Le lien entre la vésicule biliaire et le diabète

Le diabète peut être lié à plusieurs problèmes de santé, notamment des calculs biliaires ou des problèmes de vésicule biliaire. Si vous souffrez de diabète, il est essentiel de comprendre ce qui peut causer des calculs biliaires, le processus de diagnostic et de traitement des calculs biliaires, et comment vous pouvez réduire votre risque de le développer.

A quoi sert la vésicule biliaire ?

La vésicule biliaire est un organe situé sous votre foie qui stocke la bile sécrétée par votre foie. Cette bile est libérée dans votre intestin pour faciliter la digestion. Sa capacité à stocker correctement la bile est une fonction essentielle de cet organe.

Cependant, la bile durcit parfois, ce qui rend difficile pour la vésicule biliaire de faciliter un flux adéquat dans votre intestin. Cette bile durcie, appelée calculs biliaires, est le problème de vésicule biliaire le plus courant que vous puissiez rencontrer.

Que sont les calculs biliaires ?

Votre vésicule biliaire est remplie de bile, un liquide digestif qui décompose les graisses et élimine l’excès de cholestérol et de bilirubine. Cette bile liquide peut parfois durcir, se transformant en dépôts solides appelés calculs biliaires qui peuvent s’accumuler dans votre vésicule biliaire, entraînant des complications supplémentaires.

Les calculs biliaires qui ne provoquent pas d’obstruction des voies biliaires, appelés calculs biliaires silencieux¹, ne présentent aucun symptôme et ne nécessitent aucun traitement. Ceux qui obstruent votre voie biliaire entraînent fréquemment des douleurs abdominales soudaines et aiguës.

Cette douleur est généralement concentrée dans le coin supérieur droit de votre abdomen, près de l’emplacement de votre vésicule biliaire. Cependant, vous pouvez également ressentir des douleurs au centre de l’abdomen, de l’épaule droite ou du dos.

Symptômes de problèmes de vésicule biliaire

Les problèmes de vésicule biliaire comprennent souvent de fortes douleurs abdominales causées par des blocages de calculs biliaires, mais les problèmes de vésicule biliaire peuvent également se manifester d’autres manières.

Certains des symptômes les plus fréquemment associés aux problèmes de vésicule biliaire² comprennent :

  • La nausée

  • Vomissement

  • Douleur dans l’épaule droite

  • Fièvre ou frissons 

  • éructations fréquentes, gaz ou autres problèmes d’indigestion

Bien que ces symptômes soient des indicateurs courants de problèmes de vésicule biliaire, la détermination de la cause exacte nécessite plusieurs tests pour éliminer d’autres problèmes de santé possibles avant qu’un protocole de traitement ne soit recommandé.

Complications des problèmes de vésicule biliaire

La douleur intense causée par les calculs biliaires peut sembler assez problématique, mais les calculs biliaires ou d’autres problèmes de vésicule biliaire qui ne sont pas traités peuvent entraîner plusieurs complications³. Les calculs biliaires peuvent causer des problèmes de santé dangereux, notamment :

  • Cholangite ascendante (une infection du canal cholédoque)

  • Pancréatite (ou inflammation du pancréas)

  • Cholécystite gangréneuse (gangrène de la vésicule biliaire)

  • Iléus biliaire (occlusion intestinale)

  • Cancer de la vésicule biliaire

Si ces conditions surviennent en raison de calculs biliaires non traités, des soins médicaux seront nécessaires.

Comment les calculs biliaires sont-ils diagnostiqués ?

La plupart des diagnostics de calculs biliaires commencent par des symptômes de douleur associés, mais ils peuvent également être trouvés par hasard lors de tests pour d’autres conditions. Certains des tests spécifiques⁴ qui peuvent être utilisés pour détecter les calculs biliaires comprennent :

  • Ultrason

  • Cholécystographie

  • Test sanguin

  • Tomodensitométrie (CT scan ou CAT scan)

  • Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE)

  • Sphinctérotomies

Vos antécédents médicaux seront également une considération essentielle lors de l’interprétation des résultats de l’un de ces tests.

Options de traitement standard pour les calculs biliaires

Vos options de traitement spécifiques varient généralement en fonction de votre état particulier. Certains médicaments peuvent aider à dissoudre vos calculs biliaires, mais l’ablation chirurgicale peut également être recommandée si vos calculs biliaires se reproduisent ou sont graves.

Facteurs de risque courants de calculs biliaires

Les calculs biliaires sont généralement associés à une production accrue de bilirubine et à un taux élevé de cholestérol, mais sont rarement liés à un facteur de risque spécifique. Cependant, ils ont tendance à être plus fréquents chez certains groupes démographiques, les personnes ayant des problèmes de santé préexistants ou des choix de mode de vie spécifiques.

Vous pouvez également développer des calculs biliaires si votre vésicule biliaire est incapable de se vider correctement. Votre risque global de développer des calculs biliaires peut être encore plus élevé si vous appartenez à plusieurs de ces catégories sous-jacentes.

Facteurs de risque démographiques

N’importe qui peut développer des calculs biliaires, mais certains groupes démographiques ont tendance à recevoir ce diagnostic plus souvent et à connaître des complications plus importantes.

Notamment, les Amérindiens développent des calculs biliaires plus fréquemment que les autres ethnies en raison de la probabilité accrue d’une accumulation de cholestérol dans leur vésicule biliaire. Les femmes sont environ deux fois plus susceptibles de développer des calculs biliaires que les hommes, et les personnes de plus de 60 ans sont généralement plus susceptibles de développer des calculs biliaires que les adultes plus jeunes.

Facteurs de risque liés au mode de vie

Divers choix de style de vie peuvent également vous rendre plus susceptible de développer des calculs biliaires. Par exemple, une perte de poids rapide ou un jeûne prolongé peuvent entraîner des calculs biliaires, car les deux expériences physiques augmentent l’accumulation de cholestérol dans votre vésicule biliaire.

Certains types de médicaments partiellement liés à des choix de mode de vie, tels que les pilules contraceptives ou l’hormonothérapie substitutive, augmentent le cholestérol dans la vésicule biliaire et diminuent le mouvement de la bile. Ces traitements peuvent également augmenter votre risque de développer des calculs biliaires.

Comorbidités et lien entre les calculs biliaires dans la vésicule biliaire et le diabète

Certaines conditions médicales préexistantes peuvent vous rendre plus susceptible de développer des calculs biliaires, en particulier ceux liés à votre alimentation. Le diabète peut être considéré comme un facteur de risque commun pour le développement de calculs biliaires.

Les personnes atteintes de diabète peuvent courir un risque plus élevé de développer des calculs biliaires car elles ont souvent des taux de triglycérides plus élevés. Les triglycérides sont une forme de graisse qui s’accumule dans le sang, ce qui peut également entraîner des calculs biliaires et d’autres problèmes de vésicule biliaire.

L’obésité est un autre facteur de risque majeur qui peut vous rendre plus vulnérable. L’obésité est souvent liée au diabète, et avoir les deux conditions peut aggraver votre risque de formation de calculs biliaires.

Le cholestérol se retrouve dans votre bile pour être digéré, augmentant temporairement sa présence dans la vésicule biliaire avant qu’il ne soit évacué de votre corps, vous rendant ainsi plus susceptible de développer des calculs biliaires pendant que vous prenez des médicaments. Dans ce scénario, vivre avec un taux de cholestérol élevé ou le traiter peut être un facteur de risque de développer des calculs biliaires.

Gérer le diabète pour éviter les problèmes de vésicule biliaire

Bien que les calculs biliaires et autres problèmes de vésicule biliaire liés au diabète ne soient pas toujours évitables, vous pouvez réduire votre risque en prenant des mesures spécifiques. Ces étapes sont également pertinentes pour prévenir certains des problèmes les plus courants causés par le diabète.

Cependant, il est essentiel de se rappeler que chaque cas de diabète est différent. Il est nécessaire de travailler en étroite collaboration avec votre médecin pour déterminer les étapes à suivre pour gérer votre situation particulière.

Élaborer un plan de gestion

La première étape pour éviter les calculs biliaires et autres problèmes de santé associés au diabète est de travailler avec votre médecin pour concevoir un plan de gestion pour contrôler vos symptômes et améliorer votre état de santé général. Ce plan de gestion doit aborder des moyens pratiques de minimiser l’impact des symptômes du diabète tout en améliorant votre alimentation et votre niveau d’exercice.

Les besoins en matière de régime alimentaire et d’exercice peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre, selon le type de diabète dont vous souffrez, la gravité de votre diabète et votre état de santé général. Comprendre le meilleur plan qui répond à votre état de santé est une étape essentielle pour empêcher le diabète de causer des problèmes de santé ultérieurs.

Tenez-vous en à vos médicaments

Savoir quel type de médicament vous devez prendre, combien vous en avez besoin et quand le prendre est impératif pour garder votre diabète sous contrôle. Respecter votre horaire et vous rappeler de prendre vos médicaments quotidiennement est essentiel pour assurer un protocole de traitement efficace.

Surveillez votre glycémie

Le suivi de votre glycémie est déjà une étape essentielle dans la gestion du diabète. Il est également essentiel de tester les niveaux de sucre pour identifier les problèmes potentiels avant qu’ils ne deviennent plus importants. Vous êtes plus susceptible de développer des calculs biliaires lorsque votre glycémie est plus élevée qu’elle ne devrait l’être.

La verité

La gestion du diabète peut aider à prévenir les calculs biliaires. Le maintien d’une alimentation saine et pauvre en cholestérol et la gestion du poids sont des étapes importantes dans la prévention des calculs biliaires. Le diagnostic des calculs biliaires peut être un processus quelque peu compliqué, mais il est possible de les traiter avec les conseils de votre médecin.

  • Leave Comments