Douleur à l’arrière du talon : qu’est-ce qui peut causer de la douleur à l’arrière du talon ?

Il peut y avoir plusieurs causes à cause desquelles on ressent une douleur à l’arrière du talon. Dans certains cas, un individu peut avoir une proéminence osseuse anormale qui dépasse de l’arrière du talon, une condition médicale connue sous le nom  de déformation de Haglund qui peut causer des douleurs au dos du talon , en particulier lorsque cette déformation frotte contre le tendon d’Achille . Ce frottement entraîne une inflammation et un gonflement de la bourse entre l’os et le tendon, ce qui provoque des douleurs à l’arrière du talon.

La déformation de Haglund n’est pas la seule raison pour laquelle cette bourse est enflée et enflammée, mais elle peut également être causée lorsque le talon est incliné de manière à provoquer le frottement de la déformation contre l’os et le tendon.

Certaines des causes courantes de l’inclinaison du talon sont:

Pieds plats : Il s’agit d’une condition dans laquelle la voûte plantaire est plate. Pour cette raison, la partie avant de l’os du talon est inclinée plus bas que la norme et la partie arrière du talon est inclinée plus haut que la normale. Pour cette raison, l’arrière du talon peut être forcé de frotter contre le tendon d’Achille et provoquer une douleur postérieure au talon ou à l’arrière du talon.

Hautes arches : il s’agit d’une condition dans laquelle le pied a de hautes arches. Cela peut donner lieu à la déformation de Haglund. De plus, un individu avec de hautes arches aura un os du talon qui est incliné vers l’arrière dans le tendon d’Achille. Il en résulte que la partie supérieure de l’arrière du talon frotte contre le tendon d’Achille et, en raison de cette irritation due au frottement fréquent, il y a une inflammation de la bourse entraînant une douleur à l’arrière du talon.

Pronation : La pronation est une condition dans laquelle il y a une inclinaison du pied de telle manière qu’un individu est obligé de marcher avec la majorité du poids sur la face interne du talon et du pied. Pour cette raison, la déformation de Haglund frotte contre la partie interne du tendon d’Achille, provoquant des douleurs.

Douleur à l’arrière du talon : conditions médicales pouvant causer des douleurs à l’arrière du talon ?

Voici les conditions médicales qui causent généralement des douleurs au dos du talon :

Difformité de Haglund : également connue sous le nom de Pump Bump, il s’agit d’une déformation osseuse à l’arrière du talon qui entraîne une inflammation de la bourse provoquant des douleurs à l’arrière du talon.

Bursite rétrocalcanéenne : il s’agit d’une affection médicale caractérisée par une inflammation de la bourse rétrocalcanéenne . La bourse rétrocalcanéenne est un sac protecteur situé entre l’os du talon et le tendon d’Achille. Lorsque cette bourse devient enflammée ou enflée, il en résulte une douleur au talon.

Tendinite d’Achille : Il s’agit d’une affection caractérisée par une inflammation du tendon d’Achille qui se traduit par une douleur à l’arrière du talon.

Quels sont les symptômes accompagnés de douleur à l’arrière du talon ?

La douleur au dos du talon est la plupart du temps accompagnée d’une sensibilité et d’un gonflement du talon à la palpation. Il y a aussi présence d’érythème sur le talon affecté. Les personnes souffrant de douleurs à l’arrière du talon auront du mal à se déplacer normalement. Dans les cas chroniques de douleur à l’arrière du talon, l’individu aura du mal à lever la jambe affectée.

Quels sont les traitements de la douleur à l’arrière du talon ?

Le traitement de la douleur à l’arrière du talon est essentiellement conservateur, bien que la chirurgie soit parfois nécessaire pour soulager la douleur à l’arrière du talon. Certains des traitements conservateurs utilisés pour la douleur à l’arrière du talon sont :

Lifting du talon : si une personne souffrant de douleur à l’arrière du talon marche avec une chaussure à semelle plate, cela augmente la pression sur l’insertion du tendon d’Achille et augmente ainsi l’inconfort. Par conséquent, l’utilisation d’un talon élévateur ou d’une chaussure avec un talon modéré contribue grandement à réduire le stress sur le tendon d’Achille et donc à réduire la douleur à l’arrière du talon.

Étirement du mollet : L’étirement régulier du mollet a également tendance à améliorer la longueur du tendon d’Achille et le rend plus fort et moins susceptible de s’user facilement avec les activités répétitives de la vie quotidienne.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens : L’utilisation d’AINS peut aider à réduire la douleur à l’arrière du talon et l’inflammation de la bourse rétrocalcanéenne.

Perte de poids : Il a été noté que la majorité des personnes se plaignant de douleurs à l’arrière du talon ont tendance à être obèses ou en surpoids. La perte de poids par des moyens sains exercera moins de pression sur les talons et aidera ainsi à soulager la douleur au dos.

Casting : C’est une autre façon de traiter la douleur à l’arrière du talon. Ceci est généralement fait pour les personnes qui ont une plainte chronique de douleur à l’arrière du talon. Une botte de marche peut également être utilisée. Le moulage se fait généralement pendant une période de six semaines pour permettre à l’inflammation de se calmer.

Dans le cas où un traitement conservateur ne parvient pas à améliorer les symptômes de la douleur au dos du talon, la chirurgie est la voie à suivre. La chirurgie peut entraîner des périodes de récupération plus longues et des complications inattendues. La chirurgie est généralement recommandée pour les athlètes qui développent la déformation de Haglund et la chirurgie implique l’ablation de la bourse rétrocalcanéenne enflammée et le débridement du tendon d’Achille pour soulager la douleur au talon.

En ce qui concerne la période de récupération de la douleur au dos du talon après une intervention chirurgicale, elle est généralement prolongée et le patient est immobilisé pendant une période d’environ quatre semaines pour permettre aux plaies de guérir. Après cela, le patient commence des exercices d’amplitude de mouvement. Il faut généralement environ six semaines avant que le patient puisse commencer à porter tout son poids sur l’extrémité et obtenir un soulagement pour la douleur à l’arrière du talon.

  • Leave Comments