Comment utiliser l’ashwagandha pour la thyroïde

Découvrez comment utiliser l’ashwagandha pour la thyroïde et ses bienfaits.

De la plante Withania somnifera ou du ginseng indien, chez nous, vous pouvez acheter de l’ashwagandha en poudre, qui fait partie de la pharmacopée traditionnelle de l’Inde, l’Ayurveda, pour ses bienfaits pour la santé.

Beaucoup de gens l’utilisent pour l’hypothyroïdie, ne sachant pas pourquoi cela améliore la situation, ou comment l’utiliser pour les troubles thyroïdiens.

Alors développons le sujet pour tout savoir sur le ginseng indien et la thyroïde.

Qu’est-ce qu’une thyroïde ?

La thyroïde est une glande située à l’avant du cou qui fabrique des hormones riches en iode, principalement la T4 (tétraiodothyronine) et la T3 (triiodothyronine), des hormones thyroïdiennes essentielles à la vie et ayant de nombreux effets sur l’organisme. le métabolisme, la croissance et le développement de l’organisme.

En effet, les hormones T3 et T4 vont réguler la vitesse de fonctionnement de tous nos organes, tel un chef d’orchestre de l’organisme, permettant de réguler par exemple la consommation d’énergie, la température corporelle, le rythme cardiaque, le système nerveux, le tube digestif, les organes génitaux, l’humeur , poids, etc…

La thyroïde produit les hormones T3 et T4 principalement grâce à l’iode contenu dans le sang, puis elle les stocke dans les vésicules, et les libère dans la circulation sanguine lorsque l’organisme en a besoin. C’est le cerveau, ou plus précisément l’hypophyse, qui ordonne à la thyroïde de produire plus ou moins d’hormones.

Or, il arrive que ce système de régulation fonctionne mal, avec soit une glande thyroïde trop paresseuse, c’est l’hypothyroïdie, soit trop active, c’est l’hyperthyroïdie. Les problèmes de thyroïde touchent plus de 10% de la population française.

Lire La Suite  Bruits respiratoires anormaux - types et causes

Hyperthyroïdie

Accélération cardiaque, perte de poids , diarrhée , contraction plus rapide, faiblesse musculaire, cheveux cassants, intolérance à la chaleur, peau chaude et moite, excitation, anxiété, agitation, agressivité, troubles menstruels, diminution de la libido, etc. symptômes d’hyperthyroïdie.

Le corps fonctionne trop et trop vite.

Pour traiter les problèmes d’hyperthyroïdie, on utilise des médicaments qui diminuent la production excessive d’hormones thyroïdiennes. Il existe également un traitement à l’iode radioactif introduit dans l’organisme, qui est ensuite capté par les cellules de la glande, qui sont ensuite détruites par la radioactivité.

Hypothyroïdie

Ralentissement cardiaque, prise de poids, constipation, crampes, fatigue physique et mentale, chute de cheveux (voir ashwagandha pour les cheveux), frissons, peau sèche et pâle, dépression, arrêt des règles, baisse de la libido, etc., autant de symptômes qui peuvent être causée par une hypothyroïdie.

Pour traiter les problèmes d’hypothyroïdie, le manque d’hormones est généralement compensé par un médicament contenant des hormones naturelles. La posologie est adaptée en fonction de l’intensité des symptômes. Il s’agit souvent d’un traitement à vie qui nécessite des réajustements constants des doses.

L’hypothyroïdie est soit d’origine environnementale (pollution, métaux lourds, carence en iode…), soit d’origine auto-immune (thyroïdite de Hashimoto). Il s’agit d’un trouble de la thyroïde qui peut le plus facilement être accompagné par la médecine naturelle.

Avantages de l’ashwagandha pour la thyroïde

Action sur les hormones thyroïdiennes

Selon une étude publiée en août 2017 dans le Journal des médecines alternatives et complémentaires, l’ashwagandha aurait un effet normalisant sur les signes d’hypothyroïdie subclinique pour éviter qu’elle n’évolue vers une hypothyroïdie avérée.

L’hypothyroïdie subclinique est un cas d’hypothyroïdie légère, caractérisée par un taux de TSH légèrement supérieur à la normale, et l’absence de signes cliniques (visage bouffi, prise de poids, pâleur, fatigue, somnolence, hypothermie, etc.). Ainsi, l’ashwagandha aide à stabiliser la pathologie.

Des études ont montré que l’ashwagandha a la propriété de stimuler la thyroïde en augmentant la production d’hormones T4 chez les souris femelles, et d’hormones T4 et T3 chez les souris mâles.

Lire La Suite  12 avantages intéressants pour la santé de Savoiardi Lady Finger pendant la grossesse

Ces études ont été menées avec de l’ashwagandha sous forme d’extrait (capsules), ainsi que sous forme de poudre. Des résultats positifs ont été enregistrés avec des cures de 2 gélules de 450 mg par jour, soit 5 g de poudre d’ashwagandha par jour.

Action sur le stress

Le stress serait la principale cause de dysfonctionnement thyroïdien et un facteur aggravant des symptômes de l’hypothyroïdie.

Le stress et l’anxiété provoquent une chute du signal envoyé par le cerveau à la thyroïde, entraînant une baisse de la thyréostimuline (TSH).

Le stress entraînerait également une inflammation affectant la capacité des hormones thyroïdiennes à se lier aux récepteurs pour exercer leurs effets bénéfiques.

Grâce à son action adaptogène, l’ashwagandha augmente la résistance au stress, avec un effet relaxant et calmant en période de stress et d’anxiété.

C’est l’une des raisons pour lesquelles nous recommandons de consommer de l’ashwagandha contre l’insomnie.

Des études ont montré que la plante réduit les niveaux de tribuline (un marqueur d’anxiété) dans le cerveau et de cortisol sanguin (un marqueur de stress).

Action anti-inflammatoire

Ashwagandha est un rhizome aux propriétés anti-inflammatoires, aidant à soulager l’inflammation chronique. L’inflammation est une affection particulièrement grave chez les personnes atteintes d’une maladie thyroïdienne, pour 3 raisons principales :

• il affecte la production d’hormones thyroïdiennes,

• il inhibe la capacité des hormones à se lier efficacement aux récepteurs et à exercer leurs effets,

• il endommage également la fonction des mitochondries dont le rôle est de produire de l’énergie pour les cellules, provoquant fatigue et manque d’énergie.

Ainsi, l’ashwagandha va participer à la lutte contre l’inflammation chronique, néfaste en cas d’hypothyroïdie.

Comment utiliser l’ashwagandha pour la thyroïde

Il n’y a pas de dosage précis, consultez toujours un médecin avant d’entreprendre toute cure. Consultez notre article sur l’utilisation de l’ashwagandha pour connaître en détail toutes les utilisations possibles du ginseng indien, avec dosages et posologies.

Lire La Suite  Mouvement des selles flottantes (selles, selles) Causes

Selon des études animales, la posologie de base serait comprise entre 4 et 8 g de poudre par jour, quelle que soit la manière : dans un verre d’eau, jus de fruit, compote, etc.

Les cures préventives durent généralement 4 à 6 semaines, suivies d’une pause de 10 jours avant de renouveler éventuellement, sans toutefois dépasser 4 cures par an.

Comme dans toutes les cures thérapeutiques, il convient de commencer par prendre de petites doses, puis de les augmenter progressivement, pour habituer l’organisme à l’ashwagandha.

Lévothyrox et Ashwagandha

Le lévothyrox aide à compenser le manque d’hormones thyroïdiennes associé à l’hypothyroïdie. Selon les études et l’avis médical général, il n’y a pas de contre-indication à consommer de l’ashwagandha tout en prenant du Levothyrox, la plante ayant une action plutôt normalisante.

Cependant, j’appelle toujours à la prudence lors de la prise de médicaments, parlez-en à votre médecin avant de consommer de l’ashwagandha.

Précautions d’emploi

Respectez les doses recommandées, donc l’ashwagandha a très peu d’effets secondaires indésirables. Nous avons écrit un article sur les dangers et les contre-indications liés à l’ashwagandha, qui liste tous les effets indésirables de la plante. En cas de doute, consultez un médecin.

Une surdose d’ashwagandha peut augmenter l’activité du GABA, un neurotransmetteur qui peut allonger le temps réflexe et diminuer transitoirement les facultés motrices et intellectuelles. Il peut également causer de légers troubles digestifs.

Par principe de précaution, l’ashwagandha est contre-indiqué dans l’hyperthyroïdie, et son utilisation est déconseillée chez la femme enceinte et allaitante et chez l’enfant de moins de 16 ans.

  • Leave Comments