Cannelle et diabète : comment l’utiliser pour faire baisser son taux de sucre dans le sang

Découvrez comment utiliser la cannelle pour le diabète.
Pourquoi et comment utiliser la cannelle pour faire baisser le taux de sucre et de graisse dans le sang ?

La cannelle, également appelée « insuline du pauvre », est connue depuis longtemps pour son action sur le diabète et le cholestérol. Voyons ici pourquoi il est conseillé de consommer de la cannelle quand on est diabétique, et comment prendre de la cannelle pour un effet efficace.

Sachez toutefois qu’il ne faut en aucun cas arrêter de prendre les médicaments prescrits par votre médecin, et prenez conseil auprès de lui si vous souhaitez prendre de la cannelle.

De cette façon acheter de la cannelle, l’écorce aromatique du cannelier utilisée en cuisine et donc comme remède naturel contre le diabète.

 

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une hyperglycémie chronique, un excès de sucre dans le sang entraînant une glycémie trop élevée par rapport à la moyenne. Cet excès de sucre est la conséquence d’une mauvaise assimilation, d’une mauvaise utilisation et d’un mauvais stockage des sucres par l’organisme.

En effet, dans un organisme normal, les glucides de l’alimentation sont transformés en glucose, le pancréas détecte alors l’augmentation de la glycémie et va produire de l’insuline.

Cette insuline aide le glucose à pénétrer dans les cellules du corps (muscles, organes, etc.) et dans le foie où il sera traité et stocké. La glycémie diminue alors dans le sang.

Pour les personnes atteintes de diabète, ce système de régulation ne fonctionne pas et doit être soutenu par des injections d’insuline par injections.

Il existe principalement deux types de diabète :

  • Diabète de type 1 : ou diabète insulino-dépendant, environ 6% des diabétiques. Elle se caractérise par une production insuffisante d’insuline.
  • Diabète de type 2 : ou diabète non insulino-dépendant, 92% des diabétiques. Elle se caractérise par initialement une résistance à l’insuline de certains organes qui empêchent l’entrée de l’insuline.

Cette résistance à l’action de l’insuline entraîne une surproduction d’insuline par le pancréas pour compenser, un pancréas qui se fatigue et au bout de vingt ans, ne produit plus assez d’insuline : c’est la carence en insuline.

Il faut savoir que ce type de diabète multiplie par 2 à 4 le risque de maladies cardiovasculaires (crise cardiaque, hypertension artérielle, etc.).

La cannelle peut-elle faire baisser votre glycémie

Une réponse simple serait : oui ! Mais creusons un peu le sujet.

Pour aller plus loin, découvrez quelles sont les vertus de la cannelle .

Pour la petite histoire :
C’est une heureuse erreur qui a conduit des chercheurs occidentaux à découvrir l’effet de la cannelle sur la glycémie (alors que cet effet est connu depuis des lustres en Asie).

En effet, nous devons cette découverte au Dr Richard A. Anderson, qui a étudié à l’origine les propriétés du chrome. Chercheur de l’USDA, scientifique principal au Beltsville Human Nutrition Research Center, Beltsville, et médecin.

Il a publié plus de 230 manuscrits scientifiques et présenté plus de 200 présentations lors de réunions régionales, nationales et internationales à travers le monde.

En étudiant les effets du chrome sur le diabète, il se rend compte que la tarte aux pommes stimule l’activité de l’insuline. Aucun sens, la tarte aux pommes ne contient qu’un peu de chrome et beaucoup de sucre !

Anderson pense alors à l’effet des pommes, mais se rend vite compte que cet effet est dû à un autre ingrédient de la tarte… la cannelle !

Le scientifique concentrera donc ses études sur les effets de la cannelle sur les diabétiques. De nombreux autres scientifiques suivront, tous convaincus que la cannelle est le meilleur espoir d’un remède naturel contre le diabète.

Quelles preuves de l’effet de la cannelle sur le diabète ?

Suite à la découverte du Dr Anderson, des centaines d’études sont menées sur l’écorce par des centaines de scientifiques. Enfin, c’est le Dr Anderson qui publiera en 2010, un article scientifique faisant le point sur les 16 principales études sur la cannelle.

Sur ces 16 études, 11 montrent un effet significatif de l’épice, et 5 montrent peu ou pas d’influence sur la baisse de la glycémie.

CAS OÙ LA CANNELLE A PEU OU PAS D’EFFET :

Concernant ces dernières études peu ou pas concluantes, les patients prenaient de la metformine, l’un des traitements les plus courants du diabète de type 2.

Selon Anderson : « La metformine agit comme la cannelle, augmentant la sensibilité à l’insuline. Si vous prenez suffisamment de metformine pour gérer la glycémie, la cannelle n’aura aucun effet ».

Les études médiocres ou non concluantes n’ont montré aucun effet sur les jeunes atteints de diabète de type 1, un résultat logique, car les personnes atteintes de diabète de type 1 ont peu ou pas d’insuline, et la cannelle ne s’y substitue pas. insuline.

Une étude a montré que la cannelle ne fait pas baisser le taux de sucre dans le sang chez les personnes en bonne santé sans aucun problème de diabète.

Il existe encore des études, menées sur d’autres patients qui n’ont pas abouti à des résultats concluants.

CAS OÙ LA CANNELLE A UN EFFET SIGNIFICATIF :

L’étude la plus importante a été menée par le Dr Anderson avec une équipe de chercheurs de la Peshawar School of Agriculture.

Cette étude a été réalisée sur 60 patients d’âge moyen souffrant de diabète de type 2, répartis en 6 groupes. Le groupe 1 a pris 2 gélules de cannelle par jour, le groupe 2 en a pris 6 et le groupe 3 en a pris 12. Les autres groupes avaient les mêmes quantités de gélules, mais un placebo.

Le traitement a été effectué pendant 40 jours dans tous les groupes et les capsules contenaient 500 mg de cannelle (environ 1/4 de cuillère à café). Les patients mangeaient comme d’habitude tout en prenant leurs médicaments contre le diabète, mais pas de metformine.

Résultat : dans les groupes prenant de la cannelle, il y a eu une baisse de la glycémie de 18 à 29 %. On a également observé une baisse des triglycérides de 23 à 30 %, du cholestérol total de 13 à 26 % et du mauvais cholestérol (cholestérol LDL) de 10 à 24 %.

Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Pomona en Californie (USA) sur 543 patients atteints de diabète de type 2 est arrivée aux mêmes conclusions, montrant par ailleurs que la cannelle augmente le taux de bon cholestérol (HDL).

Comment la cannelle affecte-t-elle la glycémie

Le composé magique qui entre en jeu s’appelle : le polymère méthylhydroxychalcone (MHCP), le composé le plus actif de l’écorce.

En effet, des études du professeur Anderson ont montré que cette substance augmente jusqu’à 20 fois le métabolisme du glucose, processus qui transforme le sucre en énergie. A ce titre, la cannelle est l’alliée des régimes !

La cannelle facilite le travail de l’insuline et aide donc à faire entrer le sucre dans les cellules. A ce titre, il aurait des effets comparables à certains médicaments comme les thiazolidinediones (Actos®, Avandia®, etc.), qui diminuent la résistance à l’insuline.

Aussi, le MHCP est un antioxydant redoutable, issu d’une classe de polyphénols présents dans les fèves de cacao, qui a également un impact sur le diabète.

Les antioxydants empêchent la formation de radicaux libres, qui endommagent l’ADN des cellules et qui conduisent donc à des maladies chroniques, dont le diabète. Il existe de nombreuses études sur l’action des antioxydants sur le diabète et la réduction du cholestérol.

Quelle variété de cannelle pour le diabète ?

Comme je l’explique dans notre article sur comment maigrir avec la cannelle, il existe deux variétés, qui proviennent de l’écorce de deux espèces d’arbres très similaires mais différentes :

  • Cinnamomum Verum, connu sous le nom de cannelle de Ceylan, également connu sous le nom de vraie cannelle,
  • Cinnamomum aromaticum ou Cinnamomum cassia, connu sous le nom de cannelle d’Indonésie ou de Chine, également connu sous le nom de fausse cannelle.

Soyons clairs : lorsqu’il s’agit de faire baisser la glycémie et le cholestérol, la variété n’a pas d’importance, ils ont le même effet. Cela dit, pour une utilisation à long terme, nous recommandons toujours la cannelle de Ceylan.

En effet, leurs bienfaits pour la santé sont les mêmes, à une exception près qui fait toute la différence : la coumarine. C’est la concentration en coumarine qui diffère dans les deux espèces.

L’écorce de cannelier de Ceylan (Cinnamomum Verum) n’en contient pratiquement pas, mais en revanche, l’écorce de cannelle de Chine (Cinnamomum cassia) en est riche.

Sauf que la coumarine est potentiellement toxique pour le foie car elle a des propriétés hépatotoxiques. Alors pour une consommation à long terme, préférez la cannelle de Ceylan.

Comment prendre de la cannelle ?

Les différentes manières de le faire :
Il doit être consommé quotidiennement, quelle que soit la manière. Nous préconisons des doses comprises entre 1 et 4 g (entre 1/2 et 1 cuillère à café par jour) de cannelle de Ceylan par jour, même si les études n’ont pas permis d’actualiser un dosage idéal. Vous pouvez le consommer :

  • Au petit-déjeuner : dans du fromage blanc, sur vos céréales, sur une salade de fruits, etc.
  • Dans vos plats salés : oui, surtout au Maghreb et en Orient, on le retrouve dans les plats salés : couscous, tajines, etc.
  • Dans la préparation de vos desserts : à ajouter directement à vos préparations.
  • Comme une boisson : dans du lait (recette du lait à la cannelle), dans votre thé, jus de fruits (pomme, orange , raisin , etc.), smoothies, etc.

Vous pouvez aussi simplement faire une infusion de cannelle, en faisant bouillir une tasse d’eau, puis en infusant quelques bâtons de cannelle, ou une cuillère à café de cannelle moulue, à couvert, pendant 10 min.

N’hésitez pas à sucrer avec du miel, les bienfaits des deux sont très bénéfiques, découvrez, à ce sujet, notre article sur les vertus du miel à la cannelle.

La cannelle a une saveur sucrée qui remplacera le sucre dans toutes vos préparations.

La cannelle agit-elle rapidement ?

Les premiers effets sur la glycémie se font sentir après 2 semaines d’absorption quotidienne.

Les premiers effets sur le cholestérol et les triglycérides peuvent mettre des mois à apparaître.

Contre-indication et effets secondaires :
La consommation de cannelle n’est pas sans risque, nous avons consacré un article détaillant les éventuels problèmes liés à la consommation de cannelle, où vous trouverez les contre- indications, les interactions médicamenteuses, les effets secondaires , etc.

Si vous utilisez de la cannelle d’Indonésie (Cinnamomum cassia), ne dépassez pas 1/2 cuillère à café par jour. La coumarine présente dans cette variété est un anticoagulant, attention si vous êtes sous traitement anticoagulant.

Plus rare, la coumarine, en grande quantité et sur une consommation à long terme peut causer des dommages au foie.

Une consommation excessive de cannelle peut provoquer des effets secondaires : accélération du rythme cardiaque augmentation de la tension artérielle et palpitations.

Pour résumer « cannelle et diabète » :

Doit-on consulter un médecin ? Oui, oui, et encore oui, n’arrêtez jamais le traitement et demandez l’avis de votre médecin avant de vous lancer dans une quelconque cure.

Est-ce efficace ? Oui, mais pas pour tout le monde.

Pour qui? Les personnes atteintes de prédiabète, de syndrome métabolique ou de diabète de type 2, si vous ne prenez pas de metformine. Il est possible de consulter votre médecin pour voir s’il est possible de diminuer les doses de metformine en ajoutant de la cannelle à votre alimentation.

Comment? ‘Ou quoi? Ajoutez de la cannelle (de préférence de Ceylan) tous les jours à une alimentation saine et faites de l’exercice pendant 20 minutes par jour.

  • Leave Comments