Fossette sacrée : symptômes, causes, facteurs de risque, traitement, complications

La fossette sacrée est une petite indentation peu profonde, une sorte de petite fente juste au-dessus du pli des fesses ou au bas de la colonne vertébrale. C’est un phénomène relativement courant chez les nouveau-nés. Généralement, ces fossettes sacrées sont inoffensives et n’indiquent aucun problème ou ne nécessitent aucun traitement. Cependant, dans de rares cas, lorsque les fossettes sacrées sont accompagnées d’une décoloration de la peau ou d’une touffe de cheveux à proximité de la fossette sacrée, cela peut indiquer une anomalie sous-jacente de la moelle épinière. Le médecin recommandera alors un test d’imagerie et recommandera des méthodes de traitement en fonction de la cause de la maladie.

En général, la fossette sacrée est une affection congénitale. Cela signifie que les nourrissons naissent avec cette condition. Cependant, cette condition peut également se développer chez les enfants et les adultes, qui ne naissent pas avec une fossette sacrée. La cause exacte de cela n’a pas été comprise.

Symptôme de fossette sacrée

La petite indentation ou dépression, près de l’extrémité du coccyx et au-dessus du pli des fesses lui-même est le symptôme de la fossette sacrée. Il n’y a généralement pas d’autres signes ou symptômes associés aux fossettes sacrées. Cependant, dans de rares cas, certains attributs signalent la possibilité d’un défaut sous-jacent. Dans ce cas, le médecin recommandera un test d’imagerie et d’autres traitements seront effectués en conséquence. Ces attributs ou symptômes rares incluraient –

  • Acrochordons
  • Gonflement dans la région
  • Une masse grasse
  • Tendresse autour de la région
  • Décoloration autour de la fossette sacrée
  • Une tache de naissance dans la région
  • Taille de la fossette supérieure ou profonde à 5 mm
  • Une tache de cheveux près de la fossette sacrée.

Si l’un de ces symptômes de fossette sacrée est observé, le médecin recommandera un test d’image et, conformément aux rapports des tests, le médecin recommandera la procédure de traitement ultérieure. Habituellement, le médecin est capable de rechercher ces symptômes lorsqu’il examine le nouveau-né pour la première fois.

Causes de la fossette sacrée

La cause exacte du développement d’une fossette sacrée n’est pas connue des scientifiques. Cependant, comme il s’agit généralement d’une affection congénitale, on peut dire que certains facteurs inhabituels ou anomalies mineures au cours du développement fœtal entraînent le développement d’une fossette sacrée. La croyance générale derrière la cause du développement d’une fossette sacrée est la poussée de poils lâches dans la peau, lorsque le fœtus est à l’intérieur de l’utérus.

Facteurs de risque de fossette sacrée

Certains facteurs augmentent le risque de développer une fossette sacrée chez les enfants et les adultes. Ceux-ci sont –

  • Blessure dans la région
  • Obésité
  • Faire des travaux qui nécessitent des heures en position assise, comme conduire
  • Une quantité de poils supérieure à la moyenne
  • Avoir des poils bouclés ou grossiers.

Cependant, il n’est pas certain que ces conditions provoquent à elles seules le développement de la fossette sacrée ou non.

Complications de la fossette sacrée

Habituellement, les fossettes sacrées sont absolument inoffensives et ne causent aucun problème chez les nourrissons, ni même après leur croissance. Dans de nombreux cas, ils disparaissent d’eux-mêmes. Cependant, dans de rares cas, ils sont associés à certaines anomalies de la moelle épinière. Ce sont généralement le cas avec des fossettes sacrées plus profondes et plus grandes qui continuent à l’intérieur du corps. Les anomalies associées à la fossette sacrée sont –

Syndrome du cordon attaché :

La moelle épinière pend librement ou librement à l’intérieur du canal rachidien. Cependant, en cas de syndrome de la moelle épinière, certains tissus attachés à la moelle épinière limitent le mouvement de la moelle épinière. En conséquence, un engourdissement et une faiblesse peuvent être ressentis dans les jambes ou les parties inférieures du corps. En outre, la personne souffrira d’incontinence intestinale et urinaire.

Spina bifida :

Dans des circonstances normales, la colonne vertébrale est censée se refermer autour de la moelle épinière. Cependant, dans de rares cas, cela ne se produit pas et cette condition est connue sous le nom de spina bifida. Cela ne présente aucun symptôme en tant que tel et est difficile à comprendre de l’extérieur.

Kyste sur la fossette sacrée :

Si les fossettes sacrées sont trop profondes, les fosses peuvent s’infecter, entraînant la formation de kystes ou d’abcès. Ces types de kystes ou d’abcès surviennent lorsqu’une personne est adolescente.

Si des adultes ou des adolescents adultes voient une rougeur, un écoulement de pus, une sensibilité ou un gonflement dans la zone autour de la fossette sacrée, il est important qu’ils consultent immédiatement un médecin.

Diagnostic et traitement de la fossette sacrée

Habituellement, les fossettes sacrées ne nécessitent aucun traitement car elles ne causent aucun problème ou dommage. Lorsqu’un enfant naît avec une fossette sacrée, le médecin examine le nourrisson et recommande des tests d’imagerie tels que les ultrasons et l’IRM pour vérifier s’il existe ou non des problèmes de développement associés à la fossette sacrée. Si les tests sont positifs, le médecin traitera la maladie en conséquence. Parfois, l’infection continue de se produire dans la fossette sacrée. Dans ce cas, le médecin découpera la fossette et pansera la zone quotidiennement, jusqu’à ce qu’elle guérisse. Dans certains cas, un lambeau de peau est également utilisé pour coudre la fossette ou l’infection est grattée et la fossette est remplie de colle spéciale.

Afin d’éviter les risques de développer une fossette sacrée chez les adultes et les enfants, la zone autour du sacrum doit être maintenue sèche et un poids santé doit être maintenu. Toute sorte d’infection dans cette région doit être traitée avec des antibiotiques. Parfois, la fossette sacrée est développée à partir d’un abcès dans la région. Le médecin doit l’enlever avec une opération mineure, afin que l’abcès draine le pus.

  • Leave Comments