Amplitude de mouvement et mouvements du genou

L’articulation du genou est une articulation modifiée (ginglymus) . L’articulation du genou n’est pas une articulation très stable. L’amplitude de mouvement du genou est en suivant les mouvements-

  • Flexion
  • Extension
  • Rotation médiale
  • Rotation latérale

Le fémur et le ménisque latéral se déplacent sur le tibia pendant la rotation, tandis que le fémur roule et glisse sur les deux ménisques pendant l’extension-flexion. Ainsi, le mouvement de flexion-extension se produit dans le compartiment au-dessus des ménisques tandis que le mouvement des rotateurs se produit en dessous des ménisques.

Crédit d’image: Handicap militaire

 

Genou normal – Amplitude de mouvement

L’amplitude normale de mouvement du genou est

  • Flexion – 120-150 degrés
  • Rotation interne avec genou fléchi – 10 degrés
  • Rotation externe avec genou fléchi – 30-40 degrés

L’amplitude totale des mouvements dépend de plusieurs paramètres tels que les contraintes des tissus mous, l’insuffisance active et l’étanchéité des ischio-jambiers.

Mouvement de flexion-extension du genou

La flexion et l’extension sont les principaux mouvements. Ceux-ci ont lieu dans le compartiment supérieur de l’articulation, au-dessus des ménisques.

Ils diffèrent des mouvements de charnière ordinaires de deux manières

  • L’axe transversal autour duquel ces mouvements ont lieu n’est pas fixe. Pendant l’extension, l’axe se déplace vers l’avant et vers le haut, et dans le sens inverse pendant la flexion. La distance entre le centre et les surfaces articulaires du fémur change dynamiquement avec la courbure décroissante des condyles fémoraux.
  • Ces mouvements s’accompagnent invariablement de rotations (rotation conjointe). La rotation médiale du fémur se produit au cours des 30 derniers degrés d’extension et la rotation latérale du fémur se produit pendant les premiers stades de flexion lorsque le pied est au sol. Lorsque le pied n’est pas au sol, le tibia tourne au lieu du fémur, dans la direction opposée.
Lire La Suite  Maladie rénale induite par le lithium (néphropathie)

Mouvements rotatoires du genou

Les mouvements rotatoires au genou sont d’une petite ampleur. Les rotations ont lieu autour d’un axe vertical et sont autorisées dans le compartiment inférieur de l’articulation, en dessous des ménisques.

Les mouvements rotatoires peuvent être combinés avec la flexion et l’extension (rotations conjonctives) ou peuvent se produire indépendamment dans un genou partiellement fléchi (rotation auxiliaire).

En position fléchie, les ligaments collatéraux sont détendus tandis que les ligaments croisés sont tendus. La rotation est contrôlée par les ligaments croisés torsadés

Les rotations conjointes sont utiles pour le verrouillage et le déverrouillage du genou.

Mouvements passifs du genou

Les mouvements passifs peuvent être effectués dans un genou partiellement fléchi. Il y a un manque de conformité entre les surfaces osseuses qui permet de traduire les mouvements sur trois plans.

Ce mouvement comprend

  • Une plus grande plage de rotation
  • Glissement antéropostérieur du tibia sur le fémur
  • Une certaine adduction
  • Une certaine séparation du tibia du fémur.

 Verrouillage et déverrouillage de l’articulation du genou

Le verrouillage est un mécanisme qui permet au genou de rester en position d’extension complète sans trop d’effort musculaire. Le verrouillage se produit à la suite de la rotation médiale du fémur au cours du dernier stade d’extension.

Par rapport au condyle fémoral médial, la surface articulaire du condyle fémoral latéral plus petit est plus ronde et s’aplatit plus rapidement en avant. Par conséquent, lorsque la surface articulaire condylienne latérale est complètement utilisée par extension, une partie de la surface condylienne médiale reste inutilisée.

Le condyle latéral du fémur atteint une relation congruente avec sa surface méniscale tibiale opposée, environ 30 ° avant que l’extension complète ne soit obtenue. Pour obtenir une extension complète, le compartiment médian retardé doit tourner médialement autour d’un axe vertical fixe tout en se déplaçant vers l’arrière en arc de cercle.

Les condyliens latéraux servent d’axe autour duquel le condyle médial tourne vers l’arrière [rotation médiale du fémur] de sorte que la partie restante de la surface condylienne médiale est également occupée. Cela verrouille l’articulation du genou.

Lire La Suite  Niveaux élevés de globules rouges (polycythémie) Types et causes

Le verrouillage est facilité par la traction oblique des ligaments lors des derniers stades d’extension. Lorsque le genou est verrouillé, il est complètement rigide et tous les ligaments de l’articulation sont tendus. Le verrouillage est produit par l’action continue des mêmes muscles qui produisent l’extension, c’est-à-dire le muscle quadricps.

L’articulation du genou verrouillée ne peut être fléchie qu’après avoir été déverrouillée par une inversion de la rotation médiale, c’est-à-dire par une rotation latérale du fémur. Le déverrouillage est provoqué par l’action du muscle poplité et des attaches méniscales.
Il tire vers le bas et en arrière sur son attachement au condyle latéral de la et via son attachement méniscal le poplité tire sur la corne postérieure du ménisque latéral.

Ainsi, en reculant, le mouvement postérieur des ménisques se produit dans les deux compartiments, mais latéral plus que médial.

Mouvements de flexion et d’extension du genou en détail

Cet exemple considère le pied fixé au sol comme en marchant.

Lorsque le pied est fixé au sol, les 30 derniers degrés d’extension sont associés à une rotation médiale du fémur comme expliqué ci-dessus.

Au fur et à mesure que le genou entre en extension, il y a une augmentation progressive du mécanisme passif qui résiste à une extension supplémentaire. En extension complète, les structures suivantes sont étanches et résistent à une extension supplémentaire

  • Parties des deux ligaments croisés
  • Ligaments collatéraux
  • Capsule postérieure
  • Complexe ligamentaire oblique postérieur
  • Peau et fascia

De plus, il existe également des tensions passives ou actives dans les ischio-jambiers, les muscles gastrocnémiens et la bande iliotibiale. De plus, les parties antérieures des ménisques se compriment entre les condyles fémoraux et le tibia.

Au début de la flexion , le genou se déverrouille par une rotation externe du fémur sur le tibia provoquée par l’interaction opposée des structures articulaires et ligamentaires méniscales et la contraction des muscles poplités.

Lire La Suite  Les moyens les plus efficaces pour se débarrasser des bosses à l'intérieur de la cuisse (soutenues par la science)

La flexion est vérifiée par le mécanisme du quadriceps, les parties antérieures de la capsule et le PCL et par la compression des structures des tissus mous dans la fosse poplitée.

Muscles impliqués dans le mouvement du genou

Extension 5-10 ° Flexion 120-150 °
QuadricepsTensor fasciae latae [contribution mineure] Semimembranosus
Semitendinosus
Biceps femoris
Gracilis
Sartorius
Popliteus
Gastrocnemius
Rotation interne [genou fléchi à 90 °] Rotation externe [genou fléchi à 90 °]
Semimembranosus
Semitendinosus
Gracilis
Sartorius
Popliteus
Biceps femoris

Vous auriez une idée visuelle en regardant les mouvements du genou.

  • Leave Comments