8 habitudes qui tuent vos cellules cérébrales et réduisent votre cerveau selon la science

Votre cerveau est l’un des organes les plus importants de votre corps. Comme nous le savons tous, nos habitudes de vie affectent notre santé générale. Par exemple, lorsqu’une personne ne fait pas assez d’exercice et mange trop, elle prend du poids. Si vous avez une journée stressante au travail, vous pouvez rentrer à la maison avec un mal de tête. Il existe également de nombreuses habitudes néfastes qui peuvent affecter le cerveau. Malheureusement, nous ressentons rarement immédiatement les effets de ces mauvaises habitudes qui peuvent endommager le cerveau.

 

En vieillissant, il est normal de subir une certaine perte des fonctions cérébrales . Cependant, certaines habitudes dommageables peuvent en fait accélérer le processus de dégénérescence du cerveau. Par exemple, la BBC a rendu compte d’une étude sur les mauvaises habitudes et le lien avec la fonction cérébrale. Le Dr Hanneke Joosten, l’auteur de l’étude, a déclaré que les habitudes qui sont mauvaises pour le cœur sont également mauvaises pour le cerveau. 1

Publicité

Dans cet article, je vais examiner 8 habitudes dommageables pour le cerveau et je vous donnerai des conseils pratiques sur la façon de les éviter pour augmenter votre puissance cérébrale.

8 habitudes néfastes pour le cerveau

1. Sauter le petit-déjeuner

Prendre l’habitude de sauter le petit-déjeuner peut avoir un impact négatif sur la santé de votre cerveau. Nous avons tous entendu l’adage selon lequel «le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée». La recherche semble indiquer qu’en matière de santé cérébrale, sauter le petit-déjeuner n’est pas une bonne habitude.

Par exemple, une étude au Japon sur plus de 80 000 personnes a révélé que sauter le petit-déjeuner augmentait le risque d’accident vasculaire cérébral et d’hypertension. L’étude, menée sur une période de 15 ans, a examiné des personnes qui n’avaient aucun antécédent de maladie cardiaque ou de cancer et a constaté que le petit-déjeuner tous les jours peut aider une personne à éviter de subir un accident vasculaire cérébral . Les chercheurs ont également noté que la pression artérielle chutait après le petit-déjeuner et que, par conséquent, le petit-déjeuner pouvait également réduire le risque d’hémorragie cérébrale. 2

Prendre le petit déjeuner régulièrement a également un effet positif sur la concentration et les capacités mentales. Ceci est étayé par une étude sur les effets du petit-déjeuner et des résultats scolaires chez les enfants. La revue Frontiers in Human Neuroscience a publié des preuves que les enfants qui avaient l’habitude de prendre le petit-déjeuner obtenaient de meilleurs résultats scolaires en classe, en particulier en mathématiques et en arithmétique. 3

Pour vous assurer d’avoir toujours un bon petit-déjeuner nutritif, vous pouvez essayer un smoothie vert , ces options saines pour un petit-déjeuner rapide ou l’un de mes 10 délicieux smoothies pour le petit-déjeuner . Ce sont des recettes rapides et faciles pour bien démarrer la journée et stimuler votre activité cérébrale .

2. Les radiations des téléphones portables peuvent provoquer un cancer du cerveau

Il y a eu un débat en cours sur la question de savoir si le rayonnement des téléphones portables peut causer le cancer. Un essai clinique réalisé en 2016 a mis en évidence un lien entre le rayonnement des téléphones portables et le cancer chez le rat. L’essai a exposé des rats au type de rayonnement trouvé dans les téléphones portables pendant 9 heures par jour pendant 2 ans. L’étude a révélé qu’il y avait un risque accru de tumeurs dans le cerveau et le cœur. Consumer Reports affirme que cela suffit pour établir un lien entre l’utilisation des téléphones portables et les risques de cancer à long terme. 4

Cela ne signifie pas que nous devons abandonner nos téléphones portables. La plupart des téléphones portables et des smartphones ont l’antenne à l’intérieur du boîtier, ce qui signifie qu’elle est légèrement éloignée de votre tête. Cependant, Consumer Reports recommande d’utiliser certaines précautions de bon sens pour éviter le risque de cancer des téléphones portables. Certains d’entre eux sont:

  • Utilisez le haut-parleur ou un casque mains libres lorsque vous parlez.
  • Si le signal cellulaire est faible, essayez d’éloigner le téléphone portable de votre corps.
  • Envoyez des SMS ou utilisez les appels vidéo lorsque cela est possible.
  • Ne gardez pas votre téléphone dans la poche de votre chemise ou de votre pantalon.

Vous devez également être conscient des signes avant-coureurs indiquant que le rayonnement cellulaire affecte votre santé .

3. La suralimentation des graisses endommage le cerveau

Nous connaissons tous les dangers d’avoir trop de graisse dans notre alimentation, cependant, manger trop de graisse peut également endommager votre cerveau. Les scientifiques ont découvert que les aliments gras peuvent recâbler le cerveau pour commencer à avoir envie d’aliments riches en graisses.

Publicité

Une étude menée par le Programme de neurosciences sur l’abus de substances à l’Université Vanderbilt a révélé que les personnes qui mangent régulièrement trop d’aliments gras développent un défaut dans le cerveau. Ce défaut amène le cerveau à envoyer des signaux pour continuer à manger, même si la personne se sent techniquement rassasiée. 5 Ainsi, le système du cerveau qui sert à l’ appétit pour le trottoir commence à faire une personne Crave aliments gras et cela se traduit par l’ obésité et d’ autres problèmes de santé.

Avoir de bonnes habitudes alimentaires peut aider le cerveau à fonctionner correctement et éviter de développer des envies d’aliments gras. Par exemple, un chercheur en neurosciences, le Dr Mark P. Mattson, affirme que des études ont montré que le jeûne d’un jour alternatif peut aider à retarder l’apparition des maladies d’Alzheimer, de Huntington ou de Parkinson. 6

Les régimes de jeûne alternatifs sont parfois appelés le régime de jeûne intermittent 5: 2 . Le jeûne intermittent signifie manger normalement pendant 5 jours, puis réduire l’apport calorique à 500 calories pour les femmes ou 600 calories pour les hommes pendant 2 jours non consécutifs. Ce type de jeûne augmente-t-il les capacités mentales du cerveau? Une étude publiée dans PLoS One a montré que dans les essais cliniques, le jeûne intermittent améliore les fonctions cérébrales. sept

4. Manque d’intégration sociale

Les psychologues conviennent généralement que notre cerveau fonctionne mieux lorsque nous avons l’occasion de socialiser avec les autres. Le site Web Psychology Today dit que le manque de contact social peut entraîner une dépression, un sentiment de solitude et même affecter notre capacité à nous souvenir des choses. Les enfants qui n’ont pas suffisamment de contacts sociaux avec leurs parents et leurs pairs sont plus susceptibles de développer des problèmes psychosociaux. Chez les adultes, un manque d’intégration sociale peut également conduire à la formation de mauvaises habitudes comme la suralimentation et la toxicomanie.

Pour éviter un manque d’intégration sociale, il est important de chercher des moyens de socialiser avec les autres. Par exemple, l’ Université du Michigan a étudié comment l’intégration sociale peut aider à renforcer les capacités mentales. Les chercheurs ont rapporté que même parler régulièrement pendant 10 minutes par jour peut améliorer la mémoire et les performances mentales. 8

Pour éviter un manque d’intégration sociale, il est important de rechercher des moyens de se rencontrer et de socialiser avec les autres. Les conseillers de l’ Université de Floride recommandent de rejoindre un gymnase, un centre communautaire ou de s’inscrire à un cours d’activité. L’activité physique vous aidera à vous sentir mieux et vous donnera l’occasion de rencontrer d’autres personnes. Le simple fait de décrocher le téléphone pour appeler un parent ou un ami peut vous aider à socialiser davantage et à garder votre cerveau actif. 9

5. Privation de sommeil

Nous nous sentons tous beaucoup plus rafraîchis lorsque nous passons une bonne nuit de sommeil. Cependant, le fait de ne pas dormir suffisamment peut avoir un effet néfaste sur le cerveau. Le Dr Hansa D.Bhargava sur WebMD dit que la privation de sommeil a un impact négatif sur le cerveau pour les raisons suivantes: 10

Publicité
  • Vos processus de pensée ralentissent et il est plus difficile d’effectuer des tâches.
  • Cela vous rend plus oublieux et affecte la mémoire à court terme.
  • L’apprentissage est plus difficile.
  • Provoque de l’irritabilité et des sautes d’humeur.

Cependant, la privation de sommeil peut en fait endommager physiquement votre cerveau. L’ Institut national des troubles neurologiques et des accidents vasculaires cérébraux a rapporté que lorsque nous dormons, les structures cellulaires du cerveau se modifient pour éliminer les toxines qui se sont accumulées pendant la journée. 11 Par conséquent, pour éviter les troubles dégénératifs du cerveau, il est important de toujours avoir une bonne nuit de sommeil.

Cependant, il existe d’autres façons dont le manque de sommeil a un impact négatif sur votre corps que vous pouvez lire dans l’article 23 sur les dangers de la privation de sommeil .

6. Fumer

Le tabagisme est une habitude néfaste pour votre cerveau et d’autres organes de votre corps. Une équipe de chercheurs a découvert que les fumeurs chroniques subissent une baisse de la fonction dopaminergique dans le cerveau. Cette baisse de dopamine est un facteur qui conduit à la dépendance et augmente également le risque de rechute en essayant d’arrêter de fumer. Les chercheurs ont découvert que lorsqu’une personne arrête de fumer, les niveaux de dopamine se normalisent , montrant ainsi qu’une faible fonction dopaminergique n’est pas un précurseur du tabagisme. 12

Les médecins ont également constaté que les fumeurs ont un cortex plus fin que les non-fumeurs. Cette partie du cerveau est essentielle à la mémoire, au langage et à la perception. Les médecins conviennent qu’un cortex plus mince est lié au déclin mental. 13

Cesser de fumer vous aidera à améliorer vos capacités mentales et à profiter d’une vie plus saine. Il est possible d’arrêter de fumer et j’ai écrit environ 5 moyens naturels scientifiquement prouvés pour arrêter de fumer .

7. Trop de sucre

En plus de faire gonfler votre tour de taille et d’augmenter le risque de diabète de type 2 en raison de l’obésité, trop de sucre peut également avoir un effet néfaste sur votre cerveau.

Publicité

Une étude publiée par 2 chercheurs de l’ Université de Nouvelle-Galles du Sud a révélé que chez les jeunes souris, trop de sucre avait autant d’impact négatif sur le développement cérébral qu’un stress extrême ou un abus. Ils pensent que si la même chose se produit chez les enfants et les jeunes adultes, trop de sucre pourrait avoir des effets à long terme sur le cerveau et le comportement. 14

Il est important de couper le plus possible les sodas et les bonbons sucrés. Vous devez également faire attention au sucre ajouté aux aliments comme le sirop de maïs fructose, le sucre inverti et le saccharose. De plus, de nombreux aliments faibles en gras contiennent du sucre ajouté pour aider à améliorer le goût. Alors, essayez de rechercher des produits non sucrés ou sans sucre ajouté.

Cependant, arrêter le sucre peut être difficile. Vous pouvez trouver des idées pratiques sur la façon d’arrêter efficacement le sucre dans mon article. Réduire votre consommation de sucre au minimum présente de nombreux avantages pour la santé et aidera votre cerveau à bien fonctionner.

8. Consommation excessive d’alcool

La consommation d’alcool affecte votre corps de plusieurs manières et elle a des effets néfastes durables sur votre cerveau, même après avoir quitté votre corps.

Selon le département américain de la Santé et des Services sociaux , l’alcool affecte le cerveau de plusieurs manières, comme une mémoire altérée et un ralentissement des temps de réaction. Les personnes qui ont consommé de grandes quantités d’alcool pendant de longues périodes courent le risque de développer des changements graves et persistants dans le cerveau qui persistent bien après que la personne ait atteint la sobriété. Les dommages peuvent être le résultat des effets directs de l’alcool sur le cerveau ou peuvent résulter indirectement d’un mauvais état de santé général ou d’une maladie hépatique grave. 15

Une nouvelle étude publiée dans Alcoholism: Clinical & Experimental Research a révélé des réductions des voies de la substance blanche des alcooliques d’âge moyen en convalescence par rapport aux non-alcooliques. 16

Les chercheurs ont montré que l’abus chronique d’alcool entraîne des dommages mesurables au cerveau. Ces résultats indiquent en outre que les personnes à haut risque d’alcoolisme peuvent avoir des différences dans leur structure cérébrale. L’un des chercheurs, professeur de psychiatrie et de psychologie M. Keane, déclare que plus vous abusez d’alcool, plus vous risquez de subir des lésions cérébrales permanentes. 17

Si vous buvez de l’alcool, vous voudrez peut-être également lire mon article sur la durée pendant laquelle l’alcool reste dans votre système .

Lisez ces articles connexes:
1. Cinq étapes puissantes pour reprogrammer votre cerveau pour éliminer les mauvaises habitudes
2. Dix habitudes à arrêter maintenant si vous voulez être en bonne santé
3. Les astuces de santé les plus étonnantes pour enseigner à votre corps

Lire La Suite  Diarrhée de stress - Causes des selles molles avec stress
  • Leave Comments