La science explique comment relancer une thyroïde lente pour brûler les graisses et stimuler le métabolisme

Le traitement thyroïdien naturel implique des modifications de votre alimentation, la prise de suppléments thyroïdiens ou l’utilisation de remèdes maison pour la santé thyroïdienne. Si vous souffrez d’hypothyroïdie, vous devrez probablement poursuivre le traitement thyroïdien par votre médecin pour maintenir des taux normaux d’hormones thyroïdiennes. Cependant, il existe de nombreux traitements naturels pour aider à traiter ou gérer une thyroïde paresseuse.

 

Par exemple, un régime d’hypothyroïdie signifie éviter certains aliments tels que le soja et le gluten qui peuvent interférer avec la fonction thyroïdienne. En outre, la consommation d’aliments pour la santé de la thyroïde, tels que ceux riches en sélénium, en zinc et en vitamines, peut aider à améliorer naturellement l’état de votre thyroïde. D’autres moyens de traiter une thyroïde sous-active comprennent des suppléments pour l’hypothyroïdie tels que l’ashwagandha, le fer ou le curcuma.

Publicité

Dans cet article, vous découvrirez les meilleurs remèdes naturels contre l’hypothyroïdie et si ces traitements thyroïdiens sont étayés par la science. Vous découvrirez également les aliments à inclure et les aliments à éviter en cas d’hypothyroïdie.

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie?

L’hypothyroïdie est une condition dans laquelle votre glande thyroïde ne fonctionne pas correctement et ne produit pas suffisamment d’hormones thyroïdiennes. L’hypothyroïdie est souvent appelée thyroïde hypoactive.

Les médecins diagnostiquent l’hypothyroïdie à l’aide d’un test sanguin pour vérifier les niveaux de thyréostimuline (TSH). Si les niveaux de TSH sont trop élevés, la thyroïde peut devenir lente et cesser de produire suffisamment d’hormones thyroïdiennes.

Le traitement thyroïdien traditionnel implique un traitement hormonal substitutif pour augmenter les taux d’hormones thyroïdiennes T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine). ( 1 )

L’utilisation de traitements naturels pour l’hypothyroïdie peut vous aider à vous sentir mieux si vous présentez des symptômes très légers d’une thyroïde paresseuse (hypothyroïdie subclinique). Cependant, les médecins de la clinique Mayo affirment que le régime à lui seul ne peut guérir l’hypothyroïdie. ( 2 )

La Cleveland Clinic dit que la thyroïdite de Hashimoto est une maladie auto-immune qui entraîne une hypothyroïdie. ( 3 )

Quels sont certains symptômes de l’hypothyroïdie?

Vérifier vos taux de TSH (ainsi que les hormones thyroïdiennes) est le meilleur moyen de confirmer un diagnostic d’hypothyroïdie. Cependant, une personne présentera généralement divers symptômes selon lesquels sa thyroïde ne produit pas suffisamment d’hormones thyroïdiennes.

L’ European Journal of Endocrinology rapporte que certains des symptômes les plus courants d’une thyroïde sous-active comprennent la fatigue, l’essoufflement et la peau sèche. ( 4 )

D’autres signes que vous pourriez avoir besoin d’un soutien thyroïdien naturel en raison d’une thyroïde lente peuvent inclure un gain de poids modéré, une perte de cheveux, une thyroïde hypertrophiée (goitre), un brouillard cérébral ou des douleurs articulaires. ( 5 )

Renseignez-vous sur d’autres signes qui montrent que vous souffrez peut-être d’un trouble thyroïdien .

Quel est le traitement conventionnel de l’hypothyroïdie?

Le traitement d’un déficit en hormone thyroïdienne nécessite généralement la prescription d’un traitement hormonal substitutif.

Publicité

Les médecins prescrivent généralement le médicament lévothyroxine si les tests sanguins montrent des taux élevés de TSH et de faibles taux de T4. Cependant, certains signes d’hypothyroïdie peuvent apparaître si les niveaux de TSH sont élevés et que la T4 se situe dans la plage normale. ( 6 )

Le but du traitement thyroïdien traditionnel est d’augmenter les taux d’hormone T4 dans la plage normale. Pour en savoir plus sur T3 et T4, veuillez lire mon guide complet sur les hormones thyroïdiennes T3 et T4 .

Quels sont les traitements naturels de la thyroïde?

Si vous prenez des médicaments pour l’hypothyroïdie, vous trouverez peut-être utile d’utiliser également des remèdes naturels pour les troubles thyroïdiens. Bien qu’il n’existe aucun médicament thyroïdien naturel recommandé par les médecins, des traitements holistiques de l’hypothyroïdie peuvent aider à améliorer votre état thyroïdien.

Assurez-vous simplement de consulter votre médecin avant de prendre des suppléments naturels, car certains d’entre eux peuvent interférer avec les médicaments.

L’iode est essentiel au bon fonctionnement de la thyroïde

L’iode n’est pas une alternative naturelle à la lévothyroxine, mais votre thyroïde a besoin d’iode pour produire suffisamment d’hormones.

Les chercheurs affirment que la T3 (triiodothyronine) et la T4 (thyroxine) sont des hormones contenant de l’iode. Une carence en iode peut entraîner une thyroïde lente et des symptômes d’hypothyroïdie. Il est important de se rappeler que les carences en iode sont assez rares dans les pays développés. ( 7 )

Les sources d’aliments contenant de l’iode qui peuvent prévenir l’hypothyroïdie liée à l’iode comprennent les fruits de mer, le varech, les produits laitiers et le sel enrichi en iode.

Il est également important de se rappeler qu’une trop grande quantité d’iode peut également entraîner un dysfonctionnement de la thyroïde. ( 7 )

Vous devez toujours parler à votre médecin avant de prendre des suppléments d’iode pour une thyroïde hypoactive.

Lectures supplémentaires: Bienfaits prouvés du varech pour la santé: pour la thyroïde, la perte de poids , la santé cardiaque et plus encore .

Sélénium et fonction thyroïdienne

Le sélénium fait partie des suppléments naturels de l’hypothyroïdie, car le minéral aide à métaboliser les hormones thyroïdiennes.

L’ International Journal of Endocrinology a rapporté en 2017 que le sélénium peut aider à améliorer les symptômes de la thyroïdite auto-immune. Certaines études montrent que la prise de suppléments de sélénium pour la thyroïde a contribué à améliorer la fonction thyroïdienne et à améliorer la qualité de vie d’un patient. ( 8 )

Les scientifiques disent que vous devez maintenir des niveaux appropriés de sélénium pour prévenir les maladies thyroïdiennes. La supplémentation en sélénium peut bénéficier aux personnes atteintes de thyroïdite de Hashimoto ou de maladie de Graves (hyperthyroïdie). ( 9 )

Les aliments riches en sélénium comprennent les noix du Brésil , les poissons gras, les fruits de mer, la dinde, le bœuf, les œufs et le riz brun. ( 10 )

Avant de prendre du sélénium pour aider à traiter l’hypothyroïdie naturellement, vous devez consulter votre médecin pour voir comment le nutriment peut affecter votre médicament thyroïdien.

Le zinc comme supplément thyroïdien pour l’hypothyroïdie

La prise de zinc peut être utile pour une thyroïde basse, car les carences en zinc sont courantes chez les personnes ayant une thyroïde lente.

Publicité

Les chercheurs rapportent que le zinc favorise une bonne fonction thyroïdienne et aide à produire des hormones thyroïdiennes. Une carence en zinc peut entraîner une thyroïde sous-active. D’autre part, vous devez avoir suffisamment d’hormones thyroïdiennes pour absorber correctement le zinc. ( 11 )

Un cas a montré que la supplémentation en zinc pour l’hypothyroïdie aidait à améliorer l’état de la peau , inversait la perte de cheveux et traitait la dépression. Parce que la carence en zinc était la cause fondamentale de la maladie thyroïdienne, la supplémentation, dans ce cas, était plus efficace que le traitement de remplacement de la thyroïde. ( 11 )

D’autres études ont montré que le zinc associé au cuivre, au manganèse et au sélénium est essentiel pour une fonction thyroïdienne saine. ( 12 )

Les aliments riches en zinc et en autres nutriments essentiels à inclure dans un régime alimentaire pour la thyroïde comprennent les fruits de mer, le bœuf, les noix de cajou , les flocons d’avoine et les produits laitiers. ( 13 )

Apprenez-en davantage sur les signes d’une carence en zinc et sur ce que vous pouvez faire pour obtenir plus de zinc dans votre alimentation.

Fer pour le soutien de la thyroïde

Obtenir suffisamment de fer dans votre alimentation est essentiel pour prévenir les problèmes de thyroïde.

Des études menées au Japon ont révélé que les femmes enceintes présentent généralement des carences en fer légères à modérées. Cela peut entraîner des niveaux de TSH plus élevés et de faibles niveaux de T4 libre entraînant des signes d’hypothyroïdie. Les scientifiques ont déclaré que la carence en fer était liée à une thyroïde sous-active en début de grossesse. ( 14 )

Selon les National Institutes of Health, les aliments riches en fer comprennent la volaille, le bœuf et les fruits de mer. Si vous êtes végétalien ou végétarien, il est important de prendre de la vitamine C pour aider à absorber le fer provenant de sources végétales de fer telles que les légumineuses, les légumes-feuilles et les noix. ( 15 )

Vous pouvez en apprendre davantage sur les principaux signes d’une carence en fer pour savoir quand vous devez prendre des suppléments. Découvrez quels sont les meilleurs suppléments pour lutter contre les carences en fer.

Vitamine D pour l’hypothyroïdie

Il est important de s’assurer et d’obtenir suffisamment de vitamine D pour aider à prévenir les troubles thyroïdiens tels que la thyroïdite de Hashimoto ou la maladie de Graves.

Une recherche publiée en 2017 a révélé que la carence en vitamine D est souvent liée à des maladies auto-immunes. Des quantités adéquates de vitamine D3 sont nécessaires pour stimuler la thyroïde et produire suffisamment d’hormones thyroïdiennes. ( 16 )

Les scientifiques ont noté que des recherches supplémentaires devaient être effectuées pour voir comment les suppléments de vitamine D pour une thyroïde basse pourraient être bénéfiques dans le traitement de la maladie. ( 16 )

Apprenez-en davantage sur certaines des autres maladies qui pourraient être liées à une carence en vitamine D. Très souvent, la vitamine D est un nutriment essentiel qui manque à notre alimentation .

Ashwagandha pour aider à réduire les symptômes de l’hypothyroïdie

Prendre de l’ashwagandha comme supplément thyroïdien naturel pourrait aider à augmenter les niveaux d’hormones thyroïdiennes et à améliorer votre qualité de vie.

Publicité

Une étude de 2018 portant sur 50 personnes présentant des niveaux élevés de TSH a révélé que l’ashwagandha aidait à traiter l’hypothyroïdie subclinique. La prise de 600 mg de suppléments d’ashwagandha pour la santé thyroïdienne a contribué à normaliser considérablement les marqueurs thyroïdiens. ( 17 )

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’ashwagandha et comment ce supplément à base de plantes favorise une bonne santé, veuillez lire cet article .

Curcuma pour la santé de la thyroïde

Le curcuma est l’une des plantes médicinales contre les troubles thyroïdiens car ses propriétés antioxydantes ont un effet bénéfique sur la santé thyroïdienne.

Une étude sur des modèles animaux a révélé que la prise de vitamine C, E et de curcuma aidait à améliorer la fonction thyroïdienne en cas d’hypothyroïdie. ( 18 )

D’autres études ont montré que les suppléments de curcuma peuvent aider les troubles thyroïdiens liés à l’hyperthyroïdie. La supplémentation en curcuma a aidé à réduire la taille de la thyroïde hypertrophiée (goitre) et à normaliser les niveaux d’hormones thyroïdiennes. ( 19 )

Apprenez-en davantage sur les avantages de la prise de curcuma et sur la façon dont cette épice peut aider à réduire l’inflammation dans votre corps.

Le jus d’aloe vera favorise une bonne santé thyroïdienne

Un médicament thyroïdien naturel est le jus d’aloe vera, car il peut inverser certains des effets de l’hypothyroïdie.

Une étude publiée en 2018 a révélé que boire 50 ml de jus d’aloe vera peut aider à améliorer les niveaux de T3 et T4. Sur une période de 9 mois, la consommation de jus d’aloe vera a contribué à réduire la quantité de médicaments thyroïdiens nécessaire. Les chercheurs ont suggéré que l’aloe vera peut être utilisé pour traiter l’hypothyroïdie subclinique légère. ( 20 )

En savoir plus sur le jus d’aloe vera et comment boire de l’aloe vera peut être utile comme traitement naturel de la thyroïdite de Hashimoto si vous avez une thyroïde faible.

Quel est le régime de l’hypothyroïdie ou le régime de la thyroïde?

Le «régime thyroïdien» est conçu pour soutenir une fonction thyroïdienne saine pendant que vous suivez un traitement thyroïdien.

En ce qui concerne les besoins alimentaires des personnes atteintes d’hypothyroïdie, le Journal of Medical Nutrition & Nutraceuticals dit qu’il est important de consommer des aliments contenant certains micronutriments. Par exemple, les médecins recommandent que les aliments pour aider la thyroïde soient riches en fer, en vitamine A, en zinc et en sélénium. ( 21 )

Parce que la carence en iode est une cause d’hypothyroïdie, les aliments riches en iode peuvent aider l’hypothyroïdie en aidant à maintenir le bon fonctionnement de la thyroïde. Cependant, les médecins mettent en garde contre la prise de suppléments d’iode pour la santé de la thyroïde, car cela pourrait entraîner des doses excessives. ( 22 )

Même s’il est difficile de guérir naturellement votre thyroïde avec votre alimentation, des chercheurs de la Harvard Medical School disent que vous devriez manger des aliments nutritifs. Un «régime d’hypothyroïdie» peut vous aider à vous sentir mieux et à améliorer votre digestion. L’exercice peut également aider à soulager certains des symptômes associés à une fonction thyroïdienne insuffisante. ( 23 )

Une alimentation saine et une activité physique régulière vous aideront également à perdre du poids avec l’hypothyroïdie.

Publicité

De nombreux médecins disent également que le régime alimentaire d’un Hashimoto devrait inclure des aliments nutritifs et sains sans aller aux extrêmes. ( 2 )

Régime végétalien et hypothyroïdie

Il existe des preuves que la consommation d’un régime à base de plantes peut soutenir une fonction thyroïdienne saine.

La revue Nutrients a rapporté que suivre un régime végétalien peut aider à prévenir le développement d’une thyroïde sous-active. Cependant, les chercheurs ont noté que le risque plus faible n’était pas statistiquement significatif. ( 24 )

Si vous ne consommez pas de produits carnés, vous courez peut-être un risque plus élevé d’hypothyroïdie. Les scientifiques disent que les fruits et légumes ne sont pas une bonne source d’iode. Les diététistes recommandent aux végétaliens et végétariens déficients en iode d’inclure dans leur «régime thyroïdien» 150 μg d’iode par jour. ( 25 )

Une façon de compléter votre alimentation est de consommer de la spiruline, car il s’agit d’une source naturelle d’iode d’origine végétale. ( 22 )

Aliments à éviter dans le régime hypothyroïdien

Si vous recherchez un régime pour l’hypothyroïdie et que vous prenez des suppléments de soutien thyroïdien, il est important d’éviter certains aliments.

Les remèdes naturels pour une fonction thyroïdienne faible peuvent impliquer de supprimer de votre régime les aliments contenant du soja, du gluten ou des aliments qui inhibent la fonction thyroïdienne.

Soja

La plupart des conseils diététiques pour l’hypothyroïdie recommandent d’éviter la consommation de grandes quantités d’aliments à base de soja et de soja.

La raison pour laquelle le soja est l’un des aliments à éviter dans le régime de thyroïdite d’un Hashimoto est que les protéines de soja et les isoflavones de soja peuvent affecter la glande thyroïde.

La revue Thyroid a publié une revue de 14 essais portant sur le soja et la fonction thyroïdienne. Les chercheurs ont trouvé des preuves que les aliments à base de soja pouvaient inhiber l’absorption des hormones thyroïdiennes et nécessiteraient des doses plus importantes de médicaments. La consommation de grandes quantités de produits à base de soja et sans des niveaux adéquats d’iode pourrait augmenter le risque d’hypothyroïdie. ( 26 )

Un cas a révélé que la consommation de grandes quantités de boissons au soja pouvait affecter les niveaux d’hormones thyroïdiennes dans le sang. ( 27 )

Cependant, lorsqu’il s’agit de consommer une quantité raisonnable de soja, certains médecins disent que la consommation d’une quantité normale de soja ne devrait pas affecter les hormones thyroïdiennes si la personne est traitée par un substitut hormonal thyroïdien. ( 22 )

Apprenez-en davantage sur les avantages potentiels et les risques pour la santé de la consommation de produits à base de soja . Vous découvrirez également pourquoi le soja fermenté élimine bon nombre des problèmes de santé associés au soja.

Légumes crucifères sur le régime de l’hypothyroïdie

Bien que les légumes tels que le chou frisé , le brocoli , le chou-fleur, les navets et le bok choy soient généralement sains, ils contiennent des composés qui peuvent affecter la fonction thyroïdienne (aliments goitrogéniques).

Des recherches ont montré que la consommation de légumes crucifères (légumes brassica) en grande quantité peut inhiber la synthèse des hormones thyroïdiennes. Certains légumes crucifères peuvent affecter l’absorption d’iode dans la glande thyroïde. ( 28 )

Certaines études ont montré que les personnes qui ont une carence en iode et qui consomment des légumes crucifères ont un risque accru de cancer de la thyroïde. Cependant, il est bon de se rappeler que les carences en iode en Occident sont rares et, en général, les légumes crucifères contribuent à réduire le risque de cancer . ( 29 )

Afin de réduire les goitrogènes dans les aliments, vous pouvez également cuire des légumes crucifères, car les températures élevées désactivent les substances goitrogènes. ( 30 )

Gluten

Le gluten est une protéine présente dans de nombreuses céréales et la maladie cœliaque est souvent associée à des troubles thyroïdiens auto-immunes.

L’élimination du gluten dans le cadre du régime alimentaire d’un Hashimoto peut aider à améliorer bon nombre de vos symptômes liés à la thyroïde. Une étude pilote impliquant des femmes atteintes de thyroïdite auto-immune a révélé que l’élimination du gluten aidait à augmenter les niveaux de T3 et T4. Les résultats de l’étude ont confirmé qu’un régime sans gluten peut bénéficier aux personnes atteintes d’hypothyroïdie auto-immune. ( 31 )

Lectures complémentaires: 10 symptômes de la sensibilité au gluten (NCGS) que vous ne saviez pas (basés sur des preuves) .

Articles Liés:

  • Top 13 des signes que vous pourriez avoir un trouble thyroïdien
  • Comment tester votre thyroïde avec un thermomètre
  • Autotest du cancer de la thyroïde en 1 minute à domicile
  • Les troubles thyroïdiens les plus courants et ce que vous devez savoir
Lire La Suite  Comment utiliser la vitamine E au profit de votre peau, de vos cheveux et de votre santé
  • Leave Comments