Congestion thoracique – Signification, causes, symptômes, traitement

Bien que la congestion thoracique puisse être un symptôme courant avec des conditions comme un rhume ou une grippe saisonnière, elle peut être causée par diverses autres maladies qui pourraient être dangereuses. Sans prise en charge appropriée, certains cas de congestion thoracique peuvent évoluer vers certaines complications. Parfois, ces complications peuvent mettre la vie en danger.

Qu’est-ce que la congestion thoracique?

La congestion thoracique est un terme non médical pour décrire les symptômes respiratoires comme un excès de mucus dans les voies respiratoires inférieures, généralement dans le larynx, la trachée, les bronches et parfois même dans les poumons. Cela est généralement associé à une inflammation des voies respiratoires et des poumons avec un certain degré de débit d’air restreint et des symptômes respiratoires connexes comme la toux. Elle peut être accompagnée d’une congestion nasale et d’une congestion des voies respiratoires supérieures en général, y compris celle des sinus paranasaux et de la gorge.

Normalement, la doublure des voies respiratoires produit du mucus qui maintient la doublure humide car elle a tendance à sécher avec le flux d’air. Le mucus aide également à piéger la poussière et les microbes avant qu’il n’atteigne les poumons. Cette production de mucus n’est pas excessive au point de gêner la circulation de l’air ou d’irriter la muqueuse. Cependant, dans certaines conditions et en particulier les maladies inflammatoires, la production de mucus peut augmenter considérablement, provoquant ainsi une congestion thoracique.

Signes et symptômes

La congestion thoracique est caractérisée par un excès de mucus, généralement accompagné d’une toux productive («toux humide») et de difficultés respiratoires variables (dyspnée). Selon la gravité, il peut y avoir d’autres symptômes tels que:

  • Une respiration anormale ressemble à une respiration sifflante ou à des râles
  • Pâleur ou même une teinte bleuâtre dans les cas graves
  • Fatigue, parfois seulement après un effort léger
  • Fréquence respiratoire rapide (tachypnée)
  • Respiration par la bouche
  • Douleur ou gêne thoracique
Lire La Suite  Que sont les cellules souches? Embryon, adulte, pluripotent induit (iPSC)

D’autres symptômes tels que fièvre, nausées, vomissements, maux de tête, etc. peuvent être liés à la cause sous-jacente de la congestion thoracique. Il est important de noter que certaines conditions cardiovasculaires comme une crise cardiaque peuvent présenter des symptômes similaires. Une attention médicale doit toujours être recherchée, en particulier lorsque les symptômes commencent soudainement et sont graves ou s’aggravent en intensité.

Causes d’un coffre congestionné

Il existe une multitude de conditions qui peuvent donner lieu à des symptômes décrits comme une congestion thoracique. Certaines des conditions les plus courantes et les plus probables sont examinées ci-dessous. Elle peut être accompagnée de maladies similaires comme la pleurésie, où la muqueuse autour du poumon est enflammée. Des conditions comme le cancer du poumon et l’embolie pulmonaire peuvent parfois provoquer des symptômes qui semblent similaires à ceux d’une poitrine congestionnée.

Les infections

Les infections sont parmi les causes les plus courantes de congestion thoracique. La plupart du temps, ces infections sont dues à des infections virales aiguës qui ont tendance à disparaître spontanément en quelques jours. Le SRAS (syndrome respiratoire aigu soudain) est une infection respiratoire virale rare qui est grave et peut mettre la vie en danger. Des infections bactériennes peuvent également survenir et sont souvent de nature plus grave.

Les infections bactériennes nécessitent généralement un traitement médical ou entraînent des complications. Les infections fongiques des voies respiratoires inférieures et des poumons sont rares et plus susceptibles de se produire chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme avec le VIH / sida. Dans ce dernier cas, la tuberculose pulmonaire (TB) est également plus susceptible de se produire.

En savoir plus sur les infections respiratoires .

Les allergies

Les allergies sont une autre cause fréquente de congestion thoracique. Les deux principales conditions à cet égard sont l’asthme allergique et la pneumonite d’hypersensibilité. L’asthme allergique est une affection courante qui survient chez une personne atteinte d’atopie – une prédisposition génétique à développer des maladies allergiques. Les bronches se construisent et un excès de mucus est produit.

Lire La Suite  6 signes avant-coureurs d'un foie malsain

En savoir plus sur l’ asthme .

La pneumonite d’hypersenstivité est une affection pulmonaire où il y a une réaction allergique aux inhalants tels que la poussière, les moisissures et d’autres substances. Cela peut parfois être associé à une exposition professionnelle à certaines substances en suspension dans l’air. Il n’y a généralement pas d’antécédents d’atopie. Les voies respiratoires inférieures peuvent également être affectées ou non.

En savoir plus sur la pneumonite d’hypersensibilité .

Bronchopneumopathie chronique obstructive

La maladie pulmonaire obstructive chronique est principalement observée avec le tabagisme à long terme, mais peut également survenir lors d’une exposition professionnelle à la fumée et à d’autres gaz en suspension dans l’air. Les deux principales maladies pulmonaires obstructives chroniques sont l’emphysème et la bronchite chronique. Bien que le débit d’air soit limité dans les deux conditions, la production excessive de mucus est plus importante dans la bronchite chronique.

En savoir plus sur la MPOC .

La pollution de l’air

L’inhalation de polluants atmosphériques peut également déclencher une inflammation des voies respiratoires et des poumons, même sans réaction allergique. Cela peut être observé en cas d’inhalation aiguë de fumée et de pollution environnementale. L’inflammation est généralement aiguë et disparaît une fois que l’exposition au polluant est supprimée. Cependant, une exposition à long terme peut entraîner une MPOC ou d’autres affections respiratoires chroniques.

Pneumoconiose

Demandez à un médecin en ligne dès maintenant!

La pneumoconiose est une affection pulmonaire causée par l’inhalation de particules en suspension dans l’air qui peuvent endommager les tissus pulmonaires. Cela se voit principalement avec l’inhalation de poussières de charbon (pneumoconiose des travailleurs du charbon), d’amiante (asbestose), de silice (silicose) et de béryllium (bérylliose). Elle est généralement due à une exposition professionnelle. Parfois, l’exposition à ces substances peut également augmenter le risque de cancer du poumon.

En savoir plus sur la pneumoconiose .

Œdème pulmonaire

L’œdème pulmonaire est une condition où il y a du liquide dans les poumons. Elle est causée par diverses maladies, notamment des problèmes pulmonaires et des maladies cardiovasculaires. Bien que cette condition ne soit généralement pas décrite en cas de congestion thoracique, le liquide dans les poumons peut altérer la respiration, présenter des bruits respiratoires anormaux et parfois de la toux.

Lire La Suite  Constipation IBS (IBS-C) Causes, symptômes, traitement, régime

En savoir plus sur le liquide dans les poumons .

Traitement de la congestion thoracique

Le traitement de la congestion thoracique dépend de la cause sous-jacente. Les infections virales sont parmi les cas aigus les plus courants et ne nécessitent généralement pas de traitement médical spécifique. Au lieu de cela, des mesures de soutien comme le repos au lit, l’apport de liquide et l’administration d’oxygène, si nécessaire, sont tout ce qui est nécessaire jusqu’à la résolution de la maladie.

  • Les antibiotiques sont utilisés pour traiter les infections bactériennes.
  • Antitussifs pour réduire la toux pendant de courtes périodes.
  • Expectorants pour aider à l’expulsion du mucus.
  • Les inhalateurs sont utilisés pour l’asthme et la MPOC et peuvent être administrés avec des pompes ou un nébuliseur.
  • Les corticostéroïdes sont utilisés pour des conditions chroniques plus graves.

Le choix du traitement dépend d’une multitude de facteurs et doit être prescrit par un médecin. Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) survient avec une accumulation de liquide dans les sacs aériens qui altère l’échange de gaz au niveau des poumons. Il s’agit d’une urgence médicale et doit généralement être gérée en milieu hospitalier.

  • Leave Comments