Combien de temps une personne peut-elle vivre avec une insuffisance cardiaque congestive ?

Contents

Combien de temps une personne peut-elle vivre avec une insuffisance cardiaque congestive ?

L’espérance de vie des patients atteints d’insuffisance cardiaque congestive n’a pas beaucoup progressé ces dernières années. Les procédures de traitement sont connues pour subir de nombreuses améliorations. Cependant, l’espérance de vie de la maladie reste presque la même. On sait que les patients aux stades initiaux de la maladie vivent en moyenne cinq ans, tandis que les patients souffrant des stades ultérieurs de la maladie ne vivent pas plus d’un an environ. Ainsi, un diagnostic précoce et un traitement précoce sont tout aussi importants.

Quel est le pronostic général de l’insuffisance cardiaque congestive ?

L’insuffisance cardiaque congestive est une maladie évolutive et se délimite en quatre classes. Avec la progression vers la classe suivante, l’état du patient se détériore.

Classe I – L’insuffisance cardiaque n’est généralement pas symptomatique en dehors de la plainte de faiblesse du patient.

Classe II – Les patients atteints d’insuffisance cardiaque congestive évitent les activités intenses, car elles entraînent des palpitations cardiaques et de la fatigue.

Classe III – Les patients atteints d’insuffisance cardiaque congestive de classe III sont assez symptomatiques où la plupart des activités sont limitées en raison de la faiblesse.

Classe IV – L’ICC se caractérise par des symptômes graves où le patient ne peut même pas effectuer les activités de base de la vie et ressent des palpitations cardiaques sévères et un essoufflement .

Le pronostic général de la maladie varie principalement d’un patient à l’autre parce qu’un amalgame de facteurs conduit à la maladie. Néanmoins, ce que l’on peut dire avec certitude, c’est si les symptômes sont signalés à un stade précoce, suivi d’un diagnostic précoce. Le pronostic sera bien meilleur par rapport à un diagnostic tardif.

Un diagnostic et un traitement précoces sont efficaces pour réduire les symptômes afin que le patient puisse vivre une vie de qualité.

Afin de vivre avec une insuffisance cardiaque congestive, il faut apporter certains changements à son mode de vie pour mener une vie de qualité parallèlement à un traitement médical.

Régime pauvre en sodium : Un régime pauvre en sodium doit être suivi par les patients souffrant d’insuffisance cardiaque congestive. Les patients atteints d’un tel trouble sont sujets à la rétention d’eau et à l’œdème, la teneur en sodium doit donc être réduite car elle facilite la rétention d’eau.

Alcool : La consommation d’alcool doit également être restreinte et limitée, car l’alcool peut endommager les muscles du cœur.

Exercice : L’exercice aide à maintenir l’uniformité de la circulation sanguine et aide également à maintenir le fonctionnement du cœur. Ainsi, toute forme d’exercice aérobie peut être utile. Cependant, il faut être cohérent et régulier avec l’exercice. De plus, il est important de parler du plan d’exercice avec le médecin avant de commencer.

Maintenir un poids approprié : Le patient doit suivre son poids corporel. L’augmentation du poids peut être un signe de rétention d’eau dans le corps. Ainsi, il est important de continuer à vérifier le poids corporel pour s’assurer qu’il n’y a pas d’accumulation excessive de liquide. S’il y a une augmentation anormale du poids corporel en quelques jours, il faut le signaler au médecin le plus tôt possible.

Surveillance de l’apport hydrique : Il est important pour un patient de surveiller l’apport hydrique par jour, car un apport hydrique excessif peut entraîner son accumulation dans le corps. Des discussions doivent être menées par le médecin sur le niveau moyen et maximal d’apport hydrique tout au long de la journée.

Conclusion

Avec les progrès des procédures de traitement, les traitements précoces sont considérés comme bénéfiques, par rapport au traitement de dernière minute pour l’insuffisance cardiaque congestive. Ainsi, il est conseillé de consulter un médecin en cas de symptômes infimes comme l’essoufflement au stade initial, afin que le traitement puisse être commencé le plus tôt possible.

Lire La Suite  Un aperçu de la sclérose sous-chondrale
  • Leave Comments