entraîne une cassure ou une fissure. Les deux malléoles, la malléole médiale et la malléole latérale, lorsqu’elles s’écrasent l’une contre l’autre et impliquent également le processus postérieur de la région tibiale, c’est-à-dire la malléole postérieure, on parle alors de fracture trimalléolaire de la cheville. Ce terme fracture trimalléolaire est largement utilisé pour inclure les trois structures, qui sont affectées par le traumatisme ou l’impact, ce qui provoque une fracture de la cheville .

Le traitement de la fracture trimalléolaire comprend souvent une intervention chirurgicale pour fixer les os cassés ensemble et les maintenir en place pendant la guérison.

Différence entre fracture trimalléolaire et fracture bimalléolaire

La malléole médiale est formée à partir de l’extrémité inférieure du tibia à l’intérieur de la cheville. Le péroné est un os plus mince qui est présent à l’extérieur de la jambe inférieure, qui forme une bosse à l’extrémité, connue sous le nom de malléole latérale. La troisième malléole ou la malléole postérieure est formée par le bord de l’os postérieur à l’extrémité inférieure du tibia. Lorsqu’il y a une rupture ou une fracture de la cheville impliquant les trois malléoles, cela se traduit par une fracture trimalléolaire. Alors que la fracture bimalléolaire implique uniquement les malléoles médiales et latérales, au lieu des trois structures, comme c’est le cas avec la fracture trimalléolaire. C’est le facteur de différenciation important pour distinguer la fracture trimalléolaire de la fracture bimalléolaire. On pense également que la fracture trimalléolaire est une fracture de stress plutôt qu’une fracture éclatée.La fracture de stress survient à la suite d’une pression ou d’un poids excessif sur la cheville, provoquant une fracture trimalléolaire de la cheville.

Causes de la fracture trimalléolaire

  • La torsion est l’une des causes les plus fréquentes de fracture trimalléolaire. La torsion de la cheville provoque des mouvements irréguliers et anormaux de la cheville provoquant sa fracture.
  • Le roulement de la cheville est la deuxième cause la plus fréquente de fracture trimalléolaire. Un changement soudain dans le mouvement de la cheville ou un placement du pied de manière inappropriée peut faire rouler la cheville vers l’intérieur et entraîner une fracture trimalléolaire.
  • Trébucher ou tomber en manquant une marche met beaucoup de poids ou de pression du corps sur la cheville, provoquant une fracture trimalléolaire.
  • Un impact violent et soudain sur la cheville, comme on le voit dans les accidents d’automobile, peut provoquer une fracture trimalléolaire.
  • L’affaiblissement des ligaments de la cheville là où ils ne peuvent pas supporter le poids complet du corps peut provoquer une fracture trimalléolaire. Les ligaments affaiblis sont observés chez les personnes âgées et entraînent de grandes difficultés dans le fonctionnement de la cheville entraînant une fracture trimalléolaire. Les personnes âgées ayant des problèmes de santé, tels que l’ostéoporose  et certaines formes de cancer , courent un risque plus élevé d’avoir des fractures trimalléolaires.

Signes et symptômes de la fracture trimalléolaire

Vous trouverez ci-dessous les symptômes de la fracture trimalléolaire. Ces symptômes peuvent également être observés dans d’autres types de fractures. Ainsi, une attention médicale immédiate doit être recherchée chaque fois que quelqu’un éprouve les symptômes décrits ci-dessous. Obtenir un traitement rapide aide à prévenir l’aggravation de la fracture trimalléolaire et aide également à éviter toute complication qui en résulte. Vous trouverez ci-dessous certains des signes et symptômes d’une fracture trimalléolaire.

  • Des symptômes de douleur soudaine sont ressentis au site de la fracture trimalléolaire.
  • Un signe de gonflement est observé au site de la fracture trimalléolaire.
  • Des ecchymoses peuvent également être présentes au site de la fracture.
  • Le patient ne peut pas bouger la cheville trimalléolaire fracturée.
  • Le patient n’est pas capable de supporter son poids sur la cheville affectée.
  • La zone de la fracture devient insensible au toucher. Cela peut indiquer une atteinte nerveuse.
  • En cas de fracture trimalléolaire sévère, il existe une déformation ou une courbure de la cheville.

Diagnostic de fracture trimalléolaire

Il est important de diagnostiquer la fracture trimalléolaire le plus tôt possible. Après le diagnostic et en fonction de la gravité de la fracture trimalléolaire, le meilleur traitement est décidé par le médecin. Le traitement doit être commencé immédiatement pour prévenir de futures complications résultant de cette condition. Plus le traitement est retardé, plus il faudra de temps au patient pour récupérer de la fracture trimalléolaire.

Des radiographies doivent être prises de la cheville pour confirmer s’il s’agit bien d’une fracture trimalléolaire. La tomodensitométrie aide à donner une image plus claire de la fracture trimalléolaire et des structures environnantes.

Traitement de la fracture trimalléolaire

Les premiers secours doivent être initiés dès qu’une fracture est suspectée, ce qui comprend l’utilisation de dispositifs d’immobilisation, afin que les os trimalléolaires fracturés restent en place et ne bougent pas avant qu’un médecin ne l’ait examiné.

Il existe deux options de traitement pour une fracture trimalléolaire, qui comprennent un traitement non chirurgical et chirurgical.

Traitement non chirurgical ou conservateur de la fracture trimalléolaire

  • Le traitement non chirurgical de la fracture trimalléolaire se fait uniquement s’il n’y a pas de luxation.
  • On dit au patient de se reposer et d’éviter d’appuyer sur la cheville.
  • Les médicaments, qui comprennent des analgésiques et des anti-inflammatoires, tels que l’acétaminophène et le naproxène, aident à soulager la douleur et l’enflure associées à une fracture trimalléolaire.
  • L’attelle de cheville  est également utilisée pour maintenir la fracture trimalléolaire stable et permettre la guérison.
  • Le glaçage de la région touchée aide également à réduire la douleur et l’enflure associées à la fracture trimalléolaire.
  • Le temps de récupération d’une fracture trimalléolaire avec un traitement conservateur prend environ six semaines.

Traitement chirurgical de la fracture trimalléolaire

  • La chirurgie est nécessaire dans les cas graves de fracture trimalléolaire, en particulier s’il existe également une luxation de la fracture trimalléolaire ou si les os sont complètement brisés et qu’ils ne peuvent pas guérir seuls avec du repos et des médicaments seuls.
  • La chirurgie de la fracture trimalléolaire consiste à placer des plaques métalliques, des tiges, des fils et des vis dans la cheville, qui remplaceront et maintiendront temporairement les parties cassées ensemble, de sorte qu’elles se réalignent et guérissent de manière appropriée.
  • Après la chirurgie, un plâtre devra être placé afin qu’il y ait un alignement continu des os fracturés .
  • Le patient ne doit pas porter de poids sur la cheville tant que la fracture trimalléolaire n’est pas cicatrisée et que les os fracturés n’ont pas fusionné.
  • Le temps de récupération après le traitement chirurgical d’une fracture trimalléolaire peut prendre jusqu’à 3 à 4 mois.
  • Des radiographies de la cheville du patient sont prises pendant la période de récupération afin de vérifier si les os restent toujours alignés.
  • La kinésithérapie  doit être débutée après la cicatrisation de la fracture trimalléolaire. Il aide à récupérer la force et la flexibilité ainsi que d’autres fonctions normales de la cheville. La physiothérapie aide également à renforcer les muscles autour de la zone fracturée tout en stimulant le processus de guérison de la fracture trimalléolaire.
  • Leave Comments