COUDE ENFLÉ – CAUSES DU GONFLEMENT DES ARTICULATIONS DU COUDE

La région du coude est constituée des articulations entre les os de la partie supérieure du bras (humérus) et de l’avant-bras (radius et cubitus). L’articulation du coude nous permet de plier et de redresser nos bras. L’action de flexion au niveau de l’articulation du coude rapproche l’avant-bras de la partie supérieure du bras. Ce type de mouvement est appelé flexion. Le redressement des bras au niveau de l’articulation du coude éloigne l’avant-bras du haut du bras. Ce type de mouvement est appelé extension.

L’avant-bras peut également être tourné vers l’intérieur et vers l’extérieur dans une certaine mesure au niveau de l’articulation du coude. Ces mouvements sont appelés pronation et supination. Tous ces mouvements au niveau de l’articulation du coude sont rendus possibles grâce aux articulations de l’humérus, du radius et du cubitus. En plus de s’articuler avec l’humérus, les os de l’avant-bras (radius et cubitus) s’articulent également entre eux.

Structure de l’articulation du coude

L’articulation du coude est classée comme un type d’articulation à charnière. Outre les extrémités des os, l’articulation du coude a également d’autres constituants importants. Ceux-ci incluent les tendons, les ligaments, les muscles et les bourses. La surface interne de l’articulation du coude est tapissée d’une membrane synoviale. La membrane synoviale est recouverte d’une capsule. Entre la capsule et la membrane synoviale se trouvent trois groupes de tissu adipeux. Un problème au niveau de l’articulation du coude peut provenir de l’un de ses tissus constitutifs.

Certaines parties des os qui constituent l’articulation du coude sont plus importantes que d’autres lorsqu’il s’agit de problèmes au sein de l’articulation du coude. L’olécrâne, l’épicondyle médial et l’épicondyle latéral sont les contributeurs les plus fréquents aux problèmes de coude. L’olécrâne est la partie courbée terminale du cubitus dans l’avant-bras.

Lire La Suite  Le persil Cure permet-il de perdre du poids? Quels sont les avantages de cette cure?

Il s’articule avec une dépression (appelée fosse olécrânienne) à la partie terminale de l’humérus. Les épicondyles latéral et médial sont des surfaces saillantes aux extrémités de l’humérus. L’épicondyle médial fait saillie sur la face interne de l’articulation du coude, tandis que l’épicondyle latéral fait saillie sur la face externe de l’articulation du coude.

Gonflement du coude

Le gonflement de toute articulation du corps est généralement causé par une inflammation de l’articulation. Un gonflement de l’articulation du coude n’est pas différent. Un gonflement du coude implique généralement une inflammation des tissus mous de l’articulation du coude. Les os de l’articulation du coude peuvent également contribuer au gonflement dans certains cas.

Cependant, ces os sont généralement résistants aux effets de l’inflammation des tissus mous environnants. Le gonflement de l’articulation du coude est principalement causé par une accumulation de liquide en excès dans les cavités et les espaces tissulaires de la région du coude.

Le gonflement au niveau de l’articulation du coude peut impliquer différents tissus. Par exemple, un gonflement qui se produit à l’arrière de l’articulation du coude peut impliquer les os qui forment l’articulation du coude ou la bourse. En revanche, un gonflement qui apparaît sur la partie antérieure de l’articulation du coude (dans la fosse brachiale) peut impliquer les ligaments, les muscles, les tendons, le tissu sous-cutané, les vaisseaux sanguins et la peau.

Autres symptômes

Outre un gonflement visible dans la région du coude, d’autres signes et symptômes peuvent également être présents en cas de coude enflé. La douleur est un phénomène courant dans de tels cas. L’amplitude de mouvement de l’avant-bras au niveau de l’articulation du coude peut également être compromise.

En cas d’inflammation, la peau de l’articulation du coude peut également présenter des rougeurs. Des éruptions cutanées peuvent également être présentes dans la région du coude enflé. Ces signes et symptômes d’accompagnement sont des considérations importantes lors de l’établissement d’un diagnostic sur la cause possible d’un coude enflé.

Demandez à un médecin en ligne maintenant !

Causes d’un coude enflé

Bursite du coude

Les bourses sont de minces sacs remplis de liquide qui sont pris en sandwich entre les tissus sur tout le corps afin de réduire la friction pendant les mouvements. La région du coude contient une bourse (connue sous le nom de bourse olécrânienne) entre le processus olécrânien du cubitus et la peau sus-jacente. La bursite du coude fait référence à une inflammation de cette bourse olécrânienne.

Lire La Suite  Vomissements sans troubles gastro-intestinaux ou symptômes digestifs

Pour cette raison, la bursite du coude est également appelée bursite olécrânienne. La bursite du coude peut être causée par de multiples facteurs, tels que des infections, des blessures, une pression prolongée sur le coude et des maladies. On peut contracter des blessures à la région du coude lors d’activités sportives, de chutes et d’agressions. Une infection bactérienne de la bourse olécrânienne peut entraîner une bursite septique.

La bursite du coude peut également survenir dans des maladies telles que la tuberculose, les maladies rénales, la goutte, l’arthrite et le SIDA.

Fracture du coude

Une fracture fait référence à une cassure ou une fissure dans un os. Bien qu’une fracture puisse survenir dans tous les os du corps, certains os sont plus susceptibles que d’autres de se fracturer. Dans l’articulation du coude, l’olécrâne du cubitus est le plus susceptible de se fracturer en cas de blessure. L’olécrâne a très peu de protection contre les impacts.

Il n’est recouvert que d’une fine couche de tissu sous-cutané et de la peau. Une fracture du coude peut survenir en raison d’une blessure directe aux os de l’articulation du coude. De telles blessures peuvent être le résultat de chutes accidentelles, d’agressions intentionnelles et d’accidents de la route. L’olécrane peut également se fracturer si le muscle triceps se contracte très fortement. Une telle fracture est appelée fracture indirecte.

Arthrite du coude

Le gonflement de l’articulation du coude peut également être causé par une inflammation due à l’arthrite. L’articulation du coude peut être affectée à la fois par l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde. La partie cartilagineuse des articulations osseuses dégénère dans l’arthrose, tandis que la paroi de l’articulation s’enflamme dans la polyarthrite rhumatoïde.

Cependant, ces deux types d’arthrite sont moins fréquents dans l’articulation du coude que l’arthrite septique. L’invasion bactérienne et l’infection de l’articulation du coude provoquent une arthrite septique. La cellulite et la bursite septique du coude peuvent également être associées à l’arthrite septique.

Lire La Suite  Conseils pour soulager la douleur à la cheville et remèdes

Le coude du golfeur

Aussi connu sous le nom d’épicondylite médiale, le coude du golfeur fait référence à une inflammation des tendons des muscles qui sont attachés à l’épicondyle médial de l’humérus. La surutilisation des muscles pronateurs et fléchisseurs est la principale cause du coude du golfeur. Des dommages dus à une surutilisation de ces muscles peuvent survenir dans certains sports (tels que le golf, le baseball et le tennis) ou dus à l’utilisation répétée d’un tournevis ou d’un marteau dans certaines professions.

Coude de tennis

Le tennis elbow est causé par une surutilisation répétée des muscles et des tendons qui s’attachent à l’épicondyle latéral de l’humérus. Aussi appelé épicondylite latérale, le tennis elbow est principalement causé par une tension sur les muscles extenseurs de l’avant-bras.

En savoir plus sur le tennis elbow .

Traitement pour le coude enflé

Le traitement exact du coude enflé dépend de la nature de la cause sous-jacente. Certaines des mesures de traitement générales qui peuvent être utiles comprennent l’immobilisation de l’avant-bras, l’élévation de la position de l’avant-bras, l’utilisation d’une coudière ou d’un bandage de compression, l’application de sacs de glace pour lutter contre l’inflammation et l’utilisation de médicaments anti-inflammatoires. Pour éviter d’aggraver davantage l’état, il faut consulter un médecin avant de commencer tout type de traitement.

  • Leave Comments