Vous avez rencontré des gens qui craignent certaines choses, ou pas vous ? Ces personnes sont dites phobiques de ce qu’elles craignent. Il y a des gens qui ont peur des femmes en général ou des belles femmes en particulier . Une phobie est une sorte d’anxiété qui fait qu’une personne ressent une peur anormale de quelque chose ou de quelqu’un. Il existe différents types de phobies comme la peur du tonnerre et de la foudre , la peur de parler en public ou la peur des chiens . L’univers est plein de névroses car les gens redoutent différentes choses dans la vie. Mais pour aujourd’hui, essayons de percer le mystère derrière l’androphobie.

Qu’elle est la définition de l’androphobie ? C’est simplement une peur des hommes. C’est une peur anormale et exagérée qui affecte autant les hommes que les femmes. Il se produit même lorsque les personnes concernées ne peuvent identifier aucun danger imminent ou dommage potentiel autour d’elles. Le terme androphobie est attribué aux mouvements féministes qui l’ont inventé pour trouver un équilibre avec la gynophobie qui est une peur pour les femmes.

Quels sont les symptômes de l’androphobie ?

Attention à bien faire la distinction entre la peur et la haine. Dans la peur de la phobie des hommes, nous nous concentrons sur la peur et non sur la haine.

La haine des hommes est connue sous le nom de misandrie tandis que la haine envers les femmes est appelée misogynie . L’androphobie est naturelle tandis que la misogynie et la misandrie sont des créations des deux sexes.

Avançons ensemble pour comprendre cette peur naturelle envers les autres humains. Je sais que vous froncez les sourcils sur la façon dont un être humain peut craindre un autre humain, cela arrive et c’est une maladie grave qui mérite une attention médicale.

Nous avons déjà noté que la peur des hommes est une maladie grave qui affecte les êtres humains. Nous avons également vu qu’il mérite une attention médicale.

Comme tout autre trouble ou maladie qui affecte le corps, cette phobie a plusieurs indicateurs physiques, mentaux et émotionnels . Ils comprennent les symptômes et signes suivants :

1) Isolement des hommes

L’un des symptômes les plus courants de l’androphobie est de s’isoler des hommes. Les personnes atteintes de cette maladie craignent les hommes et ne veulent pas du tout s’approcher d’eux. Par conséquent, ils restent loin d’eux et les évitent complètement.

2) La haine des hommes

Ceux avec cette condition redoutent la pensée des hommes. Ils ne veulent même pas penser à eux. Cette peur engendre beaucoup de haine envers les hommes. Ils les détestent comme ils détestent un monstre ou quelque chose qui peut leur faire du mal.

3) Nervosité et engourdissement

Les patients androphobes sont très nerveux quand ils voient des hommes. Ils deviennent engourdis car ils ont vu un danger potentiel ou une menace pour eux. Ils développent même des frissons qui leur donnent des jambes tremblantes et des tremblements de voix.

4) Attaques de panique

Vous avez peut-être rencontré un individu qui transpire sur le site d’un homme. Tels sont les patients de cette condition. Ils développent des mains moites et une gêne abdominale sur le site d’une silhouette virile. Ils deviennent même étourdis et augmentent leur pouls.

5) Illusions d’attaque

Si vous avez partagé une chambre avec une personne atteinte d’androphobie, vous vous êtes peut-être rendu compte qu’elle ne dort pas la nuit à cause des illusions et des prémonitions des hommes. Ils pensent qu’un homme les attaque et ils se réveillent en hurlant. Les personnes qui ont peur des hommes sont toujours mentalement perturbées par les possibilités d’attaques.

6) Éviter les relations avec les hommes

Les personnes qui craignent les hommes ne s’associent ni ne socialisent avec eux à aucun niveau. Ils les évitent à tout prix. Les femmes, par exemple, n’établissent pas de relations amoureuses car elles ont constamment peur.

7) Confinement dans les maisons

Comme les hommes sont partout, les personnes qui souffrent de cette maladie ne sortent pas. Ils sont toujours confinés dans les maisons pour éviter les chances de les rencontrer. Elles prennent des précautions lorsqu’elles déménagent afin de ne pas rencontrer des hommes dont elles pensent qu’elles représentent un grand risque pour elles.

8) Se sentir malade

Lorsque les personnes qui ont peur des hommes rencontrent des hommes, elles se sentent instantanément gravement malades. Ils ne peuvent pas se contenir, et ils deviennent faibles au point de ne plus pouvoir marcher.

9) Causes de l’androphobie

L’androphobie, comme toute autre maladie humaine, est causée par divers facteurs. Cependant, les facteurs sont étroitement liés à ce que l’individu perçoit et pense dans son esprit, contrairement à certaines maladies causées par des agents pathogènes et des bactéries. La cause n’est pas identifiée de manière distincte, mais un essai a été effectué pour lier les éléments suivants à l’androphobie.

10) Expérience horrible

Un individu qui a vécu une expérience horrible et surtout à travers la présence ou les mains de l’homme développera toujours une peur anormale des hommes.

Un bon exemple est une fille qui est violée par un homme, et elle devient traumatisée par l’action. Quelqu’un qui a vu sa famille se faire tirer dessus par un terroriste peut également développer l’androphobie.

11) Changement de fonctionnement du cerveau

Parfois, la peur des hommes peut se développer en raison d’un changement dans le fonctionnement de notre cerveau. De tels changements peuvent s’accompagner d’une peur anormale des hommes. Cette condition prend racine à mesure que l’individu grandit et la condition devient difficile à changer.

12) Hérédité génétique

La peur peut être héritée de la généalogie d’un individu. Une famille qui souffre de la maladie peut rendre les membres de la lignée de sa famille susceptibles de développer la même maladie.

13) Agression et violence physique

Les gens développent l’androphobie en raison d’une sorte d’agression qu’ils subissent à travers les hommes. Les femmes qui vivent dans des conflits conjugaux sont sujettes à développer cette condition. Chaque fois qu’elles voient des hommes, elles se souviennent d’une agression, elles ont donc subi une peur anormale des hommes.

14) Mauvaises habitudes d’éducation

L’ éducation des enfants est un facteur prédisposant à la peur des hommes. Lorsque les parents empêchent leurs filles de se mêler aux garçons à un âge tendre, elles grandissent dans la peur des garçons et finissent par craindre les hommes. Cela conduit à l’androphobie.

15) Stéréotypes sur les hommes

Les fausses informations que l’on croit vraies peuvent conduire au développement de l’androphobie et en particulier chez les jeunes filles.

Si un stéréotype dit que les hommes sont des violeurs, alors une jeune fille grandira avec le stéréotype et aura toujours peur des hommes jusqu’à ce qu’elle atteigne l’âge adulte. Changer sa condition peut s’avérer difficile en raison des racines profondes du stéréotype entendu.

Quels sont les effets de l’androphobie ?

Pour justifier les raisons pour lesquelles les personnes ayant une peur de la phobie des hommes devraient consulter un médecin, nous devrions essayer d’évaluer les effets de la peur de la phobie des hommes sur la vie d’une personne. Voici quelques-uns des effets ;

Pensées suicidaires

L’une des pensées qui empiètent sur l’esprit d’une personne atteinte d’androphobie est l’idée de se suicider. La pensée vient quand on arrive à des niveaux d’ estime de soi inférieurs alors qu’ils essaient de comprendre pourquoi ils ont peur des autres êtres humains. Cela leur laisse une mauvaise estime et ils pensent que se suicider les protégera du stress.

Dépression et androphobie

La dépression est un autre problème qui affecte les patients atteints de cette maladie. Ils sont pour la plupart isolés et stressés en essayant de se comprendre, et dans le processus ils sont déprimés.

Faible performance au travail

Les lieux de travail sont un ensemble d’hommes et de femmes. Les travailleurs de ces stations qui craignent les hommes n’auront pas l’esprit tranquille et ne seront donc pas du tout productifs. Ces personnes auront une performance très faible.

Trouble de l’humeur

C’est un autre effet de l’androphobie. Les personnes affectées ne sont pas capables de contrôler et de contenir leurs humeurs. Ils n’ont jamais les bonnes humeurs pour les occasions, et cela les rend trop ennuyeux à chaque fois.

Quel est le traitement de l’androphobie ?

Nous avons noté plus tôt que l’androphobie est une condition médicale qui nécessite l’attention d’un médecin. Après avoir examiné certains des effets de cette maladie, nous pouvons au moins apprécier son traitement.

Les personnes qui développent la maladie devraient consulter un médecin pour un traitement. Ce qui suit est le traitement de la peur extrême des hommes ;

Médicament contre l’androphobie

Les personnes qui ont peur de la phobie des hommes doivent être soumises à des médicaments qui les aideront à réduire la tension extrême qu’elles ressentent. Les médicaments aident les patients à contenir leurs émotions en empêchant les réactions extrêmes qui émanent de la peur des hommes.

Tout type de médicament doit être administré au patient avec d’autres méthodes de traitement de conseil pour faciliter la guérison. Les médicaments utilisés dans le traitement de l’androphobie sont de deux types :

Sédatifs

Ceux-ci sont destinés à calmer le patient. Ils réussissent à réduire l’anxiété qui accompagne la peur.

Bêta-bloquants

Le médicament aide à gérer les effets des réactions du patient aux cas de peur. De telles réactions sont une augmentation du rythme cardiaque, de la transpiration et des tremblements.

Thérapie d’exposition pour l’ androphobie

La thérapie d’exposition est une thérapie cognitive et comportementale où un médecin évalue la phobie d’un patient et le met dans d’innombrables situations où il fait face à la phobie jusqu’à ce qu’il développe un mécanisme de défense mentale contre elle.

Cette thérapie comporte cinq étapes qui incluent l’évaluation, la rétroaction et l’établissement d’une hiérarchie des peurs, l’exposition et la construction.

À chaque étape, vous êtes formé sur la façon de lutter contre la phobie. La thérapie produit de meilleurs résultats lorsqu’elle est associée à un traitement médical.

Thérapie par la parole

Lorsqu’un patient consulte un médecin, il peut orienter le patient vers un psychiatre qui peut engager le patient dans une thérapie par la parole. La thérapie par la parole consiste à parler de la peur avec un expert qui aide à éliminer progressivement l’androphobie. Bien que la thérapie soit lente à guérir la maladie, cela vaut quand même la peine de faire un essai après tout.

Thérapie comportementale pour l’ androphobie

Ici, le patient rencontre un thérapeute et il le forme sur la façon de réduire progressivement l’androphobie en l’exposant à des situations réelles qui déclenchent l’anxiété.

Le thérapeute aide à atténuer l’anxiété. Des situations d’hommes sont créées, et le processus se poursuit jusqu’à ce que le patient soit bien formé pour rencontrer un vrai homme. Cette thérapie vise à changer votre comportement dans la lutte contre la peur de la phobie des hommes.

Comment vaincre l’androphobie ?

Vaincre l’androphobie n’est pas une chose simple pour le patient. Cependant, on peut toujours essayer de faire ce qui suit pour essayer de le surmonter;

Reconnaître la peur comme humaine

Si l’on accepte le fait que la peur fait partie intégrante de la race humaine, il/elle aura commencé la première étape pour s’extirper de l’androphobie.

Cela permet de découvrir que dans ce monde, tout le monde a peur et on n’est pas seul. Il convainc les individus qu’ils peuvent combattre cette peur et être des héros et des héroïnes. On reconnaît qu’ils ne sont en aucun cas inférieurs.

Partagez la peur avec un ami proche

Lorsque vous êtes assis avec un meilleur ami ou un parent, soyez ouvert et partagez votre peur. Peut-être qu’ils seront importants pour vous convaincre de mettre fin à la peur. Ou plutôt, peut-être qu’ils ont eu le même problème, et ils vous diront comment ils ont mis fin à tout cela. Être ouvert!

Faire le premier pas

Après avoir reconnu la peur comme humaine, il faut faire le premier pas pour mettre fin à l’androphobie. Commencez par regarder des photos de votre homme le plus proche. Ce pourrait être votre père ou un frère cadet et vous convaincre d’accepter qu’il n’y a pas de différence entre lui et les autres hommes.

Défiez la peur quand elle empiète sur votre esprit

Chaque fois que vous pensez à ce que vous craignez, essayez de trouver la raison pour laquelle vous le craignez. Relevez le défi en posant des questions et répondez-y. Cela vous rend assez audacieux pour sortir des confinements de la peur vers des situations d’orgueil.

Faites de la méditation quotidiennement

Chaque fois que la peur approche, il faut méditer et dire qu’il n’y a rien à craindre et que l’homme ne représente aucune menace pour sa vie.

Au lieu de cela, murmurez-vous les points positifs de l’homme, et en temps voulu, vous apprendrez à l’apprécier au lieu de le craindre. Ces conseils vous aideront à vaincre l’androphobie si de bonnes pratiques sont mises en œuvre.

Conclusion

Il existe différents types de phobie. L’androphobie en fait partie. C’est une phobie grave qui fait craindre les hommes et les considère comme une menace. Cette condition a une grande variété de causes et est facilement identifiable par des symptômes précis.

Une fois identifiée, l’androphobie peut être traitée avec une variété de thérapies et certains médicaments pour les stimuler. L’androphobie doit être traitée avec sérieux car elle fait baisser le niveau d’estime des patients et peut conduire à des pensées suicidaires .

Quand on reconnaît qu’il ou elle a une telle phobie, il est toujours conseillé de consulter un médecin le plus tôt possible. Une vie saine exige que nous vivions sans peur et heureux à chaque fois. Nous ne voulons pas que les gens s’enfuient à la vue d’un autre être humain. C’est gênant, tu ne trouves pas ?