Qu’est-ce que le syndrome de Gianotti-Crosti et comment est-il traité ?

Contents

Qu’est-ce que le syndrome de Gianotti-Crosti ?

Le syndrome de Gianotti-Crosti est un trouble dermatologique pathologique extrêmement rare qui touche les enfants âgés de un à neuf ans. La principale caractéristique de présentation du syndrome de Gianotti-Crosti est  des cloques à la surface de la peau, en particulier dans les jambes, les hanches et les membres supérieurs.

Normalement, une infection virale est un précurseur du développement du syndrome de Gianotti-Crosti. L’hépatite B est le virus responsable de la plupart des cas, en particulier en Amérique du Nord, du syndrome de Gianotti-Crosti.

Quelles sont les causes du syndrome de Gianotti-Crosti ?

Comme indiqué ci-dessus, le virus de l’hépatite B est à l’origine de la plupart des cas de syndrome de Gianotti-Crosti. Le virus de l’hépatite B provoque une réaction anormale qui se traduit par le développement de cloques à la surface de la peau caractéristiques du syndrome de Gianotti-Crosti.

Il existe également d’autres virus qui seraient responsables du développement du syndrome de Gianotti-Crosti. La raison pour laquelle cette réaction anormale se produit à la suite du virus est encore un sujet d’investigation et les raisons exactes de cela ne sont pas connues.

Quels sont les symptômes du syndrome de Gianotti-Crosti ?

Comme indiqué, la principale caractéristique de présentation du syndrome de Gianotti-Crosti est l’apparition de cloques à la surface de la peau. Ces cloques se trouvent généralement sur les bras, les fesses, les jambes et le visage. Il peut y avoir ou non des  démangeaisons associées aux cloques .

Ces cloques sont remplies de liquide. Une infection des voies respiratoires supérieures peut également être associée au syndrome de Gianotti-Crosti. La durée de ces cloques est généralement d’un mois, puis elles ont tendance à s’estomper.

Le taux de récidive de ces cloques est très faible. Le virus Coxsackie, l’hépatite B et la mononucléose infectieuse sont quelques-unes des infections virales susceptibles de causer le syndrome de Gianotti-Crosti.

Comment traite-t-on le syndrome de Gianotti-Crosti ?

Étant donné que le syndrome de Gianotti-Crosti est une maladie spontanément résolutive, il n’existe aucun traitement spécifique pour ce trouble et le traitement est essentiellement dirigé contre les symptômes associés à ce trouble.

Lire La Suite  Informations sur le cancer de la vessie (tumeur cancéreuse maligne)

Pour traiter les démangeaisons associées au syndrome de Gianotti-Crosti, des onguents topiques ou des médicaments oraux peuvent être administrés pour soulager les symptômes. Les symptômes associés au syndrome de Gianotti-Crosti disparaissent généralement en un mois, mais dans certains cas, la disparition des symptômes peut prendre jusqu’à quelques mois.

En cas d’hépatite et de lymphadénopathie, des traitements plus agressifs pendant une durée plus longue peuvent être nécessaires pour que les symptômes du syndrome de Gianotti-Crosti disparaissent complètement.

  • Leave Comments