La mammite peut-elle être un signe de cancer du sein ?

Les symptômes de la mammite et  du cancer du sein inflammatoire sont presque les mêmes, mais la physiopathologie de la maladie ainsi que les raisons de ces symptômes sont complètement différentes. De plus, des études ont conclu que la présence de mammite n’augmente pas le risque de cancer.

La mammite et le cancer du sein sont des maladies différentes et la mammite n’augmente pas le risque de cancer du sein. Le cancer est dû à la division rapide et incontrôlée des cellules due à la mutation. L’oncogène devient dominant sur les gènes suppresseurs de tumeurs dans les cellules cancéreuses, entraînant une croissance continue et endommageant les cellules normales. La mammite est l’état de l’inflammation dans le sein due au colmatage du canal galactophore ou à une infection. Les symptômes comprennent la douleur, la fièvre, l’inflammation, la grosseur enflée, la rougeur et la sensibilité des seins. Ces symptômes sont presque similaires à un type de cancer du sein appelé cancer du sein inflammatoire. Comme le gonflement et la douleur de la mammite sont souvent dus à la présence d’une infection bactérienne, la prescription d’antibiotiques aide à atténuer les symptômes. Cependant,

Les symptômes de la mammite et du cancer du sein sont similaires, mais les deux affections diffèrent par leur physiopathologie. Alors que la mammite est due à l’état avancé des canaux galactophores obstrués non traités, le cancer du sein inflammatoire provoque une obstruction des vaisseaux lymphatiques en raison de la croissance des cellules cancéreuses. Ainsi, l’état de la mammite n’est pas un signe de cancer du sein, mais les symptômes des deux conditions sont similaires. Des soins appropriés doivent être apportés à la masse dans les seins et si la masse continue de croître ou ne répond pas au traitement général, une consultation auprès de l’expert doit être prise.

Causes de la mammite

Conduit obstrué : les conduits de lait sont le lien entre les alvéoles, où le lait est produit, et les mamelons et le lait des alvéoles s’écoule à travers les conduits de lait. Tout colmatage du conduit de lait peut entraîner une réduction du débit de lait et entraîner une stase du lait.

Infection : La mammite est souvent due à une infection bactérienne. Les bactéries généralement responsables de la mammite comprennent Staphylococcus aureus, les espèces de Streptococcus et E. coli. Le traitement se fait par l’administration d’antibiotiques tels que l’amoxicilline/acide clavulanique, la céphalexine, la dicloxacilline et la clindamycine. La durée du traitement en cas de mammite due à une infection est généralement de 10 à 14 jours et dépend de la gravité de l’infection et du type d’antibiotique utilisé.

Ménopause :  La ménopause conduit également à la mammite et la condition est appelée ectasie des canaux. Dans cette condition, les conduits derrière les mamelons se raccourcissent et s’élargissent. Parfois, cette condition peut provoquer des symptômes tels que la douleur et l’inflammation.

Piercing au téton : Le piercing au téton est à la mode mais les femmes ignorent le risque lié au piercing au téton. Le piercing au mamelon viole le système de défense principal et offre un accès facile aux bactéries pour pénétrer dans les seins. Ainsi, le perçage du mamelon peut également entraîner une mammite induite par des bactéries.

Symptômes de la mammite

Masse enflée : la mammite se traduit par une masse enflée dans les seins en raison de la pression créée dans les canaux galactophores. Cependant, toute masse suspecte doit être analysée par le professionnel de la santé.

Douleur et inflammation : la mammite provoque des douleurs et une inflammation lorsque les tissus sont endommagés et que le corps commence à produire des médiateurs inflammatoires.

Tendresse des seins : La pression développée à l’intérieur des seins rend les seins tendres et difficiles à toucher. De plus, la peau du sein devient rouge et chaude.

Fièvre et frissons : La fièvre est ressentie à la suite d’une infection bactérienne due à la mammite.

Fatigue : Comme le corps a besoin d’énergie pour lutter contre l’infection, la fatigue est ressentie par le patient.

Écoulement du mamelon : Il y a un écoulement du mamelon en cas de mammite. Il peut s’agir d’un liquide clair ou contenir des traces de sang.

Conclusion

La mammite n’augmente pas le risque de cancer du sein et les deux conditions sont indépendantes l’une de l’autre. Bien que les deux puissent exister simultanément, mais ont une physiopathologie et des raisons de symptômes différentes.

  • Leave Comments