Raisons et emplacements des sons cardiaques

Que sont les bruits cardiaques?

Les bruits cardiaques sont les sons normaux produits par l’activité du cœur et entendus avec un stéthoscope placé sur la paroi thoracique (auscultation). Cela ressemble à un « lub , dub » et est associé au battement du cœur (contraction et relaxation) et au flux sanguin à travers le cœur et les grands vaisseaux sanguins. Il y a quatre bruits cardiaques et c’est le résultat de différentes parties du cycle cardiaque. Contrairement à la croyance populaire, les bruits cardiaques ne sont pas le résultat de la contraction et de la relaxation du muscle cardiaque, mais plutôt des effets associés au battement du cœur. Le son provient des vibrations et toute partie du cycle cardiaque qui provoque une réverbération entraînera un son cardiaque.

 

Premier son de coeur

Lorsque le cœur se contracte, les valvules situées entre les oreillettes et les ventricules (valvules AV – valvules mitrale et tricuspide ) se ferment hermétiquement afin d’empêcher le reflux du sang. Le sang se précipite contre les valvules, provoquant un renflement momentané dans les oreillettes respectives et les cordes tendineuses reliées à ces valvules s’étirent également. Le sang est ensuite forcé à nouveau vers l’avant, de nouveau dans le ventricule pour être poussé dans les artères respectives – artère pulmonaire et aorte.

Le premier bruit cardiaque est causé par le sang qui frappe les valves AV fermées, la vibration des valves et des cordes tendineuses rebondit et le sang est repoussé dans les ventricules où il frappe contre la paroi ventriculaire. Ce son n’est pas le résultat du claquement des feuillets de la valve lors de la fermeture de la valve. Le premier son du cœur, le «lub» de «lub dub», est mieux entendu à l’apex cardiaque.

Sons du deuxième cœur

Le deuxième bruit cardiaque est le résultat de la fermeture des valves semi-lunaires (valves aortique et pulmonaire ) lorsque le cœur approche de la fin de la systole (contraction). Ces valves sont situées à la jonction des ventricules et des grosses artères, les vaisseaux sanguins qui transportent le sang hors du cœur. Les valves semi-lunaires empêchent le sang de refluer dans les ventricules lorsque la contraction cardiaque est terminée et que le cœur se détend.

Ces valves se ferment par une petite quantité de sang dans le vaisseau qui s’écoule vers l’arrière et remplit les cuspides de valve. Cela se produit assez soudainement et pendant un instant, les cuspides des valvules semi-lunaires s’étirent de nouveau dans la valvule cardiaque avant de reculer à nouveau dans le vaisseau. Cela provoque les vibrations qui sont responsables du deuxième son cardiaque ou du «dub» de «lub dub». Il est mieux entendu au bord supérieur gauche du sternum.

Les sons du troisième cœur

Le troisième son du cœur est un léger grondement qui n’est pas toujours audible. Il est également connu sous le nom de galop ventriculaire et se produit vers le milieu de la diastole (relaxation du cœur). La cause exacte de ce son n’est pas claire, mais on pense qu’elle est due à l’écoulement de sang des oreillettes dans les ventricules partiellement remplis. Cela ne se produit pas au tout début de la diastole car les ventricules sont vides et une certaine quantité de sang dans les ventricules est nécessaire pour créer cette vibration. Le troisième son cardiaque, s’il est audible, est mieux entendu à l’apex cardiaque.

Son du quatrième cœur

Le quatrième son cardiaque, également connu sous le nom de galop auriculaire , ne peut pas être entendu avec un stéthoscope. C’est un son faible de très basse fréquence et nécessite l’aide d’un phonocardiogramme. Ce bruit cardiaque est le résultat du sang forcé dans les ventricules lorsque les oreillettes se contracte et est une continuation du troisième bruit cardiaque.

Lire La Suite  Les utilisations et les avantages les plus extraordinaires de la terre de diatomées
  • Leave Comments