Comment utiliser le curcuma pour les douleurs articulaires

Découvrez comment utiliser le curcuma pour les douleurs articulaires.

De son nom scientifique Curcuma longa, également appelé safran des Indes ou épice de longue conservation, le curcuma en poudre est une épice issue du rhizome d’une grande herbe vivace de la famille des Zingibéracées, qui entre dans la composition du curry.

Il a de multiples bienfaits pour la santé, et on en parle beaucoup pour ses effets anti-inflammatoires et antalgiques, notamment au niveau des articulations.

Voyons comment le curcuma agit contre les douleurs articulaires et l’inflammation chronique, et comment l’utiliser pour apaiser les douleurs articulaires.

Qu’est-ce que la douleur articulaire ?

Les douleurs articulaires sont des douleurs ressenties à cause d’une affection affectant l’un des composants de l’articulation :

• cartilage : le tissu conjonctif glissant à la surface des articulations

• l’os sous le cartilage

• la capsule articulaire : constituée de deux couches, une capsule fibreuse à l’extérieur et une membrane synoviale qui sécrète le liquide synovial à l’intérieur contenu dans la bourse, c’est la membrane qui entoure l’articulation

• les ligaments qui relient les muscles aux os.

En règle générale, les douleurs articulaires sont ressenties lors des mouvements avec l’apport de l’articulation, même lors des mouvements passifs, c’est-à-dire sans contraction musculaire.

Les différents types d’articulations douloureuses

Il existe plusieurs types de douleurs articulaires. Une douleur articulaire simple sans autre symptôme est appelée « arthralgie ».

Si la douleur s’accompagne d’un gonflement de l’articulation, appelé membrane synoviale élargie, on parle alors d’arthrite.

Le gonflement articulaire est causé par une inflammation de la synoviale, appelée synovite, ou par un épanchement de liquide ou de sang dans l’articulation, alors respectivement appelés épanchement synovial et hémarthrose.

Il existe un cas où l’inflammation est due à une infection de l’articulation par des bactéries, c’est ce qu’on appelle l’arthrite septique.

Le type d’arthrite varie selon le nombre d’articulations touchées :

• 1 seule articulation, c’est une mono-arthralgie ou mono-arthrite

• 2 à 4 articulations, c’est une oligo-arthralgie ou oligo-arthrite

• plus de 4 articulations, c’est une polyarthralgie ou une polyarthrite

Les différentes causes des douleurs articulaires

Les douleurs articulaires sont causées par une altération de la structure articulaire, elle-même provoquée par :

• traumatisme articulaire

• infection articulaire

• inflammation

La cause la plus fréquente est l’inflammation, qui peut être causée par :

• rhumatisme inflammatoire

• une maladie auto-immune

• un dépôt intra-articulaire de microcristaux

• un infarctus osseux (ostéonécrose)

• l’arthrose

L’arthrose est le cas le plus courant et la cause la plus fréquente de douleurs articulaires chez les personnes de plus de 50 ans, causées par de multiples causes probables. Pour information, le vieillissement n’est qu’un facteur contributif, car l’arthrose est une usure du cartilage, mais pas un facteur déclenchant.

Il est important de trouver la cause de la douleur pour mettre en place un traitement adapté, et seul un médecin ou un rhumatologue peut poser un diagnostic.

Les traitements des douleurs articulaires reposent sur une association d’analgésiques pour soutenir les crises, avec un traitement de base, qui permet de réduire l’inflammation.

L’analgésique le plus recommandé est le paracétamol ou l’acétaminophène (jusqu’à 4 g/jour). Le médecin peut également prescrire des anti-inflammatoires comme Advil.

Pour lutter contre les fortes douleurs, il existe des crèmes ou des gels à base d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), appliqués directement sur la peau au niveau de la zone douloureuse.

Parmi les traitements de base, on retrouve le sulfate de glucosamine, le sulfate de chondroïtine, la diacéréine, etc.

Comment fonctionne le curcuma pour les douleurs articulaires

Curcumine : puissant anti-inflammatoire et antioxydant

Le curcuma, grâce à sa richesse en nutriments et principes actifs, est une épice aux multiples bienfaits pour la santé, mais les propriétés du curcuma sont en grande partie dues à des composés appelés « curcuminoïdes », qui sont à 90 % de la curcumine.

La curcumine est un antioxydant puissant qui possède des propriétés anti-inflammatoires très efficaces, et c’est cette action qui va nous intéresser dans le cadre des articulations douloureuses et des affections rhumatismales.

En effet, la consommation de curcuma va réduire l’inflammation et donc la douleur et l’inconfort qu’elle provoque.

Le rhizome est également un remède naturel central de la médecine ayurvédique, de la médecine traditionnelle indienne et de la médecine traditionnelle chinoise, contre les problèmes articulaires.

Le curcuma est efficace contre l’inflammation de l’ensemble de l’articulation (arthrite, polyarthrite rhumatoïde, et tous les rhumatismes inflammatoires), contre l’inflammation des tendons (tendinite), et de la bourse (bursite).

Des études ont montré que le curcuma est une excellente alternative aux anti-inflammatoires non stéroïdiens et aux analgésiques, parfois même plus efficaces.

La curcumine pénètre dans tout le corps, même dans l’environnement cérébral, protégée par la barrière hémato-encéphalique qui laisse passer très peu. C’est donc un anti-inflammatoire systémique, c’est-à-dire qu’il agit dans tout le système pour calmer l’inflammation.

Le curcuma sera donc utilisé pour soulager les douleurs articulaires liées à l’inflammation, il sera inefficace dans les autres cas.

Autres bienfaits du curcuma

La forte teneur en antioxydants du curcuma permet de protéger l’organisme contre les effets du stress oxydatif, et du vieillissement prématuré, et donc contre tous les maux liés au vieillissement, ce qui fait du curcuma une épice bénéfique pour le cancer, et donc aussi certaines douleurs articulaires. Le curcuma longa est donc une épice à prendre régulièrement en prévention.

Le curcuma montrerait des vertus apaisantes, qui agiraient directement sur les articulations en réduisant l’inconfort articulaire tout en facilitant la souplesse des rouages ​​de la mobilité. Encore une fois, il est conseillé d’en consommer régulièrement à titre préventif pour préserver le cartilage articulaire.

Comment utiliser le curcuma pour les douleurs articulaires

Le curcuma s’utilise sous différentes formes selon ce que vous voulez en faire, nous avons détaillé tous les usages du curcuma où les différentes manières d’utiliser le rhizome sont expliquées afin que vous choisissiez votre préféré, consultez-le pour plus de détails, mais pour résumer :

Vous devez combiner le curcuma avec du poivre noir

L’inconvénient du curcuma est sa faible biodisponibilité, ce qui signifie que si vous voulez vous soigner avec, vous devez en consommer de grandes quantités !

En associant le curcuma longa au poivre noir, la curcumine est mieux assimilée par l’organisme. La pipérine interagit avec la curcumine, et les propriétés du curcuma sont augmentées, certains disent par 1000.

Sans cela, notre intestin assimile mal les molécules de curcumine, trop grosses et trop facilement filtrées par notre métabolisme.

En termes d’association, je préconise généralement un ratio de 1 à 9 : 1 dose de poivre pour 9 doses de curcuma.

Utilisation en cuisine

Cette façon de faire est idéale à titre préventif, avant que vous ne ressentiez quoi que ce soit, elle prendra soin de vos articulations et préviendra d’éventuels problèmes. De plus, l’épice est délicieuse et viendra colorer les plats.

Ajoutez 2 à 3 g de poudre de curcuma par jour et par personne dans vos préparations culinaires. Cela correspond à une cuillère à café par personne. Cette quantité correspond à environ 200 mg de curcuminoïdes, selon la qualité du curcuma acheté.

Pour soulager l’inflammation, il est jugé nécessaire de prendre l’équivalent de 200 mg à 400 mg de curcuminoïdes, 3 fois par jour, ce qui correspond à 3 fois l’apport annoncé.

Une infusion

Les tisanes peuvent être prises de manière préventive, mais c’est la meilleure façon de prendre le curcuma de manière curative.

Faire infuser 1 à 2 g de poudre de curcuma avec 3 ou 4 grains de poivre noir dans 150 ml d’eau bouillante pendant 10 à 15 minutes. Boire 2 tasses par jour.

Vous pouvez également faire bouillir une racine de curcuma pendant 3 minutes, puis laisser la décoction infuser pendant 10 minutes. Boire 2 ou 3 tasses par jour.

En infusion, il est intéressant de faire une infusion de curcuma et de citron, l’épice jaune et l’agrume étant deux ingrédients complémentaires qui agissent en synergie.

Pour soulager l’inflammation, on considère qu’il faut prendre l’équivalent de 200 mg à 400 mg de curcuminoïdes, 3 fois par jour, ce qui correspond à au moins 3 g de curcuma, 3 fois par jour.

En boisson

C’est une façon alternative de consommer le curcuma, en variant les façons de le faire, vous ne vous lasserez jamais de l’épice.

Une bonne façon de profiter des bienfaits du curcuma est de boire du lait doré, cette boisson ayurvédique au lait de coco, huile de coco, curcuma, et poivre, est un concentré de bienfaits.

Cette boisson permet une meilleure biodisponibilité du curcuma car l’épice est associée au poivre et à un corps gras.

Miel au curcuma

C’est une façon préventive et curative de prendre du curcuma pour les douleurs articulaires. Il est possible d’y ajouter un peu de gingembre en poudre pour augmenter l’action anti-inflammatoire.

Remède naturel utilisé en Asie depuis la nuit des temps, le mélange miel et curcuma, de son nom le miel doré, est l’association de deux remèdes naturels très puissants, qui commence à arriver en occident grâce au développement des médecines douces.

C’est une véritable panacée, on l’utilise en prévention en mangeant une cuillère à café tous les matins à jeun, ou de manière curative, comme expliqué dans notre article consacré à ce miel épicé.

Et les compléments alimentaires ?

Il est possible de trouver toute une gamme de produits standardisés en curcuminoïdes, ce sont généralement des gélules ou des comprimés, qui garantissent jusqu’à 95% de curcumine. Ces produits ont leurs avantages et leurs inconvénients.

AVANTAGES

Les principaux bienfaits du curcuma en tant que complément alimentaire sont :

• on évite le goût caractéristique du curcuma si on ne l’aime pas

• ils sont pratiques à consommer

• ils sont fortement concentrés en curcumine

DÉSAVANTAGES

Les principaux inconvénients du curcuma en tant que complément alimentaire sont :

• le prix! Par rapport à la poudre de curcuma, les suppléments sont beaucoup plus chers

• les autres ingrédients entrant dans la composition du produit : les gélules sont constituées de gélatine dont le poids peut représenter 20 à 25 % du poids total du produit, les comprimés sont réalisés à l’aide d’un liant parfois de mauvaise qualité selon aux fabricants, etc.

• additifs : la plupart de ces compléments contiennent des additifs

• la concentration de curcumine ! Ces produits doivent être utilisés avec prudence, la curcumine n’est pas sûre et le curcuma est contre-indiqué chez certaines personnes.

De plus, ces médicaments sont souvent trop chers et contiennent généralement d’autres ingrédients comme des agents de charge, des agents anti-agglomérants, des agents d’enrobage, etc.

Effets secondaires du curcuma pour les douleurs articulaires

Comme tout produit, le curcuma a son lot de contre-indications et d’effets secondaires, nous les avons listés dans notre article sur les méfaits du curcuma.

Ce produit, si bon pour la santé, peut aller jusqu’à devenir dangereux s’il est pris par la mauvaise personne et n’importe comment.

Il n’y a pas de surdosage de curcuma, même à fortes doses, il n’est pas toxique. Cependant, bien qu’il n’existe pas d’études catégoriques à ce sujet, la prudence s’impose dans les cas suivants :

Le curcuma peut interagir avec certains médicaments. Cela pourrait augmenter l’effet des anticoagulants, des médicaments contre le diabète ou des traitements antiacides.

Le curcuma doit être consommé avec prudence en cas de troubles de la vésicule biliaire. Bien qu’il aide à réguler la production de bile, en cas d’obstruction des voies biliaires (calculs par exemple), la prise de curcuma pourrait aggraver le problème.

Il est souvent déconseillé, toujours par principe de précaution, de consommer trop de curcuma pour les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que pour les enfants de moins de 12 ans.

  • Leave Comments