Les 5 niveaux de la hiérarchie des besoins de Maslow

Qu’est-ce qui motive le comportement humain? La hiérarchie des besoins de Maslow est l’une des théories les plus connues  de la motivation . Selon le psychologue humaniste  Abraham Maslow , nos actions sont motivées afin de répondre à certains besoins.

 

La hiérarchie des besoins de Maslow

Maslow a d’abord introduit son concept d’une hiérarchie des besoins dans son article de 1943 «Une théorie de la motivation humaine» et dans son livre subséquent  Motivation and Personality . Cette hiérarchie suggère que les gens sont motivés à satisfaire les besoins de base avant de passer à d’autres besoins plus avancés.

Alors que certaines des écoles de pensée existantes à l’époque (comme la  psychanalyse  et le  comportementalisme ) avaient tendance à se concentrer sur les comportements problématiques, Maslow était beaucoup plus intéressé par ce qui rend les gens heureux et les choses qu’ils font pour atteindre cet objectif.

En tant  qu’humaniste , Maslow croyait que les gens ont un désir inné de s’épanouir, c’est-à-dire d’être tout ce qu’ils peuvent être. Cependant, pour atteindre ces objectifs ultimes, un certain nombre de besoins plus fondamentaux doivent être satisfaits tels que le besoin de nourriture, de sécurité, d’amour et d’estime de soi. 1

Il existe cinq niveaux différents de la hiérarchie des besoins de Maslow. Examinons de plus près les besoins de Maslow en commençant au niveau le plus bas, connu sous le nom de besoins physiologiques.

 

Aperçu des besoins

 

La hiérarchie de Maslow est le plus souvent affichée sous forme de pyramide. Les niveaux les plus bas de la pyramide sont constitués des besoins les plus élémentaires, tandis que les besoins les plus complexes se situent au sommet de la pyramide.

Les besoins au bas de la pyramide sont les exigences physiques de base, y compris le besoin de nourriture, d’eau, de sommeil et de chaleur. Une fois que ces besoins de niveau inférieur ont été satisfaits, les gens peuvent passer au niveau de besoins suivant, qui concerne la sûreté et la sécurité.

Au fur et à mesure que les gens progressent dans la pyramide, les besoins deviennent de plus en plus psychologiques et sociaux. Bientôt, le besoin d’  amour , d’amitié et d’intimité devient important.

Plus haut dans la pyramide, le besoin d’estime personnelle et le sentiment d’accomplissement sont prioritaires. Comme  Carl Rogers , Maslow a souligné l’importance de la réalisation de soi, qui est un processus de croissance et de développement en tant que personne afin d’atteindre le potentiel individuel.

Lire La Suite  8 signes d'ovulation qui aident à détecter votre temps le plus fertile

Besoins de carence vs besoins de croissance

Maslow pense que ces besoins sont similaires aux instincts et jouent un rôle majeur dans la motivation des comportements. 2  Les besoins physiologiques, sécuritaires, sociaux et d’estime sont des besoins de carence, qui résultent de la privation. Il est important de satisfaire ces besoins de niveau inférieur pour éviter des sentiments ou des conséquences désagréables.

Maslow a qualifié le niveau le plus élevé de la pyramide de besoins de croissance. Ces besoins ne proviennent pas d’un manque de quelque chose, mais plutôt d’un désir de grandir en tant que personne.

Alors que la théorie est généralement décrite comme une hiérarchie assez rigide, Maslow a noté que l’ordre dans lequel ces besoins sont satisfaits ne suit pas toujours cette progression standard. Par exemple, il a noté que pour certaines personnes, le besoin d’  estime de soi  est plus important que le besoin d’amour. Pour d’autres, le besoin d’épanouissement créatif peut remplacer même les besoins les plus élémentaires.

 

Besoins psycologiques

Les besoins physiologiques de base sont probablement assez évidents – ceux-ci incluent les choses qui sont vitales pour notre survie. Quelques exemples de besoins physiologiques comprennent:

  • Aliments
  • L’eau
  • Respiration
  • Homéostasie

Outre les exigences de base en matière de nutrition, de régulation de l’air et de la température, les besoins physiologiques comprennent également des éléments tels que les abris et les vêtements. Maslow a également inclus la reproduction sexuée dans ce niveau de la hiérarchie des besoins puisqu’elle est essentielle à la survie et à la propagation de l’espèce.

 

Besoins en matière de sécurité et de sûreté

Au fur et à mesure que nous passons au deuxième niveau de la hiérarchie des besoins de Maslow, les exigences commencent à devenir un peu plus complexes. À ce niveau, les besoins de sécurité et de sûreté deviennent primordiaux.

Les gens veulent le contrôle et l’ordre dans leur vie. Ainsi, ce besoin de sûreté et de sécurité contribue largement aux comportements à ce niveau. Certains des besoins de base en matière de sécurité et de sûreté comprennent:

  • Sécurité financière
  • Santé et bien-être
  • Sécurité contre les accidents et les blessures

Trouver un emploi, obtenir une assurance maladie et des soins de santé, contribuer de l’argent à un compte d’épargne et s’installer dans un quartier plus sûr sont autant d’exemples d’actions motivées par les besoins de sécurité et de sûreté.

 

Besoins sociaux

Les besoins sociaux dans la hiérarchie de Maslow incluent des choses telles que l’amour, l’acceptation et l’appartenance. À ce niveau, le besoin de relations émotionnelles guide le comportement humain. Certaines des choses qui répondent à ce besoin comprennent:

  • Amitiés
  • Attachements romantiques
  • Famille
  • Groupes sociaux
  • Groupes communautaires
  • Églises et organisations religieuses

Afin d’éviter des problèmes tels que la  solitude , la dépression et l’anxiété, il est important que les gens se sentent aimés et acceptés par les autres. Les relations personnelles avec les amis, la famille et les amoureux jouent un rôle important, tout comme la participation à d’autres groupes qui peuvent inclure des groupes religieux, des équipes sportives, des clubs de lecture et d’autres activités de groupe.

 

Besoins d’estime

Au quatrième niveau de la hiérarchie de Maslow se trouve le besoin d’appréciation et de respect. Lorsque les besoins aux trois niveaux inférieurs ont été satisfaits, les besoins d’estime commencent à jouer un rôle plus important dans la motivation du comportement.

À ce stade, il devient de plus en plus important de gagner le respect et l’appréciation des autres. Les gens ont besoin d’accomplir des choses et de voir leurs efforts reconnus. En plus du besoin de sentiments d’accomplissement et de prestige, les besoins d’estime incluent des choses telles que l’estime de soi et la valeur personnelle.

Les gens doivent sentir qu’ils sont appréciés et par les autres et sentir qu’ils apportent une contribution au monde.

La participation à des activités professionnelles, les réalisations académiques, la participation sportive ou d’équipe et les loisirs personnels peuvent tous jouer un rôle dans la satisfaction des besoins d’estime. Les personnes qui sont capables de satisfaire les besoins d’estime en atteignant une bonne estime de soi et la reconnaissance des autres ont tendance à avoir confiance en leurs capacités.

Ceux qui manquent d’estime de soi et de respect d’autrui peuvent développer des sentiments d’infériorité. Ensemble, l’estime et les niveaux sociaux constituent ce que l’on appelle les besoins psychologiques de la hiérarchie.

 

Besoins d’auto-actualisation

Au sommet de la hiérarchie de Maslow se trouvent les besoins d’auto-actualisation. “Ce qu’un homme peut être, il doit l’être”, a expliqué Maslow, faisant référence au besoin que les gens ont de réaliser leur plein potentiel en tant qu’êtres humains.

Selon la définition de Maslow de la réalisation de soi, «cela peut être décrit de manière vague comme la pleine utilisation et l’exploitation des talents, des capacités, des potentialités, etc. Ces personnes semblent se réaliser et faire de leur mieux. Ce sont des gens qui se sont développés ou se développent à la pleine stature dont ils sont capables.

 

Critiques de la théorie de Maslow

La théorie de Maslow est devenue extrêmement populaire à la fois dans et hors de la psychologie. Les domaines de l’éducation et des affaires ont été particulièrement influencés par la théorie. Bien que populaire, le concept de Maslow n’a pas été sans critiques. Chef parmi ceux-ci:

  • Les besoins ne suivent pas une hiérarchie : alors que certaines recherches ont montré un certain soutien aux théories de Maslow, la plupart des recherches n’ont pas été en mesure de justifier l’idée d’une hiérarchie des besoins. Wahba et Bridwell ont rapporté qu’il y avait peu de preuves pour le classement de Maslow de ces besoins et encore moins de preuves que ces besoins sont dans un ordre hiérarchique.
  • La théorie est difficile à tester : d’autres critiques de la théorie de Maslow notent que sa définition de la réalisation de soi est difficile à tester scientifiquement. Ses recherches sur la réalisation de soi étaient également basées sur un échantillon très limité d’individus, y compris des personnes qu’il connaissait ainsi que des biographies d’individus célèbres que Maslow croyait être auto-actualisés.

Pourquoi la hiérarchie de Maslow a-t-elle eu une influence?

Indépendamment de ces critiques, la hiérarchie des besoins de Maslow représente une partie d’un changement important de la psychologie. Plutôt que de se concentrer sur le comportement et le développement anormaux, la psychologie humaniste de Maslow était axée sur le développement d’individus en bonne santé.

Bien qu’il y ait eu relativement peu de recherches à l’appui de la théorie, la hiérarchie des besoins est bien connue et populaire à la fois dans et hors de la psychologie. Dans une étude publiée en 2011, des chercheurs de l’Université de l’Illinois ont entrepris de mettre la hiérarchie à l’épreuve. 3

Ce qu’ils ont découvert, c’est que si la satisfaction des besoins était fortement corrélée au bonheur, des personnes de cultures du monde entier ont déclaré que l’épanouissement de soi et les besoins sociaux étaient importants même lorsque la plupart des besoins les plus élémentaires n’étaient pas satisfaits.

De tels résultats suggèrent que si ces besoins peuvent être de puissants facteurs de motivation du comportement humain, ils ne prennent pas nécessairement la forme hiérarchique décrite par Maslow.

  • Leave Comments