Causes de la douleur à la tête

La douleur à la tête ou céphalée fait référence à une douleur dans n’importe quelle partie de la tête ou de la tête entière. Cela diffère d’un mal de tête qui est traditionnellement accepté comme se référant uniquement à la douleur sur la partie supérieure de la tête, y compris les régions des tempes (côtés), frontale (avant), pariétale (supérieure) et occipitale (arrière de la tête).

Malgré cette différence, les termes «maux de tête» et «maux de tête» sont souvent utilisés comme synonymes.

 

Causes de la douleur à la tête

De nombreuses causes d’un mal de tête peuvent également être la cause d’un mal de tête. Cependant, certaines de ces causes peuvent entraîner des douleurs à la tête sans maux de tête au sens traditionnel du terme. Il est courant que de nombreuses causes de douleur localisée dans la tête puissent également entraîner un mal de tête – par exemple, un abcès dans la gencive peut causer une douleur dans la région de la bouche / des gencives (localisée) ainsi qu’une douleur référée au front (qui être appelé un mal de tête ).

La douleur à la tête peut être divisée par la douleur des structures:

  1. À l’intérieur du crâne ou de la cavité crânienne. Le crâne est la partie du crâne qui entoure le cerveau et ceci est connu comme des causes intracrâniennes de maux de tête.
  2. En dehors du crâne et cela inclut d’autres organes de la tête ou parfois des parties voisines du corps qui se traduit par une douleur référée à la tête. Ceci est connu comme des causes extracrâniennes de maux de tête.

Causes extracrâniennes

Il est important d’identifier d’abord la zone de la tête où se trouve la douleur car cela donnera une indication d’une cause possible. Parfois, la douleur peut donner l’impression que toute la tête fait mal, ce qui est souvent décrit comme une congestion de la tête, ce qui peut être une indication de causes systémiques. Comprendre les caractéristiques des différents types de maux de tête peut également aider à isoler la cause de la douleur.

Les causes ci-dessous ne sont pas les seules, mais sont les plus courantes pour les régions spécifiques.

Douleur à la tête pariétale

La douleur au sommet de la tête peut être due à:

  • Hypertension (pression artérielle élevée).
  • Fatigue des yeux.

Douleur à la tête occipitale

La douleur à l’arrière de la tête peut être due à:

  • Spasme musculaire du cou (en particulier spasme du muscle trapèze)
  • Coup de fouet
  • Hypertension
  • Névralgie occipitale

Douleur à la tête temporelle

La douleur sur les côtés de la tête (tempes) peut être due à:

  • Otite moyenne (infection / inflammation de l’oreille)
  • Gorge irritée
  • Dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM)
  • Bruxisme (serrement constant des dents)

Douleur à la tête frontale

La douleur à l’avant de la tête (front et au-dessus) peut être due à:

  • Sinusite
  • Fatigue des yeux
  • Glaucome

Douleur à la tête orbitale

Douleur autour ou à l’arrière de l’œil, y compris la douleur de l’œil lui-même, peut-être due à:

  • Fatigue des yeux
  • Glaucome

Douleur à la tête nasale

La douleur au nez peut être due à:

  • Sinusite
  • Autres causes de congestion nasale

Douleur à la tête maxillaire

La douleur de la mâchoire supérieure et sous les pommettes peut être due à:

  • Sinusite
  • Abcès dentaire
  • Cavitées dentaires
  • Bruxisme

Douleur à la tête de la mandibule

La douleur de la mâchoire inférieure – menton, côtés de la mâchoire, angle de la mâchoire inférieure – peut être due à:

  • Abcès dentaire
  • Cavitées dentaires
  • Dysfonctionnement de l’ATM (côté de la mandibule)
  • Bruxisme
  • Oreillons

Infection

Infections de la peau, du tissu conjonctif ou des organes individuels de la tête. Par exemple, une sinusite, une angine streptococcique ou un abcès des gencives. Les infections généralisées, comme la grippe, sont également connues pour causer des maux de tête.

Troubles mécaniques

Cela peut être dû à des troubles des parties mobiles du corps dans la région de la tête et / ou du cou. Par exemple – dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire (mâchoire), spondylose cervicale (cou).

Douleur nerveuse

Compression des nerfs du visage et de la tête, neuropathie diabétique ou névrite. Cela peut également inclure une douleur cervicogène à la tête résultant d’une pathologie de la colonne vertébrale supérieure (cervicale), du cou ou des épaules. Par exemple, la névralgie occipitale (douleur nerveuse) peut provoquer des maux de tête ressentis sur le dessus, le dos et les côtés de la tête. Reportez-vous également à la colonne vertébrale de la douleur faciale pour obtenir des informations sur la douleur faciale résultant d’une compression nerveuse.

Les tumeurs

Tumeurs bénignes ou malignes de la tête et du visage pouvant également provoquer une compression des nerfs.

Traumatisme

Blessure à la tête lors d’un impact, d’une agression ou d’une chute. Cela peut également être lié à des douleurs postopératoires après une intervention chirurgicale à la tête. Cela peut entraîner une inflammation des tissus mous, des hématomes, une inflammation des organes individuels ou des fractures osseuses.

Effort ou effort

La surutilisation peut entraîner une inflammation accompagnée de douleurs. Par exemple, le resserrement des dents peut fatiguer le masséter et / ou le muscle temporal, provoquant souvent des douleurs à la mâchoire, aux joues et au front.

Causes systémiques et autres de la douleur à la tête

  • Hypertension
  • Hypothyroïdie
  • Déshydratation
  • Déficience en fer
  • Causes hormonales comme la PMT et la ménopause, bien que cela puisse être lié à une douleur intracrânienne.
  • Tétanos
  • La fibromyalgie
  • Dissection artérielle (déchirure), en particulier des artères vertébrales, basilaire et / ou carotide.
  • Toux constante
  • Fièvre
  • Insuffisance rénale
  • Fatigue
  • Hypoglycémie
  • Hypercapnie
  • “ Empoisonnement du sang ” comme la bactériémie, la virémie
  • Artérite à cellules géantes
  • Sensibilités alimentaires

Médicaments, Douleur à la tête, toxicité chimique

La douleur à la tête fait partie des effets secondaires courants associés à l’utilisation de médicaments pharmaceutiques. C’est également un symptôme de sevrage courant.

  • Inhibiteurs de la pompe à protons (IPP)
  • Statines
  • Inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS)
  • Nitrates et autres vasodilatateurs
  • Certains AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) comme l’indométacine
  • Les diurétiques
  • Hormones (traitement hormonal substitutif, contraceptifs oraux)
  • Médicaments amaigrissants contenant de la sibutramine et de l’éphédrine
  • Abus de médicaments (maux de tête de rebond), en particulier les analgésiques
  • Sevrage stimulant (nicotine, caféine)
  • Sevrage et abus d’alcool et de stupéfiants
  • Empoisonnement au monoxyde de carbone
  • Suppléments à base de plantes (exemple – ma huang, ginseng, millepertuis)

Douleur à la tête psychiatrique

  • Dépression
  • Anxiété
  • Psychogène

Causes intracrâniennes

Les tumeurs

Cela comprendra les tumeurs bénignes et malignes des structures intracrâniennes suivantes:

  • Cerveau
  • Glande pituitaire
  • Méninges
  • Crâne (os)

Les infections

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

Une infection intracrânienne peut être primaire ou secondaire en raison de la propagation de l’infection à partir d’autres sites.

  • Encéphalite
  • Méningite
  • Abcès
  • Empyème sous-dural
  • D’autres infections comme la syphilis, la cryptococcose et la tuberculose (TB).

Hémorragie (saignement)

Saignement dans le tissu cérébral lui-même ou autour du cerveau provoquant ainsi une compression.

  • Intracérébral
  • Sous-dural
  • Sous-arachnoïdien
  • Rupture d’anévrisme

Gonflement

Un gonflement du tissu cérébral ou une augmentation du liquide autour du cerveau peut être dû à:

  • Méningite non infectieuse
  • Commotion cérébrale et syndrome post-commotion cérébrale

Vasculaire

Fluctuations de l’apport sanguin au cerveau, entraînant une augmentation du flux sanguin vers certaines zones et une restriction du flux vers d’autres régions.

  • Hypertension intracrânienne
  • Vasculite
  • Embolie cérébrale
  • Accident cardiovasculaire (AVC ou stoke)
  • Malformations vasculaires

Nerfs

Les nerfs crâniens proviennent du cerveau et la compression ou l’irritation de ces nerfs peut provoquer des maux de tête.

  • La névralgie du trijumeau
  • Névralgie glossopharyngée
  • Névrite optique (y compris neuropathie diabétique)

Hormones et neurotransmetteurs

Les hormones et les neurotransmetteurs peuvent avoir une multitude d’effets pouvant entraîner des maux de tête, mais il est plus probable que ces produits chimiques modifient le flux sanguin vers le cerveau (vasculaire).

  • Sérotonine (faibles niveaux)
  • Dopamine (faibles niveaux)
  • Œstrogène
Lire La Suite  Luette enflée (uvulite): causes, symptômes et remèdes maison efficaces
  • Leave Comments