Traitement topique du psoriasis (crèmes, lotions) et photothérapie (lumière)

Traitement du psoriasis

Plusieurs options de traitement sont disponibles pour le psoriasis , mais le résultat du traitement n’est souvent pas satisfaisant. Le psoriasis peut être contrôlé par une thérapie topique ou systémique. Le traitement topique implique l’utilisation de crèmes, lotions, gels et sprays sur la surface de la peau et il a un effet localisé. Le traitement systémique est administré par voie orale (comprimés, gélules) ou par voie parentérale (injections). Un traitement complet du psoriasis n’a pas encore été obtenu avec aucun des médicaments actuellement disponibles.

Quand commencer le traitement du psoriasis?

  • Les patients atteints de psoriasis qui sont asymptomatiques pendant une période de rémission peuvent ne nécessiter aucun traitement.
  • Les types bénins de psoriasis affectant moins de 10% du corps total peuvent être suffisamment contrôlés par un traitement topique.
  • Les types sévères de psoriasis affectant plus de 20% du corps nécessitent généralement un traitement systémique.
  • Les stades modérés et précoces du psoriasis sévère peuvent répondre au traitement topique seul.

La photothérapie ou la combinaison de photothérapie avec d’autres formes de thérapie est également une option de traitement importante dans le psoriasis.

 

Crèmes et lotions contre le psoriasis

Corticostéroïdes pour le psoriasis

Les corticostéroïdes topiques sont la principale suspension du traitement du psoriasis léger à modéré. Les stéroïdes sont disponibles sous forme de crèmes, lotions, sprays, gels et onguents.

  • Les crèmes et lotions ne sont préférées que si les lésions psoriasiques sont de nature exsudative.
  • Les sprays et les gels peuvent être préférés pour les lésions sur les zones poilues de la peau.
  • Les pommades sont préférées pour les lésions psoriasiques sèches.

Ces applications de stéroïdes sont plus efficaces lorsqu’elles sont appliquées sous un revêtement occlusif – un pansement qui protège la peau affectée de l’environnement. Une amélioration cliniquement significative peut être observée après environ 3 semaines d’utilisation continue de stéroïdes.

Types de stéroïdes pour le psoriasis

Au départ, des stéroïdes puissants comme la bétaméthasone 0,025%, la dexaméthasone 0,1%, le clobétasol 0,05%, la triamcinolone 0,1%, etc. sont utilisés. L’utilisation de stéroïdes puissants doit être restreinte uniquement pour l’initiation du traitement et pour les lésions sévères et insensibles. Les stéroïdes puissants ne doivent être utilisés que pendant une période plus courte et leur arrêt soudain doit être évité.

En général, une application de stéroïdes deux fois par jour est suffisante et une application au-delà de deux fois par jour n’apporte pas de bénéfice supplémentaire au patient. Plus tard, le traitement peut être déplacé vers des stéroïdes moins puissants comme l’hydrocortisone 1% à 2%, la mométasone 0,1%, la fluticasone 0,05% et la fréquence d’application de stéroïdes peut être réduite une fois que les lésions diminuent.

Effets secondaires des stéroïdes

Les effets indésirables associés aux stéroïdes topiques comprennent:

  • amincissement de la peau
  • hypopigmentation
  • risque accru d’infections cutanées
  • saignement facile
  • malformations vasculaires (stries et télangiectasies)
  • suppression de la fonction hypophysaire et surrénalienne

 Le risque de syndrome de Cushing et d’autres effets systémiques des stéroïdes topiques est minime.

Calcipotriène pour le psoriasis

Le calcipotriène (calcipotriol) est un analogue synthétique de la vitamine D. Il supprime la prolifération anormale, excessive et rapide des cellules de la peau lorsqu’il est appliqué localement. Il améliore également la différenciation normale des cellules de la peau. Le calcipotriène est particulièrement utile pour contrôler le type de plaque chronique du psoriasis et son efficacité est similaire à celle des stéroïdes à puissance modérée.

Le calcipotriène est disponible sous forme de pommade, crème et solution à 0,005%. Le médicament est généralement appliqué deux fois par jour. Un bénéfice significatif est observé environ 1 à 2 mois après le début du traitement. Ces résultats sont plus importants lorsque le calcipotriène est associé à des stéroïdes topiques prescrits par un dermatologue.

Effets secondaires du calcipotriène

Le calcipotriène ne doit pas être utilisé (contre-indiqué) dans les lésions cutanées aiguës du psoriasis. Les effets secondaires du calcipotriène comprennent: un érythème léger, des démangeaisons et une desquamation de la peau. Une irritation cutanée excessive justifie généralement l’arrêt du traitement. Le calcipotriène n’interfère pas avec le métabolisme du calcium, mais il est généralement évité chez les personnes souffrant d’hypercalcémie et celles présentant une toxicité à la vitamine D.

Tazarotène pour le psoriasis

Le tazarotène est un analogue synthétique de la vitamine A (rétinoïde) qui est disponible sous forme de gel de 0,05 à 0,1%. Il inhibe la prolifération des cellules lorsqu’il est appliqué localement. Cela signifie que la prolifération des cellules de la peau conduisant à des plaques épaissies observées dans le psoriasis est réduite. Il a également une action anti-inflammatoire significative. Le tazarotène est efficace dans le traitement du psoriasis léger à modéré avec des lésions de plaque stables. Il est plus efficace lorsqu’il est combiné avec des stéroïdes topiques et du calcipotriène.

Effets secondaires du tazarotène

Le tazarotène est associé à un degré plus élevé d’irritation cutanée et peut provoquer une desquamation de la peau. Il doit être évité dans les zones de lésions cutanées aiguës ou eczémateuses, car il peut provoquer une irritation cutanée sévère. Il est contre-indiqué chez la femme enceinte en raison du risque de déformation fœtale.

Kératolytiques pour le psoriasis

Les agents kératolytiques dissolvent la matrice intercellulaire dans la couche cutanée cornée et sont utilisés pour adoucir les lésions cutanées épaisses sèches observées dans le psoriasis. Les cellules épidermiques deviennent gonflées, lisses et finissent par desquamer avec l’utilisation d’agents kératolytiques.

  • L’acide salicylique est couramment utilisé comme agent kératolytique. Il est utilisé sous forme de solution à 10 à 20% qui est appliquée deux fois par jour.
  • Les autres agents kératolytiques sont le résorcinol (3% à 10%) et l’urée (5% à 20%).

Émollients pour le psoriasis

Les émollients sont des substances grasses douces qui sont appliquées sur la peau sèche et gercée pour adoucir la peau et produire un effet lissant. Il forme un revêtement protecteur sur la peau et restaure l’élasticité de la peau. Les émollients couramment utilisés sont l’huile de sésame, l’huile d’olive, la paraffine dure et molle, la cire d’abeille et la paraffine liquide.

Goudron de houille pour le psoriasis

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

Le goudron de houille est une préparation de pommade brute contenant plusieurs composés phénoliques qui peuvent induire une rémission des lésions cutanées du psoriasis chez la plupart des patients. Cependant, il existe un risque élevé de rechute après l’arrêt du traitement au goudron de houille. L’utilisation du goudron de houille a diminué en raison de son odeur désagréable, de ses taches et de ses propriétés irritantes, et en raison de la forte incidence de réactions allergiques associées à son utilisation.

Anthraline pour le psoriasis

L’anthraline réduit les lésions cutanées du psoriasis, mais elle est rarement utilisée en raison de l’irritation cutanée, des taches, des démangeaisons sévères et de la décoloration de la peau associées à son utilisation. Il peut être occasionnellement utilisé en association avec une thérapie par lumière UV (photothérapie).

Photothérapie

La photothérapie est bénéfique dans le traitement du psoriasis. Une lumière ultraviolette naturelle ou artificielle peut être utilisée à cet effet. La lumière naturelle du soleil ou les rayons ultraviolets artificiels A ou B (UVA ou UVB), seuls ou en combinaison avec des médicaments photosensibilisants, sont utilisés pour traiter le psoriasis. Les effets indésirables courants de la photothérapie sont les rougeurs, les démangeaisons, les irritations cutanées et les brûlures cutanées. Les effets indésirables sont de gravité variable selon le type de thérapie. Une exposition à long terme aux rayons UV augmente également le risque de cancer de la peau.

Types de luminothérapie

Les principales approches de photothérapie comprennent:

  • une brève exposition quotidienne au soleil
  • exposition contrôlée aux rayons UVB artificiels pour les petites lésions localisées de psoriasis léger à modéré
  • thérapie UVB à bande étroite
  • thérapie au psoralène ultraviolet A (PUVA)

PUVA pour le psoriasis

La thérapie PUVA est l’une des formes les plus populaires de luminothérapie utilisée dans le traitement du psoriasis. Psoralen sensibilise la peau aux rayons UV-A, qu’ils soient d’origine naturelle ou artificielle. Les psoralènes sont pris par voie orale (méthoxsalène 0,4 à 0,6 mg / kg) ou appliqués par voie topique (solution de méthoxsalène 1%) sur les lésions psoriasiques à la suite desquelles le patient est exposé aux rayons UV-A. De telles séances sont données 3 fois par semaine et plusieurs de ces séances sont nécessaires avant qu’une amélioration clinique significative ne soit observée.

UV-B pour le psoriasis

Les rayons UV-B peuvent également être utilisés en combinaison avec du goudron de houille pour le traitement du psoriasis. Ceci est connu sous le nom de régime Goeckerman, du nom du médecin qui a rendu ce traitement populaire. Cette approche n’est pas largement utilisée de nos jours car elle prend du temps et les médicaments modernes peuvent être à la fois plus efficaces et plus pratiques. De plus, les rayons UV-B sont associés à un risque accru de développer un vieillissement cutané prématuré, des coups de soleil et un risque accru de cancers cutanés.

Lire La Suite  Leptospirose (infection à Leptospira, maladie de Weil)
  • Leave Comments