Quelle est la signification de la coulrophobie ? La coulrophobie est définie comme la peur persistante des clowns qui rend un individu traumatisé ou secoué même à la pensée d’eux. La phobie des clowns n’est pas très ancienne et a augmenté au cours des dernières décennies.

Les clowns sont une caractéristique régulière des fêtes d’enfants et longtemps associés à l’humour et aux moments légers. Cependant, pour certaines personnes, les clowns semblent être bien plus que sinistres. Pour de telles personnes, les clowns sont effrayants et une confrontation avec eux n’est rien de moins qu’un cauchemar. Techniquement, cela s’appelle Coulrophobie ou phobie des clowns.

C’est pourquoi peu d’informations sont disponibles sur ce type de phobie. Cependant, les médecins et les scientifiques se sont mis d’accord sur le fait que cette phobie particulière survient parce que la victime ne sait pas qui se cache derrière le maquillage excessif, la couleur des cheveux et le nez rouge.

Quelle est la fréquence de la peur de la phobie des clowns ?

Il existe de nombreuses peurs avec lesquelles les gens luttent. Une personne peut avoir peur des serpents , des chiens ou même avoir peur du mariage . Fait intéressant, le maquillage coloré que portent ces clowns déconstruit les traits de leur visage, créant ainsi une nouvelle identité. Cela conduit exactement à la phobie des clowns.

Un autre fait intéressant à propos des clowns est qu’avec une nouvelle identité, ils sont capables de briser les normes sociales et de faire des choses comme interagir même avec des étrangers à l’aise, ce qui peut être troublant pour beaucoup. Alors, à quel point la peur de la phobie des clowns est-elle courante ?

Bien qu’il n’y ait pas de faits officiels ou de données disponibles sur la Coulrophobie concernant le nombre de personnes souffrant de cette phobie, une estimation générale est qu’environ 12% des adultes aux États – Unis ont une phobie des clowns.

Faits sur la coulrophobie

La première chose que vous remarquez à propos des gens qui ont la phobie des clowns, c’est qu’ils essaieront à tout prix d’éviter d’aller au cirque en faisant des excuses étranges. Il existe également une forte possibilité que ces personnes évitent simplement de visiter différents types de parcs à thème où vous pouvez vous attendre à la présence de clowns ou de personnes se déguisant en personnages pour se divertir.

De même, ils seront également très réticents à voir des films ou des environnements affichant des images de clowns. Ce sont, en général, les symptômes d’un coulrophobe. Mais que ressentent ces gens ?

Quels sont les symptômes de la phobie des clowns ?

– Douleurs thoraciques
– Rythme cardiaque rapide ou palpitations
– Nausées
– Agir de manière hystérique comme transpirer ou trembler excessivement ou crier
– Maux de tête et étourdissements
– Nausées accompagnées de douleurs abdominales/détresse gastro-intestinale
– Hyperventilation
– Bouche sèche et mains moites
– Pleurer, s’étouffer
– Problèmes respiratoires
– Crainte ou sentiments de terreur
– Sentiment d’irréalité
– Un esprit préoccupé par les mimes ou les clowns
– Extrême anxiété et panique

Les symptômes de la coulrophobie peuvent s’aggraver avec plus de peur et une perte d’équilibre mental. Ces personnes sont tout simplement incapables de se calmer et ont besoin d’ un soutien moral constant pour devenir normales.

C’est l’un des types les plus courants de peur de la phobie des clowns que l’on observe souvent chez les enfants. Les enfants fondent en larmes ou refusent tout simplement d’aller à des fêtes simplement parce qu’ils ont peur de voir quelqu’un là-bas.

Une telle situation indique que l’enfant est sur le point de développer une phobie du clown ou peut-être en souffre réellement. Les experts pensent que ceux qui se sentent anxieux ou ont une peur irrationnelle des clowns à l’âge adulte pourraient l’avoir développé dans leur enfance.

Souvent, la peur s’intensifie et devient irrationnelle lorsqu’un enfant passe de l’enfance à l’adolescence et à l’âge adulte. Rester éveillé la nuit et se retourner et se retourner en s’inquiétant d’interagir avec les clowns est le premier symptôme que vous développez une phobie des clowns.

Quelles sont les causes de la coulrophobie ?

Il existe de multiples causes qui peuvent éventuellement provoquer la phobie des clowns. Certains d’entre eux sont:

Clowns méchants dans les livres et les films

Les racines de la phobie des clowns se trouvent dans les médias, en particulier dans les films et les livres qui décrivent les clowns comme des méchants. De nombreux films et pièces de théâtre ont représenté des clowns ou des acteurs méchants jouant un méchant prenant le déguisement d’un clown.

Ce qui frappe le plus les coulrophobes, c’est le fait que ce qui était censé être un personnage divertissant et drôle se transforme soudainement en quelque chose de sinistre ?

Mauvaises expériences dans l’enfance

De mauvaises expériences quand on est jeune peuvent aussi provoquer la phobie des clowns. Les enfants qui ont eu peur des clowns diaboliques dans les films d’horreur ont tendance à porter cette peur à l’âge adulte et finissent par développer une phobie des clowns.

Les enfants qui ont été exposés à des images effrayantes ou à des images de clowns ou qui ont personnellement rencontré une personne similaire à une personne masquée peuvent également être affectés par ce type de phobie.

Maquillage excessif

Le maquillage excessif des clowns, leur grande bouche et leur nez rouge les rendent craintifs pour les enfants. Le maquillage extrême cache les vraies caractéristiques qui les rendent effrayantes pour les enfants car ils ne peuvent pas voir le visage d’une personne derrière.

Déformation dans le corps

La déformation du corps rend les clowns laids et étranges. Cela peut également effrayer de nombreux enfants et même des adultes sensibles. Les clowns portent d’énormes chaussures, gants, grands chapeaux et autres accessoires similaires qui leur donnent des proportions plus grandes que nature.

Les experts pensent qu’un enfant développe généralement une peur des clowns généralement à l’âge de 2 ans. C’est l’âge auquel les enfants ont généralement peur de quelque chose d’effrayant comme des visages étranges.

La théorie de l’étrangeté de Freud dit qu’une image déformée mais toujours reconnaissable peut conduire à la répulsion et à un sentiment de peur chez un individu. Cela peut inclure des visages joyeux mais déformés de clowns.

Étant donné qu’à un plus jeune âge, les enfants ne peuvent pas faire la distinction entre la réalité et la fantaisie, ils sont très facilement affectés par des peurs irrationnelles. Étonnamment, la condition ne trouve aucune mention dans les manuels sur les troubles psychologiques, mais elle affecte toujours tant de personnes à travers le monde.

Diagnostic de la coulrophobie

Lorsque la phobie des clowns commence à interférer avec votre vie, il est temps de parler à un thérapeute qui peut vous aider à guérir et à vaincre la peur. À l’heure actuelle, ni l’ American Psychiatric Association DSM-5 ni l’ Organisation mondiale de la santé ICD-10 n’ont inclus le terme Coulrophobie dans leur liste.

Cependant, il existe des thérapeutes qualifiés qui peuvent diagnostiquer la maladie et la traiter en conséquence. Pour savoir si vous êtes vraiment concerné par ce type de phobie, on vous posera plusieurs questions liées à vos antécédents médicaux ainsi qu’aux médicaments que vous prenez.

Le diagnostic reposera sur l’examen et l’interrogatoire suivants :

– Avez-vous une crise de panique ou êtes-vous stressé lorsqu’un clown est à proximité ?
– Vous ressentez une peur disproportionnée des clowns ?
– Croyez-vous que votre peur des clowns est déraisonnable ?
– Évitez-vous intentionnellement ou activement d’être exposé aux clowns ?

Si la plupart des réponses à ces questions sont affirmatives et que les symptômes indiquent également une peur des clowns, le thérapeute diagnostiquera cela comme une Coulrophobie.

Traitement de la coulrophobie

Le traitement de la phobie des clowns est similaire à celui des autres types de phobies. Les thérapeutes exposent progressivement les personnes affectées à une thérapie cognitivo-comportementale et éliminent les peurs irrationnelles et les facteurs d’anxiété en eux.

Les gens réagissent également bien aux thérapies alternatives qui incluent la programmation neurolinguistique , l’hypnose et la psychologie énergétique . Certaines des thérapies et traitements qui peuvent aider à guérir la phobie des clowns sont :

TCC et Coulrophobie

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est la solution à presque tous les types de phobies. La TCC est une thérapie par la parole à l’aide de laquelle les thérapeutes modifient votre façon de vous comporter et de penser.

La thérapie décompose votre phobie du clown en parties gérables afin que vous puissiez la gérer plus facilement. Une fois que vous commencez à le gérer par parties, les thérapeutes vous indiquent les moyens de surmonter toute forme de schémas négatifs.

Incidemment, cette thérapie ne se concentre pas sur le passé mais se concentre plutôt sur des moyens pratiques de surmonter la peur de la phobie des clowns en traitant les problèmes actuels. Les thérapeutes vous aident à analyser les pensées, les actions ainsi que les sentiments physiques ressentis par les Coulrophobes lorsqu’un clown ou un mime se trouve à proximité.

À partir de là, vous essayez de déterminer si les sentiments sont irréalistes ou inutiles et de découvrir comment cela vous affecte. Pratiquer cela tous les jours, surtout lorsque vous voyez ou pensez à l’objet qui vous donne la phobie, peut être extrêmement utile si vous voulez vivre une vie sans phobie.

Thérapie d’exposition et phobie des clowns

C’est un type de TCC qui réduit les sentiments de détresse lorsque vous êtes confronté au mime ou au clown ou que vous vous souvenez d’une pensée troublante qui s’y rapporte. Plus souvent au cours de la thérapie d’exposition, les thérapeutes vous demanderont de revivre cette expérience traumatisante et d’affronter les pensées troublantes associées des clowns maintenant la situation environnante sous contrôle.

Les conseillers comprennent le dilemme et la confusion que vous subissez dans une telle situation et vous aident à surmonter l’expérience. Au fil du temps, vous apprenez à surmonter les réactions phobiques. La thérapie par exposition comprend également des techniques de relaxation et de respiration pour garder votre esprit calme et stable.

Thérapie de relaxation pour la coulrophobie

Intégrer des activités relaxantes comme faire du yoga, de la méditation ou essayer l’acupuncture peut être une bonne chose pour lutter contre la phobie. Surtout, ces activités vous aident également à rester positif et efficace dans tous les aspects de votre vie.

L’hypnose pour la coulrophobie

Grâce à cette technique, le thérapeute reprogramme le subconscient d’une personne Coulrophobe et éradique la peur.

Psychothérapie énergétique et Coulrophobie

C’est aussi ce qu’on appelle l’acupuncture sans aiguilles. Dans cette thérapie, les thérapeutes utilisent des tapotements légers pour restaurer le flux d’énergie naturel du corps pour guérir à la fois l’esprit et le corps.

Programmation Neuro-linguistique (PNL)

La PNL est une technique pour reconstruire vos idées pour éliminer ou minimiser les phobies.

Conclusion

Bien que la Coulrophobie ne soit pas répertoriée dans le dictionnaire régulier de la médecine, elle peut toujours être traitée et guérie. Vous seriez surpris de savoir que même de grandes célébrités comme Daniel Radcliffe et Johnny Depp ont souffert d’une phobie des clowns à un moment de leur vie. S’ils peuvent surmonter de telles peurs, tout le monde le peut, ce qui est certainement très encourageant pour tous ceux qui luttent contre la phobie des clowns.