10 signes de cancer de l’ovaire (tumeur maligne de l’ovaire)

Comme pour tout cancer, le diagnostic et le traitement précoces du cancer de l’ovaire peuvent sauver des vies. Plus de 200 000 femmes reçoivent un diagnostic de cancer de l’ovaire chaque année et il cause environ 15 000 décès par an. En fait, le cancer de l’ovaire est la cinquième cause la plus fréquente de décès par cancer chez les femmes américaines.

 

Que se passe-t-il dans le cancer de l’ovaire?

Le cancer est une maladie grave qui peut toucher n’importe quel tissu ou organe. Normalement, les cellules se multiplient de manière ordonnée et uniquement lorsque cela est nécessaire. Cette croissance est un processus soigneusement contrôlé. Cependant, dans le cancer, la multiplication cellulaire se produit rapidement et de manière incontrôlée.

Dans le cancer de l’ovaire, cette croissance anormale et excessive se produit dans les ovaires. Elle peut commencer dans les ovaires (tumeur primitive) ou commencer ailleurs dans le corps et se propager ensuite aux ovaires (propagation métastatique). Le cancer qui prend naissance dans les ovaires peut également se propager à d’autres parties du corps.

Les dommages ou mutations des gènes sont la raison pour laquelle les cancers surviennent. Ces gènes contrôlent la croissance et déterminent la structure des nouvelles cellules. Lorsque ces gènes posent un problème, ces nouvelles cellules (cellules cancéreuses) peuvent devenir anormales et se développer de manière incontrôlable, envahissant ainsi les tissus sains.

La raison pour laquelle les gènes sont endommagés ou mutés n’est pas claire. Le cancer de l’ovaire peut être associé à des antécédents familiaux, ce qui signifie que des gènes défectueux sont hérités. Les anomalies peuvent également survenir au cours de la vie et le cancer de l’ovaire est associé à d’autres facteurs de risque comme le tabagisme et l’utilisation de médicaments hormonaux.

Où est le cancer des ovaires?

Les ovaires produisent des ovules (ovules). Pendant l’ovulation, un ovule (ovule) est libéré de l’ovaire. Parfois, plus d’un ovule est libéré. Les ovules partent de l’ovaire, descendent les trompes de Fallope et pénètrent dans l’utérus (utérus).

Les ovaires sont situés de chaque côté de l’utérus, reliés à celui-ci par les trompes de Fallope. Il se trouve dans la cavité pelvienne. Le cancer peut provenir du tissu autour de l’ovaire et de la trompe de Fallope ou du plus profond du tissu ovarien. La plupart des cancers de l’ovaire proviennent de la paroi externe (épithélium).

En savoir plus sur le cancer de l’ovaire .

Comment détecter le cancer de l’ovaire

Il peut y avoir peu ou pas de symptômes aux tout premiers stades du cancer de l’ovaire. À mesure que la maladie progresse, les signes et symptômes qui deviennent apparents sont en grande partie non spécifiques. Cela signifie que les symptômes n’indiquent pas de manière concluante qu’il est dû au cancer de l’ovaire.

Il est similaire à de nombreuses autres affections non cancéreuses et un diagnostic de cancer de l’ovaire peut parfois être omis sans investigations diagnostiques appropriées. Il est donc important que les personnes à haut risque subissent un dépistage régulier et consultent un médecin en cas de symptômes.

Ballonnements et distensions abdominales

Une plainte courante dans le cancer de l’ovaire est une sensation de plénitude dans le bas de l’abdomen. Ces ballonnements peuvent ou non être liés à l’alimentation et peuvent parfois varier en intensité sans raison clairement identifiable. Finalement, un élargissement de l’abdomen (distension) peut être observé. La distension est en grande partie due à une accumulation de liquide dans l’abdomen (ascite) et devient plus prononcée dans les cas avancés de cancer de l’ovaire.

Inconfort abdominal et douleur ovarienne

Un inconfort abdominal peut survenir dès les premiers stades avec des symptômes tels que des ballonnements. Il est diffus plutôt que localisé sur le côté de l’ovaire affecté. L’inconfort est souvent décrit comme une sensation de pression ou une douleur sourde au début. Cependant, à mesure que le cancer progresse, cet inconfort peut devenir une douleur. Cette douleur ovarienne peut s’aggraver progressivement au fil du temps et est localisée sur le côté affecté du bassin.

En savoir plus sur la douleur ovarienne .

Altération des habitudes intestinales et vésicales

La modification des habitudes intestinales est un autre symptôme courant du cancer de l’ovaire. Cela peut être trompeur au départ, mais il est important de comprendre que les ovaires sont proches du côlon. La constipation est l’altération la plus courante, mais la diarrhée peut parfois survenir.

Au fur et à mesure que le cancer progresse, des modifications de l’habitude de la vessie peuvent également survenir avec une foule de symptômes de la vessie. Les symptômes urinaires les plus courants observés dans le cancer de l’ovaire sont un besoin fréquent et urgent d’uriner qui peut ne pas être en corrélation avec l’apport hydrique.

Saignement vaginal et douleur pendant les rapports sexuels

Des saignements vaginaux anormaux peuvent survenir dans le cancer de l’ovaire, mais généralement pas à un stade précoce. C’est l’un des indicateurs concluants d’une cause gynécologique des symptômes. Il peut également y avoir de la douleur pendant les rapports sexuels. Il est important de noter que les saignements vaginaux et les douleurs pendant les rapports sexuels peuvent être dus à d’autres cancers gynécologiques, à savoir le cancer du col de l’utérus ou de l’utérus. Elle peut également survenir pour d’autres raisons gynécologiques non cancéreuses.

Perte d’appétit et nausées

Demandez à un médecin en ligne maintenant!

La perte d’appétit est un autre symptôme non spécifique du cancer de l’ovaire. Il accompagne d’autres symptômes liés à la nourriture comme la satiété précoce lors de la consommation. La perte d’appétit peut survenir avant même que des symptômes ultérieurs tels que la nausée ne deviennent apparents. Avec d’autres symptômes digestifs comme l’indigestion et le reflux acide, la plupart des gens n’associent pas ces symptômes au cancer de l’ovaire.

De plus, bon nombre de ces symptômes sont observés avec des traitements contre le cancer comme la chimiothérapie et la radiothérapie. Les nausées et la perte d’appétit en particulier sont des effets secondaires courants de ces traitements contre le cancer. Il est souvent impossible de la distinguer des nausées et de la perte d’appétit dues au cancer.

Fatigue et perte de poids non intentionnelle

Ce sont deux symptômes non spécifiques courants qui surviennent dans la plupart des cancers, et pas seulement dans le cancer de l’ovaire. La fatigue devient plus apparente à mesure que le cancer progresse. Il n’est pas en corrélation avec le niveau d’activité physique ou la quantité et la qualité du sommeil.

La perte de poids peut être en partie due à la perte d’appétit et à d’autres symptômes digestifs qui peuvent affecter les habitudes alimentaires normales. Cependant, au fur et à mesure que le cancer progresse, la perte de poids n’est pas intentionnelle et continue malgré le fait de manger.

Autres symptômes liés à la propagation du cancer

Une foule d’autres symptômes peuvent également survenir si le cancer de l’ovaire se propage. Les organes voisins sont les plus exposés, notamment les trompes de Fallope et les ovaires, le gros intestin et la vessie. Par conséquent, il peut y avoir des symptômes associés au cancer de ces organes ou d’organes distants si le cancer s’est largement propagé. De même, si le cancer commence ailleurs sur le corps et se propage ensuite aux ovaires, il peut également y avoir des symptômes de cancer dans l’organe d’origine (tumeur primaire).

Lire La Suite  28 remèdes maison efficaces pour la dentition
  • Leave Comments