Kystes pancréatiques (congénitaux, néoplasiques, pseudokystes)

Qu’est-ce qu’un kyste pancréatique?

Un kyste est une cavité anormale dans un organe qui est rempli de liquide. Il est entouré d’une membrane épithéliale qui le sépare des tissus environnants. Les kystes peuvent survenir à peu près n’importe où dans le corps et peuvent être uniques ou multiples. Lorsqu’il se produit dans le pancréas, il est connu sous le nom de kyste pancréatique . Ces kystes peuvent être non néoplasiques ou néoplasiques (bénins ou malins). La plupart des kystes sont des pseudokystes non néoplasiques, mais certains sont des masses néoplasiques. À partir de ces néoplasmes, certains types peuvent être bénins (non cancéreux) et d’autres malins (cancéreux). Parfois, des kystes peuvent être présents dès la naissance parce qu’ils résultent d’un défaut du développement fœtal et ils sont connus sous le nom de kystes congénitaux .

 

Le pancréas

Le pancréas est une glande multifonction située dans la partie supérieure de l’abdomen, à côté du duodénum de l’intestin grêle. Il a des fonctions à la fois endocriniennes et exocrines. L’activité endocrinienne du pancréas implique la sécrétion d’hormones telles que l’insuline et le glucagon dans la circulation sanguine, qui régulent la glycémie parmi d’autres fonctions métaboliques. Les fonctions exocrines tournent en grande partie autour de la digestion. Ici, les enzymes digestives pancréatiques sont sécrétées via un conduit dans la première partie de l’intestin grêle connu sous le nom de duodénum. Ces enzymes décomposent chimiquement les aliments partiellement digérés de l’estomac afin qu’ils puissent être absorbés dans la circulation sanguine.

 

Vrai kyste

Un kyste peut se former en cas d’anomalie de la prolifération tissulaire. Cela peut se produire au cours de la vie fœtale alors que le pancréas est encore en formation ou plus tard dans la vie lorsqu’un facteur déclenche une croissance anormale. Parfois, des kystes pancréatiques apparaissent avec des kystes dans d’autres parties du corps – maladie polykystique. Dans ces cas, il est souvent associé à des maladies génétiques comme on le voit dans la maladie de von Hippel-Lindau. Le liquide contenu dans ces kystes est sécrété par la muqueuse épithéliale qui entoure la cavité. Les vrais kystes sont également connus sous le nom de kystes non inflammatoires.

Kystes congénitaux

Ces kystes sont présents dès la naissance et surviennent dans la vie fœtale d’une anomalie dans le développement du canal pancréatique. La taille des kystes peut varier de moins d’un millimètre (mm) à jusqu’à 5 centimètres (cm). Il est généralement entouré d’une membrane externe très fine, cependant, une capsule fibreuse peut se développer avec le temps si le kyste est rempli de quantités excessives de liquide qui créent une pression élevée à l’intérieur sans toutefois se rompre.

Kystes néoplasiques

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

Un kyste néoplasique ou un néoplasme kystique se développe au cours de la vie à partir d’une anomalie de la croissance tissulaire. Elle peut être bénigne (non cancéreuse) ou maligne (cancéreuse). Certains peuvent être précancéreux, ce qui signifie qu’il est bénin avec le potentiel de devenir malin.

  • Les cystadénomes séreux sont des kystes bénins qui ont tendance à survenir plus fréquemment chez les femmes avec un âge avancé. Il est petit et varie généralement de 1 mm à 3 mm et l’ablation chirurgicale (résection) est généralement curative.
  • Les néoplasmes kystiques mucineux sont également des kystes bénins, mais ont le potentiel de devenir malins.Ils surviennent presque exclusivement chez les femmes et la plupart des kystes surviennent dans le corps ou la queue du pancréas. Ces kystes sont généralement plus gros que les cystadénomes séreux.
  • Les néoplasmes mucineux papillaires intra-canalaires (IPMN) peuvent également être bénins ou malins. Contrairement aux néoplasmes kystiques mucineux, les IPMN sont plus souvent observés chez les hommes et ont tendance à impliquer la tête du pancréas. Ces kystes ont tendance à impliquer un grand canal pancréatique.
  • Les néoplasmes pseudopapillaires solides sont une combinaison de masse solide et kystique. La partie kystique de la masse est remplie de débris hémorragiques. Ce type de kyste est plus fréquemment observé chez les jeunes femmes. Il s’agit d’une masse bénigne bien que certains néoplasmes puissent montrer une agressivité locale similaire à une tumeur maligne.

Pseudokystes

Un pseudokyste comme son nom l’indique n’est pas un vrai kyste. Il n’a pas la paroi épithéliale d’un kyste et est rempli d’enzymes digestives du pancréas, de cellules inflammatoires et de tissu cicatriciel. Les pseudokystes se développent généralement après un épisode de pancréatite aiguë due à un traumatisme, des calculs biliaires ou avec une poussée aiguë de pancréatite alcoolique chronique. Près de 75% de tous les kystes pancréatiques sont des pseudokystes et la plupart disparaîtront spontanément. Cependant, il existe un risque d’infection ou de compression des structures adjacentes dans le cas de très gros kystes.

La plupart des pseudokystes sont solitaires. Il se développe lorsqu’une partie du pancréas est endommagée par l’action des enzymes digestives pancréatiques comme on le voit dans la pancréatite aiguë . Ce tissu nécrotique souvent encombré de sang est ensuite muré par du tissu fibreux. Les cellules inflammatoires et les enzymes digestives peuvent également être piégées dans le kyste. La taille de ces kystes peut varier de 2 cm à 30 cm. Les kystes plus petits sont moins susceptibles de provoquer des symptômes (asymptomatiques). Il n’est donc pas rare pour une personne d’ignorer le kyste s’il se résout de lui-même sans complications.

Causes des kystes pancréatiques

La cause des vrais kystes n’est pas toujours connue. Bien que certains kystes puissent être associés à une mutation ou à un trouble génétique, cela ne tient pas toujours compte de tous les types de kystes néoplasiques. Les pseudokystes, par contre, sont mieux compris. Chez les enfants, il est plus souvent associé à des traumatismes et des calculs biliaires qui peuvent également expliquer son existence chez les adultes. Une autre cause probable chez les adultes est la pancréatite chronique associée à l’alcoolisme.

Signes et symptômes

Les kystes pancréatiques de moins de 2 centimètres sont généralement asymptomatiques. La présentation clinique dépend en grande partie de l’emplacement et de la taille du kyste. Certains des signes et symptômes les plus courants comprennent:

  • Douleur abdominale
  • Mal au dos
  • Masse abdominale avec / sans sensibilité
  • Nausée et vomissements

Des symptômes supplémentaires peuvent dépendre de la compression des structures environnantes par des kystes plus gros. L’un des sites les plus fréquemment affectés par les gros kystes est le canal biliaire . La compression du canal entrave l’excrétion de la bile, ce qui entraîne une coloration jaune de la peau et des yeux (jaunisse), des selles pâles et des urines foncées. Les kystes peuvent s’infecter, ce qui se traduit par une douleur intense et de la fièvre. Si un kyste se rompt, il s’agit d’une urgence médicale qui nécessite un traitement immédiat. Un kyste rompu peut également se présenter avec une conscience réduite, des évanouissements, des vomissements sanglants (hématémèse) et un rythme cardiaque faible et rapide.

Lire La Suite  Comment se débarrasser des bosses de mensonge: les remèdes maison les plus efficaces
  • Leave Comments