Asthme aigu : causes, symptômes, diagnostic et traitement

L’asthme est une affection qui se traduit par un gonflement et un rétrécissement des voies respiratoires dans les poumons. Lorsque vous avez une crise d’asthme, vous aurez des difficultés à respirer, une oppression thoracique et une toux. 

L’asthme peut être une maladie aiguë ou chronique. Cet article abordera le premier, vous expliquant tout ce que vous devez savoir sur les causes de l’asthme aigu, la manière dont il est diagnostiqué et ce que vous et votre médecin pouvez faire à ce sujet. 

Qu’est-ce que l’asthme aigu ? 

L’asthme lui-même est une maladie chronique, il est donc important d’éviter les déclencheurs qui pourraient provoquer une crise d’asthme. Ceux-ci incluent les allergènes et les infections non traitées. 

Si vous souffrez d’asthme, vous devez veiller à suivre votre plan de traitement. Si votre asthme est bien maîtrisé, vous pouvez généralement mener une vie relativement normale. Cependant, une exposition déclenchante peut provoquer une poussée d’asthme aiguë¹, autrement connue sous le nom de crise d’asthme. Lors d’une crise d’asthme, les passages bronchiques qui permettent à l’air d’entrer et de sortir des poumons gonflent et se rétrécissent.

Quelle est la fréquence de l’asthme aigu?

L’asthme chronique est assez courant, avec plus de 300 millions de personnes² dans le monde touchées par cette maladie. Toutes ces personnes sont susceptibles de faire une crise d’asthme aiguë si elles entrent en contact avec les déclencheurs potentiels. 

Aux États-Unis, il y a environ 12 millions de crises d’asthme³ chaque année. Environ 3 millions d’entre eux nécessitent une hospitalisation. Heureusement, de telles attaques sont évitables avec le traitement approprié et l’éducation de votre médecin.

Symptômes de l’asthme aigu

Les symptômes de l’asthme aigu varient selon la gravité de la crise. Certaines des choses à surveiller sont énumérées ci-dessous. Ces symptômes apparaîtront lors d’une crise ou s’aggraveront s’ils existent déjà. 

  • Respiration sifflante

  • Oppression thoracique

  • Toux

  • Essoufflement

  • La sensation de faim d’air

  • Difficulté à dormir

  • Fatigue sévère

  • Respiration plus rapide

  • Rythme cardiaque augmenté

  • Transpiration inexpliquée

  • Diminution de la vigilance

  • Difficulté à terminer des phrases

  • Incapacité à rester à plat

Facteurs de risque de l’asthme aigu

En plus des déclencheurs qui peuvent provoquer une crise d’asthme, il existe quelques facteurs de risque⁴ qui peuvent augmenter les chances qu’une crise se produise.

  • Changements de médication – La réduction ou l’arrêt de certains médicaments ou l’utilisation de certains médicaments en commun peut augmenter la possibilité d’une attaque

  • Non-observance des médicaments — En plus des changements de médication, les patients qui ne respectent pas les médicaments qui leur sont prescrits courent un risque accru d’exacerbation

  • Tabagisme – Les effets néfastes du tabagisme sur les poumons rendent également les fumeurs plus susceptibles d’avoir une crise d’asthme

  • Tousser la nuit — Le risque d’une crise d’asthme aiguë augmente en fonction du nombre de nuits consécutives où vous rencontrez une toux gênante

  • Obésité — Les personnes ayant un IMC supérieur à 30 sont plus susceptibles de souffrir d’asthme⁵

Causes de l’asthme aigu

Une crise d’asthme aiguë peut être causée par plusieurs déclencheurs. Avec l’expérience et l’aide de votre médecin, vous serez en mesure d’identifier les déclencheurs les plus susceptibles de vous affecter. Les déclencheurs courants incluent :

  • Infections des voies respiratoires – Cela comprend les infections des voies inférieures telles que la pneumonie, la bronchite et la tuberculose ainsi que les infections des voies supérieures comme la pharyngite, la laryngite, la sinusite, la grippe et le rhume

  • Allergènes – Ceux-ci comprennent le pollen, les squames ou d’autres allergènes qui affectent le système respiratoire, y compris les parasites domestiques, tels que les acariens, les souris et les cafards 

  • Exposition à la pollution — Les polluants inhalés forts tels que les vapeurs chimiques, les odeurs fortes et la fumée peuvent déclencher une attaque

Diagnostic

Il existe plusieurs conditions qui peuvent causer les symptômes de l’asthme. Certaines des autres conditions⁶ que votre médecin peut vérifier comprennent la MPOC, le dysfonctionnement des cordes vocales, la bronchite, l’obstruction trachéale, l’œdème pulmonaire et la pneumonie, entre autres. 

Il existe un certain nombre de tests qui peuvent être effectués pour aider le médecin à affiner le diagnostic. Ces tests sont décrits ci-dessous :

Spirométrie 

Ce test consiste à respirer dans un tube relié à une machine appelée spiromètre. L’appareil mesure la quantité d’air que vous pouvez inspirer et expirer, ainsi que la vitesse à laquelle vous expirez. Au moment du test, la personne qui l’administre vous donnera des instructions détaillées.

Débit de pointe 

Un test de débit de pointe peut être utilisé à la place d’un spiromètre. Ce test est plus simple que la spirométrie et ne mesure que la quantité d’air que vous pouvez expirer.

Tests de déclenchement 

Aussi appelés tests de provocation, ce lot de procédures testera la sensibilité de vos poumons à divers déclencheurs de l’asthme. Cela peut aider à déterminer les déclencheurs que vous devez éviter de manière contrôlée et sous surveillance médicale. 

Oxymétrie de pouls 

Cet appareil se fixe à votre doigt et utilise une lumière pour mesurer la concentration d’oxygène dans votre sang ainsi que votre pouls. Étant donné que l’asthme entraîne des difficultés respiratoires, ces informations peuvent être utiles pour s’assurer que votre corps reçoit suffisamment d’oxygène.

Radiographie pulmonaire 

Certaines des conditions qui peuvent déclencher vos symptômes d’asthme peuvent être détectées à l’aide d’une radiographie pulmonaire. Votre médecin voudra peut-être effectuer cette procédure pour les éliminer et s’assurer que le traitement approprié est administré.

Tests fractionnés d’oxyde nitrique expiré (FeNO) 

L’oxyde nitrique est un sous-produit de l’inflammation. En respirant dans un appareil qui mesure la quantité de ce gaz dans votre souffle, votre médecin peut déterminer la quantité d’inflammation dans votre système respiratoire. 

Prise en charge et traitement de l’asthme aigu

Bien que l’asthme chronique soit incurable, il peut être contrôlé. Avec une gestion et un traitement appropriés, la survenue de crises d’asthme aiguës peut être minimisée. 

Un plan de traitement de l’asthme comportera deux volets : le contrôle de l’asthme chronique et le traitement des symptômes aigus de l’asthme. Ensemble, ces deux voies contribueront à minimiser les risques d’attaques et à les rendre plus faciles à gérer lorsqu’elles se produisent. 

Les traitements typiques de l’asthme aigu comprennent :

Médicaments

Lorsque vous souffrez d’asthme, vos médecins élaborent un plan de traitement conçu pour minimiser les crises. Une partie importante de ce plan de traitement consistera en des médicaments qui vous seront administrés par un allergologue pour réduire l’impact des déclencheurs.

Bêta2 agonistes à courte durée d’action

Cette classe de médicaments agit rapidement pour ouvrir les voies respiratoires et ramener la respiration à la normale. Les bêta2-agonistes à courte durée d’action se trouvent plus souvent sous forme d’inhalateur pour un effet plus rapide. Ce sont généralement les inhalateurs de secours utilisés pour arrêter une crise d’asthme. 

Bronchodilatateurs anticholinergiques

Les inhalateurs de cette classe aident également à ouvrir les voies respiratoires mais fonctionnent plus lentement. Plutôt que d’être utilisés comme inhalateur de secours, ce sont souvent des médicaments de plus longue durée qui sont utilisés une fois par jour pour vous aider à respirer plus facilement et à réduire le risque d’attaque.

Corticostéroïdes

Dans certains cas, les symptômes persisteront ou s’aggraveront même avec l’utilisation des inhalateurs ci-dessus. Pour ces moments, les médecins peuvent prescrire des corticostéroïdes pour aider à réduire l’inflammation des voies respiratoires. Cette classe de médicaments est disponible sous forme de pilule ou d’inhalateur.

Oxygène supplémentaire

Dans le cas d’une crise grave ou potentiellement mortelle, votre médecin peut vous donner de l’oxygène supplémentaire⁷ avant et/ou après d’autres traitements pour aider votre corps à compenser l’oxygène dont la crise l’a privé.

Changement de mode de vie 

Même avec des médicaments, vous devrez modifier votre mode de vie pour éviter les crises d’asthme aiguës. Cela signifie identifier les déclencheurs des attaques et prendre des mesures pour les éviter.

Peut-on prévenir l’asthme aigu ?

Avec des soins appropriés, vous pouvez apprendre les déclencheurs qui causent vos crises d’asthme aiguës et essayer de les éviter. 

Parce qu’il n’est pas toujours possible d’éviter les déclencheurs, votre médecin vous fournira probablement un inhalateur de secours qui peut vous aider à retrouver une respiration normale si vous ressentez une crise d’asthme. 

Complications de l’asthme aigu

Si l’asthme est bien maîtrisé, il aura généralement un impact minime sur votre mode de vie. Cependant, une crise d’asthme peut interférer avec le travail, l’école, le sommeil et les activités récréatives. Avoir un asthme mal contrôlé aggrave la situation. 

Dans des circonstances extrêmes, une crise d’asthme sévère peut entraîner la mort. Heureusement, le nombre de décès dus à l’asthme est en baisse. En 2016, l’asthme était une cause sous-jacente de décès chez seulement 10 personnes sur un million⁸. Les risques d’une crise d’asthme entraînant la mort augmentent avec l’âge.

Quand consulter un médecin

Toute difficulté respiratoire inexpliquée ou grave pourrait être un problème potentiellement grave. Nous avons discuté d’un certain nombre de conditions qui peuvent entraîner de telles difficultés, et consulter un médecin dès que possible après que cela se produise aidera à déterminer la cause sous-jacente. 

Si vous avez déjà reçu un diagnostic d’asthme et que vous avez une crise qui ne s’améliore pas avec votre inhalateur de secours, consultez immédiatement un médecin. Si vous constatez une aggravation de vos symptômes, prenez rendez-vous dès que possible.

La verité

L’asthme lui-même est une maladie chronique qui ne peut pas être guérie. Cependant, les crises d’asthme aiguës peuvent être minimisées ou prévenues en évitant les conditions qui les déclenchent et en suivant le plan de traitement établi par votre médecin. 

Des facteurs génétiques et environnementaux peuvent augmenter la probabilité que vous développiez de l’asthme. Consulter un médecin dès que vous remarquez des symptômes tels que des difficultés respiratoires, une oppression thoracique ou une toux inexpliquée vous aidera à élaborer un plan de traitement et vous fournira des informations pouvant vous aider à mieux identifier les déclencheurs que vous devez éviter.

  • Leave Comments